Top 5 ceviche à Lima

6

Où manger le meilleur cebiche

 

La cuisine péruvienne est maintenant reconnue comme étant  une des cuisines les plus riches au monde. Grâce à la fameuse liste des meilleurs restaurants de San Pellegrino et avec les nombreux prix décernés à la gastronomie péruvienne, on peut maintenant dire haut et fort,  « oui, la cuisine péruvienne est complexe, riche et variée » sans se faire regarder d’un air dubitatif (oui, ça sent l’histoire vécue).

Le plat péruvien le plus connu est sans doute le ceviche. De base, c’est plutôt un plat simple: poisson cru et/ou fruits de mer, avec jus de citron, sel, oignon et aji (piment péruvien). Il est donc facile à faire à la maison. Mais il y a une différence claire entre un ceviche, un bon ceviche et un excellent ceviche. Si l’ingrédient le plus important est avant du poisson bien frais, il n’est pas étonnant d’apprendre que c’est sur la côte Pacifique qu’on trouve les meilleurs cebicherias, et plus spécifiquement, à Lima.

Alors, comme de toute façon, voyager au Pérou sans manger de ceviche, c’est péché, mieux vaut en choisir un mémorable! Voici nos suggestions des meilleurs restaurants de ceviche à essayer lors de votre séjour à Lima:

$$- 20 à 30 soles

$$$- 35 à 45 soles

Canta Rana ($$), Pasaje Genova, 101, Barranco

Le Canta Rana, qui existe depuis maintenant 25 ans, est un devenu un classique pour manger du ceviche. C’est un petit restaurant sympa, plutôt sans prétention et très local en comparaison avec d’autres restos de ceviche devenus populaires. On remarque le resto par sa façade rouge et verte, qui nous rappelle qu’on est bien dans le quartier coloré de Barranco.

À l’intérieur, des images de joueurs de soccer à la grandeur des murs, avec des chandails d’équipes et des drapeaux. Au final, cette déco lui donne un côté vraiment chaleureux qui me rappelle certains cafés de la Petite Italie à Montréal. Ici, on trouve une quinzaine de sortes de ceviches, mais également d’autres plats sans fruits de mer ou poisson, question que tout le monde puisse trouver son bonheur.

Le coup de gueule: http://www.voyageperou.info/la-canta-rana-lima-avis/

Pescados Capitales ($$$), La Mar, 1337, Miraflores

Un petit jeu de mot entre « péchés capitaux » et « poissons capitaux », plus difficile à comprendre en français qu’en espagnol…mais reste qu’il dicte l’esprit des lieux avec une touche d’humour. On trouve ici un menu organisé par péché capital (gourmandise, envie, luxure, etc.) et qui propose un vaste choix de ceviches et plats de fruits de mer. Le chef, Nguyen Chavez, est connu pour sa cuisine fusion. Vous y trouverez donc des mélanges surprenants comme le ceviche Gandhi, avec fruits de mer, cari, mangue, pêche et champignons.
C’est une des cebicherias les plus prestigieuses de la ville, certains s’aventurent même à dire que c’est la meilleure. On se trouve ici dans un décor bien loin de la Canta Rana, beaucoup plus épuré et moderne, avec deux belles terrasses.

Page web

 

voyage perou pescados capitales

El Mercado ($$$), Hipolita Unanue, 203, Miraflores

Voilà une des cebicherias in ces jours-ci. On connaît bien le chef péruvien Gaston Acurio pour avoir bâti le plus grand empire culinaire du Pérou (restos, émission de cuisine, livres), mais le chef de El Mercado, Rafael Osterling, est sans doute le premier chef à lui faire de la concurrence au niveau de l’ampleur de son « territoire ». C’est son deuxième restaurant à Lima avec un look à mi-chemin entre la maison de plage et le marché, chic et moderne. À essayer, le ceviche frit, pulpo a la parrilla (pieuvre grillée) et la causa (un classique avec de la pomme de terre jaune, ici servi avec fruits de mer et une sauce aïoli à l’avocat). Une réservation est recommandée (221-1322).

 

voyage perou rafael osterling

 

Sonia ($$-$$$), Santa Rosa 173, Chorrillos

C’est l’exemple type du petit resto devenu grand. À l’origine, Sonia, cuisinait pour les pêcheurs du port de Chorrillos pendant que son mari partait lui-même à la pêche. Le restaurant est devenu si populaire qu’ils ont changé de local. Heureusement, il a su garder son côté rustique, avec un look peu « cabane », avec du bois, des éléments colorés et des filets de pêche sur les murs. On a même droit à de la musique live pour accompagner le repas.
D’ailleurs, le resto est passé dans l’épisode du Pérou de l’émission « No Reservations » animé par Anthony Bourdain, accompagné du chef Gaston Acurio, c’est pour dire!
Page web

 

 

voyage perou no reservations

 

Chez Wong ($$-$$$), Enrique Leon Garcia, 114, La Victoria

Chez Wong, c’est le restaurant du très réputé chef Javier Wong, et même mieux, un restaurant dans sa maison. On ne peut y manger que si on a effectué une réservation au préalable (470-6217), de 13h à 16h. Ici, pas de menu, on mange ce que le chef a décidé de servir cette soirée là. Ces spécialités sont le ceviche de sole et le ceviche de pieuvre. Sachez que son ceviche est connu pour être un des meilleurs du Pérou, et il s’est retrouvé dans de nombreuses listes d’excellence.

 

Montréalaise de naissance, je suis passionnée par les voyages, la bonne bouffe et les lamas. À la fois bloggeuse pour Voyage Pérou et journaliste pour La Métropole, un magazine en ligne et une publication mensuelle, je pars constamment à la chasse des meilleurs restaurants et des destinations à découvrir.

Discussion6 commentaires

    • Clairement, le poisson frais est la clef. Mais il y a certainement l’équilibre du plat, qui passe entre autre par savoir à quel moment mettre le jus de citron. Mine de rien c’est très important car, avec le citron, le poisson « cuit ». Mais bien sûr, un bon ceviche passe aussi, selon moi, par l’originalité du plat. Certains chefs sont vraiment créatifs!
      Leslie recently posted..Top 5 ceviche à Lima

    • Difficile à dire. Généralement, j’aime beaucoup les plats classiques revisités, car ça donne libre cours à la créativité des chefs. Mais il faut connaître le ceviche classique pour pouvoir apprécier à leur juste valeur les versions plus originales!
      Leslie recently posted..Voyager en circuit organisé

  1. Salut Leslie.

    J’ai découvert les ceviches au Mexique (il me semble que c’est un plat qu’on retrouve à peu près partout en amérique latine, même si c’est d’origine péruvienne), et je me suis régalé à plusieurs reprises. J’en ai même cuisiné un moi-mmême à Mexico, avec des crevettes, du poulpe et un peu de pamplemousse : délicieux !

    Il faut faire gaffe, car certains resto rajoutent du « catsup » dans les ceviches. Jajaja, quel manque de goût !
    Kalagan@Tourisme responsable recently posted..“Unis pour un tourisme alternatif” : VDN interpelle la blogosphère

Leave A Reply

CommentLuv badge