L’argent au Pérou : comptant ou carte?

1

Quelques pistes pour faire le bon choix

Comme la sécurité au Pérou est un sujet qui inquiète souvent les futurs voyageurs, on me pose fréquemment les mêmes questions :

  • Quelle est la meilleure stratégie à adopter avec mon argent?
  • Est-ce que je devrais plutôt utiliser mes cartes de crédit ou de l’argent comptant?
  • Est-ce que je devrais retirer de l’argent dans les guichets sur place au fur et à mesure ou changer d’avance chez moi?

En réalité, il n’y a pas une mais plusieurs bonnes réponses à ces questions pour la simple raison que chaque voyage au Pérou implique une réalité différente : un budget différent, une quantité de transactions différentes, une exposition au risque différente. Par « risque », j’entends « pickpockets ».

Pour faire un choix éclairé, posez-vous les questions suivantes :

1. Quelle portion de mon voyage vais-je pouvoir payer avec ma carte de crédit?

C’est-à-dire, est-ce que les hôtels, et éventuellement les restaurants que je vais fréquenter vont accepter les cartes de crédit ou seulement l’argent comptant?

Ce ne sont pas tous les établissements qui acceptent la carte de crédit au Pérou. Il ne devrait pas avoir de problème dans les établissements hôteliers 3*, 4* et 5*, mais lorsque vous voyagez en mode « backpacker », vous risquez fort de devoir couvrir les nuitées en argent comptant.

Pour les restaurants, c’est le même principe. Si vous fréquentez des restaurants plus ou moins « haut de gamme », vous n’aurez généralement pas de problème à payer avec la carte de crédit – encore que je recommande tout de même de demander d’avance- mais ce ne sera pas le cas dans les restaurants plus « locaux » ou « de quartier ».

Notez également que la carte Visa est bien plus largement acceptée que Mastercard. Personnellement j’ai une Mastercard et si j’avais été plus stratégique j’aurais demandé une carte Visa. Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à vous en procurer une, c’est bien plus facile et ça ne coûte rien d’en commander une.

2. Est-ce qu’il est facile de trouver des guichets dans les villes inscrites à mon itinéraire?

Dans les villes principales, il est facile de trouver des guichets, mais si vous prévoyez sortir réellement des sentiers battus, ce n’est pas toujours le cas. Pensez-y pour prévoir assez d’argent en conséquence.

Personnellement, ce qui m’enrage par-dessus tout en voyage côté argent, c’est l’argent perdu en transactions, car c’est tout bonnement faire un cadeau à la banque locale et à votre banque.

Voici ce qui arrive lorsqu’on retire de l’argent dans un guichet sur place :

Frais de 13.50 soles au guichet (si vous retirez en dollar, ce sera 5$) + 5$ (peu importe que ce soit avec votre carte de crédit ou débit) pour votre banque + commission taux de change.

Bref, ça en fait des frais perdus! Donc je vous recommande chaudement de retirer le maximum à chaque fois par transaction question de minimiser les pertes. Pour avoir comparé beaucoup de guichets, je recommande celui de BCP qui offre une limite plus grande que les autres (700 soles).

Si vous êtes Français, c’est une autre histoire heureusement, plusieurs banques offrent plusieurs transactions gratuites à l’étranger Demandez à votre banque avant de partir en voyage! 

Dans l’absolu, ce qui m’apparaît comme étant la meilleure option à ce jour est de retirer d’avance une bonne somme chez vous, à votre banque, sans frais inutiles. De là, vous pouvez décider de changer vos euros ou vos dollars dans un bureau de change chez vous ou changer en arrivant au comptoir de l’aéroport Jorge Chavez à Lima. Sachez qu’il y a aussi des cambistes dans la rue (habillés en bleu) à Lima. Ils sont officiels, donc tout à fait légaux. L’important est surtout d’éviter de changer directement à la banque, c’est toujours plus cher.

Vous pouvez également faire un change de devises avec Travelex en ligne et aller les récupérer dans un des comptoirs.

Pour économiser au maximum, il faut donc toujours garder toujours une chose en tête : minimiser les transactions avec vos cartes sur place. Par contre, si vous correspondez à un profil backpacker-comme je l’explique dans la question 3- il vaut peut-être mieux limiter l’argent comptant avec lequel vous arrivez car il est plus difficile de le laisser en lieu sûr.

3. Est-ce que mes habitudes de voyage vont impliquer une certaine exposition au risque de me faire voler?

Si vous faites de longs déplacements en bus (surtout de nuit) ou si vous fréquentez des hôtels à faible surveillance comme des backpackers, vous serez forcément plus exposé au risque de vous faire voler par un pickpocket qu’en étant dans un voyage organisé, par exemple.

Attention, ça ne m’est jamais arrivé et ça ne devrait pas vous arriver si vous prenez quelques précautions de base (toujours avoir votre sac sous vos yeux, ne pas porter bijoux flamboyants ou d’objets de valeur).

Si vous êtes plus du genre backpacker, je vous inviterais plutôt à ne pas avoir de trop grosses sommes et d’en cacher sur plusieurs parties de votre corps et votre sac à dos. Il est toujours frustrant de se faire voler, mais le mal est moindre lorsque la somme est minime.

En bref

Alors, quelle est la bonne réponse? Argent comptant ou cartes? Je dirais qu’avoir plusieurs options est toujours la meilleure option : cartes de crédit (idéalement plus qu’une pour en avoir une de « backup » en cas de vol) et un bon montant cash – sans que ce soit une fortune- pour vous éviter de retirer tous les jours de l’argent et perdre énormément en frais.

Guides de voyage du Pérou

Vous partez bientôt au Pérou? À lire également

L’argent au Pérou : comptant ou carte?
4.7 (93.33%) 3 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

DiscussionUn commentaire

  1. Perso, en Amérique Latine, je fais tout en cash. C’est toujours accepté! L’idéal est de choisir une banque qui ne prend aucun ou peu de frais. Ensuite, c’est un jeu d’enfant. On retire sans souci au distributeur et on paie avec cet argent. Je ne dois ainsi jamais retirer « le maximum » et ne prend pas de risque inutile.
    Pour les trajets en bus de nuit (ou même de jour), j’ai une pochette secrète qui vient se mettre sur ma cuisse sous mon pantalon. J’y mets mon passeport et une (petite) réserve de dollars.
    Dans les hostal, soit il y a un locker, soit il y a la possibilité de laisser des objets en sécurité (demander à la réception).

Laisser un commentaire