De l’autre côté du globe : Noël en Bolivie

2

Festin, cadeaux et feux d’artifices

En Allemagne, on commémore Saint Nicolas, au Japon, c’est la fête des amoureux, en Suède, le Père Noël passe par la porte d’entrée, en Estonie, on se rend au sauna… À chaque pays, ses coutumes et ses traditions de Noël. Direction l’hémisphère sud, en Bolivie, pour découvrir comment nos voisins sud-américains célèbrent le moment le plus attendu de l’année.

En Bolivie, pays à majorité catholique, on fête aussi la naissance du petit Jésus, mais le fait de se trouver dans l’hémisphère sud change un peu la donne… pas neige ni de vin chaud! À l’approche des fêtes, la ville de la Paz semble fonctionner un peu au ralenti, il faut dire qu’après le réveillon suivent les vacances d’été tant attendues par les écoliers boliviens et leurs parents.

Dès le début du mois de décembre, les villes boliviennes se parent de rouge, de blanc et de vert, les couleurs de Noël. Les vitrines des magasins sont décorées pour l’occasion et les rues prennent des airs de fête. Crèches, sapins et illuminations viennent égayer la voie publique pour le plus grand bonheur des petits et des grands. Dans les ferias, les pères Noël en plastique viennent se mêler aux produits artisanaux : figurines en plâtre, céramique et porcelaine, crèches, lumières, bougies et autre décorations.

D’Ailleurs, en Bolivie, impossible de trouver un vrai sapin de Noël, mais l’arbre en plastique acheté au supermarché du coin fait amplement l’affaire ! Les plus sophistiqués ont même de la fausse neige sur leurs branches. Après avoir enguirlandé le sapin, on installe la crèche aux accents andins. Le petit Jésus, de plus en plus souvent vêtu comme un enfant andin, Joseph, la Vierge Marie, les Rois mages, l’âne et le bœuf sont de la partie. On peut même trouver quelques versions « folkloriques » incluant des lamas.

Le soir du 24 décembre, grand nombre de familles assiste à la messe de minuit et écoutent les enfants chanter les villancicos, les cantiques religieux, au son des instruments traditionnels andins: le charango, la flûte des Andes et le tarka (flûte à bec).

 

Que mange-t-on à Noël en Bolivie ?

La veille de Noël, on mange la traditionnelle picana, un ragoût légèrement épicé et sucré, à base de 3 viandes (porc, bœuf et poulet) accompagné d’épis de maïs, de navets, de carottes et de pommes de terre. Le repas se termine par une tasse d’api, une boisson chaude préparée avec du maïs violet, du sucre et de la cannelle.

 voyage bolivie picana

Le 25, c’est le « grand » petit déjeuner avec toutes sortes de pâtisseries et du chocolat chaud : des buñuelos, sorte de beignets made in Bolivia, du paneton, héritage du « panettone » italien, une brioche italienne aux fruits confits et aux raisins secs ou encore des sopaipillas, des galettes de farine de blé frites servies avec du sirop ou un peu de sucre.

voyage bolivie noel

Après le repas, les cadeaux

Une fois le repas terminé, à minuit, les feux d’artifices éclatent partout dans les rues car toutes les familles en achètent. Puis, c’est le temps d’ouvrir les cadeaux. Si traditionnellement les cadeaux se donnaient le 6 janvier, la majorité des Boliviens ont maintenant intégré la tradition nord-américaine et européenne de donner les cadeaux le 24 décembre vers minuit. Les nouveaux joujoux des petits Boliviens ne sont pas si différents de ceux des petits Français: peu de jouets traditionnels et de babioles en bois mais des camions, des poupées et autres figurines de dessins animés occidentaux. La faute à la mondialisation de la culture populaire…

Le 25 décembre, on passe la journée en famille. Les parents sont à table tandis que les enfants essayent leurs jouets flambants neufs. C’est le moment d’échanger ses vœux et de se retrouver.

Pour plus d’informations, retrouvez le site de l’agence Bolivia Excepción sur http://www.bolivia-excepcion.com/

À lire également

Fêter Noel au Pérou

Takanakuy: se battre pour Noel au Perou

 

 

 

De l’autre côté du globe : Noël en Bolivie
5 (100%) 2 votes

Pur produit du Grand Ouest, je vis à Buenos Aires, la ville où il fait bon vivre. Rédactrice chez Argentina Excepción, j’espère vous transmettre mon amour pour l’Argentine et pourquoi pas vous inciter à traverser l’Atlantique pour découvrir mon pays d’adoption !

Discussion2 commentaires

  1. Merci pour cet article! J’espère aller en Argentine un jour, l’Amérique du Sud est sur ma bucket list!
    De mon côté j’ai passé Noël en Nouvelle-Zélande cette année, barbecue au menu!
    Bons voyages!
    Pauline

Laisser un commentaire