Visiter Pisac dans la Vallée Sacrée: mon guide ultime!

22

Que faire et que voir à Pisac?

À seulement 32km de Cusco, se trouve Pisac, un des grands incontournables de la Vallée Sacrée des Incas et qui se visite facilement en une demi-journée.

Le village de Pisac fut probablement construit au 15e siècle, durant l’expansion de l’empire inca. C’était un village complet avec des rues, des maisons, des canaux, une zone religieuse, un cimetière, entouré de plusieurs terrasses agricoles.

Pisac fut conquis par les Espagnols qui construisirent par-dessus ces édifices incas, une superposition qu’on observe encore aujourd’hui en se promenant dans les rues.

Voici mon guide ultime de Pisac avec tous les lieux d’intérêts incontournables, les meilleurs restaurant et hébergements pour tous les budgets, comment s’y rendre, et mes meilleurs conseils pour ne rien manquer lors de votre visite à Pisac.

Avant de visiter Pisac

Obtenir le ticket touristique

La première étape avant de visiter Pisac est d’obtenir le ticket touristique, appelé boleto turistico. Sans ce petit papier, pas moyen de visiter les sites principaux de la Vallée Sacrée, ni même de nombreux sites de Cusco.

Je recommande de bien vous informer sur les sites inclus pour acheter le billet le plus adapté à votre itinéraire car le ticket intégral coûte 130 soles et le ticket partiel 70 soles. À Pisac, le billet est nécessaire uniquement pour les ruines, et l’accès aux ruines est inclut dans les deux types de tickets.

Visiter Pisac: les incontournables

1. Le marché andin de Pisac

Le marché andin de Pisac est un grand marché typique où l’on retrouve des fruits et des légumes, mais également plusieurs vêtements en laine d’alpaga et autres objets fabriqués par les artisans des environs. Il se tient mardi, jeudi et dimanche sur la Plaza de Armas, mais le dimanche est la journée la plus active.

Le marché est à voir absolument à Pisac, mais ces dernières années il est devenu une importante attraction touristique car les tours organisés s’y arrêtent tous. Pour découvrir son côté plus traditionnel, éloignez vous de l’artisanat et dirigez vous plutôt du côté des fruits et légumes. Vous pourrez même en profiter pour boire un bon jus de fruit frais!

marche-de-pisac-perou
Le marché de Pisac. Photo Eunheul
voyage perou pisac
Le marché de Pisac

2. Explorer les ruines incas de Pisac

Perché sur une colline, le complexe archéologique de Pisac est non seulement le plus grand incontournable de Pisac, mais un des plus beaux sites de la Vallée Sacrée!

Ancienne résidence royale de l’Inca Pachacutec, on y trouve deux zones différentes: la zone résidentielle, composée d’édifices rustiques qui était destinée aux agriculteurs et la zone cérémonielle destinée à la noblesse.

Dans la partie supérieure du complexe se trouve l’Intihuatana, la pierre sacrée où les prêtres incas rendaient le culte au soleil et qui servait également d’observatoire astronomique. Vous noterez également que les canalisations de l’époque sont encore fonctionnelles!

N’oubliez pas que pour visiter les ruines, vous devez absolument avoir le boleto turistico en main, il est impossible d’acheter l’entrée séparément.

En face du Kallaqasa (la partie haute du site), on voit de nombreux trous dans la falaise. C’est les tombes du cimetière de Tankanamarka.

Les Incas enterraient leurs défunts avec des objets de valeur, mais elles furent toutes pillées et sont aujourd’hui vides.

  • Pour visiter les ruines de Pisac, le ticket touristique est obligatoire
  • Se rendre aux ruines de Pisac : en arrivant à Pisac, il y a 2 façons de monter aux ruines (13km), soit à pied, soit en taxi (25 soles dans la partie supérieure du site ou 20 soles en bas). Il n’y a plus de transport public pour s’y rendre. La descente à pied devrait durer environ 1h.

que-faire-a-pisac-perou
Le site archéologique de Pisac et les terrasses agricoles. Photo Mauro Gambini

voyage perou pisac ruines

pisac-au-perou
Le cimetière de Tankanamarca à Pisac. Photo McKay Savage

3. Assister à la messe en quechua

Qu’on soit croyant ou pas, je crois que la messe du dimanche est à faire absolument à Pisac. Il est toujours intéressant pour en apprendre plus sur le Pérou et ses habitants, mais c’est encore plus intéressant dans les régions andines où les traditions sont particulièrement fortes.

