Que faire et voir dans la Vallée Sacrée : 21 choses à ne pas manquer!

4

Visiter la Vallée Sacrée: le guide complet

À seulement quelques kilomètres de Cusco, la grande Vallée Sacrée est le véritable berceau culturel de des Incas, comme en témoignent ses nombreux sites archéologiques. En plus de son riche passé historique, la région présente de nombreuses possibilités de treks et activités en plein air dans un cadre absolument magnifique.

La manquer et se diriger directement vers le Machu Picchu serait une  grave erreur!

Afin de vous aider à établir votre itinéraire avec toutes les informations en main, j’ai réuni ici les principaux attraits de la région. Voici donc que faire et que voir dans la Vallée Sacrée!

Mon conseil
Pour voir le maximum de la Vallée Sacrée en peu de temps, la meilleure option est d’y aller avec un tour guidé qui prend en charge le transport depuis Cusco.

Je recommande ce tour de Pisac, Ollantaytambo et Chinchero et ce tour des salines de Maras et Moray qui sont d’excellentes options à très bon prix! 

Avant de visiter la Vallée Sacrée

Le ticket touristique est-il obligatoire pour la Vallée Sacrée?

Oui et non, tout dépend des attraits que vous prévoyez visiter!

Pour un premier voyage au Pérou je vous recommande fortement d’acheter le ticket touristique car il est obligatoire pour accéder aux sites principaux de la Vallée Sacrée et de Cusco (sauf quelques exceptions comme Maras)

Il est impossible d’acheter les entrées de façon individuelle, donc c’est un investissement nécessaire!

Il peut s’acheter dans les bureaux à Cusco ou à l’entrée de la majorité des sites inclus dans le ticket touristique. Il est aussi possible de réserver le ticket touristique en ligne ici:

Ressent-on le mal des montagnes dans la Vallée Sacrée?

En arrivant à Cusco il est normal de ressentir les effets de l’altitude -dont l’intensité dépend du corps de chacun- mais la Vallée Sacrée se trouve à moindre altitude. Par exemple, Ollantaytambo se trouve à 2 792 m d’altitude et Pisac à 2 972 m.

Ce qui signifie concrètement que les effets se font beaucoup moins sentir dans la Vallée Sacrée!

C’est pourquoi si vous trouvez l’altitude trop difficile à gérer, une bonne solution est de quitter Cusco pour vous diriger plutôt vers la Vallée Sacrée. Ça aide énormément.

Il est tout de même recommandé d’éviter toute activité physique exigeante comme un trek durant la 1re (et même idéalement la 2e) journée en altitude.

Les attraits incontournables

1. Visiter le village inca d’Ollantaytambo

On connaît principalement Ollantaytambo pour sa forteresse qui fut un haut lieu de la résistance inca face aux Espagnols. Mais au-delà de l’intérêt historique de son site archéologique– et de la superbe vue qu’il offre sur la ville! – il faut savoir qu’Ollantaytambo est un village inca charmant qui mérite au moins une journée entière si vous avez un peu de temps devant vous.

D’ailleurs si vous vous prévoyez faire la visite du Machu Picchu, Ollantaytambo se trouve sur la route depuis Cusco : vous pourriez donc même y passer la nuit avant de poursuivre vers Aguas Calientes!

Voici ce qu’il y a à faire à Ollantaytambo:

Marcher dans les rues du village: comme Ollantaytambo a conservé son tracé inca d’origine, se promener est comme un voyage dans le temps avec ses petites maisons, ses places et ses rues pavées.

La forteresse d’Ollantaytambo: c’est un des plus importants sites incas de la vallée. On y trouve des cultures en terrasse et plusieurs édifices comme le Temple du Soleil et  Baño de la ñusta, où la femme de l’Inca se baignait pour se purifier. Comme il est situé sur une colline, il offre aussi une magnifique vue sur les environs. Le ticket touristique est nécessaire pour le visiter.

