Tour du monde en famille: osez l’Amérique du Sud avec un enfant!

1

Des moments inoubliables en Amérique du Sud

Arnaud, photographe, Vanessa, en développement commercial et marketing, ont une passion commune : le voyage. Partis pour un tour du monde, dont plus de 5 mois en Amérique du Sud, avec leur adorable petite fille Louanne de 2 ans et demi, ils ont accepté de partager leurs impressions, leurs découvertes et leurs conseils.

Il y a fort à parier qu’après cette lecture, vous n’aurez plus aucun doute sur l’incroyable aventure qu’est un voyage en famille!

Combien de temps avez-vous voyagé en Amérique du Sud?

Nous sommes partis pour réaliser un tour du monde de 10 mois et demi. Nous avons traversé l’Inde, la Thaïlande, le Cambodge, la Birmanie, un peu d’Australie, la nouvelle Zélande et nous avons finis par environ 5 mois et demie en Amérique du sud (Chili, Argentine, Bolivie, Pérou et Colombie).

voyage colombie enfant

Nous sommes restés un bon mois au Pérou et nous avons adoré ! Cependant, privilégiant les rencontres et le partage à l’accumulation des lieux touristiques, nous n’avons pas eu le temps hélas de découvrir la région amazonienne du Pérou…. Enfin, nous y retournerons sûrement plus tard.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de voyager avec votre petite fille?

Ce rêve de voyage et de tour du monde, nous l’avions depuis notre rencontre il y a 14 ans. Il fallait juste trouver le bon moment pour le réaliser mais aussi avoir les finances adéquates. C’est 2 ans après l’arrivée de Loulou que nous avons sentis le bon moment pour partir et vivre notre vieux rêve d’adolescents. Et même si nous étions de jeunes parents inexpérimentés, hors de question de la laisser !

Quoi de plus beau que d’offrir le monde à son enfant? Quoi de plus beau que de partager de vrais moments de liberté en famille ? C’était donc naturel de partir avec elle.

Avez-vous consulté des sources pour vous aider à préparer ce voyage avec votre enfant?

Nous avons passé beaucoup de temps à naviguer sur le web pour débusquer des récits de voyageurs et des topic pertinents sur des blogs de voyage comme le tiens. Cependant, lors de nos recherches, à l’époque, il n’y avait pas ou très peu de blog de voyage en famille qui répondaient à notre schéma de tourdumondiste accompagné avec un enfant en bas âge….Nous avons donc mixer toutes les informations intéressantes pour élaborer notre parcours dans les grandes lignes, et sur place, nous avons improvisé au grès des envies et des évènements… C’est aussi un peu pour cela que nous avons décidé de créer notre propre blog de voyage : Le Tour du Monde à 80cm.

Nous avions également emporté quelques versions PDF de guides de voyage; toujours de bonnes bases pour savoir où l’on va, avoir une idée des endroits où il se passe des choses, mais après, pour nous, c’est au feeling…

Plusieurs familles sont inquiètes au niveau de la sécurité et de la santé de leur(s) enfant(s) en voyage. Avez-vous pris des précautions supplémentaires en étant avec votre enfant?

Oui forcément, lorsque l’on décide de voyager avec ses enfants, et surtout lorsqu’ils sont petits (Louanne avait 2ans et demi à notre départ), on s’organise différemment et l’on fait encore plus attention lors des préparatifs.

Sur place, son niveau d’exigence vis à vis du confort ou de l’hygiène augmente aussi.

Il faut le prendre en compte dans son budget. Sans Louanne nous aurions été sûrement encore plus roots et économes.

