Guide d’Arequipa : Top 5 des attraits à voir

8

Que voir à Arequipa?

Arequipa est une des plus belles villes du Pérou. Elle a su garder son charme colonial authentique à travers ses rues et ses bâtiments. Il ne faut sous aucun prétexte manquer l’excursion dans le Canyon de Colca lors d’un voyage au Pérou, mais la ville même d’Arequipa offre aussi de très beaux sites à visiter.  Voici notre top 5 des attraits à voir :

1-La Plaza de Armas et la cathédrale

Comme dans toutes les grandes villes d’Amérique latine, la Plaza de Armas est un incontournable. Plusieurs disent même que c’est la plus belle du Pérou avec une foule animée, ses palmiers et sa fontaine centrale. Elle est entourée de la cathédrale, ainsi que trois rues bordées de bâtiments aux arcades coloniales.

voyage perou arequipa plaza

La cathédrale d’Arequipa (et même basilique-cathédrale), surmontée de deux hautes tours, date de 1612 mais a été reconstruite au 19e siècle à cause des nombreux tremblements de terre et incendies qui l’avaient endommagée. De style néo-classique on y retrouve un imposant orgue belge (un des plus grands d’Amérique du sud), un grand lustre de Séville,  un autel principal en marbre de Carrare (rien de moins) et une remarquable chaire bois sculpté française. Vous pouvez visiter le musée de la cathédrale qui renferme 400 ans d’histoire à travers 250 objets disposés dans cinq salles thématiques. Et ne manquez surtout pas l’occasion de monter dans une des tours pour profiter de la vue sur la ville !

voyage peoru arequipa cathedrale

Entrée cathédrale : gratuite

Entrée musée: 10 soles- adulte, 3,50 soles-étudiant

Horaire : lundi-samedi 7h-11h30, 17h-19h30, dimanche : 7h-13h, 17h-19h

2-Couvent Santa Catalina

On l’appelle « couvent » mais vu l’étendue des lieux, c’est plutôt une petite ville coloniale dans la ville. Ouvert au public en 1970 après avoir été un cloître inaccessible durant 400 ans, c’est fort probablement l’endroit le plus étonnant d’Arequipa. Avec ses rues étroites, ses fontaines, ses grands patios, ses jardins et ses bâtiments blanc, bruns et bleus, on s’y promène avec grand plaisir.

Alors qu’à  l’époque, 500 religieuses issues de riches familles, habitaient les lieux, il n’y en a plus que 20 aujourd’hui. N’allez pas croire qu’elles vivaient dans le minimalisme et la pauvreté. Bien au contraire, chaque religieuse avait plusieurs esclaves et servantes, et mangeait dans des plats en porcelaine avec des ustensiles en argent. Elles organisaient également des fêtes où elles invitaient des musiciens locaux.  Éventuellement, le Pape Pie IX entendit parler de cette vie « inappropriée » et n’autorisa officiellement plus ce rythme de vie à partir de 1871.

voyage perou - couvent santa catalina

Entrée: 35 soles, pourboire au guide si vous en prenez un.

Adresse: Calle Santa Catalina, 301

Horaire : 9h-16h (peut être plus large en saison haute)

site internet

3-Museo Santuarios Andinos

 C’est un petit musée où la grande vedette est la momie “Juanita”, appelée aussi la princesse des glaces, découverte en 1995 par l’alpiniste américain Johan Reinhardt, à 6300m d’altitude, proche du sommet de la montagne Ampato. Ce corps momifié d’une jeune fille inca sacrifiée selon un rituel a été préservé dans la glace durant 500 ans avant que la chaleur de l’activité volcanique fasse fondre la neige. C’est d’ailleurs grâce à ce froid qu’elle se révéla être un trésor pour les archéologues et historiens : ses tissus et liquides organiques étaient très bien préservés, et ils ont révélés des indices sur l’hygiène et la nourriture de l’époque !

voyage perou momia juanita arequipa
source: andina.com.pe

On peut également voir des objets retrouvés avec elle et regarder un documentaire sur sa découverte. La visite est normalement guidée et un pourboire est fortement recommandé à la fin du tour.

Entrée: adulte 15 soles, enfants et étudiants  5 soles.

Adresse: Calle La Merced, 110

Horaire: lundi-samedi 9h-18h, dimanche 9h-15h  Santa Catalina 210

site internet 

4-Iglesia de la Compañía

Église fondée par les Jésuites, c’est un des hauts lieux de l’architecture métisse. En effet, on peut observer des symboliques à la fois chrétiennes et incas. On y voit, entre autre,  des anges chrétiens dialoguant avec des figures de la mythologie inca.

À l’intérieur, on peut observer plusieurs retables sculptés en bois et recouverts de feuilles d’or. Dans la sacristie se trouve la chapelle de San Ignacio entièrement recouverte  de fresques présentant la flore et la faune tropicales, surmontés par les quatre évangélistes (encore un bel exemple de symbolique métisse).