Le Pinkuylluna: ce sont des entrepôts agricoles de l’époque inca accessibles gratuitement et sans touristes. La montée de 30 minutes en vaut la peine!

ollantaytambo
Vue sur Ollantaytambo. Photo Thibault Houspic

2. Boire une bière de microbrasserie 

Vous aimez la bonne bière? Il faut absolument faire un tour à la Cerveceria del Valle Sagrado.

Située à moins de 10 minutes en colectivo depuis Ollantaytambo, à l’entrée du village de Pachar, c’est une des meilleures microbrasseries du pays dont les produits ont été primés de nombreuses fois à l’international.

En plus il y a une fête chaque dernier samedi du mois dont les profits vont à une ONG locale. Pour y avoir assisté, l’ambiance y est géniale et surtout, ça permet de boire une bière sous le ciel étoilée de la vallée!

cerveceria valle ollantaytambo

3. Explorer un sanctuaire inca caché dans les montagnes

En plus d’accueillir la microbrasserie, le petit village de Pachar est le point de passage obligé pour se rendre à Ñaupa Iglesia, un sanctuaire inca d’accès libre et sans touriste.

On l’atteint après une petite randonnée facile (d’environ 45min-1h l’aller) en passant par les champs agricoles et les petites maisons. Le site est construit en terrasses donc prenez votre temps pour monter: en altitude on s’essouffle rapidement!

Il est aussi possible de prendre un taxi depuis Ollantaytambo pour vous avancer au maximum et ne marcher que la portion longeant les rails, mais personnellement je trouve que marcher depuis l’entrée de Pachar est beaucoup plus joli!

  • Pour en savoir plus sur le site et savoir comment s’y rendre voici mon guide de la Ñaupa Iglesia

naupa iglesia ollantaytambo

4. Voir les ruines et le marché andin de Pisac

Pisac, village inca construit au 15e siècle, est un grand incontournable de la Vallée Sacrée.

Voici ce qu’il y a à voir à Pisac:

-Ses ruines incas : résidence de l’Inca Pachacutec au 15e siècle, c’est aujourd’hui un imposant complexe archéologique avec des zones résidentielle, cérémonielle et agricole avec des cultures en terrasse. Le ticket touristique est obligatoire pour visiter le site.

-Son marché andin : il est vrai qu’il est devenu touristique ces dernières années, mais il est intéressant de s’y promener car on peut y découvrir la vie locale. C’est un bon endroit pour acheter des souvenirs car on y trouve de l’artisanat, mais je vous recommande de vous diriger plutôt vers la section fruits et légumes pour vous éloigner des touristes.

pisac perou
Les ruines de Pisac. Photo Bill Damon

5. Faire face à l’immensité des salines de Maras

On se retrouve ici face à 3000 bassins d’eau utilisés depuis l’époque inca par des familles locales pour extraire le sel par évaporation.

Il est fascinant de voir les reflets changer avec le mouvement du soleil et on peut y faire des photos sublimes. C’est mon site préféré de la région car il est absolument unique. C’est définitivement un incontournable de la Vallée Sacrée!

Pour tout savoir sur les salines de Maras, lisez notre article avec toutes les informations pratiques!

Vous pouvez réserver le tour de Maras et Moray ici:

voyage perou salines maras cusco
Les salines de Maras

6. Admirer le génie agricole inca

Les terrasses de Moray n’offrent peut être pas le même impact visuel que les salines, mais il est fascinant lorsqu’on comprend la fonction du site et son efficacité.

C’était un centre de recherche agricole à l’époque inca composé de terrasses circulaires créant 20 différents microclimats (il y a environ 3C de différence entre chaque palier!). Ainsi les Incas réussirent à cultiver environ 150 types de maïs et pommes de terre différents!

Les sites de Maras et Moray sont faciles à combiner lors d’une visite de la Vallée Sacrée car ils sont situés à seulement 7km l’un de l’autre. Mais contrairement à Maras, le ticket touristique est nécessaire pour visiter Moray.

