Que faire à Chachapoyas? 12 lieux à voir absolument!

6

Guide de Chachapoyas

Avez-vous déjà entendu parler de Chachapoyas? Avant d’arriver au Pérou, moi non plus ! Ce n’est pas une destination qu’on évoque en parlant du pays, et pourtant, elle le mérite. Après avoir vécu presque 3 ans au Pérou, j’ai voulu en savoir plus sur cette ville, cette région, cette civilisation.

La province de Chachapoyas se trouve au nord du pays, le long de la Cordillère des Andes à 2334 mètres d’altitude. Son nom signifie « hommes des nuages » en raison de la brume, très présente dans la région. On estime que la civilisation Chachapoyas remonte aux environs du 8e siècle. Leur croissance prit de l’ampleur vers le 11e siècle et ils vécurent leur apogée jusqu’à leur conquête par les Incas puis les conquistadors Espagnols.

C’est donc avec une grande curiosité que je me suis rendue dans ces terres lointaines, à la découverte du peuple Chachapoyas.

Voici ce qu’il y a à faire et à voir à Chachapoyas.

Que faire à Chachapoyas?

1. Le site archéologique de Kuelap

Après une bonne nuit de repos, suivant les 22h de bus depuis de Lima, j’ai décidé de me rendre à Kuelap, grand incontournable de Chachapoyas. Le guide vient me chercher à mon auberge de jeunesse, et le bus nous embarque pour environ 2 h de route. Sur le trajet, on aperçoit déjà Kuelap au loin, à 3000m d’altitude.

La « forteresse de Kuelap », qui devait plutôt être une ville fortifiée, était le lieu le plus important de la civilisation Chachapoyas. D’ici, on pouvait observer toute la vallée et surveiller les environs. La vue y est imprenable ! On dit que sa position, en hauteur par rapport au reste de la vallée, lui conférait une symbolique sacrée car elle était près des dieux et des astres.

Les historiens estiment que c’était un centre administratif et religieux. Le complexe était composé de 420 bâtiments, où seules les familles riches pouvaient résider. En effet, vivre en altitude, proche des dieux, était un privilège réservé à l’élite. On peut observer plusieurs constructions rondes, dont certaines possédant un losange sur les murs, identifiant probablement les maisons des familles les plus importantes de la cité.

Ici, ni or ni argent n’étaient utilisées, mais plutôt des pierres et des céramiques. C’est pour cela que les Espagnols abandonnèrent leur pillage pour se diriger vers Cusco et ses environs, plus riches.

À chaque extrémité du complexe de Kuelap ont été découverts un mausolée et une construction mortuaire. À l’intérieur de ces mausolées, les corps étaient disposés en position fœtale pour permettre aux morts de revenir au moment de leur création. Comme beaucoup de civilisations pré-incas, les Chachapoyas croyaient que les morts allaient renaître. C’est pour cela qu’ils les mettaient dans le ventre de la terre-mère. De l’autre côté, dans la construction mortuaire, il n’y avait pas de porte. Seule une ouverture sur le toit de 70 cm donnait accès à l’intérieur afin de permettre aux morts de communiquer avec le ciel.

Fait surprenant, des projectiles circulaires – destinés à être utilisés avec des lance-pierres – ont été trouvés sur le site. Mais ce n’était pas un système de défense : les Chachapoyas lançaient ces pierres au ciel pour implorer les dieux d’amener la pluie !

Comment se rendre à Kuelap?

1. Prendre un tour à Kuelap

C’est l’option la plus simple. Il y a plusieurs agences qui organisent un tour d’une journée depuis Chachapoyas. Vous en trouverez facilement autour de la Plaza de Armas de Chachapoyas, départ tous les jours.

  • Le prix : autour de 90 soles par personne et inclut le transport jusqu’à Nuevo Tingo, le téléphérique (20 soles), l’entrée à Kuelap (20 soles), le guide sur place et le déjeuner à Nuevo Tingo.

