Voyage à Cusco pas cher: 19 activités gratuites + Conseils

0

Mon guide pour voyager pas cher à Cusco

Vous cherchez des conseils et astuces pour faire un voyage à Cusco pas cher? Vous êtes au bon endroit!

Toute la région de Cusco, qui englobe également la Vallée Sacrée des Incas et le Machu Picchu, est magnifique mais on peut aussi facilement y laisser son budget.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de prévoir un séjour à petit prix à Cusco lorsqu’on connaît les bons plans.

Voici donc mon guide avec toutes les activités gratuites à Cusco et lieux à visiter sans dépenser!

Vous trouverez aussi mes suggestions pour visiter la Vallée Sacrée gratuitement, une section spéciale pour visiter le Machu Picchu pour pas cher, et finalement mes conseils et bons plans pour économiser sur les hôtels, transport et restaurants.

Alors, comment partir pas cher à Cusco?

Se procurer le ticket touristique

Avant de commencer la visite de Cusco et ses environs, il faut d’abord décider si vous allez acheter le ticket touristique.

Oui c’est un investissement, mais si c’est votre premier voyage à Cusco je recommande vraiment de vous le procurer car il donne accès aux principaux incontournables de Cusco et la Vallée Sacrée: musées, églises, sites archéologiques.

Il est important de comprendre que tous les sites inclus sont uniquement accessibles avec ce ticket et qu’il est impossible d’acheter les entrées individuellement.

Il existe plusieurs types de billets: le billet intégral (130 soles ou 70 pour les étudiants de 25 ans et moins avec carte ISIC) valide 10 jours ou le billet partiel (70 soles) avec 3 circuits différents, valides 1 ou 2 jours selon le circuit choisi.

Pour connaître tous les attraits inclus en détail, consultez mon article sur le ticket touristique de Cusco!

Vous pouvez acheter le ticket touristique de Cusco facilement ici:

boleto turistico cusco

Les 19 activités gratuites à Cusco

Bien sûr, il est aussi possible de visiter Cusco sans le ticket touristique!

Personnellement, j’ai déjà passé 1 mois à Cusco sans billet car je n’avais vraiment pas envie de dépenser.

Cusco est riche en histoire, en culture, en architecture et on se rend compte assez rapidement qu’il y a plusieurs options alternatives et très souvent sans aucun touriste!

Voici ce qu’il y a à faire gratuitement à Cusco:

1. Découvrir ses marchés

Partout en Amérique latine, le marché est l’endroit incontournable pour observer la vie locale, découvrir une multitude de produits et manger à petit prix.

Voici les marchés à voir à Cusco:

  • Marché de San Pedro: c’est le marché principal de Cusco. On y trouve entre autre une grande variété de pommes de terre et de quinoa. Je l’aime beaucoup même s’il est devenu plus touristique ces dernières années. En plus, il a été conçu par Gustave Eiffel!
  • Marché de San Blas: plus petit, mais beaucoup plus tranquille que le Marché San Pedro avec un côté “vie de quartier” qui est sympa. On y trouve entre autre plein de stands pour manger bon et pas cher (dont plusieurs vegan!). 
  • Marché de Wanchaq: comme on n’en parle pratiquement jamais, il n’est vraiment pas touristique! Si vous voulez voir une ambiance de marché typique de Cusco, c’est l’endroit où aller.
marché-cusco
Au marché de San Pedro à Cusco

2. Se promener dans San Blas

Le quartier de San Blas est le quartier bohême de Cusco.

Avec ses maisons blanches, ses portes bleues et balcons, il a une personnalité unique et plusieurs le considèrent comme le plus beau coin de la ville.

On y trouve des charmants cafés-boutiques comme Cocoliso et l’Atelier, des galeries d’art et autres endroits sympas comme l’atelier-musée du sculpteur Hilario Mendivil qu’on peut visiter gratuitement.

