Voyager en Amérique latine avec un enfant

3

À vélo avec bébé

Depuis les débuts du blog, vous êtes nombreux à nous écrire en nous faisant part de vos différentes inquiétudes par rapport à un éventuel voyage en famille: « j’aimerais tellement visiter le Machu Picchu mais je vais devoir attendre que les enfants grandissent… ».

Nous vous comprenons. En tant que parent, il est tout à fait naturel de se soucier du bien-être de ses enfants, mais le voyage est quelque chose de si enrichissant que nous avons décidé de faire une série d’articles présentant les expériences de plusieurs familles qui ont décidé de se lancer dans l’aventure sud-américaine. Le but de ces articles n’est pas de vous convaincre que tout est parfait, mais simplement de vous inspirer, de vous aider à comprendre la réalité d’un voyage en famille en Amérique du Sud.

À vélo en famille, de l’Alaska à l’Argentine

Enfant à bord, c’est un trio qui voyage à vélo: Karl le papa français, Marie-Ève la maman canadienne et Kayla, la petite de 2 ans. Partis de l’Alaska, ils se rendront jusqu’en Argentine, traversant ainsi les 3 Amériques. Présentement au Mexique depuis quelques mois, ils ont bien voulu partager leur expérience entant que famille-voyageuse.

D’où est venue cette envie de voyager avec votre enfant?

Avant de me connaître Karl a pédalé sur plusieurs continents qui l’on mener à ma rencontre au Québec, Canada. Il m’a fait connaître ce type de voyage et j’ai adoré. Nous désirions avoir un enfant et faire un long voyage, nous avons combiné les deux. Nous avions envie de montrer à notre enfant le monde qui l’entoure à son rythme.

voyage famille perou

Traverser toute l’Amérique à vélo est déjà toute une aventure, et avec un bébé, encore plus! Comment a réagi votre entourage à l’annonce de ce voyage?

La famille de Karl n’a pas été surprise, c’était la suite logique des choses. N’habitant pas en France, que l’on soit au Québec ou sur la route des Amériques, cela ne change pas. Ma famille a réagi différemment. Ils ne sont pas habitués à ce genre de voyage au long court. Ils ont pris un moment avant de l’accepter. Être privé de leur petite fille est le plus dur, je crois. Cependant, ils sont inquiets et c’est bien normal. Comme tout se passe bien jusqu’à maintenant je crois que cela les rassure un peu.

Et de votre côté, quelles étaient vos craintes?

Nous nous sommes posé des questions avant notre départ. Comment allait-elle s’occuper dans sa remorque pendant que nous roulions ? Allions nous nuire à son développement moteur, assise dans sa remorque sans trop bouger ? Et si elle était malade ?

Aujourd’hui alors que vous avez déjà effectué plusieurs mois de voyage, votre perception a-t-elle changée?

Après plus de 8000 km et presqu’un an de voyage, on peut dire que l’on ne regrette aucunement notre décision. Kayla s’occupe bien dans sa remorque, elle joue, dort, chante, parle, …. Kayla a un bon développement moteur, elle s’exerce à grimper sur des rochers, à marcher sur le bord de trottoirs comme sur une poutre, elle a déjà fait avant ses 2 ans une randonnée de 1,6 km en marchant à nos côtés. Elle est peu malade  … Tous les enfants dans les pays ont les mêmes besoins et même en route Kayla les comblent.

voyage velo famille

Avez-vous consulté des sources pour vous aider à préparer votre voyage avec votre enfant?

Nous avons consulté plusieurs sites Internet en lien avec le voyage à vélo en Amériques. Peu de famille avec de jeunes enfants le font. Nous avons contacté certaines familles avec des enfants plus vieux pour leur poser des questions. Nous avons adapté leurs réponses en fonction des besoins et capacités de Kayla. Juste avant de partir nous avons découvert le blog d’une famille allemande (avec un enfant de 11 mois à leur départ) faisant le même trajet que nous voulions faire. Nous les avons suivi et avons fait écouter certaines vidéos de leurs aventures à nos proches.

Connaissiez-vous déjà l’Amérique du Sud avant de l’inclure dans votre itinéraire?

Non, nous voulions le faire car notre quartier général est au Québec. On s’est dit pourquoi ne pas visiter notre immense continent et aller à la rencontre des enfants et de leur famille du nord au sud.

Est-ce que votre itinéraire a été influencé par la présence de votre enfant?

Non, nous avions planifié de partir de l’Alaska et d’aller tout au sud en Argentine entre les deux notre itinéraire est plus influencé par nos rencontres, nos intérêts et notre instinct que par la présence de notre enfant. Kayla est encore trop petite pour donner son point de vue sur notre progression même si cela ne saurait tarder.

voyage enfant parent

En tant que voyageurs, vous sentez vous limités par la présence de votre enfant au niveau des activités?

Non, Kayla nous suit partout. Nos activités sont sensiblement les même, nous les adaptons seulement en fonction de Kayla, nous prenons plus de pause et prenons parfois plus de temps pour visiter une ville pour permettre à Kayla de faire autre chose. Ce n’est pas plus mal, le but de notre voyage est de prendre notre temps. Nous voyons et vivons beaucoup de chose de cette façon.

Croyez-vous que la présence de votre enfant facilite votre voyage sur certains aspects? 

Tout à fait ! Kayla nous ouvre énormément de porte ! Nos vélos attiraient déjà les regards mais Kayla les attire encore plus. Les gens sont très généreux avec nous. On nous offre le gîte, de la nourriture, des jouets, de l’argent mais le plus important, ils nous offrent de leur temps.

voyage amerique enfant

Vous avez établi une liste des préparatifs pour votre enfant avant le départ (voir la liste complète). Aujourd’hui, modifieriez-vous cette liste ?

J’ai fait cette liste sur la route. Avec du recul, je me rends compte que nous avons assez bien planifié et ne modifierai pas notre liste. Nous avons une très très grosse trousse de premiers soins qui pourrai être allégé, je crois, mais on ne sait jamais, ça peut être utile.

Quel impact croyez-vous que ce voyage a sur votre famille?

Je dis toujours au gens que je rencontre que nous sommes convaincus que c’est la meilleure éducation que nous puissions offrir à Kayla. En effet, en voyage, elle est en contact avec des gens de divers horizons, opinions, classe sociale…. Elle utilise ses 5 sens à fond. Elle voit des paysages différents, elle mange des plats avec différent goûts et textures, elle sent l’odeur des villes, des campagnes, des fleurs, des animaux. Elle entend de nouvelles langues. Elle touche les arbres, le sable, les chiens, …. Toutes ces expériences s’impriment dans le cerveau de notre fille. Nous sommes certains que cela l’aidera plus tard à s’adapter lors de situation nouvelle et pourra apprendre des langues plus aisément. Cultiver sa curiosité et suivre son rythme est un des buts de notre voyage, cela ne peut que lui être bénéfique sur toutes les sphères de son développement.

Nous voyons évoluer notre fille en temps réel. Lorsque j’étais à la maison, je racontais à Karl, mon conjoint, ce qu’avait fait Kayla de nouveau lors de son retour du travail. Il n’avait hâte de qu’une seule chose de le voir par lui-même tous les jours sur la route. L’enfance passe rapidement, il faut en profiter. De plus rencontrer différentes familles nous permet de connaître de nouvelles façons de faire et d’aider Kayla à grandir.

Karl et moi sommes ensemble depuis presque 10 ans, nous avons passé des moments heureux ou difficile. C’est pareil en voyage sauf que c’est maintenant du concentré de vie. C’est parfois compliqué de décanter lors de situation plus difficile. Nous devons faire preuve de créativité pour permettre à l’autre d’avoir un moment pour lui et de respecter les limites de chacun surtout lorsque nous sommes fatigués. Cela nous rend plus fort et indulgent en tant que couple et nous permet de vivre des épreuves plus facilement ensemble.

voyage enfant perou

Selon votre expérience, quel (s) conseil (s) utiles donneriez-vous à des parents préparant leur voyage avec leurs enfants ?

Je pense que le plus important est de prendre son temps, de ne pas brusquer son enfant et d’aller à son rythme, choses que nous devrions faire aussi dans la vie sédentaire mais que nos trop nombreuses occupations ne nous permettent pas tout le temps.

Enfant à Bord

Le blog : http://www.enfant-a-bord.com/

La page Facebook http://www.facebook.com/EnfantABord

Email : [email protected]

Toutes les photos sont la propriété intellectuelle d’« Enfant à Bord »

Envie d’en savoir plus sur le sujet?

Voyager en Amérique du Sud avec des enfants

Tour du monde en famille: osez l’Amérique du Sud avec un enfant!

Voyager en Amérique latine avec un enfant
5 (100%) 2 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion3 commentaires

  1. Un couple d’amis a fait un long et superbe voyage aussi avec leur petit de 18 mois et comme Karl et Marie-Eve, le plus compliqué fût de gérer les moments où il fallait absolument se poser. Savoir prendre le temps de s’arrêter, car même si un enfant est curieux de nouveautés, il a aussi besoin de flâner ou même de ne rien faire. A méditer !
    Sandrine recently posted..Taste of Paris

    • Tout à fait Sandrine !
      D’ailleurs, je crois que c’est le défi de plusieurs voyageurs: le rythme. Comment fait-on pour changer de rythme de voyage, pour se poser (ou même à l’inverse, accélérer) alors qu’on s’est habitué à garder une certaine “routine de voyage” pendant des semaines, voire des mois. Et quand on a un enfant sous sa responsabilité, il est encore plus important d’être à l’écoute de ce besoin, bien sûr ^^

Laisser un commentaire

CommentLuv badge