Lima alternative: excursion à Rupac

5

Visiter Rupac

Avez-vous déjà entendu parler de Rupac ? Non? Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls. Même la plupart des habitants de Lima ne le connaissent pas et pourtant, le site est d’une beauté indescriptible. Moi je l’ai connu car un ami de Lima m’en avait parlé, mais lui n’y était encore jamais allé. Curieuse, je suis allée voir des photos sur internet. J’en suis tombée amoureuse. J’ai donc pris mon courage à deux mains pour sortir un peu des sentiers battus et voir ce qu’aucun de mes amis n’avaient vu ou même entendu parler.

De l’aymara « Lupac » signifiant flambée rouge, Rupac est situé dans la province de Huaral, à 145 km au nord de Lima. Ce site archéologique se situe à environ 3 800m d’altitude et offre une vue spectaculaire sur la vallée. Si vous avez envie de découvrir un site archéologique authentique, peu connu et où la nature se mêle aux pierres, sans avoir peur de marcher quelques heures, cet endroit est fait pour vous.

perou rupac lima
La vallée des alentours de Rupac

Tout d’abord un peu d’histoire

Il y a encore beaucoup d’hypothèses quant à son passé. On estime que ce site aurait été construit autour de 1200 et aurait été construit par la civilisation pré-Inca de Los Atavillos. Par manque de budget du ministère de la culture, peu de recherches ont été effectuées sur ce sujet. En 2015, l’université de Lima San Marcos, l’université la plus ancienne du continent américain, a réussi à lever des fonds pour partir deux mois en expédition et voir de plus près ce que ces ruines ont à raconter.

Rien que son surnom intrigue: le Machu Picchu de Lima. Cela viendrait du fait de sa position stratégique en haut d’une montagne avec vue sur la vallée pour surveiller l’arrivée d’éventuels assaillants, sa construction de pierres et sa très bonne conservation. On peut même encore y voir des ossements. Non, non je ne rigole pas. J’ai été très surprise quand je les ai vus de mes propres yeux mais on m’a confirmé par la suite que c’était bien des os humains. Les habitants étaient tous enterrés dans la même maisonnette servant de tombes, bien connues sous le nom de chullpas.

Comment se rendre à Rupac?

Pour y aller, il faudra utiliser plusieurs moyens de transport. Tout d’abord, il faudra vous rendre au terminal de bus de Plaza Lima Norte (arrêt Tomas Valle, lignes A et B du Metropolitano). Une fois arrivés au terminal, allez au comptoir de la compagnie Z-Buss et demandez-leur un ticket pour Huaral. Le prix de l’aller est de 8 soles et le trajet dure 2 heures (départ chaque 20 min). En ce qui me concerne, j’ai pris celui de 8h. Arrivée aux environs de 10h à Huaral, je me suis ensuite rendue vers la station-service. C’est là où se trouvent les taxis à prendre pour la suite du chemin. Du terminal de bus à cette station-service, vous pouvez aussi prendre un taxi car il y a bien 15 min de marche.

Une fois là-bas, ne vous inquiétez pas, on vous trouvera. Plusieurs taxis vous proposeront leurs services. Aucun bus ne va en direction de Rupac car la route est caillouteuse. De plus, il n’y a pas de route jusqu’à Rupac.

Deux choix s’offrent à vous : aller jusqu’au village La Florida à 2 500 mètres d’altitude, à 1h30 en voiture de Huaral, et de là commencer la marche. Où aller jusqu’au village suivant appelé Pampa à 3 100 mètres d’altitude, à 30 minutes en voiture de La Florida, là où s’arrête vraiment la route et où commence la randonnée.

Je vous conseille de négocier pour aller jusqu’à Pampa car ça vous épargnera 1h30 de marche avant le vrai chemin pour aller à Rupac. Le prix varie de 250 à 300 soles aller-retour. Il est fixe et ne dépend pas du nombre de personnes que vous êtes, mais de combien vous pouvez négocier. Cela peut certes vous paraitre cher comparé aux 16 soles aller-retour de Lima à Huaral. Mais il faut savoir que la route à prendre est en mauvais état, peu empruntée et que le chauffeur fait le trajet juste pour vous et devra donc prendre autant de temps pour redescendre sans personne à bord. Pensez à réserver le taxi pour le retour du lendemain car aucun taxi n’ira vous récupérer si vous ne le demandez pas. Discutez avec le chauffeur pour convenir d’une heure appropriée et du lieu de rendez-vous exact car il n’y a pas de bon réseau pour appeler.

Petite anecdote, il faut savoir que Pampa est surnommé le village fantôme car tous les habitants l’ont abandonné pour aller vivre à La Florida, village plus grand et plus près du reste de la vallée donc meilleur pour le commerce. Le village est donc sans vie et toutes les portes sont cadenassées. Pourtant, chacun est encore propriétaire de sa maison. C’est donc à partir de ce village que commence le vrai voyage. Traversez les maisons abandonnées et tout au bout de la « route » principale, prenez le chemin qui descend. Après vous traverserez une rivière et suivrez le chemin qui monte.

Vous ne pouvez pas vous tromper, il n’y a qu’un seul chemin et un panneau indique la direction. À vous les 3 heures de marche ! Ne vous étonnez pas si vous croisez des vaches, mais rassurez-vous, elles ne sont pas méchantes.

En résumé:

Pour vous rendre au terminal Plaza Lima Norte en Metropolitano : linea A ou B, prix 2,50 soles aller
Lima – Huaral avec la compagnie Z-Buss : prix 8 soles l’aller, bus toutes les 20 minutes, durée 2h
Huaral – Pampa en taxi : de 250 à 300 soles l’aller-retour, durée 2h
Pampa – Rupac à pieds : environ 3h

voyage perou lima alternative
Village fantôme de Pampa, le point de départ de la randonnée.

L’arrivée

Après cette ascension sans de grosses difficultés, vous apercevrez enfin Rupac. Vous ne pouvez pas vous tromper, une fois que vous le verrez, vous saurez que c’est ça : une dizaine de petites maisons en pierre, au sommet de la montagne.

voyage perou rupac lima

Je me rappelle ma première impression comme si c’était hier. Une sérénité et une atmosphère très particulières. Comme si c’était moi qui avait découvert les ruines, et qui sentais à la fois le passé et m’imaginais comment avaient vécus les habitants il y a des centaines d’années. Après quelques minutes pour reprendre vos esprits, je vous conseille de trouver une zone plate pour planter votre tente avant la nuit. Vous n’avez qu’à marcher quelques mètres de plus. Cela vous laissera ensuite le temps d’admirer le coucher de soleil sur toute la vallée.

Quand je m’y suis rendue, il n’y avait personne d’autres, sauf au loin les chercheurs de l’Université de San Marcos qui avaient établis leur campement. Je suis donc allée à leur rencontre et c’est là qu’ils m’ont expliqué leur projet, leurs difficultés rencontrées, et ce qu’ils avaient découvert jusque-là. Ils m’ont aussi expliqué que j’étais la première personne qu’ils avaient vue en deux semaines, pour vous dire la sérénité de ce lieu et son côté secret.

Je suis donc ensuite partie à la découverte de ces ruines. Malheureusement, des petits graffitis avaient été peints sur quelques murs. Explorer ces lieux avec la vue sur la vallée m’a vraiment coupé le souffle. J’ai eu l’impression d’être seule sur le toit du monde. Les petites maisons sont donc faites de pierre, avec des portes basses. Les toits sont faits de pierres plates avec de la terre et quelques végétaux par-dessus. Certaines maisons sont composées de plusieurs étages, ont des pièces en sous-sol, des cheminées etc. Tout un petit village.

voyage perou lima rupac

La nuit tombée, il fait très rapidement froid. Prenez donc beaucoup de vêtements chauds car une fois que le froid s’installe, il est difficile de se réchauffer. Quelques règles à respecter, qui relèvent du bon sens mais qu’il vaut mieux répéter :

  • ne pas monter sur les ruines qui pourraient s’effondrer et que vous pourriez endommager
  • ne pas faire de feux. Même s’il y a des restes de cendres, ce n’est pas une raison pour en faire de même. Un feu mal éteint pourrait être fatidique au lieu.

Vous pourrez ensuite observer les étoiles et le ciel pur loin des lumières de toute civilisation. Je vous conseille de vous réveiller aux alentours de 7h du matin pour voir le soleil se lever sur les montagnes. C’est vraiment un spectacle superbe et vous pourrez voir cette mer de nuage sur la vallée. Car il faut aussi savoir que l’autre surnom de Rupac est « le village au-dessus des nuages ».

perou lima rupac

lima rupac perou

Pour le retour, tout dépend de ce que vous avez négocié avec le chauffeur de taxi, et tout le chemin du retour se fera de la même manière que l’aller.

Je n’ai plus qu’à vous dire de profiter, d’en prendre pleins les yeux et faire le plein de sérénité. Et surtout, respectez ce lieu, ne laissez aucun déchet, ramassez ceux des autres si malheureusement ils en ont laissé. Et emportez avec vous un peu d’authenticité et d’histoire.

Quoi apporter à Rupac?

  • à manger pour tous vos repas sur place. Pensez à prendre des choses facile à ouvrir et manger, des fruits secs etc.
  • au moins 2 L d’eau minimum. Il n’y a aucun magasin ou eau courante après La Florida
  • une tente
  • un sac de couchage
  • des vêtements chauds, très chauds
  • des bonnes chaussures de marche
  • votre appareil photo
  • vos yeux grands ouverts !

Toutes les photos sont la propriété intellectuelle de Géraldine Grego

Se loger à Lima

Voici mes meilleures suggestions pour dormir pas cher à Lima:

  • Kaclla, The Healing Dog Hostel: voici une auberge de jeunesse calme à Miraflores, située dans une belle maison traditionnelle à proximité du parc Kennedy et du Malecon, mais sans le brouhaha des bars.Parfait pour les voyageurs qui cherchent une petite auberge chaleureuse, sans forcément faire la fête. À partir de 9 € en dortoir et 28 € en chambre
  • Kokopelli Hostel : une des auberges de jeunesse les plus sympathiques de Lima et une bonne option pour dormir pas cher à Miraflores! Située sur la rue Berlin avec cafés, restos et bar, et presque au coin du Parque Kennedy, c’est un endroit parfait pour profiter pleinement de Miraflores car tout se fait à pied. Les fêtes du Kokopelli sur sa terrasse sont fameuses! À partir de seulement 10 en dortoir ou 30 la chambre!
  • The Point Hostel: la meilleure auberge de jeunesse de Barranco, face à un petit parc qui offre une vue sur l’Océan, et tout proche du Pont des Soupirs. Sur place, on trouve un jardin avec hamacs, une table de billard, une table de ping pong, et un super bar pour faire la fiesta. Il y a même un resto qui offre de bons petits plats pas chers. Les lieux sont propres, le wifi fonctionne bien. À partir de seulement 10 €!

Guides de voyage du Pérou

Vous partez au Pérou? À lire également

Les meilleurs circuits au Pérou – Notre sélection des meilleurs circuits pour un voyage de rêve sans se ruiner!

Tous nos articles sur le Pérou sont ici: Retrouvez tous les guides que nous avons écrits ici!

Lima alternative: excursion à Rupac
5 (100%) 4 votes
Geraldine G.

Grande amoureuse de l'Amérique latine, Géraldine a découvert plusieurs pays de la région avec son sac à dos. Elle a d'ailleurs eu un coup de coeur pour le Pérou, où elle a posé ses affaires durant 2 ans.

Discussion5 commentaires

  1. Geraldine G.

    Bonjour. Tu m’as fortement donné envie d’aller découvrir ce village au dessus des nuages. J’ th vais justement d’ici qq jours le seul petit bémol c’est que je n’arrive pas a trouver un magasin ou louer tente et sac de couchage a lima. Aurais-tu des adresses stp ?
    Je te remercie
    Olivia

    • Geraldine G.
      Geraldine G.

      En effet ce n’est pas si facile à trouver comme info! Tu peux voir avec Todo camping (Av Angamos Oeste 350, Miraflores)

  2. Geraldine G.

    Hello !
    Je reviens justement de Rupac, j’y suis allée pour le weekend avec des amis péruviens et internationaux. Pour le coup il y avait pas mal de monde et les gens montaient sur les toits du site… J’étais assez choquée!
    La vue est magnifique, que ce soit pour le couché du soleil, les étoiles ou le levé du soleil, c’était superbe. On a été autorisé à faire un feu, sur des emplacements prédéfinies et on a payé 5S/. pour accéder au site (participation aux recherches et au nettoyage).

    Par contre effectivement il n’y a aucune info sur le site en lui même, du coup je suis bien contente de tomber sur ton article… Merci !

    • Geraldine G.

      merci pour ton retour Anne! Au Pérou, il y a encore un grand travail de sensibilisation à faire côté respect du patrimoine et de l’environnement ça c’est sûr! Mais contente que tu aies aimé ton expérience et que l’article ait pu te guider 🙂

Laisser un commentaire