Hilario Mendivil Velasco, aujourd’hui décédé, est considéré comme un des plus importants artisans péruviens du 20e siècle.

Justement, l’atelier-musée se trouve sur la jolie Plazoleta San Blas qui est un incontournable du quartier.

cafe-cusco-san-blas
Le balcon de l’Atelier café-concept dans San Blas

3. Admirer l’architecture

Cusco présente un surprenant mélange d’architecture inca et coloniale.

Voici quelques lieux à voir à Cusco :

  • Casa del Almirante: décoration sur la façade de style plateresque avec une petite fenêtre de style mudéjar. Elle abrite le musée Inka mais vous pouvez entrer pour voir le patio intérieur et sa fontaine.
  • Casa del Inca Garcilaso de la Vega: elle se trouve au coin de la Plaza Regocijo. Elle a été construite sur des murs incas, et présente des arches coloniales avec balcons.
  • Casa de los Cuatro Bustos : il y avait un palais inca qui était l’antichambre du Coricancha. On y a construit une grande maison de deux étages avec de arcs en pierre, colonnes, rosaces et 4 bustes. C’est aujourd’hui le magnifique hôtel Palacio del Inka.
  • Palais inca de Qollqanpata: il reste aujourd’hui son mur inca qu’on peut voir sur la Plazoleta San Cristobal à côté de l’église.
  • Casa Cabrera sur la Plazoleta Nazarenas qui accueille le Musée d’art précolombien
  • Casa de los marqueses de San Lorenzo de Valle Umbroso qui est l’école des Beaux Arts 
  • Casa Marqués de Picoaga qui est l’hôtel Costa del Sol sur la rue Santa Teresa.
  • Palais de l’archevêché qui se trouve au coin de la rue Hatun Rumiyoc, dont la base est construite avec des pierres incas et la façade est barroque.
Mon conseil
 Aujourd’hui, les plus beaux exemples de maisons coloniales abritent généralement un musée ou un hôtel.

Mais ne soyez pas gênés et demandez s’il est possible de jeter un coup d’œil à l’intérieur pour voir au moins le patio intérieur!

cusco-hotel-palacio-del-inka
Hotel Palacio del Inka à Cusco. Les maisons coloniales présentent toujours un patio intérieur bordé d’arches et souvent avec une fontaine dans le centre.

4. Visiter les églises

Il y a plusieurs églises dans le centre historique et certaines sont de vrais joyaux de l’architecture coloniale.

Cependant, il faut généralement soit payer à l’entrée (ex: Convento de la Merced) soit se procurer un ticket touristique (ex: la cathédrale, La Compañía de Jesús, La iglesia y Convento de Santo Domingo)

Le truc pour visiter gratuitement les églises de Cusco est d’y aller durant la messe.

Ce n’est pas forcément l’idéal pour voir tous les détails (peintures, sculptures, etc), mais quand on veut économiser à Cusco il faut bien faire des concessions!

Mon conseil
Soyez discret et respectueux, et rappelez vous qu’il est interdit de prendre des photos. 
cuzco
La Plaza de Armas de Cusco. Photo Saurabh Thakur

5. La Pierre aux 12 angles

La “Piedra de los 12 angulos” est un des principaux attraits de Cusco

En effet c’est le plus bel exemple de maçonnerie inca: les pierres sont si bien taillées qu’elles s’emboîtent de façon à ce que même une aiguille ne puisse s’y glisser.

En plus, aucun ciment n’a été utilisé et pourtant, elles tiennent toujours solidement après  plusieurs siècles!

On peut la voir gratuitement car elle se trouve sur le mur extérieur de l’ancien palais inca de Sinchi Roca, actuellement le Palais de l’Archevêché, sur la longue et étroite rue Hatun Rumiyoc.