Le point le plus important sur lequel on peut se poser des questions reste évidemment celui de la santé !  De notre côté, ne voulant prendre aucun risque à ce niveau-là et n’ayant pas d’expérience de voyage aussi long avec un enfant, nous avons pris énormément de médicaments. De plus, les médicaments et les posologies étant différents entre adultes et enfants, nous nous sommes retrouvés avec presque 3 kg de médocs dans nos 2 sacs ! Maintenant, avec notre expérience, nous l’affirmons haut et fort : cela est inutile ! Vous trouvez des médecins, des hôpitaux et des pharmacies partout dans le monde (à voir cependant avec votre parcours).

Autre point important aussi : l’itinéraire qui va de pair avec la sécurité. Globalement, nous n’avons pas choisis de pays trop risqués pour notre premier grand voyage en famille. Nous n’avons pas été dans des régions ou des pays dit sensibles. L’Asie et l’Océanie, sont plutôt rassurantes, seul l’Inde ou l’Amérique du Sud pouvaient nous faire craindre d’avoir des problèmes. Cependant, tout s’est bien passé et aucun incident grave n’a été à déplorer. Après, il suffit d’être un peu plus vigilent que chez soi, mais nous partons du principe que les accidents peuvent arriver ou que l’on soit…Il faut savoir sortir de sa zone de confort pour vivre de belles aventures.

Un dernier point qui en rassurera surement plus d’un et qui est plus un ressenti qu’une étude statistique : durant le voyage, lors de nos échanges avec beaucoup d’autres voyageurs voyageant seul ou en couple ayant eu des problèmes (vol, agressions physiques, etc.),  nous avons constaté que lorsqu’on voyage en famille, avec un ou des enfants, c’est comme si nous étions un « peu protégés ». Nous avons bien entendu fait très attention, mais nous pensons que les  « sales types » susceptibles de nous agresser évitent malgré tout de s’attaquer à des familles ou de mal agir face à des enfants. Ceci dit, étant un peu parano, nous avions tout de même prévue, pour les pays qui nous paraissaient sensibles, une sorte de bombe à poivre/lacrymo compact très puissante que l’on gardait toujours à portée de main et un couteau de sécurité en poche. Heureusement, nous n’avons jamais dû les utiliser.

En tant que voyageurs, vous êtes-vous déjà sentis limités par la présence de votre enfant?

Voyager avec un enfant impose des limites en terme d’activités extrêmes comme par exemple l’ascension d’un volcan à plus 5000 mètres d’altitude. Vous êtes évidemment obligé d’adapter votre rythme au sien, sinon, si vous le payez tôt ou tard avec crises et caprices….Nous avons simplement fait ensemble des compromis permettant à chacun de profiter du voyage en fonction de ses envies ou de ses capacités.

Certes nous avons passés des après-midi dans les parcs néo-zélandais pour la laisser profiter des toboggans et balançoires mis à disposition, nous avons trainé sur des plages paradisiaques construisant des forteresses de sable et profité des piscines d’hôtels un peu plus confortables que ce que nous permettait notre budget de routard. Mais nous avons aussi réalisé de « petits exploits » familiaux qui prouvent que les enfants s’adaptent à tout si l’on fait les choses bien, comme par exemple : un Trek d’environ 60km à pied au Myanmar pour relier Kalaw au lac Inlé, ou nous sommes allé rencontrer différentes ethnies reculées dans les montagnes birmanes. Un moment magique mais aussi assez physique ou notre puce a suivi le rythme vaillamment durant 3 jours alternant marche et porte bébé.

tour monde famille

Autre anecdote qui prouve les capacités étonnantes de nos bambins : lors de notre traversé du désert du Sud Lipez en Bolivie pour rejoindre le Salar d’Uyuni, la première nuit dans notre refuge à plus de 4000 mètres, Louanne a été une des seules à ne pas avoir été malade à cause de l’altitude. On ne peut pas en dire de même pour les solides rugbymen du Sud-Ouest pourtant sportifs qui nous accompagnaient et qui sont tombés comme des mouches…

voyage bolivie enfant

Gardez en tête l’adage qui dit : « des parents heureux font des enfants heureux ! »

voyage bolivie famille enfant

Croyez-vous que la présence de votre enfant a facilité votre voyage?

