Refugio Amazonas : visite d’une plantation

1

Découvrir les fruits à la source

Aujourd’hui, on nous réserve une visite totalement différente. On prend le bateau avec Katy et Luz Aida de l’ONG Rainforest Alliance et on atterrit dans une plantation, juste en face de Refugio Amazonas. On débarque, on s’avance. Partout, des arbres, plus loin une petite cabane. Arrive Don Manuel, un monsieur d’un certain âge.

On s’assoit sur un banc en bois et on commence à discuter. Il vit seul ici seul, depuis 18ans, cultivant ses arbres et allant une fois par semaine à Puerto Maldonado pour vendre ses fruits avec le Tiburon, un bateau qui fait des allers-retours deux fois par semaine, car il n’y a pas de transport public ici.

Je ne peux m’empêcher d’imaginer à quel point ça doit être grandiose et effrayant d’être couché dans cette petite cabane lorsqu’il pleut avec le puissant grondement de tonnerre durant la saison des pluies.

voyage perou jungle plantation

Je regarde les poules et le coq s’agiter, le chat se prélasser. Il ignore avec un malin plaisir mes appels à câlins, maudit chat qui ne sert à rien.

On part découvrir sa chacra, sa terre. Elle est bien plus grande que je ne croyais. Grand, aéré, air pur, l’endroit est superbe.

voyage perou jungle tambopata

On trouve ici près d’une trentaine de variété de produits, majoritairement des fruits. Certes, certains plus connus, mais d’autres dont je n’avais absolument jamais entendu parler –il faut dire que ma connaissance en produits de la jungle est encore assez limitée: mangue, orange, avocat, café, carambole, coco, guanabana, copoazu, bananes –7 variétés différentes!-, mandarines, ananas, lime, cainito, araza, courge, macambo –un parent du cacao-, noix de cajou, sapote, et j’en passe.

voyage perou amazonie jungle

Ils sont là, devant nous, prêts à être cueillis et semblent nous appeler.

voyage perou tambopata jungle

Difficile de résister lorsqu’on nous présente un fruit juteux, incroyablement parfumé – tout le contraire de ce que l’on trouve au supermarché. On goûte… un, deux, trois, quatre fruits. On marche, on s’arrête, on mange, on discute. Mes mains sont collantes de sucre. Ma grande révélation est le cacao. Si j’avais déjà croqué dans la fève au Chocomuseo de Lima, jamais je ne l’avais goûté directement de la cabosse. L’extérieur blanc est un peu gélatineux – comme un lychee, mais plus solide- et l’intérieur est croquant, c’est le cacao avec finalement un goût de chocolat bien amer. Parfumé, savoureux, sucré même, et une pointe acide c’est terriblement addictif. J’aurais presque eu envie de cacher une cabosse dans mon sac mais vu la taille, ça n’aurait pas été très subtile.

voyage perou cacao

Je m’arrête un instant: je suis dans la jungle péruvienne en train de manger des fruits directement avec le producteur, vue sur le fleuve Tambopata en prime. Oui, life’s good.

voyage perou amazonie tambopata

hotel b barranco

Pour en savoir plus sur Refugio Amazonas, consultez mon article sur l’écolodge et le site web officiel.

Pour en savoir plus sur l’ONG Rainforest Alliance et son travail, consultez mon article  et le site web officiel.

Refugio Amazonas : visite d’une plantation
5 (100%) 1 vote
Vanessa Huet

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

DiscussionUn commentaire

Laisser un commentaire