Mon conseil
Vous pouvez prendre autant de photos de la pierre que vous voulez, mais il est interdit de la toucher. 
cusco perou hatun rumiyoc
Pierre aux 12 angles sur la rue Hatun Rumiyoc. Photo Unu Korno

6. Assister aux danses typiques

Ce qui fantastique à Cusco, c’est qu’il y a toujours un événement qui permet d’admirer les costumes traditionnels hauts en couleurs et de découvrir les danses régionales

Et pas besoin d’y être à une des dates spéciales (ex: inti raymi, carnavals, corpus christi, pâques, fête de l’indépendance, etc.): tous les dimanches sur la Plaza de Armas il y a des danses!

C’est un spectacle gratuit qui est vraiment magnifique! En plus on peut simplement se poser autour de la place sans rien consommer.

cusco perou

7. La Rue des 7 couleuvres

Il y a sept rues de Cusco qui commene par le chiffre 7: Siete Mascarones, Siete Ventanas, Siete Cuartones, Siete Diablitos, Siete Angelitos, Siete Culebras, Siete Borreguitos.

Parmi elles, Siete Culebras est une des plus belles rues de Cusco!

C’est un passage étroit entre la Plazoleta Nazarenas et la Calle Choquechaka.

La rue des « Sept Couleuvres » doit son nom à 14 serpents sculptés dans les pierres des murs: 7 sur les murs du Palacio Nazarenas et 7 dans le passage.

Bien sûr avec le temps, plusieurs ont été un peu effacés, mais ils sont encore visibles. Essayez de les repérer!

À l’intérieur du passage, on trouve aussi une arche coloniale qui délimitait à l’époque la zone coloniale et la zone indigène.

calle-7-culebras-cusco
La rue 7 Culebras à Cusco

8. Faire un tour de ville gratuit

Comme c’est le cas dans plusieurs villes à travers le monde, il existe des tours guidés gratuits de Cusco , communément appelés Free Walking Tours.

Ce sont des tours à pied (1h30-2h) qui permettent d’avoir un premier aperçu de la ville: Plaza de Armas, quartier de San Blas, la Pierre aux 12 Angles, Marché San Pedro, etc.

C’est aussi l’occasion de repérer les attraits et de s’orienter, ce qui est bien pratique!

Il y a deux compagnies qui organisent les tours:

  • Inkan Milky Way (dossard jaune): départs 10, 13h, 15h30 du lundi au samedi et 10h le dimanche en face du restaurant Chicha sur la place Regocijo
  • Free Walking Tour Cusco (t-shirt rouge): départs tous les jours à 9h50, 12h30, 15h30 en face du KFC de la place principale
Mon conseil
N’oubliez pas que ces tours guidés gratuits sont basés sur le pourboire. Il est important d’en donner à la fin du tour pour encourager les guides!

tour-gratuit-de-cusco

9. Prendre un cours de salsa

Oui, il y a des cours gratuits à Cusco, de salsa et de bachata!

On peut en trouver facilement dans les clubs populaires autour de la plaza comme Mythology ou Inka Team.

Et ne soyez pas gênés, ce sont des cours pour les débutants, et une bonne façon de rencontrer d’autres voyageurs!

Mon conseil
Les cours se tiennent tous les jours à partir de 21h, mais si vous y aller vers 22h les promoteurs donnent des coupons: si vous achetez un cocktail, vous en obtenez un gratuit! On peut en avoir plusieurs en faisant le tour de la place, mais bien sûr je recommande la modération 😉
cours-salsa-cusco
Le cours de salsa à Inka Team

10. Palais de Cusicancha

Le Palais de Cusicancha fut le lieu de naissance de Pachacutec, un des plus importants dirigeants incas, et la résidence de sa famille. 

On pense qu’il accueillait aussi des activités complémentaires à celles du Coricancha situé en face, qui était le lieu le plus sacré de l’empire inca.

En plus d’être une visite gratuite, c’est vraiment un trésor caché sans aucun touriste, ce qui est surprenant en plein centre de Cusco!

