Le Perou Gai

16

Petit guide pour ceux qui voient la vie en rose

Le Pérou est un pays aux valeurs conservatrices et encré dans ses traditions, où la communauté gaie ne s’affiche pas ouvertement. Le seul magazine gai, Paradero, a eu la très courte existence d’un an  (de 2000 à 2001) et les trois sites web consacrés au Pérou gai ont, de toute évidence, des guides affichant un contenu qui nécessiterait une sérieuse mise à jour. J’ai donc décidé de me lancer dans un petit guide du Pérou gai.

Sécurité et enjeux

Officiellement, l’homosexualité au Pérou est légale et depuis 2009, on ne peut refuser à un citoyen péruvien son entrée dans la police ou dans l’armée en se basant sur son orientation sexuelle (mais la loi reste assez floue à ce sujet). Durant les élections présidentielles de 2011, la majorité des candidats se sont positionnés en faveur de l’union entre deux personnes du même sexe, et deux l’inclurent dans leur programme.

Par contre, il faut savoir que chaque année, des cas d’agressions sont signalés et donc, il est fortement conseillé de faire preuve de discrétion.

Fierté gaie

Bien que l’homosexualité soit un sujet encore tabou au Pérou, des défilés de la fierté gaie, appelés « Marcha del orgullo gay » sont organisés dans les villes de Lima, Arequipa, Trujillo, Piura et Cusco, tous entre fin juin et début juillet.

voyage perou - affiches fierté gaie


En 2011, la fierté gaie de Lima a accueilli plus de 1000 personnes, dont la mairesse de Lima, Susana Villaran et Carla Garcia, la fille du président qui était alors en poste.

À Lima

Disons le tout de suite, Lima est loin d’être « gaie » que ses congénères sud-américaines Buenos Aires, Rio de Janeiro et São Paolo, mais c’est aussi, de loin, la ville qui montre la plus grande ouverture d’esprit au Pérou.

À Lima, le quartier où l’on peut observer une plus grande ouverture est Miraflores, grâce, entre autre, à ses nombreux touristes étrangers.

Vale Todo

Ouvert tous les jours de la semaine. Grand club avec deux salles qui se remplissent rapidement : top 40 et musique latine (salsa et reggaeton). Spectacles de dragqueens, concours, soirées thématiques, DJ. Entrée gratuite. C’est un club qui existe depuis assez longtemps, la faune arrive tard et fête jusqu’aux petites heures du matin.

Adresse : Pasaje Los Pinos, 170, Miraflores (proche du Parque Kennedy); Site web

La Cueva

C’est la plus ancienne discothèque gaie à Lima. Évènements spéciaux, spectacles, musique dance et disco, avec un show de la dragqueen la plus connue du Pérou : Naamin Timoyco.

Adresse: Avenida Aviacion, 2414, San Borja; Site web

Plages

Il n’y a pas de plages exclusivement gaies à Lima, cependant on peut profiter des plages in de Playa Makaha et Playa Waikiki dans le quartier touristique de Miraflores ou la Playa Las Cascadas dans le très charmant quartier de Barranco. Avis aux intéressés, on y donne également des cours de surf !

À Cusco

En arrivant à Cusco, tout le monde est étonné de voir autant de drapeaux arc-en-ciel. Mais… non, ce n’est pas le drapeau gai. Ce drapeau ne représente pas seulement les communautés gaies, mais est également utilisé comme symbole de l’empire inca : il est aujourd’hui un symbole de l’identification des peuples andins. Ceci dit, ça donne un petit air joyeux à la ville 😉

voyage perou - cusco drapeau

Les deux restaurants gay-friendly sont situés dans le très charmant quartier de San Blas, plus typique et branché que le centre historique de Cusco.

Bar Macondo

C’est un resto-lounge gay- friendly qui sert une cuisine péruvienne fusion (appelée NovoAndina). Il tire son nom du bar dans le fameux roman de Gabriel Garcia Marquez, Cent ans de solitude. Le bar propose une grande sélection de cocktails colorés et…il y a 2 happy hours par jour! C’est le même propriétaire que le flamboyant et incontournable restaurant de Cusco, tout aussi gay-friendly, le Fallen Angel (voir dans notre liste de restaurants à Cusco).