La messe est célébrée en quechua avec l’aide de sept « Varayocs » (autorité traditionnelle, similaire au maire) des communautés des environs Motupa, Saccaca, Viacha, Cotataqui, Paru Paru. Ils portent leurs habits colorés et jouent le “pututo” un instrument typique des Andes qui produit un son puissant.

  • La messe débute à 11h, n’oubliez pas d’être particulièrement respectueux si vous prenez des photos, c’est un lieu sacré et ce n’est pas un événement touristique.

4. Parque de la Papa

L’Association communautaire du « Parc de la pomme de terre » rassemble plus de 6000 habitants de 5 communautés. Elle vise à préserver l’héritage culturel et la biodiversité de la région. Une des initiatives en place est le développement d’activités touristiques afin de partager avec les voyageurs leurs connaissances et traditions entourant la culture de la pomme de terre.

Les revenus de ces activités sont suite réinvestis dans ces communautés. Ils proposent des tours d’une demi-journée ou de deux jours avec une nuit chez l’habitant, qui incluent : découverte des pommes de terres locales « Papa Arariwa » et « Qachum Waqachi» (il y en a plus de 3000 différentes au Perou!), trek aux lacs Kinsa Q’ocha, Puma Qocha et Azul Qocha, partage des techniques de tissages et bien plus.

  • Pour visiter le Parque de la Papa, il faut y aller avec une agence. À organiser donc depuis Cusco ou Pisac.
que-faire-a-pisac
Communauté du Parque de la Papa à Pisac

5. Voir le musée communautaire 

C’est un musée gratuit à voir à Pisac avec deux expositions. La première section renferme une exposition sur le textile traditionnel de différentes communautés de la région, avec son histoire, le processus de fabrication, les matériaux et matières premières utilisés et ses différentes utilisations. Elle présente également le travail de céramique de plusieurs artisans locaux.

L’autre salle présente des pièces archéologiques (céramiques, textiles, restes humains, etc) de Pisac, allant de 700 avant JC à l’époque inca (15e-16e siècle). On y présente les différentes zones de cette ancienne cité impériale inca, ainsi qu’une explication de la cosmovision andine.

  • Adresse: coin Avenida Amazonas et Avenida F. Zamalloa, dim-ven 8h-13h et 14h-17h, entrée gratuite.

6. Participer à un atelier de fabrication du chocolat

Fan de chocolat, dirigez vous sans hésiter au Chocomuseo! Vous pourrez voir la petite fabrique artisanale de chocolat et goûter aux délices proposés au café (chocolat chaud, desserts). Mais pour vivre l’expérience complète, la meilleure option est bien sûr de participer à un atelier de fabrication du chocolat pour fabriquer son propre chocolat!

  • Ateliers de 2h (à 1h30 et 16h) 75 soles adulte et 55 soles enfants (8 à 12 ans), le prix inclut la barre dechocolat à ramener à la maison. Il existe aussi un atelier plus court de 45 min, idéal pour les enfants et ceux qui n’ont pas beaucoup de temps disponible en tout temps à 35 soles par personne.
  • Adresse: Mariscal Castilla 381, Pisac  Site web
  • À lire également: mon expérience au chocomuseo de Lima
voyage perou chocomuseo lima chocolat
Atelier de fabrication du chocolat au Chocomuseo

7. S’émerveiller au jardin botanique 

C’est un joli havre de paix en plein centre de Pisac, fondé en 1917 par Felipe Marín Moreno, un botaniste et explorateur péruvien. C’est son fils qui a ouvert les portes du jardin pour partager cet héritage au public. Il abrite une belle diversité de fleurs et de plantes (fans de cactus, vous serez impressionnés!), ainsi qu’une collection de 200 espèeces de pommes de terre.

Le gardien des lieux, un sympathique chat blanc, vous suivra probablement tout au long de la visite. Le jardin botanique renferme également un café, idéal pour se reposer et goûter à un bon smoothie frais ou au café local!

  • Adresse: Grau, cuadra 4 (proche de la Plaza de Armas), entrée 8 soles, 8h-16h30

8. Découvrir 10 000 ans d’histoire

En réalité le musée Inkariy est à mi chemin entre Urubamba et Pisac, mais l’arrêt en vaut vraiment la peine car c’est un des meilleurs musées de la région!