On y découvre un mélange d’architecture pré-inca, inca, coloniale et républicaine, ainsi que quelques artefacts et un système de canalisation inca, par exemple.

Mon conseil
Pour s’y rendre depuis la Plaza de Armas, prendre la Calle Loreto jusqu’à Calle Maruri et aller au bâtiment de Direccion Regional de Cultura de Cusco (Calle Maruri 324).

11. Monter jusqu’au Cristo Blanco

Ma vue préférée de Cusco est celle qu’on obtient depuis la forteresse de Sacsayhuaman, mais il faut avoir le ticket touristique en main pour y accéder.

Il y a heureusement une alternative gratuite: le Cristo Blanco, perché sur la colline de Pukamuqu.

Du haut de ses 8m, la statue du Christ Blanc avec ses bras ouverts a un petit air du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro et semble protéger la ville de Cusco.

Une fois en haut, on obtient une vue magnifique sur la ville!

Si vous regardez à droite, vous pourrez aussi apercevoir Sacsayhuaman.

Mon conseil
 On peut s’y rendre depuis la Plaza de Armas à pied en 30-40 min. Par contre attention car la montée est constante et en altitude, on le ressent!

Il est aussi possible de prendre un bus à 1 sol pour monter au Cristo Blanco depuis la Calle Puente Rosario, proche du Coricancha 

12. Le Temple du Singe

Non loin du Cristo Blanco se trouve le Templo del Mono ou Cusilluchayoc en quechua.

Il tient son nom d’un singe taillé dans la pierre.

On pense que c’était à la fois un observatoire astronomique et un lieu cérémoniel.

Mais des singes à Cusco? C’est plutôt étrange car il n’y en a pas dans les Andes! C’est pourquoi une autre théorie avance que c’était un lieu en l’honneur de la jungle.

On y trouve un ensemble de galeries et de couloirs, on peut aussi voir une sculpture qui ressemble à un puma.

C’est un lieu insolite et hors des sentiers battus à Cusco!

13. Le Temple de la Lune

Pas très loin du Temple du Singe se trouve un autre secret bien gardé de la capitale inca et une autre visite 100% gratuite à faire à Cusco.

De loin, on dirait simplement un gros rocher, mais c’est en approchant qu’on découvre un temple inca (15-16es.) taillé à même la pierre avec plusieurs des détails comme des serpents, condors, pumas et chacanas (la croix andine).

Ici se déroulaient des rituels en l’honneur de la Lune (Killa) et d’autres divinités.

temple-de-la-lune-cusco
Le temple de la Lune à Cusco

14. Inkilltambo

Si vous êtes encore motivés à marcher, depuis le Temple de la Lune je recommande vraiment de poursuivre le chemin jusqu’à Inkilltambo, un autre site gratuit de Cusco.

Et pas n’importe lequel! J’ai été vraiment surprise lorsque je l’ai visité car il est assez grand, avec des terrasses agricoles, couloirs, canalisations et fontaines.

C’est un site cérémoniel inca construit à l’époque de Viracocha (15e siècle) et sans doute dédié aux Mallkis, les momies des familles royales.

Mon conseil
Pour s’y rendre directement, il est possible soit de marcher en passant par Qenqo ou, plus rapide, prendre un bus « El Huerto » au paradero Rosaspata (moins de 1 sol) jusqu’à Qenqo puis marcher 1 km jusqu’au site.

Pour le retour, si vous êtes fatigués et ne voulez pas reprendre le même chemin, prenez simplement le Inkas Express (un petit bus vert et blanc) ici. 

inkilltambo
Vue sur Inkilltambo depuis le chemin qui y mène

15. Le Balcon du Diable

Le “Balcon del Diablo” est un énorme rocher au pied de l’Apu Senqa qui servait de point d’entrée à la ville de Cusco à l’époque des incas.

Au centre, on trouve une sorte de balcon (d’où son nom) qui offre une vue magnifique sur les environs et la petite rivière qui coule en bas.