Oui, nous en sommes persuadés ! Les enfants ont cela de « magique » : ils n’ont pas de barrières ou d’aprioris, ils osent tout. Ils vont naturellement vers les autres et sont des facilitateurs de contacts incroyables. Comment ne pas succomber à leur bouille réjouis ? Dans quasiment tous les pays que nous avons traversés, les locaux ont de fortes valeurs familiales et adorent les enfants. Louanne a été tout au long de notre tour du monde notre « atout charme » ; et en Amérique du Sud d’autant plus !

Par exemple, c’est grâce à elle et la relation qu’elle avait instaurée avec une petite fille Boliviano-Belge un soir dans un restaurant, que nous avons partagé deux jours super  avec une famille fraichement arrivé à Potosi pour mutation professionnelle. Le lendemain, ils nous invitaient à diner chez eux, partageant ainsi un peu de leur vie, de leur culture et nous donnant les bons plans de la région. Le papa militaire de carrière, haut gradé et pas tout à fait en accord avec son gouvernement, nous a permis également d’appréhender une autre facette du régime en place. Ils nous ont d’ailleurs permis aussi, deux jours après de nous rendre ensemble dans les mines d’argent du Cerro Rico en gardant Louanne un après-midi. Quand on y repense, on se dit que c’est un peu fou de confier son enfant à une famille fraichement rencontrée, mais en voyage je crois que l’intensité des rencontres et l’ouverture d’esprit que l’on acquiert permet de sonder à qui faire confiance. Nous ne sommes pas sûrs d’être capable de le faire ici.

Quel impact croyez-vous que ce voyage a sur votre famille?

C’est un moment unique et fort que nous recommandons à tous quelle que soit la durée de votre périple. Tous les jours n’ont pas été faciles, comme dans la vraie vie, mais globalement, c’est une expérience géniale que de voyager en famille.  Nous avons appris à mieux nous connaitre, à nous faire encore plus confiance et à dépasser nos limites. Et nous avons surtout pris le temps de prendre notre temps, chose assez rare dans notre société actuelle.

Voyager seul en couple doit avoir ses avantages, mais voyager en famille c’est encore plus fort car nous pouvons partager ce que nous vivons ensemble mais aussi approcher plus simplement les gens sur place. Nous avons ainsi pu faire de belles rencontres de familles chez qui nous sommes restés partager un repas ou une journée pour que nos enfants jouent ensemble. C’est une chance unique que de pouvoir observer son enfant grandir au quotidien, d’apprendre des langues étrangères, de le voir s’émerveiller du monde qui l’entoure, ou prendre conscience aussi que nous avons de la chance chez nous et que le bonheur n’est pas forcément lié à l’argent ou la possession d’objets.

C’est juste génial d’être ensemble à chaque minute sans les contraintes du travail ou de l’argent à gagner avec la possibilité d’improviser et laisser libre court à ses envies……

Il existe cette expression : « l’école de la vie ». Les voyages en font partis et si vous doutez encore en vous disant : « La petite aurait été mieux sur les bancs de la Maternelle » ou « un enfant a besoin de repères et de stabilité » etc., alors, faites un tour sur notre blog après la lecture de cet interview et lisez notre article : « Voyage vs maternelle » ou regardez une de nos vidéos sur notre compte Youtube « Le dico de Loulou » ou Louanne partage les mots étrangers qu’elle a appris…. 😉

Impliquez-vous votre enfant dans certaines prises de décision en voyage?

Bien entendu ! Il nous semblait important d’impliquer Louanne dans les décisions du voyage. En général nous étudions les opportunités ensemble et après nous lui laissions le choix entre plusieurs activités ou dans le déroulement de celles-ci. Bien entendu, nous gardions quand même les rennes. Nous avons malgré tout adapté notre rythme et nos désirs de découverte à ses capacités.

