Visiter les Lomas de Lucumo

2

Une excursion proche de Lima

Après avoir été subjuguée par le paysage des Lomas de Lachay digne d’un décor de Tim Burton, j’avais envie de découvrir les Lomas de Lucumo.

C’est une aire protégée de 150 hectares au sud de Lima, composé de « lomas », des collines à la végétation alimentée par l’humidité de façon saisonnière. Selon la saison, l’endroit peut être très sec ou recouvert de végétation, deux mondes complètement différents! En époque humide reviennent les viscaches -ces jolis rongeurs andins-, faucons, renards et le turtupilin (moucherolle vermillon en français).

La route vers les Lomas, la première aventure

On file donc sur la Panaméricaine sud en direction de Pachacamac. Peu habituée à l’emprunter en pleine semaine, je suis surprise de voir si peu de trafic sur la route. Lima sans trafic? Il faut le voir pour le croire. Ceux qui y vivent comprendront.

On calcule donc environ 1h de trajet depuis Barranco. Puis au bout d’une trentaine de minutes, le gps décide de nous faire sortir de la route principale. Jamais une bonne idée au Pérou. Malgré le scepticisme de Lauriane derrière le volant, j’insiste, poussée par une soudaine “envie d’aventure” et – surtout- par ignorance des limites du gps au Pérou.

Évidemment, après 10 minutes à parcourir les petites routes en terre cahoteuses, on arrive face à une “rue” qui n’existe que sur la carte du gps, remplie de débris. S’ensuit une heure de chaos routier: culs-de-sac, routes bloquées, montées et descentes -entre les poules et les chiens qui aboient- pour trouver enfin un chemin ouvert, dans la bonne direction. On arrive finalement au point d’arrivée sur le gps: un complexe industriel qui n’a rien à voir avec les lomas.

Heureusement, la dame qui contrôle l’entrée des camions nous indique le chemin à suivre. Éventuellement, on finit par arriver aux Lomas de Lucumo. Quel soulagement!

La visite des Lomas de Lucumo

Après avoir stationné la voiture et payé l’entrée, on commence donc à emprunter le chemin de montée. Je regarde autour de moi : tout est extrêmement sec. Le doute m’envahi, est-ce qu’on est arrivées trop tôt en saison?

La perspective de marcher plusieurs heures à travers des collines aux tons gris et bruns ne m’emballe pas particulièrement, mais après avoir fait autant de détours il serait dommage de rebrousser chemin.

La montée n’est pas à pic, mais bien constante. Après quelques minutes, le paysage commence à changer vers les tons de vert. Du vert, du vert, enfin un peu de vie dans cet immense désert qu’est Lima!

On dépasse vite un groupe d’amis avec leur petite radio qui crache le dernier hit de Shakira et qui gâche allégrement la paix qui règne sur les environs. Forcément, à 18 ans, ce n’est pas la tranquillité qu’on cherche.

Au 2e mirador, on s’arrête pour reprendre notre souffle et profiter du paysage. Le contraste de végétation est clair quand je regarde au loin. Quel drôle d’endroit. Le climat est changeant, plus l’heure avance, plus le ciel tourne au gris et la brume se pose sur les collines.

quebrada-verde-lima

lima lomas

lima lomas de lucumo

que-faire-a-lima-lomas-de-lucumopaysage lomas de lucumo

On arrive au bout du chemin, face à de grosses roches. Impossible de passer. Posé à côté , Melquiades, attend. « Faites attention, normalement il faut continuer en montant par les rochers, mais quelqu’un s’est fait mal hier. Il faut passer par ici, c’est plus sécuritaire! ».

Je le regarde sans comprendre. «Mais passer par où, señor?» Il pointe le sol « ici, par la grotte ».

En voyant notre air dubitatif, il descend de quelques pas et avec un sourire qui se veut rassurant, il continue « Vous voyez, ici ça passe, mais faites attention à votre tête. »

L’entrée est vraiment étroite et pas franchement encourageante alors que je me découvre soudainement une nouvelle claustrophobie. Mais une fois passé les deux marches en pierre, l’intérieur est ample. Melquiades s’amuse –avec raison- de notre hésitation. Il nous dit « je vous prends en photo ? »

melquiades lomas de lucumo

grotte lomas de lucumo

On rit. Ce sera le début de la plus sympathique portion de la promenade, en sa compagnie. Il nous explique qu’il est ici de façon volontaire pour s’assurer du bon fonctionnement des lieux. « C’est notre communauté, Quebrada Verde, qui se charge des Lomas de Lucumo. Vous savez, on n’a aucune aide du gouvernement, c’est grâce à ce que vous payez qu’on peut faire le travail de protection et de conservation. Merci à vous deux. » Plus loin, il remerciera aussi tous ceux qu’on croisera pour leur contribution. C’est touchant.

Il nous parle de la faune et de la flore en nous pointant quelques fleurs délicates, puis en arrivant à un promontoire, il s’arrête et regarde au loin « ici, c’était rempli de lucumos (l’arbre qui donne la lucuma). C’est pourquoi on l’a appelé Lomas de Lucumo. Mais à force de les couper pour utiliser le bois, il n’en reste qu’un seul, il est là bas au loin. » Je ne suis même pas sûre de le voir,  mais je fais tout comme.

On continue de monter jusqu’au plus haut point du parc. On ne voit plus grand chose, tout est envahi par le brouillard, mais quelle ambiance !

C’est l’heure de quitter Melquiades. Il nous dit, « vous allez continuer par ce chemin, moi je retourne pour voir si d’autres ont besoin d’aide! » Après une poignée de main, il repart. Sans le savoir, il a égayé ma journée.

excursion autour de lima

guide-lomas-de-lucumo

parc lomas de lucumo lima perou

On commence donc la descente et le brouillard se dissipe peu à peu. Les formations rocheuses, érodées par l’humidité et le vent constant, sont imposantes. On trouve même des peintures rupestres vers la fin du trajet (indiqués par une pancarte). Ce sont trois petits dessins, presque effacés et visiblement non protégés, mais ça reste surprenant!

erosion pierres formations-rocheuses-lima

excursion-lomas-de-lucumo

Lomas de Lucumo: infos pratiques

Combien coûte l’entrée?

8 soles (adulte), 4.50 soles (enfant jusqu’à 10 ans)

Sur le site des Lomas de Lucumo il est indiqué qu’il faut obligatoirement faire une réservation au préalable pour entrer, mais c’est faux.

Quand y aller?

Comme pour les Lomas de Lachay, il faut y aller durant hiver (austral), sinon tout est sec.

En effet durant l’hiver, de juin à novembre, et plus précisément du début août à la fin septembre, la brume s’installe et le paysage se transforme complètement pour se couvrir de végétation!

Peut-on y aller en solo?

Oui. Les sentiers sont bien indiqués et nettoyés, donc on peut y aller sans problème seul, toujours en suivant les chemins principaux et ne pas s’écarter en empruntant les raccourcis. À l’entrée on trouve un panneau qui indique sommairement les 2 sentiers possibles et on nous remet un dépliant avec la même information pour faciliter l’excursion.

itineraire-lomas-de-lucumo

Combien de temps faut-il pour visiter les Lomas de Lucumo?

Il y a un circuit de 3h et l’autre de 5h (en comptant des pauses de temps en temps). À vous de choisir!

Est-ce physiquement exigeant?

Non, pas particulièrement, mais ayez de bons souliers de marche confortables. Il faut s’attendre à une montée constante au début. Heureusment il il y a plusieurs endroits en chemin qui permettent de faire une pause.

Est-il possible de faire du camping?

Oui, il y a bien un terrain de camping. À savoir: il est complètement exposé (sans compter l’humidité ambiante), donc ça doit être assez frais, soyez préparés!

Le tarif est de 10 soles par personne.

Comment se rendre?

L’adresse est : Avenida José Quinones, Mz. U Lt. 6 , Quebrada Verde, Pachacamac, Lima

Mais il ne faut PAS se fier sur le gps. Il nous a amené par des petites routes en terre, parfois inexistantes ou bloquées par les habitants. On s’est perdues à l’aller et une chance qu’on avait une bonne voiture bien solide sinon on aurait pu rester coincées!

Voici le chemin à suivre depuis Lima :

  • Prendre la Panamericana Sur
  • À la hauteur de la Refineria Conchan, prendre la direction de l’Ancienne Panamericana jusqu’au croisement (Lurin-Pachacamac)
  • Entrer par l’Av. Paul Poblet jusqu’au Pont de Quebrada Verde
  • Suivre la signalisation

Toutes les photos sont la propriété intellectuelle de Lauriane Brulebeaux

Guides de voyage du Pérou

Vous partez à Lima? Ceci devrait vous intéresser!

Envie de partager l’article sur Pinterest? Voici l’image à pinner!

lomas de lucumo

Visiter les Lomas de Lucumo
4.86 (97.14%) 7 votes

Montréalaise de naissance, je suis passionnée par les voyages, la bonne bouffe et les lamas. À la fois bloggeuse pour Voyage Pérou et journaliste pour La Métropole, un magazine en ligne et une publication mensuelle, je pars constamment à la chasse des meilleurs restaurants et des destinations à découvrir.

Discussion2 commentaires

    • Salut Flora! Je ne vais pas te mentir, l’idéal (comme pour 90% des lieux au Pérou) c’est vraiment d’y aller en voiture, mais ça reste faisable en transport en commun. J’avais posé la question sur place justement. Si j’ai bien compris, il y a 2 façons d’arriver sans voiture :

      -Se rendre jusqu’à la Plaza de Pachacamac et de là, une moto-taxi jusqu’à l’entrée des Lomas de Lucumo
      Ou
      – Prendre une combi ou colectivo en direction de Lurin et tu descends au croisement de Pachacamac. De là, tu prends une autre combi direction Cieneguilla (couleurs orange, rouge et vert) et tu leur dis que tu descends à Quebrada Verde. La combi fera un U-turn à Quebrada Verde et avant de sortir du village tu dois descendre au Colegio 6100. De là, il y a une pancarte qui annonce l’entrée des Lomas.

      Comme toujours, je recommande d’être vigilant, essaye d’y aller au moins à deux, n’apporte pas d’objets de valeurs/tape à l’œil et surtout ne te déplace pas de nuit (si tu arrives en matinée et tu pars en pm, c’est l’idéal).

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Toi aussi tu aimes les lamas?