D’ailleurs je recommande vraiment d’emprunter l’étroit tunnel qui traverse le rocher pour descendre jusqu’à la rivière, c’est vraiment sympa!

Sincèrement aucune photo ne rend honneur aux lieux qui sont vraiment magnifiques et gratuits.

Mon conseil
Depuis la Plaza de Armas, il faut se rendre vers Sacsayhuaman, puis marcher environ 1h du côté de la communauté de Chakan. 
balcon-del-diablo-cusco
Le balcon du diable à Cusco

16. Profiter des miradors

Comme la ville est entourée de collines, on peut assez facilement trouver plusieurs beaux points de vue gratuits de Cusco sans devoir consommer dans un bar ou un restaurant.

En plus du Cristo Blanco, on peut se rendre au Mirador San Cristobal qui est considéré comme le meilleur mirador de Cusco, avec sa grande vue panoramique, sa petite place et son église.

Il y a aussi le Mirador San Blas, à seulement 5 min à pied de la place principale, le Mirador de la Plaza Santa Ana et la Huaca Sapantiana.

cusco-mirador-san-cristobal
Mirador San Cristobal

17. Le musée du café

Un autre lieu gratuit à visiter à Cusco est le musée du café, situé à deux pas de la Plaza de Armas.

On y trouve aussi un café sur place mais il n’y aucune obligation de consommer, on peut simplement voir l’exposition qui présente son histoire et son importance culturelle, les variétés de café, le processus de fabrication, etc.

musee-du-cafe-cusco
Le musée du café de Cusco

18. Cimetière d’Almudena

J’aime bien visiter les cimetières en voyage car ils permettent d’en apprendre plus sur la culture locale.

Le cimetière d’Almudena est le cimetière principal de Cusco et a été déclaré Patrimoine culturel de la Nation en 2011!

Il est d’accès libre et accueille plusieurs personnages illustres de Cusco et du Pérou en général.

En effet on y trouve des présidents, maires, écrivains, scientifiques, avocats, artistes, dirigeants syndicaux, de toutes orientations politiques confondues.

Parmi eux on peut citer par exemple l’archéologue Manuel Chavez Ballon (le musée du Machu Picchu porte son nom!), le grand photographe Martin Chambi ou encore María Trinidad Enríquez, la 1re femme avocate du Pérou (19e siècle).

On trouve dans le cimetière de beaux exemples d’art religieux (anges, gargouilles, croix, coupoles), mais ce que j’aime particulièrement c’est de voir les verres de bière, d’Inca Kola, des jouets, des photos, bref toutes sortes d’objets posés sur les tombes pour célébrer leur vie.

Car en Amérique latine, on pleure ses défunts, mais on fête aussi avec eux! C’est une belle façon de leur rendre hommage.

19. Le musée Maximo Laura

À quelques minutes de Plaza de Armas se trouve le musée gratuit qui présente les oeuvres colorées de l’artiste péruvien Maximo Laura, spécialisé en tapisserie.

On y trouve entre autre 200 tapisseries, 1800 dessins, 10 0000 photos et 850 peintures!

cusco-musee-maximo-laura
Le musée Maximo Laura à Cusco

Visiter la Vallée Sacrée gratuitement

Si vous n’avez pas l’intention de vous procurer le ticket touristique de Cusco, il y a quand même plusieurs activités à faire gratuitement dans la Vallée Sacrée.

Pisac: pour accéder aux ruines de Pisac il faut avoir le ticket, par contre vous pouvez vous promener dans le village inca, aller au marché andin, visiter le musée communautaire. Et si vous y êtes le dimanche, allez à la messe en quechua (vers 11h), c’est impressionnant!

Chinchero: découvrez le processus de fabrication du textile traditionnel dans un des ateliers, rendez vous au marché pour en voir les plus beaux exemples. Promenez vous simplement, il est charmant!