2. Se rendre en solo à Kuelap

  • Avec téléphérique: prendre un colectivo du Terminal Terrestre de Chachapoyas jusqu’à Nuevo Tingo (départs chaque heure, trajet 1h-1h30, 9 soles l’aller). À Nuevo Tingo, marchez jusqu’à Estacion de Embarque et achetez le billet du téléphérique (20 soles, gardez le bien). Un minibus vous emmènera jusqu’à la plateforme de départ. Le trajet en téléphérique dure 20 minutes et offre une vue magnifique sur les environs.
  • Sans téléphérique: si vous voulez plutôt marcher jusqu’en haut, vous devez vous rendre en bus à Tingo (Viejo) pas Nuevo Tingo. De là, vous pourrez commencer l’ascension à pied jusqu’à Kuelap. Commencez tôt le matin car il faut compter environ 4h de montée, n’oubliez pas des snacks et de l’eau car il n’y a rien en chemin. Si vous êtes fatigués, il y a aussi l’option de revenir en téléphérique.
  • Une fois en haut vous devez payer 20 soles l’entrée à Kuelap. Comptez environ 2h pour visiter Kuelap.
perou chachapoyas kuelap
Vue sur la Vallée depuis Kuelap. Photo Geraldine Grego
perou visite kuelap
Maison ronde typique de la forteress de Kuelap. Photo Geraldine Grego
perou tour kuelap
Sur le site de Kuelap. Photo Geraldine Grego.
voyage perou kuelap mortuaire
Bâtiment mortuaire à Kuelap. Photo Geraldine Grego.

2. Les Chutes de Gocta

Après avoir pris un bus pour arriver au dernier petit village, Cocachimba, ce sont 2h30 de randonnée qui m’attendent.

Avec le climat tropical, la succession de montées et descentes n’est pas toujours facile. Pour ceux qui ne sont pas très sportifs, il est possible de faire le chemin à cheval. En marchant, on peut observer de nombreuses fleurs, arbres et papillons. Il y a aussi quelques champs de café et de sucre de canne.

Tout au long du trajet on aperçoit les chutes de Gocta au loin, un autre lieu à voir absolument à Chachapoyas.

voyage perou chachapoyas cafe
Café sur le chemin de Gocta. Photo Geraldine Grego
perou voyage chachapoyas gocta
Chute de Gocta. Photo Geraldine Grego

Une dame m’offre de l’eau de canne fraîchement pressé. Un peu trop sucré pour moi, mais ça me donnera des forces pour la suite !

voyage perou chachapoyas canne
Jus de canne à sucre. Photo Geraldine Grego

Les chutes de Gocta n’ont été dévoilées au monde qu’en 2005. Stefan Ziemendorff, Allemand qui  était en expédition pour trouver des momies, avait vu ces chutes de loin. Il voulait s’en approcher car il les trouvait étonnamment hautes. À ce moment, aucun chemin n’était tracé et il ne voulait pas s’y aventurer seul, mais personne ne voulait l’y amener. Pourquoi ? Car les habitants avaient peur de la cascade. Les habitants des alentours connaissaient la cascade, bien entendu, mais ne s’y étaient jamais approchés. Selon les légendes locales, ceux qui osaient s’y aventurer se faisaient ensorceler par des sirènes.

Elles sont composées de deux chutes successives, de 231 mètres et de 540 mètres, pour un total de 771m de hauteur. Une fois arrivé, on se sent tout petit. Durant la saison des pluies, leur débit d’eau est encore plus important. La puissance du choc de l’eau sur les pierres crée une magnifique vapeur enveloppante.

Après avoir pris une bonne « douche », je retourne, à mon rythme à Cocachimba, fière d’avoir réussi à faire la randonnée à pied.

  • Comment se rendre à Gocta: il faut prendre un bus jusqu’à Cocachimba, puis marcher 3-4h sur un chemin (bien indiqué) jusqu’à Gocta. Entrée : 10 soles. Attention, le dernier bus de retour vers Chachapoyas est à 17h, calculez bien votre temps!
perou voyage tour chachapoyas
Chute de Gocta. Photo Geraldine Grego

3. La ville de Chachapoyas

La ville de Chachapoyas est la capitale de la région d’Amazonas, dans la province de Chachapoyas.

C’est donc forcément ici qu’on arrive en premier lorsqu’on visite Chachapoyas, et c’est la ville idéale pour s’héberger. C’est d’ailleurs une jolie petite ville coloniale, sécuritaire.

