Lama, alpaga et vigogne

17

Comment  différencier les lamas des alpagas et des vigognes ?

Le lama, fier camélidé et mascotte de notre blog, est un emblème du Pérou. Cependant, il se fait souvent confondre avec ses charmants cousins l’alpaga et la vigogne. Lequel est plus grand ? Lequel se mange ? On nous demande souvent comment les différencier.

Tout d’abord, les lamas et les alpagas sont domestiques, alors que les vigognes sont sauvages.

On a toujours cette fameuse image du lama qui crache sur le capitaine Haddock, mais en réalité c’est un animal sociable, qui ne crache que s’il se sent vraiment en danger. Il le fera d’ailleurs très rarement sur les êtres humains. Le lama est le plus grand parmi les 3 camélidés, avec une plus longue tête et des oreilles courbées. Il mesure autours de 1,7 m de hauteur et pèse entre 130kg et 200kg. Il est surtout utilisé comme bête de somme, mais également comme viande, et ce depuis des siècles, bien avant l’arrivée des premiers colons. C’est un animal intelligent qui peut facilement comprendre les ordres. On ne peut cependant PAS monter sur un lama (navrée si je détruis votre rêve!) car il ne peut porter qu’une trentaine, voire une quarantaine de kilos et ce, au maximum sur une dizaine de kilomètres.

voyage perou machu picchu lama
Deux lamas sur le Machu Picchu

L’alpaga est le plus touffu. On le reconnaît tout de suite car il a l’air d’un toutou (sauf quand il vient d’être rasé, bien sûr). L’alpaga est plus petit que le lama, mais plus grand que la vigogne. Il est trop petit pour être utilisé comme bête de somme, on l’élève donc surtout pour la laine, et sa viande. L’alpaga est moins sociable que le lama. S’il se sent en danger, il peut cracher et frapper avec ses pattes. Il faut toujours se méfier des têtes d’ange 😉

Il est surtout utilisé pour sa laine, car il en produit beaucoup et d’une qualité constante, avec une couleur uniforme. Elle peut se vendre assez cher et représente une source importante de revenu pour de nombreuses familles. On en trouve de très bonne qualité, surtout dans la région d’Arequipa. C’est de novembre à avril que se fait la tonte, au couteau ou au ciseau et chaque bête produit environ 3,5kg. Attention, l’animal n’est pas tué contrairement à certaines croyances! Il existe 3 catégories de laine d’alpaga, de qualités différentes, qui influencent bien sûr le prix.

  • Alpaca Fleeze est la laine obtenue durant la tonte habituelle de l’année, utilisée surtout pour des manteaux, etc.
  • Baby Alpaca est la laine qui provient de la toute première tonte à vie de l’alpaga. Elle n’est jamais faite sur des bébés (même si le nom porte à confusion) car il est nécessaire que l’animal ait atteint au moins 3 ans pour produire une bonne laine. C’est une laine d’une qualité supérieure, très douce, utilisée pour faire des vêtements fins (châles, etc.)
  • Royal Alpaca est soigneusement choisie parmi les meilleures fibres de baby alpaca. Elle est très exclusive et ne représente qu’1% de la production mondiale!
voyage perou alpaga
L’alpaga est reconnu pour sa laine

La vigogne se retrouve dans les armoiries du Pérou, représentant le règne animal. Des trois, c’est la maigrichonne. Elle est plus petite en proportion et plus élancée. Elle est plus timide et, forcément, assez méfiante. Sa laine est très fine et reconnue pour sa grande qualité. Cependant, elle en produit très peu. Les Incas élevaient les vigognes pour leur laine. Il était interdit à quiconque ne faisant pas partie de la royauté de porter des vêtements ou même des éléments en laine de vigogne! La vigogne a déjà déclarée en voie d’extinction, mais grâce aux efforts multipliés depuis les années 70, sa population a grandi considérablement. Un des beaux endroits pour les observer est la réserve nationale d’Aguada Blanca, en chemin pour aller au Canyon de Colca.

voyage perou vigogne
La vigogne est facilement reconnaissable car elle est plus petite et fine que le lama et l’alpaga

Sachez que la laine de ces camélidés est non seulement hypoallergène, mais également plus douce et plus chaude que la laine de mouton.

Voilà, vous saurez les différencier lors de votre voyage au Pérou !

Pour ne plus l’oublier, vous pouvez commander cette adorable peluche Alpaga géante chez notre partenaire!

peluche alpaga

Réservez votre voyage et économisez!

Guides de voyage du Pérou

Vous partez au Pérou? À lire également

Les meilleurs circuits au Pérou – Notre sélection des meilleurs circuits pour un voyage de rêve sans se ruiner!

Quelle est la meilleure assurance pour un voyage au Pérou: notre comparatif pratique des assurances voyages

Tous nos articles sur le Pérou sont ici: Retrouvez tous les guides que nous avons écrits ici!

Vous utilisez Pinterest? Voici l’image à pinner!

difference entre lama alpaga

Vanessa Huet

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion17 commentaires

  1. Vanessa Huet

    Ils sont beaux ces lamas ! J’en ai vu en patagonie il y a quelques jours, mais ils avaient l’air tout maigres parce qu’ils n’avaient pas ces grands poils ! Ceux la, on a envie de les caresser (malgré leur regard antipathique) !

    • Vanessa Huet

      Ah, en Patagonie il y a des chances que ce soit des guanacos ! Encore une autre espèce de camélidés. Mais difficile de faire la différence avec les vigognes… De toute façon, lama, alpaga etc. c’est tout mignon, mais avec une pointe de dédain dans le port de tête, vous ne trouvez pas 😉 ?

      • Vanessa Huet

        Oui en Patagonie il y a pas mal de guanacos selon ce que j’ai pu entendre, mais au Pérou la population est très petite et en voie d’extinction. Ils ont vraiment une sacrée attitude, tous ces camélidés. Moi je demande: moins de vidéos de chats, et plus de vidéos de lamas (et compagnie), bon!

    • Vanessa Huet

      Salut Nath!
      J’ai goûté l’alpaga oui, le lama non jamais. Par contre, comme toutes les viandes, il y a des versions beaucoup mieux réussies. La première fois que j’ai goûté du lama, c’était un resto touristique et la viande n’avait aucun goût. Ça ressemblait à n’importe quelle viande fade. Mais après j’en ai goûté des délicieuses!

  2. Vanessa Huet

    Bonjour Leslie,
    Je viens de terminer un livre sur le filage et le feutrage des fibres: Ma passion pour les fibres…Mais j’aurais besoin d’une photo de guanaco et une autre d’une vigogne. Le hic est que je ne peux pas prendre de photos sur le net car c’est interprété comme étant du plagia… Est-ce que vous pourriez m’en envoyer à mon adresse courriel ? Vous me direz ce que vous aimeriez que j’inscrive sous les photos…exemple: photo de Leslie ?
    Merci à l’avance
    Pierre Charette

  3. Vanessa Huet

    Est-ce que vous pourriez me livrer à mon adresse e-mail j’ai besoin d’une image de guanaco et la vigogne l’autre. Le problème est que je ne peux pas prendre des images sur le net car il est considéré comme du plagiat …

  4. Vanessa Huet
    diane chartray

    bonjour,
    peut-on élevé des vigognes au Québec (canada ) si oui ou peut-on se les procurer ? mon fils aimerait en faire l’élevage il habite la campagne et fait la culture de la camerise
    merci

    • Vanessa Huet

      Des vigognes spécifiquement, je ne sais pas, mais il y a de nombreuses fermes d’alpagas au Québec, donc c’est fort probable que ce soit possible. Le mieux serait de contacter ces éleveurs pour vous renseigner, ils sauront certainement vous éclairer!
      Ex: Ferme Noble Alpaga, Ferme Norli, Bel Alpaga

  5. Vanessa Huet

    Je vends entre autre des produits sur le thème de l’alpaga. C’est comme ça que je suis tombée sur cet article que je trouve intéressant. Merci pour toutes ces informations!

  6. Vanessa Huet

    Il est établi que le guanaco est l’ancêtre sauvage du lama domestique
    le LAMA rest une variété de Guanaco sélectionnée pendant des dizaines de générations pour atteindre un plus grande taille et pouvoir porter des charges.
    l’ALPACA ou alpaga est une variété de Guanaco sélectionnée pendant des dizaines de générations pour atteindre une plus riche toison, une petite taille, et être mangé.
    Selon mes contacts avec des éleveurs de lamas d’Argentine, il n’y a pas de vigogne domestiquée.
    Aetoile

    • Vanessa Huet

      merci pour le complément d’information André. Et effectivement, la vigogne est aujourd’hui sauvage et non domestiquée. Pour plusieurs raisons, d’abord c’est un animal plus nerveux, plus compliqué à gérer, mais surtout elle a failli être en extinction et depuis 1969 elle est protégée par un accord entre le Pérou, la Bolivie, le Chili et l’Argentine.

Laisser un commentaire