Ollantaytambo: en dehors des ruines « officielles » inclues dans le ticket, il y a énormément à faire. Vous pouvez visiter gratuitement le musée Catcco qui présente l’histoire et l’artisanat de la région.

Montez au Pinkuylluna pour obtenir une vue magnifique sur les ruines et le village. Il y a aussi plein de possibilités de randonnées sans touristes, mais pour une balade assez courte allez jusqu’à la Ñaupa Iglesia un ancien temple inca.

La Vallée Sacrée des Incas est très grande! On peut aussi se promener à Urubamba, Yucay ou Calca par exemple.

Le Machu Picchu pas cher

Pour beaucoup de gens, la visite du Machu Picchu représente une grosse partie du budget d’un séjour au Pérou

En effet, c’est un magnifique incontournable du Pérou, mais il faut reconnaître que son accès est bien plus cher que n’importe quel autre attrait touristique du pays!

Il ne faut pas rêver, on ne peut pas visiter gratuitement le Machu Picchu (il y a énormément de surveillance sur place), mais il y a certains trucs pour économiser:

1. Choisir le billet le moins cher

Il y a principalement 3 types de billets pour le Machu Picchu:

  • Machu Picchu
  • Machu Picchu + Wayna Picchu
  • Machu Picchu + Montagne Machu Picchu

Le moins cher est celui qui donne accès uniquement au Machu Picchu (sans aucune des deux montagnes). Mais de toute façon il y a énormément à voir sur le site!

Le billet du Machu Picchu peut se réserver facilement ici:

Mon conseil
Il n’y a pas de billets à rabais pour le Machu Picchu. C’était le cas il y a quelques années où le feu billet Vespertino donnait un accès plus court, mais moins cher au Machu Picchu. Il n’existe plus. 

2. Choisir un hôtel pas cher à Aguas Calientes

Si vous décidez de dormir à Aguas Calientes la veille de l’ascension au Machu Picchu, sachez que c’est un village très touristique et les prix sont gonflés.

Je recommande de lire mon article avec les meilleurs hôtels pas chers d’Aguas Calientes où j’ai réuni tous les bons plans pour les petits budgets!

aguas-calientes-hotel-ecopacker-machu-picchu
La terrasse avec billard et bar de l’hostel Ecopackers Machupicchu à Aguas Calientes

3. Éviter le train

Le moyen de transport le moins cher est de de prendre colectivo jusqu’à Hydroelectrica (7h) + marcher jusqu’à Aguas Calientes (3h)

Le train est beaucoup plus cher!

4. Monter à pied jusqu’à l’entrée

Il n’y a que deux façons pour se rendre à l’entrée du Machu Picchu depuis Aguas Calientes: à pied ou en bus.

La grande majorité des gens y vont en bus car c’est une montée constante (1h30-2h à pied) sur une route poussiéreuse où se succèdent les bus, donc il faut avouer que ce n’est pas très agréable comme promenade.

Mais si vous avez vraiment envie d’économiser (12$ l’aller) et que vous êtes en forme, il est tout à fait possible de monter à pied.

Un bon compromis est de monter en bus et de redescendre à pied.

5. Apportez vos provisions

Il y a un snack bar avant l’entrée du site, mais évidemment les prix sont élevés! Apportez donc de l’eau et quelques snacks légers dans votre sac à dos (attention la nourriture n’est pas tolérée).

6. Manger pas cher à Aguas Calientes

Ce n’est pas seulement les hôtels qui sont chers à Aguas Calientes: les restaurants aussi!

Le mieux pour manger à petit prix est d’aller au Mercado de Abastos (à ne pas confondre avec le marché d’artisanat) pour profiter de jus et menus du jours à quelques soles. 

Mes conseils et astuces pour économiser

Choisir un bon hôtel pas cher à Cusco

Cusco représente le noyau touristique du Pérou puisqu’en plus de ses propres attraits, elle est le point de départ des visites vers la Vallée Sacrée et le Machu Picchu.