Selon vous, y-a-t-il un âge idéal pour voyager au Pérou?

Que ce soit au Pérou ou ailleurs, il n’y a pas d’âge qui empêche vraiment de voyager avec son/ ses enfants. Tout est une question de volonté, de feeling et d’organisation. Pour notre part, le premier grand voyage de Louanne fut effectué pour ses 1 an et demi à Cuba. Le départ pour le tour du monde à 2 ans et demi. Avec le recul et l’expérience, 3 ans nous paraît être un bon compromis pour que les petits s’en mettent plein les yeux et l’esprit… (et que les parents n’aient plus le problème de la propreté). En tout cas, le Pérou est un pays riche et varié qui plaira à tous !

Quelles activités recommandez-vous pour des familles qui voyagent avec leur(s) enfant(s) au Pérou?

Il y a pleins de choses à faire en famille au Pérou ! Hélas, même en un mois, nous n’avons pas tout vu. Déjà, traditionnellement, il y a le Machu Picchu ! Et même en mode roots en famille, c’est tout à fait jouable ! Nous avons pris le temps pour y aller et sans agences en 3 jours, deux nuits ! Grace à cela, nous avons fait un stop à Santa Teresa et avons pu prendre un super bain dans des sources d’eaux chaudes naturelles dans un décor splendide ; rencontrer des locaux loin de la très touristique ville de Cusco, nous avons marché le long des rails reliant Hydroelectrica et Aguas Calientes ; une aventure que l’on a terminé de nuit même. Et pour notre visite du Machu Picchu, nous avons pris notre temps sans arriver à l’aube mais en profitant du site qui se vide de ses touristes pressés en fin de journée… Cusco même si c’est une ville très touristique, est une ville très agréable à vivre avant de partir à l’assaut de la citadelle Inca.

voyage machu picchu enfant

Sinon, un bon coup de cœur pour la pénisule de Capachica où nous sommes allés faire du homestay chez l’habitant (à Llachon et Chiffron).

voyage famille perou titicaca

Autour du lac Titicaca, les gens sont adorables, accueillants et adorent les enfants. C’est l’occasion de découvrir une culture péruvienne encore un peu préservée.

voyage perou titicaca famille

perou titicaca llachon famille

Si vous souhaitez faire une petite pause playa dans votre voyage au Pérou, à 3 heures de Lima, il y a la ville balnéaire de Paracas ! À la base nous y sommes allé pour apprendre le kitesurf (il y a du vent toute l’année) mais Louanne a apprécié cette petite pause entre mer et désert.

perou paracas kitesurf

D’ailleurs, c’est vraiment un des atouts de cette ville récente (pas forcément très belle encore). Vous passez en très peu de temps des plages au désert de sable fin ou vous pouvez faire du buggy à fond dans les dunes ou du sandboard.

perou buggy enfant

Il y a aussi la réserve naturelle près des Iles Ballestas ; lieu idéal pour observer les pingouins, les lions de mer, les pélicans, etc. Mais ayant approché beaucoup d’animaux sauvages de près en Nouvelle Zélande, nous avons un peu snobé le lieu…Cependant, il paraît que c’est magnifique.

Nous sommes aussi resté une bonne semaine à Arequipa, une ville agréable où il y a pas mal de choses à faire aux alentours (canyon de Colca, par exemple), mais ayant rencontré 2 ONGs dans cette ville, nous n’avons finalement pas fait trop de tourisme. Cependant, nous y avons fait de très belles rencontres en nous immergeant dans la vie de ces écoles avec les enfants et les volontaires.

perou enfant volontariat

perou volontariat ong

Qu’est-ce que Louanne a aimé le plus du Pérou?