Adresse: Cuesta San Blas, 571 ; Site web

Witches Garden

C’est un restaurant ouvert par trois gays originaires de New York qui propose des plats péruviens et internationaux, dans une ambiance conviviale, un décor original et un menu avec quelques clins d’œil thématiques comme le poulet magique ou le cocktail de la sorcière.

Adresse: Carmen Bajo, 169

Mise à jour: le restaurant a fermé ses portes

À Trujillo

Babylon

Gais & lesbiennes

DJ, Dragqueens, concours et soirées thématiques pour gays et lesbiennes

Adresse : Avenida Geronimo de la Torre, 287, Las Quintanas; Page Facebook

À Arequipa

Étant la 2e plus grande ville du Pérou après Lima, Arequipa offre une vie gaie relativement animée. Cependant, puisque les bars et clubs répertoriés dans les guides ne semblent pas avoir une assez longue durée de vie, nous avons préféré ne pas les placer dans le guide.

Hôtels

Pour trouver des hôtels gay-friendly au Pérou, rendez-vous sur le site de Purple Roofs

Organismes gais

MHOL– Movimiento homosexual de Lima

Le MHOL est un organisme sans but lucratif, de gais et lesbiennes, mis en place depuis 1982 pour lutter contre la discrimination et en faveur de la reconnaissance des droits des homosexuels et  bisexuels. Ils sont très actifs au niveau de la sensibilisation, la revendication et l’organisation d’activités. Ils ont même un « club vidéo » où il est possible d’acheter des films gays.

Site web ; Facebook

voyage perou - organisme gai

Lesbianas del MHOL

C’est la section « femmes » du MHOL. Elles organisent des groupes de discussion sur plusieurs enjeux et thématiques, rencontres, soirées diverses, et même un festival du film lesbien.

Site web

Bien sûr, le mieux est encore de s’informer sur place car il s’agit là d’une liste non exhaustive des bars et clubs gais!

Le Perou Gai
5 (100%) 2 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion16 commentaires

  1. Ah encore un sujet tabou dans de très nombreux pays. Au Japon c’est un peu pareil, à savoir que c’est très fermé. D’ailleurs la toute première Gay Pride à eu lieu dimanche dernier et n’a réunit que 2500 personnes (quand tu sais que tu as 38 millions d’habitants dans la région de Tokyo tu te rend compte que c’est très bas).

    En tout cas ton article est très complet je trouve. C’est cool.
    tunimaal @ Blog Japon d’un Gaijin recently posted..Professeur de Français au Japon : Bilan d’Avril et bilan annuel 2012

    • C’est vrai que c’est peu! Mais j’imagine que c’est le cas de toutes les 1res gay prides. Et puis, déjà le fait qu’il y en ait une démontre qu’un mouvement est amorcé.
      Leslie recently posted..Le Perou Gai

    • Well, it’s always a sensitive issue. Peru has a (very) long way to go for a real acceptation. As I said, it’s a country with very strong traditional values, and that’s why I’m impressed to see that in spite of this conservative context, they stand up to fight for their rights. 🙂
      Leslie recently posted..Le Perou Gai

    • Étant donné que l’homosexualité semble tabou au Pérou, je crois que c’était un réel défi de trouver plus de photos..

      J’aime beaucoup l’idée d’avoir transformé le pelage du lama en arc-en ciel 😉

      • Merci pour ton support, en effet, le Pérou gai a été tout un défi! Déjà faire le tri entre ce qui est encore ouvert de ce qui est fermé a nécessité énormément de temps (même si ça ne paraît pas forcément), et pour trouver de bonnes photos…ouf, je ne veux même plus y penser.
        Mais cette idée aussi de se lancer dans des sujets avec si peu d’info disponible!hehe
        Leslie recently posted..Pub Crawl au Pérou

        • Ah voilà! Je me doutais bien que c’était un défi!

          Il y a des gais et des lesbiennes partout à travers le monde, c’est important d’en parler!

          Et plus on en parlera, plus les gens seront confortables, et plus il y aura de photos!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge