J’ai testé: un tour de ville de Lima

2

De Lima à Pachacamac

1er arrêt: Pachacamac

Aujourd’hui, Lima semble joyeuse.  Le ciel est magnifiquement bleu, le soleil fier. C’est la journée rêvée pour découvrir la ville. Lucio sonne à ma porte. Son regard vif et son teint bronzé me rappellent qu’ici, on est en plein été et que moi, contrairement à lui, j’arrive directement du creux de l’hiver québécois avec ma peau blanche et mes yeux fatigués.

Après un court arrêt au Westin pour prendre Kate l’Australienne, Aurélie la stagiaire française et Cecilia, la guide pleine d’énergie, on longe la côte vers le sud en direction du site sacré de Pachacamac. Je regarde l’océan. Les pélicans se gâtent allègrement, chanceux qu’ils sont de vivre au dessus d’une eau Pacifique riche en écosystème. 32km plus tard, après avoir passé devant Pantanos de Villa – un important lieu d’observation des oiseaux avec 150 espèces y cohabitant- on arrive au site de Pachacamac. Nous accueille le chien péruvien, sympathique gardien des lieux.

Il faut savoir que ce site fut d’une grande importance et pourtant encore peu de voyageurs l’incluent dans leur itinéraire de voyage au Pérou. Quand Atahualpa, le dernier inca, fut capturé, il promit de donner aux Espagnols deux pièces pleines d’argent et une d’or, en mentionnant Cusco …et Pachacamac. C’est pour dire!

voyage perou pachacamac

Ici se succédèrent quatre civilisations: Lima, Wari, Yschma – comme ce fut le cas pour la Huaca Pucllana – puis Inca. Et malgré tout, le site a toujours conservé son caractère sacré.

C’était un lieu de pèlerinage où on venait faire des offrandes au dieu créateur Pachacamac. S’il se fâchait, il allait rapidement le faire savoir par un tremblement de terre, mieux valait donc le contenter!  Afin d’être purs et proches de Dieu, les pèlerins -qui n’étaient d’ailleurs que des hommes- ne devaient prendre ni sel et ni aji, ce qui montre l’importance de ces deux ingrédients à l’époque.

Considérant que de nombreux corps avec des traces de maladies ont été retrouvés sur le site, la théorie principale établit qu’il fallait faire un pèlerinage à Pachacamac au moins une fois dans sa vie – un peu comme le Hajj à La Mecque. C’était donc une sorte de  » dernière chance » pour plusieurs.

Juste en face du site on peut voir la vallée verte de Lurin où étaient cultivés tomates, haricots, chou et coca.

Si aujourd’hui le site gagnerait à être mieux présenté, avec plus d’information à chaque arrêt (évitez d’y aller sans guide), on peut tout de même imaginer l’ampleur de sa gloire passée avec ses nombreux temples. Il faut dire que notre guide Cecilia a le don de présenter l’information avec passion et humour. Une grande qualité, surtout pour moi qui ai de la difficulté à rester concentrée!

Quelques faits intéressants autour des cultures qui s’y succédèrent:

-Le totem sacré de Pachacamac qui se trouve au musée présente deux figures, symbolisant la dualité homme/femme, un concept très important de la pensée précolombienne.

-Les cultures du nord (Señor de Sipan, Trujillo, etc.) adoraient la lune, tandis que celles du sud (Cusco, etc.) adoraient le soleil. D’ailleurs, il est vrai que le soleil des Andes est particulièrement radieux, on comprend aisément cette fascination.

-Picasso a dit qu’il avait trouvé l’inspiration dans l’art « wari ».

Le soleil et la route commencent tranquillement à faire leur effet. Mon estomac ronronne. Bon timing, on quitte le site pour aller à Chorrillos, chez Luchita.

Le faire en solo : Pachacamac (Antigua Carretera Panamericana Sur km 31.5, Lurin, entrée adulte 10 soles, étudiant 5 soles, enfant 1 sol, mar-sam 9h-17h, dim 9h-16h) http://pachacamac.cultura.pe/

2e arrêt: restaurant Luchita (Jiron Zepita, 207, Chorrillos )

On arrive ici dans une magnifique maison, déclarée monument historique et patrimoine culturel. Construite en 1875, elle fut d’abord la maison d’été d’une riche famille d’Arequipa, puis fut utilisée en 1879 comme capitainerie des Chiliens lorsqu’ils envahirent la région lors de la Guerre du Pacifique. Petit secret: vous verrez deux portes qui donnent accès à un sous-sol . C’est un passage qui va jusqu’à la plage… aujourd’hui malheureusement fermé. 😉

voyage perou luchita chorrillos

 

Entre la bonne musique criolla, l’architecture et cette aura particulière des lieux, j’ai l’étrange impression d’un déjà vu de Cuba, même si quelques 3500km nous en séparent.

voyage perou restaurant luchita

voyage perou restaurant lima

Avant d’attaquer le repas, on a droit à une démonstration de préparation de pisco sour– qui s’est révélé dangereusement bon.

 

 

On s’installe sur la terrasse pour attaquer le repas. Cecilia nous propose quelques plats à partager pour goûter aux classiques de la maison. On commence par les conchitas a la parmesana, des pétoncles gratinés au parmesan.

voyage perou conchitas parmesana

Puis la causa rellena con pulpa de cangrejo , ce classique qui est un étagé avec pommes de terre jaunes, aji amarillo, huile d’olive, œuf, ici présenté avec du crabe émietté.

voyage perou causa rellena

On termine par un ceviche et un tacu tacu, un des porte-étendards de la cuisine créole. C’est un mélange de riz, haricots, œuf, aji, ail, oignons, la version de Luchita étant en plus avec des fruits de mer. Son petit goût grillé est réconfortant. À prendre en début de repas, pas à la fin, car c’est une bonne portion !

voyage perou tacu tacu

3e arrêt: le centre historique de Lima

On poursuit la visite vers le centre de Lima, cœur historique de la ville, avec le ventre plein. On passe par la fameuse Plaza San Martin, en hommage à José de San Martin, leader des guerres d’indépendance contre l’Espagne. On dit qu’en arrivant au Pérou en 1820, par les îles Ballestas, il vit des flamants roses. Ce sont eux qui l’inspirèrent dans le choix des couleurs du Pérou: rouge et blanc!

Puis, direction la Plaza Mayor et surtout le Couvent de San Francisco (1672) que j’avais si hâte de revoir.

voyage perou san francisco lima

 

voyage perou lima couvent

On arrive dans un patio rafraîchissant – un petit havre de paix particulièrement apprécié dans le chaos de Lima- qui rappelle tant l’Andalousie. On se laisse bercer par le bruit des oiseaux, de la fontaine et le parfum des roses.  On y cultive plusieurs fruits et légumes comme les olives, papayes, mangues, avocats, afin de fournir la cuisine du couvent.

Et comme un groupe scolaire arrive en piaillant, on s’enfuit plus loin. Des peintures de l’École de Cusco ornent les murs. Une œuvre se démarque des autres: « La Cène » de Diego de la Puente qui est loin d’être une interprétation commune de la fameuse œuvre de Leonard de Vinci. D’abord, la table est ronde, mais on retrouve aussi de nombreux éléments originaux comme l’auteur assis dans la salle annexe, ses mécènes, le diable et même une viscache, ce joli rongeur andin. Après avoir visité les nombreuses salles dont la superbe bibliothèque et les catacombes , la visite de Lima se boucle par le Circuito Magico del Agua

Le faire en solo : Couvent de San Francisco (Plazuela San Francisco, coin Jirones Ancash et Lampa, Lima, entrée adulte 7 soles, étudiant 3.5 soles, enfant 1 sol, lun-dim 9h30-17h30) http://www.museocatacumbas.com/

4e arrêt: Circuito Magico del Agua

Construit en 2007 au Parque de la Reserva, cet ensemble de 13 fontaines a remporté le record Guinness du plus grand complexe de fontaines au monde. On peut venir de jour, mais mieux vaut arriver stratégiquement en fin d’après-midi pour avoir l’occasion de voir le passage du jour à la nuit.

voyage perou circuito magico lima

Si les fontaines illuminées et colorées sont superbes, voir les enfants qui jouent dans l’eau en criant de joie est certainement un spectacle aussi fascinant. J’aimerais bien, comme eux, me lancer dans l’eau sans réfléchir, sans avoir peur d’être trempée jusqu’aux os et de tomber malade. J’entends une maman crier: « ven aqui! ven aqui! NO TE MOJES! ». Son fils ne l’écoute pas, il est trop occupé à être heureux dans l’eau. J’éclate de rire.

