Trek de Choquequirao

6

Trek de Choquequirao : découvrir une alternative au Machu Picchu

Choquequirao tire son nom du quechua Chuqi K’iraw, le berceau de l’or. Situé à un peu plus de 3000m d’altitude, c’est un complexe inca formé de bâtiments et de terrasses, assez similaire à la citadelle du Machu Picchu au niveau de son architecture. Certains l’appellent même la  « sœur sacrée du Machu Picchu » ou « l’autre Machu Picchu ». Le site n’est pas aussi grand que le Machu Picchu, mais il est beaucoup moins fréquenté car il n’est accessible qu’à pied, plus éloigné et donc encore plus fascinant.

Le trek de Choquequirao traverse le canyon de l’Apurimac pour arriver au site de Choquequirao, dans le sud du Pérou. Et c’est un départ pour 4 jours à travers les Andes, à ne pas manquer lors d’un voyage au Pérou !

Niveau : c’est le plus difficile de la région, à cause des montées et descentes abruptes. Pour les trekkeurs avec expérience. 

Choquequirao trek voyage perou

Itinéraire du trek de Choquequirao

Jour 1 Cusco – Cahora – Chiquiska (19km-7h)

Très tôt en matinée, soit vers 3h du matin, transfert en autobus. Visite du site de Saywite avant de descendre vers le village de Cachora en montagne.

voyage perou trek choquequirao
Photo Danielle Pereira

Après le lunch, 2h de marche jusqu’à Capuliyoc où l’on peut enfin avoir de superbes vues sur la vallée de l’Apurimac et des sommets enneigés de Padrayoc et Wayna Cachora. Puis, c’est la descente d’environ 3h vers le campement à Chiquiska.

Sahuite Perou Apurimac voyage

Jour 2 Chiquiska – Choquequirao (14km-8h)

Départ tôt le matin pour descendre durant 1h vers Playa Rosalinas et la superbe rivière Apurimac. Puis, c’est la montée vers Santa Rosa, où vous pourrez vous reposer un peu avant de reprendre la route. La montée continue vers Marampata, pour le lunch, d’où on a une magnifique vue sur Choquequirao. Deux heures plus tard, c’est enfin l’arrivée au site. Le reste de l’après-midi est consacrée à la visite des lieux, l’observation des condors et surtout…assister au coucher de soleil! Campement à Choquequirao.

voyage-perou-ruines-choquequirao

Jour 3 Choquequirao – Santa Rosa (6h)

Pour profiter encore des ruines et bien se reposer, le trek ne commence qu’en après-midi. C’est le retour en longeant le canyon de l’Apurimac, en descendant vers le campement de Santa Rosa (parfois Chiquiska, selon le ryhtme du groupe).

choquequirao ruines voyage perou

Jour 4 Santa Rosa – Cahora – Cusco

Tôt en matinée, descente vers la rivière pour plus de fraîcheur, puis montée (assez à pic) dont l’effort est récompensé par la vue spectaculaire sur les environs et les montagnes de la cordillère de Vilcabamba. Après une montée d’environ 4h, c’est l’arrivée au village de Cachora. De là, c’est le retour vers Cusco. Arrivée à Cusco vers 20h.

Trek de Choquequirao: infos pratiques

Quoi apporter à Choquequirao?

Un sac à dos léger avec vêtements adaptés à des températures très variables, gants, foulard, vêtements imperméables (ou poncho de pluie), bons souliers (idéalement des bottes de trek imperméables), plusieurs paires de chaussettes, sac de couchage, lampe frontale/lampe de poche, chapeau/casquette, crème solaire/après-soleil, chasse moustique, papier de toilette, snacks (barre tendre, biscuits, etc), bouteille d’eau, médicaments nécessaires, petite serviette, passeport, argent cash pour les pourboires, bâton de randonnée. Finalement, des sandales peuvent être une bonne idée pour faire respirer vos pieds durant les pauses.

Si vous faites le trek de Choquequirao avec une agence, voici ce qui sera inclus ou non dans le prix:

Inclus : transport aller-retour de Cusco jusqu’au trek en transport privé, entrées à Saywite et Choquequirao, guide professionnel, tente personnelle (généralement une tente 4 places pour 2 personnes), matelas de mousse, cuisinier et équipement de cuisine, repas (mélange cuisine péruvienne et internationale), chevaux pour le transport d’équipement de camping et effets personnels (max 7kg par personne), un cheval d’urgence (en cas de malaise), tente de repas, tente-toilette, tente cuisine, trousse de premiers soins avec bombonne d’oxygène.

Non inclus : petit déjeuner de la première journée (généralement inclus dans les hôtels/hostels de toute façon), souper la dernière journée, sac de couchage (peut être loué à l’agence), pourboires au guide, au cuisinier, et aux porteurs, cheval supplémentaire pour bagages personnels.

Quand aller au Choquequirao?

De mars à décembre, mieux vaut éviter la saison des pluies!

Est-ce possible de faire le Choquequirao en solo? 

Bien sûr. Prenez un bus de Cusco à Cachora et passez la nuit sur place pour partir le lendemain.

Le chemin est simple, il est facile de s’orienter. Quelques conseils : il est possible de commencer le trek soit par Cachora ou Huanicapa. Le chemin de Cachora est plus populaire car il est moins à pic, mais plus long.  Il peut être très fatigant d’atteindre Santa Rosa (2e campement) dès la 1re journée car s’y rendre nécessite environ 10h à un rythme soutenu. Une bonne alternative est de dormir à Chiquiska (1er campement) avant de traverser la rivière. Le soleil tape fort en altitude, il est donc préférable de commencer tôt les journées de marche!

Combien coûte le Choquequirao?

Si vous ne voulez pas passer par une agence, mais n’êtes pas prêt à y aller en solo, sachez qu’à Cachora, les villageois connaissent bien la région et plusieurs offrent leur service de guide (30 soles par jour) et une mule (30 soles par jour).

Guides de voyage du Pérou

Acheter le guide du routard Pérou sur Amazon.fr
Acheter le guide Lonely Planet Pérou sur Amazon.fr

Vous voulez faire un trek au Pérou? À lire également

Photo Pinterest Corentin Kopp

Trek de Choquequirao
5 (100%) 5 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion6 commentaires

    • Carrément! En fait, d’autres treks sont également magnifiques, mais le problème reste le sentiment d’être toujours entouré de touristes, on ne sent pas exclusif, et ..ça finit par gâcher un peu (ou beaucoup) le trip.
      Leslie recently posted..Trek de Choquequirao

    • Idéalement, pour un trek il vaut mieux éviter la saison humide qui est en gros de décembre à avril. Le meilleur moment serait d’avril à octobre, c’est plus froid, mais sec. Et de toute façon, dans ce trek, à cause de la vallée, la température varie beaucoup. Tentée? 🙂
      Leslie recently posted..Trek de Choquequirao

  1. L’itinéraire est super bien décrit avec full détails, mais tu ne dis pas comment on s’y prend pour le faire ? Avec des gens d’ici ou de là-bas ? ( C’est la même chose pour tous les treks sur ton blog ) Mon ami et moi préparons un voyage au Pérou en Juillet 😉

    • En effet Nathalie, mon but n’est pas de faire de la pub pour des agences mais bien d’informer le voyageur pour qu’il connaisse toutes les possibilités qui s’offrent à lui. Mais pour répondre à ta question, il y a plusieurs agences qui proposent le trek au Pérou, google t’aidera. 😉
      Leslie recently posted..Voyage en avion: 5 mythes

Laisser un commentaire

CommentLuv badge