Pour tout savoir sur ces terrasses incas, découvrez notre article sur Moray

Réservez le tour des terrasses de Moray et des salines de Maras ici:

moray perou cusco

7. Découvrir le textile traditionnel des incas

Ancien lieu de repos de l’Inca Tupac Yupanqui, le village de Chinchero est aujourd’hui reconnu principalement pour la qualité de son textile.

C’est en effet l’endroit tout indiqué pour assister à une démonstration de fabrication du textile traditionnel, le tissage, les teintures naturelles, les techniques, etc. Profitez en, c’est gratuit!

Faites aussi un tour au marché, vous trouverez de vêtements et tapis colorés en laine, faits entièrement à la main, et à prix intéressant.

Mais le village en soi est également très joli. Il ne faut pas partir avant de marcher dans ses petites rues pavées, voir sa place principale et faire un tour à l’église de Notre Dame de Montserrat, construite au 17e siècle sur les ruines d’un palais inca.

chinchero tissage

8. Urubamba et Yucay

Urubamba fut un des plus importants centres agricoles à l’époque de l’empire inca. Aujourd’hui on n’y trouve pas vraiment d’attraits d’intérêt historique sur place, mais c’est un incontournable de la Vallée Sacrée car c’est un lieu de passage obligé entre différents sites depuis Cusco. Il est certain que vous y passerez, peut être sans vous en rendre compte.

C’est sans aucun doute ce transit qui a stimulé la poussée de bons restaurants, hôtels confortables et centres de yoga et bien-être dans la ville et ses alentours.

Si vous avez un peu de temps, je vous recommande de vous rendre à Yucay depuis Urubamba. À seulement 30 min à pied, c’est un petit village de campagneHuayna Capac s’installa, charmé par le bon climat. On y trouve des terrasses agricoles et aqueducs centenaires encore fonctionnels, ainsi que des bâtiments coloniaux et inca.

  • Pour découvrir Urubamba et Yucay, découvrez ici mon guide complet!
marche urubamba perou
Le marché d’Urubamba. Photo Nick Jewell

9. Manger du cuy

Ce serait dommage de ne pas goûter au moins une fois au cuy, le fameux cochon d’inde!

Il est vrai que, par manque d’habitude, l’idée de manger un rongeur peut en refroidir plus d’un, mais il est élevé ici et consommé par les populations locales depuis 5000 ans. Il contient un haut taux de protéines, très peu de gras et sa viande est très digeste.

Il y a même une journée nationale du cochon d’inde au Pérou, c’est pour dire.

Il peut être présenté de plusieurs façons et je vous conseille de vous renseigner avant de le commander car il est parfois présenté entier, et donc… un peu dur à couper et finalement moins savoureux à mon sens. Mieux vaut qu’il soit bien grillé et déjà coupé!

Sachez que Tipon est connu pour son cochon d’inde, donc si vous avez l’occasion d’y aller, ne manquer surtout par l’opportunité d’y goûter.

cuy cusco perou

10. Affronter les rapides en rafting

Il y a des programmes de 1, 2 et 3 jours de rafting sur la rivière Urubamba.

Attention au niveau de l’eau qui change énormément selon la saison et influence bien sûr directement le niveau de difficulté: pour les débutants, tentez l’aventure durant la saison sèche car la saison humide présente des niveaux 2 à 4.

Il est possible de réserver la sortie en rafting directement ici, qui inclut la prise en charge depuis l’hôtel, une sortie en rafting de 2.30 dans les rapides avec un guide expert, puis l’accès aux douches chaudes et sauna au Cusipata River Camp avant de prendre un bon déjeuner. Une expérience complète à réserver ici:

rafting-vallee-sacree

11. La vallée sacrée dans les airs

Si vous aimez prendre de la hauteur, il y a plusieurs activités à faire dans la Vallée Sacrée comme le bungee, slingshot, via ferrata, ou encore le parapente en tandem avec un professionnel. Les vols varient de 10 à 20 minutes, pour parcourir entre 500 et 900m.