Le musée a été conçu par les artistes de la famille Mérida qui en est maintenant propriétaire. On y découvre 10000 ans d’histoire du Pérou à travers 8 pavillons qui présentent chacun une importante culture précolombienne : Caral, Chavin, Paracas, Mocica, Nasca, Wari, Lambayeque, et Chimu/Inca. Chaque exposition est très complète avec art, vêtements, coutumes et croyances, en plus de la présentation d’une scène avec un grand souci du détail pour chaque culture.

  • Adresse : Km 53 (à mi chemin entre Urubamba et Pisac), lun-dim 8h30-17h, entrée 35 soles. Site web
  • La visite se fait avec ou sans guide, en 1h-1h30 et n’est pas du tout ennuyante! Vous trouverez aussi sur place un café avec un menu léger. Si vous voulez manger sur place, vous pouvez choisir l’option musée + déjeuner rustique 3 services pour 50 soles.
a faire a pisac
Scène de la culture Caral au musée Inkariy. Photo du site web.
a-voir-a-pisac
Les différentes cultures pré-hispaniques présentées au musée Inkariy. Photo du site web
que-voir-a-pisac
Le musée Inkariy. Photo du site web.

9. Hacienda Sarapampa

C’est en suivant un chemin étroit qui longe le fleuve, entre maisons et champs, qu’on découvre l’Hacienda Sarapampa. Sur ces terres, une famille  qui cultive le maïs depuis trois générations. Le domaine a ouvert ses portes en 2015 pour partager avec les visiteurs  leur connaissance du maïs blanc géant, typique de la région : son importance dans l’histoire, sa culture aux époques précolombienne et coloniale, et bien plus.

La visite se poursuit avec un déjeuner au restaurant qui propose une fine cuisine péruvienne dans un cadre absolument enchanteur, accompagné d’un spectacle de Marinera avec cheval de paso péruvien.

  • Adresse:  Hacienda Sarapampa, Km. 1.3 Carretera Taray-Paullo. Depuis Cusco, il faut tourner à droite juste avant le pont de Pisac, et continuer en direction du village de Taray. Lun-dim 11h-15h. Site web
hacienda-sarapampa-pisac
Hacienda Sarapampa proche de Pisac. Photo du site web.
voyage-perou-pisac-sorapampa
La marinera, danse typique, avec le cheval de paso péruvien à l’Hacienda Sorapampa. Photo du site web

10. Se détendre au Unuchu Spa

Dans la petite ville de Taray, à seulement 5 minutes de Pisac, se trouve le spa Unucha. C’est un charmant petit spa rustique en plein air qui offre un traitement aux herbes aromatiques et une série de massages.

Il propose l’accès à sauna sec chauffé aux roches volcaniques et un jacuzzi avec vue sur l’Apu Linly et les autres montagnes environnantes. C’est l’endroit idéal pour se détendre après une visite aux ruines!

Où dormir à Pisac?

Pisac a l’avantage d’offrir une belle sélection d’hôtels avec du cachet. Dans un tel paysage, difficile de ne pas apprécier la vue!

  • Hospedaje de Colores: selon moi, c’est la meilleure option pas chère à Pisac! LC’Est une auberge bohême très colorée, les employés sont particulièrement gentils et le petit déjeuner est délicieux (surprenant pour le prix). Il y a même une table de billard, des pinceaux et des toiles à disposition de tous. À partir de seulement 8 euros en dortoir ou chambre double!
  • Chaska Pisac: C’est un bâtiment de style colonial avec un joli jardin et des chambres avec vue sur les montagnes et la rivière, à seulement 100m de la Plaza principale de Pisac. Les chambres sont confortables et les voyageurs ont accès à la cuisine pour préparer leurs repas à leur guise.  Il offre un excellent rapport qualité-prix pour Pisac! À partir de seulement 38 euros la nuit!
  • Allpawasi Pisac Lodge: un grand coup de coeur de Pisac! C’est un hôtel au look rustique chic, construit en bois et en pierre, avec feu de foyer. Plusieurs chambres ont un balcon ou une terrasse donnant sur le jardin avec vue sur les montagnes. Wifi et service gratuit de navette depuis l’aéroport de Cusco. Il est possible de louer des vélos sur place pour découvrir les environs en toute tranquillité. Chambre à partir de 96 € la nuit
ou-dormir-a-pisac
Chaska Pisac, un très bon hôtel économique
voyage-perou-pisac-hotel
Vue depuis la chambre de l’hôtel Allpawasi à Pisac

Où manger à Pisac?

Les restaurants de Pisac sont nombreux et il y en a pour tous les budgets, mais voici mes préférés:

  • Ulrike’s Café: ce sympathique café ouvert par Ulrike, un allemand installé à Pisac depuis une vingtaine d’années, est devenu un des “hot spot” du coin. On y trouve plusieurs options végé, un menu à 25 soles (plat principal + entrée et boisson) sandwich à 14 soles, plats à 15 soles, desserts fameux (brownies, gâteau aux carottes, gâteau au fromage) et pâtes maison. N’oubliez pas de faire un tour sur la terrasse sur le toit pour une meilleure vue! Adresse : Calle Pardo, 613, Pisac. 9h-21h.
  • Doña Clorinda : situé en bordure de Pisac au bord de la rivière Vilcanota, c’est un restaurant familial dont la fondatrice, Doña Clorinda a commencé en vendant des empanadas et des pommes de terre farcies au marché. 25 ans plus tard, elle a son propre restaurant (qui est également la maison familiale) où l’on sert des plats péruviens authentiques comme le lomo saltado. Le décor est simple mais le jardin offre un espace sympathique pour manger. Plats autour de 15 soles, empanadas 5 soles. Adresse: La Rinconada, San Luis, Pisac.
  • Cuchara de Palo : le chef a opté pour un menu “slow food” avec des plats péruviens et andins préparés avec des ingrédients frais locaux et bio. C’est un local chaleureux en bois, avec balcon et un patio intérieur fleuri. Ouvert de 7h30 à 20h30 pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Les prix tournent autour de 35 soles par personne (plus cher que la moyenne locale) mais si vous cherchez un bon repas, c’est un incontournable. Adresse: Plaza de Armas, dans l’hôtel Pisac Inn. Site web
voyage-perou-pisac-restaurant
Restaurant La Cuchara de Palo à Pisac

Comment se rendre à Pisac?

Depuis Cusco

  • Le bus (à prendre au terminal de Cusco) coûte autour de 2.50 soles. Ce n’est pas la meilleure option.
  • Le colectivo coûte autour de 6 soles par personne (45 min) et passe par Calca. Rendez-vous à la Calle Puputi pour trouver les colectivos (15 min de marche de la Plaza de Armas).

Pour le retour à Cusco

  • À Pisac vous pouvez vous mettre au bord de la route et faire simplement signe, un colectivo libre s’arrêtera.
  • Un taxi y va directement et coûte 50-60 soles (spécifiez bien d’avance « jusqu’aux ruines » si c’est ce que vous désirez sinon vous devrez payer un extra)

Vous préférez y aller avec un tour organisé pour voir un maximum  de sites sans vous soucier du transport? Voici ma meilleure recommandation qui inclut la visite de Pisac, Ollantaytambo et Chinchero, en une journée depuis Cusco et à très bon prix!

voyage perou vallée sacrée

vallee-sacree-au-perou
La vallée verte autour de Pisac. Photo Toni Fish

Combien de temps pour visiter Pisac?

Si vous avez un itinéraire assez serré, je vous recommande de vous limiter à la visiter des ruines et du marché.

Tout se fait bien en une demi-journée, en partant le matin de Cusco (45 min de trajet). Je vous conseille de commencer d’abord par la visite des ruines  dès l’ouverture (9h) car il y aura moins de visiteurs, puis de visiter le marché.

En après-midi, vous pouvez vous rendre à Ollantaytambo pour vous promener dans ses rues et visiter sa forteresse. C’est un autre incontournable de la Vallée Sacrée qui a beaucoup à offrir, et les deux se combinent très bien.

Passer la nuit à Ollantaytambo est une bonne option pour visiter le Machu Picchu le lendemain, mais si vous pensez plutôt retourner à Cusco pour la nuit, vous aurez peut être le temps de visiter Chinchero (il faut que ce soit avant 17h) sur le chemin du retour.

À voir également dans la Vallée Sacrée

  • Ollantaytambo: il fut un des villages les plus importants de l’empire inca grâce à sa situation géographique stratégique dans la Vallée Sacrée. Aujourd’hui, c’est encore un grand incontournable! Des rues pavées charmantes, une belle ambiance, des ruines sur place mais également plusieurs activités autour à faire (et même une microbrasserie!). Le village se visite bien de jour, mais y passer une nuit avant de se rendre au Machu Picchu est encore mieux pour bien en profiter!
  • Maras et Moray: les deux sites sont presque toujours associés à cause de leur proximité. Avec ses centaines de bassins de sel à perte de vue qui offrent un spectacle incroyable, Maras est un de mes endroits favoris de la Vallée Sacrée. En plus, c’est le seul des sites principaux qui ne recquiert pas le fameux boleto turistico! Moray est un site surprenant, formé par des terrasses circulaires, qui servait de sites d’essais agricoles à l’époque inca.
  • Chinchero: Petites rues pavées, maisons blanches, habitants portant encore fièrement leurs habits traditionnels, ce petit village andin typique est tout à fait charmant. Il ne faut surtout pas manquer son marché, l’endroit idéal pour acheter des vêtements ou tapis tissés à un prix plus intéressant qu’ailleurs (j’en ai d’ailleurs acheté 3 à mon dernier passage!)

Guides de voyage du Pérou

Vous partez au Pérou? À lire également

Les meilleurs circuits au Pérou – Notre sélection des meilleurs circuits pour un voyage de rêve sans se ruiner!

Vous avez Pinterest? Voici l’image à pinner!

visiter-pisac

Visiter Pisac dans la Vallée Sacrée: mon guide ultime!
5 (100%) 9 votes
Vanessa Huet

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion22 commentaires

  1. Vanessa Huet

    La vue à l’air vraiment magnifique ! Sinon je trouve que visiter un marché comme celui de Pisac est souvent l’un des meilleurs moyens pour rencontrer les locaux d’un pays, discuter avec eux et partager des souvenirs…

      • Vanessa Huet

        Je confirme, le boleto turistico est toujours à 130 soles. Mais si vous ne souhaitez pas visiter les 13 sites, vous pouvez acheter un boleto turistico à Chinchero à 70 soles qui vous permet de voir Moray, Chincheiro, Ollantaytambo et Pisac.

  2. Vanessa Huet
    Laurène - Carnet d'escapades

    Wahou, cela donne envie…Vous renforcez mon envie d’Amérique du Sud, les Filles!! 🙂

    A bientôt,

    Laurène, du blog Carnetdescapades.com

    • Vanessa Huet

      Ah c’est bien vrai, voyage en famille c’est possible, mais encore faut il prévoir doublement le budget! Au moins les prix des entrées sont généralement bien moins élevées pour les enfants…

  3. Vanessa Huet

    Nous sommes venus en Octobre au Pérou et avons adoré cette magnifique vallée et tous ces sites visités.
    On avait envie de rester plus longtemps dans cette vallée.
    Merci pour ces belles photos qu’on ‘a pas forcément prises.
    Je vais indiquer ton blogs à des connaissances qui ont ce projet de voyage
    Denise de Tours (France)

  4. Vanessa Huet

    Nous sommes venus en Octobre au Pérou et avons adoré cette magnifique vallée et tous ces sites visités.
    On avait envie de rester plus longtemps dans cette vallée.
    Merci pour ces belles photos qu’on ‘a pas forcément prises.
    Je vais indiquer ton blogs à des connaissances qui ont ce projet de voyage
    Denise de Tours (France)

  5. Vanessa Huet

    Sur les sites des ruines comme Pisac ou Ollantaytambo , peut-on avoir un sac a dos avec bouteille d eau et barre énergisante , ou bien c est défendu comme au Machu Picchu ?

    • Vanessa Huet

      Attention pour le Machu Picchu il est bien spécifié  » Plastic bottles not allowed », donc les bouteilles en plastique, pas l’eau en soi qui peut très bien être apportée dans une gourde. C’est pour limiter la pollution. Par contre à ma connaissance, Pisac et Ollantaytambo n’ont pas ces restrictions.

    • Vanessa Huet

      Les sites sont différents mais….Pisac et Ollantaytambo sont bien plus impressionnants 🙂
      Donc s’il faut faire un choix, techniquement Sacsayhuaman n’est pas incontournable
      bon voyage!

Laisser un commentaire