  • Place d’Armes: coeur de la ville, c’est une grande place qui a conservé ses bâtiments coloniaux aux jolis balcons, aujourd’hui transformés pour la majorité en hôtels, restaurants et boutiques. On y trouve le palais municipal et l’archevêché, qui fut la maison d’Alejandro Toribio Rodríguez de Mendoza considéré comme un précurseur de l’indépendance du Pérou. Sur la place, on trouve la salle Gilberto Tenorio Ruiz, qui accueille l’exposition “El Reino de las Nubes – Los Chachapoyas” avec des momies.
  • Place de l’Indépendance: elle fut construite en l’honneur de la bataille de Higos Urco, qui fit partie de la guerre de l’Indépendance du Pérou
  • Pozo de Yanayacu: un puit de 1793 situé au Cerro Luya Urco
  • Casona Monsante:  maison à l’architecture coloniale typique de Chachapoyas, qui est devenue un hôtel. On trouve dans son patio de nombreuses begonias, orchidées et 1500 plantes exotiques de la région
  • Marché de Chachapoyas: coloré, vibrant, c’est le meilleur endroit pour découvrir la vie locale de Chachapoyas ainsi que des produits frais. Sans compter les plats préparés au 2e étage, un bon endroit pour manger pas cher!
Plaza de armas chachapoyas
Plaza de Armas de Chachapoyas

4. Les Sarcophages de Karajia

Le site de Karajia ou Carajia, renferme des tombes et des sarcophages qui furent très importants pour la culture Chachapoyas.

Les sarcophages appelés « Purunmachacos » par les locaux, sont perchés à 200 m du sol en pleine falaise. Ils mesurent jusqu’à 2.50m et on une forme anthropomorphe imitant un masque funéraire. Ils contenaient des momies chachapoyas et leur étude a permi de comprendre leurs croyances et leur mode de vie.

Sachez qu’on ne peut pas avoir accès aux sarcophages afin de les préserver, mais on peut s’en approcher à quelques mètres.

Sarcophages de karajia
Sarcophages de Karajia

5. Caverne de Quiocta

C’est une caverne immense de 500m de profondeur où l’on doit rentrer obligatoirement avec un guide. Il faut apporter une lampe de poche car elle n’a pas été aménagée (et on ne voit rien), et des bottes car il y a de la boue. Aux normes péruviennes, ça passe!

On y trouve des os et des crânes, des stalactites et des stalagmites, des peintures rupestres de la culture chachapoyas, ainsi que de nombreuses chauves-souris (inoffensives), le tout dans une ambiance mystique.

Voyage nord du Pérou Quiocta
À l’entrée de la grotte de Quiocta

6. Les mausolées de Revash

C’est un complexe funéraire perché à même la falaise. On y trouve des petites maisons bien conservées, aux murs peints de motifs rouges ayant des symboliques en rapport avec la vie et la mort. Ce sont en réalité des mausolées qui contenaient des momies de l’élite chachapoyas.

Il y a encore beaucoup de mystère qui entoure le site, mais on sait que ces mausolées contenaient plusieurs momies, uniquement de personnes de haute importance. Pour des explications supplémentaires sur Revash, on peut également se rendre au musée de Leymebamba.

mausolees de revash
Mausolées de Revash

7. Le musée de Leymebamba

À 45 minutes de Revash en voiture, le musée de Leymebamba est un vrai bijou.

Dans un bâtiment inspiré de la culture chachapoya, on y trouve une collecion d’objets du quotidien et d’objets funéraires des Chachapoyas.

Les grandes vedettes du musée dont les 200 momies retrouvées à la Laguna de los Condores, qui sont conservées sous vitre, dans des conditions optimales pour les préserver. Les momies datent de 3 différentes époques: culture chachapoya (800 à 1470), chachapoya-inca (1470-1532), époque coloniale (1532-1570).

Faites un tour dans le jardin, on y trouve 100 espèces d’orchidées locales!

Prévoyez environ 2h pour la visite, il y a beaucoup à voir!

8. Le Lac des Condors

Voici un lieu tout à fait hors des sentiers battus.

Imaginez un lac d’un bleu foncé, presque noir, perdu dans la jungle à 2600m d’altitude, entouré de montagnes vertes.

À 45km de la civilisation et 3 jours, alternant cheval et marche dans la boue pour s’y rendre, c’est toute une aventure qui vous attend! Le chemin n’est pas balisé, il faut s’y rendre avec un guide.

Ici on été trouvées en 1997 200 momies dans 6 mausolées, avec des colliers de coquillages, des céramiques, des tissus, objets d’argent, et autres artefacts.

Le lac fut un lieu important de la culture Chachapoya et on peut voir aujourd’hui les vestiges d’un village dans les hauteurs du lac.

voyage perou laguna de los condores
La laguna de los Condores à Chachapoyas

9. Les Chutes de Yumbilla

Cinquième plus haute chute au monde, la chute de Yumbilla (896m) est plus haute que la chute de Gocta et offre une beau défi à ceux qui aiment marcher en pleine nature.