À cause du nombre élevé de visiteurs, on y trouve une offre d’hébergement variée mais aussi un peu chaotique et peu contrôlée.

Lors de mon premier voyage à Cusco en 2009, j’ai choisi une auberge de jeunesse pas chère une fois arrivée sur place.

Je pensais avoir fait une bonne affaire, mais je n’ai pas eu d’eau chaude (en altitude, c’est dur!), il faisait froid dans la chambre et l’ambiance était déprimante.

Et malheureusement, j’entends les mêmes commentaires aujourd’hui!

Pourtant, il existe des hôtels économiques qui offrent un très bon rapport qualité-prix à Cusco.

Comme se sont des perles rares, mieux vaut les réserver d’avance car ils se remplissent vite, surtout en haute saison.

Pour connaître les bonnes adresses, consultez la section des Meilleurs hôtels pas chers dans mon Guide des hôtels de Cusco!

cusco-hotel-blacky
Le Blacky Hostel

Prendre une excursion pas chère

Si vous voulez voir le maximum de choses en peu de temps, le mieux est de prendre une excursion à la journée. Mais il y en a tellement qu’il y a de quoi se perdre!

Je recommande d’abord ce tour complet et pas cher de Cusco qui inclut les 4 sites incas (Qenko, Sacsayhuaman, Puca Pucara, Tambomachay) avec transport depuis votre hôtel:

Je recommande aussi cette excursion dans la Vallée Sacrée qui inclut la visite de Pisac, Ollantaytambo et Chinchero avec le déjeuner et le transport depuis votre hôtel:

Ne pas prendre les gens en photo

Le TOP 1 attrape-touriste de Cusco, ce sont les femmes en vêtements typiques, parfois avec des enfants, ou même des lamas (quand ce sont des bébés, se sont souvent des moutons).

Il y a aussi un homme déguisé en inca qui se trouve généralement proche de la Pierre aux 12 angles.

Envie de prendre une photo? Pas de problème, mais soyez avertis: il faudra payer. C’est normal, c’est leur gagne-pain!

enfant-lama-cusco

Manger pas cher à Cusco

Il est très facile de manger pas cher à Cusco!

D’abord, il y a plusieurs stands de street food généralement situés sur les coins de rue et les places.

On peut trouver tamales sucrés ou salés, maïs avec fromage, chicha de quinoa, riz au lait entre 1 et 3 soles. 

Sinon, on peut bien sûr se diriger aux Marchés de San Pedro, San Blas ou, encore moins cher, celui de Wanchaq où on trouve des menus du midi (entrée, plat principal, boisson) à partir de 5 soles. 

D’ailleurs ces fameux “menus du midi” offrent le meilleur rapport quantité-prix partout au Pérou. Ils sont proposés dans les marchés, mais aussi dans de nombreux restaurants. 

Vous n’aurez pas à marcher bien loin pour en trouver!

Le soir, sur la Calle Plateros, il y a des stands de sandwiches à 4-5 soles (poulet, oeuf, boeuf, etc).

Également le soir, on peut trouver des grosses brochettes d’anticuchos (du coeur de boeuf) avec une pomme de terre à 5 soles. 

Mon conseil
Je recommande de manger au marché ou dans la rue uniquement si votre estomac est habitué à ce genre de nourriture pour éviter les mauvaises surprises. D’autant plus qu’il faut savoir qu’en altitude, on ne digère pas aussi bien!
cusco-street-food
Les vendeurs sont partout dans les rues de Cusco

Louer une voiture pas chère

De plus en plus de voyageurs décident de visiter le Pérou en voiture de location. Et effectivement les avantages sont nombreux: liberté, rapidité, flexibilité des itinéraires et horaires…

Ceci étant dit, comme tout budget à considérer, il est essentiel de bien comparer les différentes options pour trouver la meilleure voiture au plus bas prix.

