Premières impressions du Titicaca en 8 clichés

1

À la découverte de la culture quechua

Le Lac Titicaca… si grand qu’on dirait une mer, si bleu qu’on dirait que le ciel s’y noie. J’y ai passé deux jours. Deux jours qui ont sans doute été les plus mémorables de mon voyage au Pérou. Deux jours de fascination à plus de 4000 mètres d’altitude sur les îles d’Amantani et de Taquile, toutes deux généreusement imprégnées de la culture quechua.

La fascination qui m’a habité durant ce bref passage sur et aux abords du lac Titicaca, est avant tout une fascination globale pour le Monde et ses décalages culturels, sociaux et économiques. Sur ces îles, plus proche des nuages que jamais, alors qu’entouré d’eau, j’ai eu l’impression de débarquer sur un autre continent.

Peut-être même une autre planète. C’était paisible, vide de tout stress. Les gens vivaient simplement, allaient à l’essentiel. J’avais vraiment le sentiment d’être déconnecté du reste du monde. Ce n’était pas désagréable, mais un peu perturbant. Je me souviens m’être dit plusieurs fois dans ma tête quelque chose proche de : «Putain, regarde où t’es… t’es à 4000 mètres sur un bout de terre uniquement accessible par bateau où les gens vivent en quasi-autarcie.» À chaque fin de phrase, la fascination, bien que toujours présente, faisait un peu de place à la jalousie sur le banc de mes émotions.

amantani titicaca

taquile titicaca perou

titicaca amantani

titicaca ile perou

titicaca voyage perou

lac titicaca perou

ile titicaca perou

 titicaca perou

Pour lire mon expérience complète, rendez-vous sur mon blog Globalement!

Toutes les photos sont la propriété intellectuelle de Globalement

À lire également

5 bonnes raisons d’aller au Titicaca 

Llachon : le Titicaca autrement

À la rencontre des habitants du Titicaca

Dormir chez l’habitant au Lac Titicaca

La Fête de la Candelaria 

Légende et folklore du Titicaca

La légende du quinoa

Isla Suasi : la seule île privée du Lac Titicaca 

Premières impressions du Titicaca en 8 clichés
5 (100%) 1 vote

Jessy vogue entre arts graphiques et tourisme. Un séjour dans la capitale londonienne, ultra cosmopolite, a été révélateur pour ce jeune Suisse qui a ensuite décidé de parcourir le monde.

DiscussionUn commentaire

  1. Je conclu par ces photos que la population n’est pas assez riche côté matériel vu les maisons en toiture du zinc , sinon j’imagine que leurs culture est assez riche

Laisser un commentaire