On y arrive en empruntant un sentier à la végétation exotique, avec plusieurs orchidées, papillons, perroquets, colibris et (avec un peu de chance) des singes laineux à queue jaune.

En prime, on peut se baigner au pied de la chute! D’autant plus qu’on se retrouve souvent seul sur place car c’est très peu touristique.

Se rendre à Yumbilla:

  • De Chachapoyas prenez un colectivo jusqu’à Pedro Ruiz
  • Prendre un mototaxi jusqu’à Cuispes (25 min)
  • Sinon Chachapoyas- Cuispes en voiture prendr environ 1h15
  • De Cuipes, on arrive à Yumbilla en 2h30 environ
voyage perou yumbilla
Yumbilla. Photo Paulo Tomaz

10. La Vallée de Huaylla Belen

À un peu moins de 3h de route de Chachapoyas se trouve Huaylla-Belen, une vallée verte à 2750m d’altitude. Une longue et étroite rivière la traverse, appelée « Serpiente de Plata », Serpent d’Argent, en référence à ses nombreux méandres.

On trouve aux alentours des forêts humides, habitats naturels de nombreux oiseaux.

  • D’ailleurs si vous avez envie de faire un trek à Chachapoyas, le Trek de Gran Vilaya passe par Huaylla Belen. Gran Vilaya est un ensemble de sites archéologiques répartis dans la vallée, un lieu aussi important pour les Chachapoyas que l’était la Vallée Sacrée pour les Incas!
huaylla-belen-perou
À 7h du matin dans Huaylla Belen

11. Le Canyon del Sonche

Il faut d’abord se rendre à Huancas, village réputé pour ses poteries, soit en colectivo (20 min) ou en marchant depuis la ville de Chachapoyas. 

En marchant 1km, on arrive au Canyon de Sonche, de 950m de profondeur et traversé par la rivière Sonche. À 5 min de marche on trouve un mirador qui offre une très belle vue sur le site.

Sinon, en marchant 1h au nord de Huancas, vous arriverez à la colline de Huanca Urco qui offre aussi un superbe point de vue, et où convergent les rivières Sonche, Vitaya et Utcubamba.

Le canyon de Sonche

12. Mendoza

Mendoza, la capitale de Rodriguez de Mendoza, est située à environ 3h au sud-est de Chachapoyas.

Amateur de café? Sachez que c’est une région très fertile et c’est la principale région productrice de café d’Amazonas!

En plus de visiter une coopérative de café, vous pouvez faire un tour au Lac Huamanpata, aux eaux thermales de Tocuya, la caverne d’Omia

Rodriguez de Mendoza Perou
Rodriguez de Mendoza

Comment se rendre à Chachapoyas?

Avion depuis Lima

  • Prendre un avion jusqu’à Tarapoto. Coût : environ 100 $USD l’aller en fonction de la période de réservation. Il faut ensuite prendre un combi pendant 8-9 heures pour arriver à Chachapoyas.
  • Prendre un avion jusqu’à Jaen: une nouvelle route aérienne sera ouverte à partir d’octobre 2016 avec LATAM (1h30). De là, il faudra prendre un bus jusqu’à Chachapoyas (3h30). Prix du bus 20 soles avec Turismo Dias. L’information exacte reste à confirmer.

Bus depuis Lima

  • Prendre directement un bus de Lima à Chachapoyas. Durée du trajet : environ 22 heures, prix : 130 soles l’aller (soit environ 40$USD), avec la compagnie de bus Movil Tours.

Pour ma part, c’est la dernière option que j’ai choisie. C’est certes assez long, mais les paysages sont très beaux, et aucun changement n’est à effectuer. Et puis j’aime le bus et l’aventure ! Attention cependant lors de la saison des pluies car il y a des glissements de terrains et les routes sont souvent bloquées.

Où dormir à Chachapoyas?