Vous pouvez également visiter le cloître construit en pierre volcanique. De là, empruntez l’escalier pour monter dans la galerie supérieure qui offre une belle vue sur Arequipa. Petit conseil, allez y pour le coucher de soleil, la lumière est magnifique!

Entrée : gratuite

Adresse : Calle Alvarez Thomas

Horaire : 9h-12h, 15h-18h


5-Monasterio de la Recoleta

Fondé en 1648 par des moines franciscain, le monastère étonne par l’ampleur de ses lieux. On peut visiter les nombreuses salles, dont les 4 cloîtres avec leurs jardins. Les  salles exposent des momies, des masques, des objets et animaux ramenés des expéditions des missionnaires en Amazonie, mais également, de l’art religieux et préhispanique, des ustensiles du couvent et des photographies anciennes.

La librairie est un élément majeur des lieux, on y retrouve 20 000 livres, documents et cartes (dont les premiers plans de la ville), datant parfois de plus de 500 ans!

Entrée : 10 soles, donations suggérées et pourboire au guide

Adresse : Calle Recoleta, 117

Horaire : lundi au samedi 9h-12h, 15h-17h

Et si vous avez le temps de sortir un peu du centre, allez au Mirador de Yanahuara dans le quartier du même nom. C’est un excellent point de vue pour admirer la ville et les volcans aux alentours! Vous pourrez trouver dans ce quartier plusieurs bons petits restaurants typiques, les picanterias.

voyage perou yanahuara arequipa

 

Guide d’Arequipa : Top 5 des attraits à voir
5 (100%) 2 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion8 commentaires

  1. J’avais adoré Arequipa! Superbe ville dans un cadre naturel magnifique! Un climat également excepetionnel et des centaines d’activités à proximité! Une ville où il fait bon vivre!

    • Oui et justement, j’ai connu quelques personnes qui s’y étaient installées, et paraît-il qu’en effet c’est très agréable d’y vivre, donc pas seulement en voyage! Une qualité que pas toutes les villes ont 🙂

    • Oui, je pense que la réaction des gens est relativement unanime pour Arequipa, généralement elle charme 🙂
      Elle compte 877000 habitants environ, c’est la 2e ville la plus peuplée du Pérou et c’est la capitale régionale.

  2. C’est marrant, la plaza de Armas de Santiago du Chili ressemble beaucoup à celle du Pérou; elle est immense et il y a aussi une cathédrale, une fontaine, des centaines de personnes et plein d’animations. C’est vraiment une constante dans les grandes villes d’Amérique latine comme tu dis. La photo avec les oiseaux qui s’envolent est vraiment magnifique et plus je lis vos articles, plus je suis attirée par le Pérou !

  3. J’ajouterais un N°6 auquel peu pensent : le moulin de Sabandia et le village de Characato. C’est à l’extérieur de la ville, dans la campiña (la campagne d’Arequipa), à 30-40 mn de la Plaza de Armas (prendre un taxi ou, moins chers, des combis direction  » Sabandia-Characato – pas de combi direct). Idéal pour se détendre loin du tumulte des « ticos » (petits taxis jaunes) du centre historique, pique-niquer et goûter à la verdure et aux balades à cheval. Il y a d’ailleurs à Sabandia un excellent restau où les Arequipeños vont le WE, en pleine nature. Avec son inénarrable chanteur échappé d’une troupe de mariachis (c’est pourtant pas le même pays !).

    A ceux qui veulent rester à Arequipa et aller au-delà du tourisme classique « Plaza de Armas-café-bars-à-gringos-aux-prix-touristes », voire à terme s’investir dans l’éco-volontariat, je recommande d’aller faire un tour dans les « pueblos jovenes » d’Arequipa pour un avant-goût de la « vraie vie ». Rien à voir avec le côté artificiel du centre historique. Ca va du quartier populaire aux bidonvilles. C’est le Pérou que généralement les voyageurs n’osent pas aller voir, ou qu’ils ne regardent que par la vitre du bus qui le traverse pour aller au Colca. Mais c’est là que vit 70 à 80% de la population arequipénienne, et c’est une façon de faire du tourisme responsable pour mieux comprendre le pays, sa diversité (ses discriminations aussi malheureusement) et ses contradictions. Il ne s’agit pas non plus d’y aller en voyeur (surtout pas !). Ce n’est pas un zoo humain. Et c’est la vie que partagent des millions de gens un peu partout au Pérou. J’y ai vu deux touristes étrangers une fois, et ça m’a fait chaud au coeur de voir des voyageurs s’intéresser aussi à autre chose que les seuls quartiers historiques, et se frotter à la population.

    !Viva el Perú!

Laisser un commentaire