Il existe également des tyroliennes (zipline), à Pachar par exemple, avec des câbles entre 1 et 2km de longueur. L’avantage de cette activité, c’est qu’elle est accessible vraiment à tous…du moment qu’on n’a pas le vertige bien sûr!

Vous pouvez réserver la tyrolienne qui inclut également la visite de Chinchero ici:

12. Huchuy Qosqo, le petit Cusco

« Petit Cusco » en quechua, Huchuy Qosqo est un site archéologique inca composé de plusieurs édifices et un système d’irrigation. C’est rien de moins que le plus important site archéologique de la vallée de l’Urubamba après Ollantaytambo et Pisac!

Son grand avantage, c’est qu’il est beaucoup moins fréquenté que ceux ci car il faut marcher pour y arriver.

Il y a plusieurs façons de se rendre à Huchuy Qosqo :

-Depuis le village de Lamay : une (intense) montée de 2h30

-Depuis le village de Calca: prendre un taxi qui vous emmène jusqu’à 10 min des ruines

-Depuis la communauté de Tauca (proche de Chinchero): c’est un chemin un peu plus long (3h l’aller) mais beaucoup moins fréquenté et avec de superbes paysages. Son plus haut point est la Laguna Piuray à 4500m d’altitude.

voyage perou huchuy qosqo machu picchu
Photo Edwin Bellota

13. Explorer les Andes en quad

Personnellement je suis une grande fan de quad et je peux difficilement imaginer un endroit plus mythique que la Vallée Sacrée pour en profiter!

Imaginez filer sur la route en quadrimoteur entre les hautes montagnes et les champs de quinoa pour visiter les salines de Maras et les terrasses de Moray

Quad dans la Vallée Sacrée

14. Découvrir les cultures précolombiennes

Situé entre Pisac et Urubamba, à moins de 10 min de Calca, le musée Inkariy est à faire dans la Vallée Sacrée car c’est un des meilleurs musées de la région!

C’est un musée très bien conçu qui présente 10 000 d’histoire, avec différents pavillons consacrés aux cultures caral, chavin, paracas, mochica, nazca, wari, chimu/lambayeque et inca. Les expositions sont très complètes et présentent leur art, coutumes, croyances et vêtements traditionnels.

La visite se fait en un peu plus d’une heure avec un guide et est vraiment intéressante!

  • Pour tout savoir sur le musée et comment s’y rendre, voici mon article 
que-voir-a-pisac
Le musée Inkariy. Photo du site web.

15. Profiter des bains thermaux

Calca est un village construit par l’inca Huiracocha comme lieu de repos, sur « Villa de Zamora » qui avait été fondé par le conquistador Pedro de Zamora. On y trouve deux places, la jolie église San Pedro Apostol, et quelques rues pavées.

Il est surtout connu pour être le point de départ des excursions vers Huchuy Qosqo (à seulement 8km) mais on y trouve également d’autres attraits, tels que :

-Bains thermaux de Minas Moqo (à 500m de Calca): ce sont des sources thermales aux abords de la rivière Vilcanota qui ont des propriétés curatives, située à quelques minutes de la place principale à pied.

-Bains thermaux de Machacancha (à 7 km de Calca) : ce sont des bains thermaux situés à 3050m d’altitude, à qui ont attribuent de nombreuses propriétés thérapeutiques. L’eau tourne autour de 40C, elle est limpide, et inodore.

  • Comment se rendre à Calca : il y a des tours qui s’y rendent mais sinon vous pouvez prendre un colectivo depuis la rue Puputi à Cusco (autour de 6-7 soles) ou un taxi (plutôt 70 soles)
calca
Calca dans la Vallée Sacrée. Photo Sirpa Kokko

16. Explorer le sud de la vallée, loin des touristes!

Le tourisme dans la Vallée Sacrée est presque exclusivement concentré autour d’Ollantaytambo et Pisac, puis de Chinchero, Maras et Moray.

Il faut dire que les voyageurs ont peu de temps à accorder à la Vallée Sacrée – souvent considéré comme un point de passage entre Cusco et le Machu Picchu – et qu’il est normal de vouloir se concentrer sur les plus grands attraits.