Voici pourquoi je vous recommande de passer par Rentalcars.com:

  • Le site présente un comparatif clair des différents prix des agences: une façon facile et rapide de trouver le meilleur tarif!
  • L’annulation est souvent proposée de façon gratuite: très pratique si on change d’avis
  • Rentalcars offre une assurance complète à moindre prix que les compagnies de location: c’est donc une économie instantanée sans effort.

Cliquez sur le bouton vert pour trouver votre voiture de location au meilleur prix:

Trouver un vol pas cher pour Cusco

Si vous avez peu de temps (ou simplement pas envie de faire un long trajet en bus!), il est possible de prendre un vol vers Cusco: 1h15 depuis Lima, 1h depuis Arequipa ou 45 min depuis Puno.

Mais bien sûr, les  billets d’avion représentent une grande partie du budget d’un voyage à Cusco.

Il est donc très important de bien comparer les vols lorsqu’on veut économiser!

Pour trouver un billet d’avion pas cher pour Cusco ou trouver votre vol international pour le Pérou, je recommande d’utiliser notre comparateur de vols, en partenariat avec Skyscanner: c’est la garantie de payer le meilleur prix !

Se déplacer pas cher à Cusco

Le moyen le moins cher de se déplacer entre Cusco et la Vallée Sacrée est de prendre le colectivo. 

Ce sont des taxis partagés (généralement des vans, mais parfois des voitures) qui se rendent vers plusieurs destinations. 

Le seul inconvénient, c’est qu’il faut attendre qu’ils se remplissent pour partir, mais ce n’est jamais très long. 

Les départs se font Calle Puputi pour Pisac et Calca, ou de la Calle Pavitos pour Ollantaytambo, Urubamba, Chinchero, Maras.

Mon conseil
En réalité les bus sont encore moins chers (max 2-3 soles de moins), mais selon moi ce n’est vraiment pas la meilleure option

Il faut aussi attendre qu’ils se remplissent (et c’est beaucoup plus long), ils font plusieurs arrêts sur le trajet et ils ne sont pas bien entretenus.

Fixer le prix du taxi d’avance

Il y a une règle très importante qui s’applique partout au Pérou: si vous prenez le taxi dans la rue (bien sûr pas avec une application de style Uber), il faut toujours fixer le prix d’avance avant de rentrer dans le véhicule.

Il ne faut pas croire que c’est uniquement réservé aux touristes, c’est aussi valide pour les Péruviens.

C’est aussi l’occasion de négocier, mais en général on peut baisser de 1-2 soles, rarement plus.

cusco-taxi
Un taxi sur la place principale de Cusco

Acheter ses souvenirs au Baratillo

Voici un bon plan que j’ai reçu d’une amie à Cusco et que je dois maintenant partager: aller au Baratillo.

C’est un immense marché magnifiquement chaotique qui se tient tous les samedis matins vers la Calle Ejercito.

Si vous êtes à Cusco le samedi et si vous voulez économiser il faut absolument y aller!

En effet, c’est on y trouve absolument de TOUT dont beaucoup de souvenirs, principalement textiles, comme des tapis, des foulards, des housses de coussins, etc.

J’avais déjà trouvé de bons prix au marché de Chinchero, mais ceux là étaient encore moins chers et surtout il y avait beaucoup plus de choix.

Très peu de touristes connaissent l’endroit et c’est pour ça que les prix sont bons!

Mon conseil
L’endroit n’est pas dangereux et il y a de la surveillance, mais comme toujours dans les foules, il faut faire très attention à ses poches  car les pickpockets sont habiles.  

Guides de voyage du Pérou

Vous partez en voyage à Cusco ? À lire également

Les meilleurs circuits au Pérou – Notre sélection des meilleurs circuits pour un voyage de rêve sans se ruiner!

Vous aimez Pinterest? N’hésitez pas à pinner cette image!

voyage pas cher cusco

Vanessa Huet

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Laisser un commentaire