Elle s’est très bien entendu avec les enfants, elle est devenu fan des lamas que l’on a croisé un peu partout, elle a aimé notre parenthèse de plage à Paracas, et même notre expédition un peu roots au « Picchu » (Machu Picchu)… Le truc le plus dingue gastronomiquement parlant dans ce pays, c’est qu’elle a dévoré plus vite que nous son Cuy (cochon d’inde grillé entier) au restaurant…. Les enfants sont décidemment bien étonnants !

perou cuy arequipa

Selon votre expérience, quels conseils donneriez-vous à des parents préparant leur voyage avec leurs enfants ?

-Ne vous chargez pas trop de médicaments, prenez l’essentiel mais dites-vous que la plupart des pays ou vous irez ont des docteurs et des pharmacies !

-Ne prenez pas trop de vêtements ou de jouets avec vous. C’est rassurant, mais très vite encombrant en mode backpack ! Dites-vous que vos enfants apprendront à jouer avec peu ou joueront avec les jouets des autres qu’ils rencontreront. Pour les vêtements, si besoin, vous achèterez sur la route pour renouveler un peu votre maigre garde-robe.

-Si votre enfant à un doudou fétiche, nous vous conseillons d’essayer de lui trouver son jumeau et de la cacher dans un de vos sacs. Pourquoi ? Parce que ce pauvre doudou sera très vite sale ou pourrait se perdre, donc avoir son double caché permet d’éviter un drame et de conserver un peu d’hygiène pour votre petit.

-Même si nous avons toujours été attentifs à l’excès de télévision, à l’ère du 2.0, une petite tablette avec des jeux éducatifs et ses dessins animé favoris peut être un gage de paix pour tous et surtout lors des longs voyages en bus ou en train.

-Notre dernier conseil et sûrement le plus important : allez-y, sortez de votre zone de confort, faites-vous plaisir et ne vous mettez pas de barrières, les enfants ont souvent des ressources insoupçonnées.

voyage famille enfant

Voyager au long court avec son (ses) enfant(s), c’est leur offrir une fenêtre sur le monde, leur ouvrir l’esprit sur les autres, sur les langues, leur développer des capacités d’adaptations et leur faire faire de belles rencontres.

En plus,  c’est aussi la possibilité de partager des instants uniques tous ensemble et de profiter les uns des autres à 100%  loin des tracas de la vie quotidienne.

Le monde et la nature sont magnifiques, les hommes malgré leurs différences savent être bons. Nous pensons tout savoir dans notre société, mais c’est faux, il est impératif d’aller voir ailleurs comment la vie se passe, comment les gens pensent le monde. Le voyage au long court en sac à dos (et/ou en famille), vous sort de votre zone de confort, vous oblige à en apprendre plus sur vous et sur vos capacités d’adaptation, et surtout vous ouvre le cœur et l’esprit aux autres cultures. C’est une expérience unique et positive que je recommande à tous.

Un grand merci à Arnaud, Vanessa et Louanne d’avoir partagé leur expérience! Pour ne rien manquer de leurs aventures: 

Site web: http://www.le-tour-du-monde-a-80cm.com/

Page Facebook: https://www.facebook.com/Letourdumonde.a.80cm

Twitter: https://twitter.com/tdm80cm

Instagram: https://instagram.com/le_tour_du_monde_a_80cm/

Envie d’en savoir plus sur le sujet?

Voyager en Amérique latine avec un enfant

Voyager en Amérique du Sud avec des enfants

Tour du monde en famille: osez l’Amérique du Sud avec un enfant!
5 (100%) 2 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

DiscussionUn commentaire

  1. Cette petite famille a fait là une belle expérience ! C’est agréable de voir qu’ils s’étaient préparés pour faire face à beaucoup d’éventualités (santé, sécurité, etc.) et que finalement, les médicaments n’étaient pas si importants à prendre dans le sac au départ, ni les outils de défense. Leur plaisir est communicatif, et la petite Louanne a probablement une mine de souvenirs à raconter à ses copains (le cochon d’Inde grillé !!)

Laisser un commentaire