voyage perou circuito magico

voyage perou lima circuito magico

Mais le clou de la visite est certainement le spectacle (présenté à 19h15, 20h15 et 21h30) dans la fontaine principale. Heureusement, Cecilia nous a amené -stratégiquement- d’avance au centre de la fontaine, car la foule arrive rapidement…et ça joue des coudes pour avoir une bonne place! Outre le jeu de lasers, ce sont les nombreuses danses régionales qui sont fascinantes comme la Diablada de Puno , l’élégante Marinera ou l’impressionnante Danza de las Tijeras. Cecilia semble aussi enthousiaste que nous et pourtant, elle doit l’avoir vu des dizaines de fois.

Puis, on s’enfuit quelques minutes avant la fin pour éviter la vague de gens qui afflueront vers la sortie. Sur le chemin du retour, je me sens un peu fatiguée et heureuse comme un enfant épuisé d’avoir trop joué. Lima, tu m’as encore prouvé pourquoi je t’aime tant.

Le faire en solo : Circuito Magico del Agua (Coin Cuadra 6 Avenida Arequipa et Pasaje Benjamin Roca Muelle, entrée adulte 4 soles, enfants de moins de 5 ans, adultes de plus de 65 ans et personnes à capacité réduite entrée gratuite, mer-dim 15h-22h30) http://www.parquedelareserva.com.pe/

Infos pratiques

  • Agence: Lima Mentor
  • Site web: www.limamentor.com
  • Tour: Lima Full Day Experience
  • Type de visite: petit groupe jusqu’à 6 participants
  • Itinéraire: Pachacamac, dîner (midi) au restaurant Luchita, visite du centre historique avec les catacombes de San Francisco, Circuito Magico del Agua (11h à 20h, mercredi au dimanche)
  • Prix: 150$ USD par personne
  • Langue: espagnol ou anglais. Autres langues avec tour privé.

Cet article s’inscrit dans la série « J’ai testé« . J’ai donc été invitée par l’entreprise pour essayer cette prestation. Je tiens cependant à préciser que mes propos reflètent mon expérience telle que je l’ai vécue et n’ont été aucunement influencés par cette collaboration.

Copyright photo d’entête: Boris G.

Où dormir à Lima?

Les meilleurs quartiers pour dormir à Lima sont Miraflores et Barranco. Voici mes 3 suggestions d’hôtels pour tous les budgets:

  • Inti Killa Hostel: Situé dans le quartier de Miraflores, dans une rue au calme, ce petit hôtel vous propose de belles chambres à un prix très attractif. Le personnel de l’hotel est extrêmement gentil et serviable et vous conseillera pour les déplacements et les visites. Ils donnent même des cartes de « Metropolitan », le bus rapide de Lima! Notre coup de coeur de la sélection. Environ 45 euros la nuit en chambre double
  • Casita Libertad Homestay: Auberge de jeunesse située dans le quartier de Barranco. Très propre et bien située, parfait pour voyager sans se ruiner! À partir de 23 euros la nuit en chambre double.
  • Casa Andina Classic: un des meilleurs hôtels dans sa catégorie. C’est un hôtel moderne, récemment rénové, avec un très bon service, qui convient aussi bien aux couples qu’aux voyageurs d’affaire. De plus, il est situé en plein Miraflores à proximité de tout. Ses chambres tout confort sont à partir de 80 euros la nuit. 
  • JW Marriott Hotel Lima: Hotel 5* situé dans le quartier de Miraflores, c’est l’hotel le plus luxueux de Lima, très prisé par les occidentaux. À partir de 280 euros la nuit en chambre double

Guides de voyage du Pérou

Vous partez au Pérou? À lire également

Les meilleurs circuits au Pérou – Notre sélection des meilleurs circuits pour un voyage de rêve sans se ruiner!

Tous nos articles sur le Pérou sont ici: Retrouvez tous les guides que nous avons écrits ici!

J’ai testé: un tour de ville de Lima
5 (100%) 2 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion2 commentaires

    • haha les enfants sont bien tentés en tout cas! Et oui, le repas était vraiment bon, avec des ingrédients très frais comme d’habitude!

Laisser un commentaire