Mais si vous voulez découvrir des destinations mois touristiques ou si vous avez un peu plus de temps devant vous, sachez qu’il existe un circuit proposé par certaines agences qui réunit 3 destinations hors des circuits traditionnels dans le sud de la Vallée Sacrée : Tipon, Pikillacta et Andahuaylillas.

  • Tipon: Tipon est connu pour deux choses, son cochon d’inde -qui a une sacrée réputation- et ses ruines incas. Le site de Tipon est un superbe exemple d’ingénierie hydraulique et architectural inca et pourtant c’est un des moins visité de la vallée. On y trouve des canalisations, toujours fonctionnelles, qui passent à travers une horloge solaire, puis des fontaines cérémonielles avant de se diriger vers les terrasses agricoles.
  • Pikillacta: c’est un grand complexe archéologique wari (une importante civilisation qui fut éventuellement conquise par les Incas). C’est d’ailleurs un des rares sites wari (connus, bien sûr…) dans la région de Cusco. Situé à 3350 m d’altitude, il fut probablement occupé entre l’an 550 et 1100. On y trouve environ 700 bâtiments et on estime qu’il accueilli jusqu’à 20 000 habitants! Le site n’a pas entièrement été nettoyé et reconstruit mais on peut facilement comprendre son ampleur.
  • Andahuaylillas: c’est un petit village connu pour l’église San Pedro, un véritable joyau colonial dont la façade plutôt sobre renferme un riche intérieur baroque qui lui a valu le surnom de Chapelle Sixtine d’Amérique.

Voilà comment se fait la visite du sud de la Vallée Sacrée: départ le matin depuis votre hôtel de Cusco pour la visite de Tipon avec ses terrasses incas et différentes structures (temples, canaux, etc.), puis visite de Pikillacta construit par le peuple pré-inca Huari, ainsi que le petit site inca de Rumicolca. La sortie termine avec Andahuaylillas, puis un arrêt à Saylla avant de retourner à Cusco vers 14h30. À réserver ici:

Le système de canalisations de Tipon. Photo McKay Savage

17. Yoga et détente

Il est indéniable que la Vallée Sacrée renferme une énergie bien particulière.

Est-ce à cause de sa lumière dorée et enveloppante, ou encore de ses hautes montagnes?

Je ne sais pas, mais c’est un commentaire qui revient souvent auprès de ceux qui visitent la région et il n’est donc pas surprenant de voir que de nombreuses retraites spirituelles ont ouvert leurs portes dans la région (avec yoga, méditation, etc.). Quel meilleur endroit pour reconnecter avec soi même et la nature?

Il y a également plusieurs hôtels haut de gamme qui offrent un lieu privilégié de détente avec spa. Une expérience inoubliable d’un voyage au Pérou!

yoga vallee sacree

18. Rencontrer la soeur cachée du Machu Picchu

De « Chuqi K’iraw », berceau de l’or en quechua, le Choquequirao est une cité inca située à plus de 3000m d’altitude. Le site présente une structure très similaire à celle du Machu Picchu, mais en moins grand.

Son grand avantage est qu’il est bien moins fréquenté que celui-ci car il est uniquement accessible à pied, avec une randonnée d’au moins 4 jours. C’est une superbe aventure!

Il y a également un itinéraire plus long qui combine Choquequirao avec le Machu Picchu. Le tout est faisable avec ou sans guide, vous pouvez vous procurer une carte du trek à Cusco.

Pour connaître tous les détails du trek, découvrez notre article complet avec toutes les infos pratiques sur le Choquequirao!

voyage-perou-ruines-choquequirao

19. Faire un trek

La Vallée Sacrée est un immense terrain de jeu pour les fans de plein air, et les possibilités de treks sont nombreuses.

En plus des treks vers Huchuy Qosqo et le Choquequirao, les treks les plus connus sont certainement ceux qui se rendent vers le Machu Picchu. 