Il existe plusieurs options d’hébergement pour tous les budgets, du backpackers de base, jusqu’à l’hôtel de luxe, en passant par les éco-lodges. Voici mes 3 meilleures recommandations d’hébergement à Chachapoyas:

  • Chachapoyas Backpacker : c’est la meilleure option pas chère à Chachapoyas. Tout est très propre, et il y a une cuisine à disposition. Mais surtout José, le gérant de ce backpackers, est adorable. Il connaît même quelques mots de français et sera toujours disponible et content de vous aider ou vous en dire plus sur sa région, les activités à faire etc. Je m’y suis sentie bien, et c’est important, surtout si on voyage seule! À partir de seulement 9 euros la nuit!
  • La Casa de los Balcones: une charmante maison coloniale à deux pas de la Place d’Armes, propre, confortable et avec un excellent service.  À partir de seulement 25 euros la nuit en chambre double.
  • La Xalca Hôtel: voici un très bel hôtel à Chachapoyas, situé à 2 rue de la Plaza de Armas. Magnifique patio, très grande chambre , au calme, avec vue jardin et montagne. Wifi gratuit et très bon petit-déjeuner. Un excellent rapport qualité prix pour un confort supérieur! À partir de seulement 59 euros la nuit, avec petit déjeuner. 

Faut-il passer par une agence ?

Tout dépend du temps que vous avez et de votre volonté d’organisation.

Dans mon cas, je n’avais pas beaucoup de temps, je suiss passée par Turismo Explorer qui organise des petits tours d’une journée dans la région.

Ceci dit, si vous cherchez un package de plusieurs jours avec visites guidées et hébergement, je vous recommande Phima Voyages!

Quoi apporter à Chachapoyas?

De bon souliers de marche, un imperméable car les pluies sont assez fréquentes (surtout de décembre à fin avril) de la crème solaire, de l’eau, et un chapeau pour vous couvrir du soleil. N’oubliez pas également des snacks pour les randonnées car il n’est pas facile d’en trouver en chemin.

Quand visiter Chachapoyas?

Amazonas est une région très verte, Pourquoi? Car il pleut beaucoup! En effet, la saison des pluies s’étend de novembre à avril. Il vaut donc mieux éviter d’y aller à cette époque de l’année car les routes et les sentiers sont plus difficilement praticables.

Le meilleur moment pour visiter Chachapoyas est de mai à octobre.

Carte touristique de Chachapoyas

Voici une carte pratique pour mieux situer les attraits incontournables de Chachapoyas!

Vidéo de Chachapoyas

Pas encore convaincu de visiter Chachapoyas? Peut-être que cette vidéo vous fera changer d’avis!

Guides de voyage du Pérou

Vous partez au Pérou? À lire également

Les meilleurs circuits au Pérou – Notre sélection des meilleurs circuits pour un voyage de rêve sans se ruiner!

Vous utilisez Pinterest? Voici l’image à pinner!

visiter chachapoyas

Que faire à Chachapoyas? 12 lieux à voir absolument!
5 (100%) 71 votes

Grande amoureuse de l'Amérique latine, Géraldine a découvert plusieurs pays de la région avec son sac à dos. Elle a d'ailleurs eu un coup de coeur pour le Pérou, où elle a posé ses affaires durant 2 ans.

Discussion6 commentaires

  1. Bonjour Géraldine,

    J’envisage de faire un voyage prochainement au Pérou.
    J’ai récemment découvert ton site qui se trouve être une mine d’informations. Merci pour toutes ces recommandations et ton retour d’expérience.
    Mon projet se concrétise en Mai. Je pars 3 semaines. La 1ère, je projettes de faire un passage à Chachapoyas en partant de Lima. Je lis que tu as opté pour l’option en bus MovilTours.
    J’aimerais en savoir plus. Pourrait-on échanger à ce sujet ?
    D’avance merci.
    Samantha

    • Bonjour Samantha, oui Movil Tours est la meilleure option pour se rendre à Chachapoyas en bus. Sinon, il y a aussi l’avion bien sûr. Si tu as des questions n’hésite pas!

  2. L’aéroport de Jaén est effectivement ouvert et desservi par Latam. Environ 500 soles depuis Lima.
    Autre info : un téléphérique dessert désormais le site des ruines depuis Kuelap.

  3. Bonjour! Je prévois visiter Kuelap avec ma sœur dans quelques jours, mais l’idée de prendre un tour organisé ne me plaît pas vraiment.
    Mais est-il possible de prendre un guide sur place ou il faudrait alors obligatoirement passer par une agence?
    Merci pour tous vos conseils
    Isabelle

    • Salut Isabelle!
      Il est possible de prendre un guide sur place, à l’entrée même de Kuelap. Si je me souviens bien, le prix tourne autour de 50 soles (pas pas personne, pour la visite guidée) mais il faudrait reconfirmer, et surtout il ne faut pas hésiter à négocier un peu.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge