Musique afro-péruvienne : la valse

3

Les chanteurs qui ont marqué l’histoire

Lorsqu’on fait un voyage au Pérou, la première chose qui marque, c’est la musique. La musique, partout, tout le temps, même dans les fast food! Le premier contact se fait généralement dans le taxi, où à coup sûr on entend de la cumbia, une musique rythmée et joyeuse. Je me souviens des premiers jours…mes oreilles n’en pouvaient plus. Puis, après quelques temps, je m’y suis tellement habituée, qu’à mon retour à Montréal, j’ai souffert du manque de musique. Je trouvais que tout était si terne!

Découvrir un pays, c’est également découvrir son patrimoine culturel. Au Pérou, la musique est non seulement un élément d’une grande importance, mais elle est également très riche et variée. Parmi les nombreux types de musiques, un des plus beaux est certainement la valse péruvienne. C’est une musique de la culture afro-péruvienne et créole, issue à l’origine, des mélanges entre esclaves noirs et Européens.

De grands chanteurs et de grandes chanteuses du Pérou ont faire voyager cette musique bien au delà des frontières du pays. À vous, maintenant, de les découvrir:

Chabuca Granda (1920-1983) est considérée comme la plus grande chanteuse du Pérou et certainement comme une des plus grandes d’Amérique du sud. Née Maria Isabel Granda Larco, elle fut grandement inspirée par la musique afro-péruvienne. Elle reçu en 1994, à titre posthume, l’Ordre du mérite de la femme péruvienne, car elle lutta, à sa façon, contre le racisme, en côtoyant des Afro-péruviens et des Indiens, qui l’inspirèrent pour ses chansons. C’est d’autant plus admirable dans un pays où, encore aujourd’hui, le racisme est très présent.

Sa chanson la plus connue est Flor de Canela (1950). Elle parle de Doña Victoria Angulo Castillo, une amie afro-péruvienne de la chanteuse.

Jesus Vasquez (1920-2010), née María de Jesús Vásquez Vásquez est une autre des grandes chanteuses péruviennes. Surnommée la Reine et la Dame de la Chanson Créole, sa chanson la plus connue est « El Plebeyo », qu’elle interpréta dans le film péruvien El gallo de mi galpón. Elle fit de nombreuses tournées, à travers l’Amérique latine, mais également aux États-Unis, en France et en Australie.

Arturo « Zambo » Cavero (1949-2009), souvent accompagné du grand guitariste Oscar Guillermo Aviles Arcos a interprété de nombreuses chansons qui sont devenues des classiques. Son instrument de prédilection fur le cajon, un instrument de percussion typique de la musique afro-péruvienne. Ma chanson préférée est sans doute « Nuestro Secreto », pour les paroles mais également sa voix passionnée.

Lucha Reyes (1936-1973), née Lucila Justina Sarcines Reyes de Henry, a été l’une des plus grandes interprètes de la valse péruvienne. Née dans une grande misère, elle décéda dans la gloire un 31 octobre, la journée nationale de la chanson créole au Pérou. Surnommée « La femme noire en or du Pérou », son plus grand succès est « Regresa ».

Personnellement, j’ai un petit faible pour Chabuca Granda et Arturo Zambo Cavero. Et vous?

À lire également

Sylvia Falcon : chanter en quechua

Musique péruvienne : la playlist de la relève

Musique péruvienne : la playlist de la relève #2

Musique péruvienne : la playlist du bonheur

Musique péruvienne : El Condor Pasa revisité

IncaFest : Festival de musique électro à Cusco

Selvamonos : un festival de musique dans la jungle!

Musique afro-péruvienne : la valse
5 (100%) 1 vote
Vanessa Huet

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion3 commentaires

Laisser un commentaire