Pour lire nos articles détaillés sur les différents treks, cliquez sur leur nom ci dessous:

Vous pouvez aussi opter pour des randonnées de jour:

20. Voir le Lac Humantay

Le lac Humantay est un petit lac d’une magnifique couleur bleue se trouve au pied du glacier du même nom, entouré de plusieurs montagnes.

De Cusco il faut se rendre au village de Mollepata (2h) puis jusqu’à la communauté de Soraypampa (1h), le point de départ  de la randonnée. Il faut compter environ 2h de marche en montée pour arriver au lac. C’est une courte randonnée, qui offre un panorama magnifique pour prendre des photos!

Se rendre à Humantay sans agence : Prendre un bus Cusco (Arcopata) à Mollepata (15 soles, 1h45-2h). Taxi jusqu’à Soraypampa (20 soles). L’entrée au Lago Humantay coûte 20 soles. Mieux vaut arranger le retour avec le même taxi.

Si vous préférez faire la Laguna Humantay avec un tour je vous recommande celui-ci qui inclut le transport depuis votre hôtel à Cusco, le petit déjeuner et le déjeuner, à réserver ici:

lac-humantay
Le Lac Humantay

21. Se régaler de chocolat

Voilà sans aucun doute l’activité parfaite à faire dans la Vallée Sacrée en famille. Le Chocomuseo propose une introduction au cacao à travers un petit musée et des ateliers de fabrication de chocolat d’environ 2h.

C’est bien sûr une superbe activité à faire avec des enfants car on construit sa propre palette de chocolat à partir des fèves de cacao, en plus de faire différentes dégustations, mais je suis la preuve vivante que les adultes aussi peuvent adorer. À lire ici: mon expérience au Chocomuseo.

Il y a aussi une boutique sur place avec de nombreux produits à base de chocolat, dont plusieurs sont préparés avec des ingrédients locaux: un bon souvenir à ramener!

On trouve un Chocomuseo à Pisac (Calle Mariscal Castilla 381) et à Ollantaytambo (Plaza Ruinas)

voyage perou chocomuseo lima chocolat
Préparation du chocolat

Combien de temps pour visiter la Vallée Sacrée?

Avant de commencer : pour établir le meilleur itinéraire dans la vallée sacrée, je vous recommande de décider d’avance où vous dormirez avant de vous rendre au Machu Picchu : Cusco ou Ollantaytambo? Ça vous évitera des allers-retours inutiles!

On peut facilement y rester plusieurs jours, voire même une semaine, car c’est un endroit où il fait bon se poser et respirer. Mais la majorité des voyageurs ont assez peu de temps pour visiter la Vallée Sacrée, voici donc mes suggestions pour ne rien manquer et maximiser votre temps, que vous décidiez de passer une journée ou deux jours dans la Vallée Sacrée :

Visiter la vallée sacrée en 1 jour

En seulement une journée dans la Vallée Sacrée, il faudra faire des choix, mais il y a moyen d’avoir une journée bien remplie!

  • Commencez par Pisac pour visiter son marché typiques et ses ruines
  • Continuez vers Chinchero pour découvrir son art textile et marcher à travers le joli petit village.
  • Dirigez vous ensuite vers Ollantaytambo. Vous pourrez y déjeuner (midi), puis visiter les ruines et même y dormir avant de vous diriger vers le Machu Picchu le lendemain
  • Si vous dormez à Cusco, faites plutôt Pisac, Ollantaytambo et Chinchero en revenant vers Cusco.

Visiter la vallée sacrée en 2 jours

Si vous avez deux jours dans la Vallée Sacrée je vous conseille de prendre votre temps : avec les paysages de la région, vous verrez qu’ici le chemin est aussi intéressant que la destination.

D’ailleurs en deux jours vous pourriez inclure les ruines incas autour de Cusco (Sacsayhuaman, Qenqo, Puca Pucara et Tambomachay), qui sont en chemin vers Pisac!

  • La première journée, visitez les ruines autour de Cusco en matinée
  • En après-midi découvrez Pisac avec ses ruines et son marché andin.
  • La deuxième journée, commencez par la visite de Chinchero pour une démonstration de textile et visiter son marché artisanal.
  • Dirigez vous ensuite vers les terrasses de Moray et les salines de Maras
  • En après-midi, terminez en beauté par le village d’Ollantaytambo. L’idéal selon moi est d’y dormir pour en profiter au maximum car il y a encore plus à voir que les ruines officielles!

Visiter la Vallée Sacrée avec un tour

Si vous n’avez pas énormément de temps devant vous, il est clair que la meilleure option est de faire un tour de la Vallée Sacrée pour voir un maximum de choses sans se soucier du transport. Voici les deux tours que je recommande:

Les incontournables de la Vallée Sacrée : Pisac, Ollantaytambo, Chinchero

La visite des terrasses agricoles de Moray et des salines de Maras, avec prise en charge à l’hôtel

Pour garantir votre place, surtout en haute saison, je vous recommande de réserver d’avance!

Se loger dans la Vallée Sacrée

La Vallée Sacrée est vaste et il y a une foule d’options d’hébergement pour tous les portefeuilles, allant du budget backpacker à l’hôtel de luxe. 

Ollantaytambo

  • Janaxpacha: je ne me fatigue pas de recommander cette auberge située à l’entrée d’Ollantaytambo. Elle est simple, jolie et propre, mais surtout l’accueil y est vraiment exceptionnel. Elle tenue par un jeune couple péruano-américain qui connaît très bien la région et m’a donné une foule d’informations précieuses sur les attraits peu connus de la région, et plein de bons conseils! Chambre à partir de seulement 13 euros.
  • Intitambo Hoteljoli petit hôtel au calme à l’écart des rues touristiques. Il possède une terrasse avec une vue magnifique sur la forteresse d’Ollantaytambo et la Vallées Sacrée. Chambres à partir de 39 euros la nuit
  • Casa de La Chola: Une chambre d’hôte magnifique située à l’extérieur de la ville, à une dizaine de minutes de la gare d’Ollantaytambo. L’idéal pour les amoureux de la nature! A partir de 55 euros la nuit, petit déjeuner qui saura ravir gourmets et gourmands inclus!

Pisac

  • Paz y Luz Hotel & Healing Center: c’est un centre de ressourcement où les voyageurs viennent participer à des ateliers, des sessions de guérisons et se reposer dans un cadre idéal pour la méditation. La fondatrice est Diane Dunn, une new yorkaise arrivée au Pérou en 2000 pour créer un centre spirituel en profitant de l’énergie particulière qu’offrent les Andes. À partir de 53 euros la nuit.
  • Chaska Pisac: avec son joli jardin, ses chambres confortables avec vue sur les montagnes et la rivière, son accès à la cuisine et sa situation idéale à quelques pas de la place principale de Pisac : il offre un des meilleurs rapports qualité-prix de la villeÀ partir de 13 euros en dortoir et 26 euros la chambre.
  • Allpawasi: un grand coup de coeur de Pisac! C’est un hôtel au look rustique chic, construit en bois et en pierre, avec feu de foyer. Plusieurs chambres ont un balcon ou une terrasse donnant sur le jardin avec vue sur les montagnes. Wifi gratuit et service gratuit de navette depuis l’aéroport de Cusco. Il est possible de louer des vélos sur place pour découvrir les environs en toute tranquillité. Chambre à partir de 85 €. 

Urubamba

  • Ecolodge Ccatan : c’est un petit hôtel tranquille au look rustique, entouré d’un jardin avec hamac, wifi et bon petit déjeuner.  Il est même possible de louer des bicyclettes sur place. À partir de 23 euros
  • Inti Ñan Hotel: de beaux grands jardins avec des sculptures, une piscine extérieure, chambres confortables avec vue sur les montagnes et un bungalow, wifi et petit déjeuner. À partir de 74 euros
  • Casa Andina Private Collection Valle Sagrado: c’est un hôtel haut de gamme de style champêtre situé entre Urubamba et Ollantaytambo. Il propose des chambres et quelques villas – appelées Andean Cottages- qui offrent une vue imprenable sur la vallée et les montagnes, de grands jardins, gym, sauna, spa et même un planétarium qui permet de découvrir le ciel de l’hémisphère sud. Sur place, le restaurant Alma Viva sert une cuisine péruvienne contemporaine.  Petit déjeuner buffet inclus. À partir de 96 euros

Comment se rendre dans la Vallée Sacrée

Il y a de fortes chances que vous partiez depuis Cusco pour visiter la Vallée Sacrée, car il accueille l’aéroport le plus proche et de nombreuses lignes de bus.

En plus d’y aller avec un tour, il y a 3 façons de se déplacer dans la vallée sacrée :

  • Autobus : il y a plusieurs départs par jour vers Pisac et Urubamba, le billet coûte environ 4 soles. C’est une bonne façon d’économiser, mais d’après mon expérience, c’est assez long (car il faut attendre que le bus soit suffisamment rempli pour qu’il parte), et les bus sont vieux et mal entretenus. Mais bien sûr pour moins de 5 soles on ne peut pas exiger beaucoup plus!
  • Colectivo : pour moi, c’est le meilleur moyen de transport! Ce sont des voitures ou des vans partagées qui partent de la rue Puputi ou Pavitos à Cusco. Il faut attendre que la voiture se remplisse mais ce n’est jamais bien long, le prix reste très accessible et les véhicules sont en bon état.
  • Taxis: c’est probablement le plus pratique car il s’arrête où vous voulez, vous attend sur place, etc. Plusieurs chauffeurs connaissent la région et s’improvisent guide au passage. Si c’est l’option que vous choisissez, ne prenez pas un taxi de la rue, ce que je vous recommande c’est de demander à votre hôtel ou auberge un taxi de confiance qui offrira un bon service. Important: fixez toujours le prix et les conditions d’avance (s’il doit vous attendre quelque part et combien de temps) avant de rentrer dans le taxi.

Guides de voyage du Pérou

Vous partez en voyage à Cusco ? À lire également

Les meilleurs circuits au Pérou – Notre sélection des meilleurs circuits pour un voyage de rêve sans se ruiner!

Vous avez Pinterest? Voici l’image à pinner!

visiter-la-vallée-sacrée

Photo d’entête: Geraint Rowland

Que faire et voir dans la Vallée Sacrée : 21 choses à ne pas manquer!
4.9 (97.5%) 8 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion4 commentaires

  1. Marion LAVILLE

    Bonjour et déjà merci pour toutes ces informations !

    Je n’arrive pas à visualiser les distances entre chaque lieu et le temps que ça prendrait en collectivo.
    Je pensais faire Maras et Moray le jour 1 en dormant à Ollantaytambo le soir et le jour 2 faire Pisac et Ollantaytambo et prendre le train vers 16h30 mais je réalise que Pisac et Ollantaytambo ne sont pas la porte à côté.

    De ce fait, est ce que le mieux est de dormir à Cusco entre les deux jours, ou de faire Pisac Moray et Maras le jour 1 et se consacrer à Ollantaytambo le jour 2 ? Surtout est ce jouable ?

    Je vous remercie d’avance pour les informations complémentaires !!

    • Bonjour Marion
      Pisac et Ollantaytambo ne sont pas à côté effectivement et vous ferez un aller retour inutile.
      Moray et Maras sont plus proches d’Ollantaytambo. Vous pouvez faire Pisac aller retour de Cusco le jour 1 et le jour 2 faire Maras-Moray en matinée puis lunch à Ollantaytambo et sa découverte en pm par exemple.
      Sinon en 1 journée il est aussi possible de faire Pisac en matinée puis Ollantaytambo en pm (dormir à Ollantaytambo) puis le jour 2 faire par exemple Maras Moray Chinchero et revenir à Ollantaytambo.

Laisser un commentaire