Summer Brewfest 2016 : retour sur l’événement

1

Le meilleur des bières d’été

Cette fin de semaine avait lieu le Summer Brewfest, un événement très attendu regroupant 12 brasseries artisanales péruviennes au cœur du quartier de Barranco, à Lima. Pas facile de choisir parmi plus de 40 brasseries existantes à ce jour au Pérou, mais celles présentes étaient sans aucun doute des valeurs sûres.

Comme l’avait expliqué Juan Mayorga, organisateur de l’événement, la grande particularité de cette édition était l’engagement de chaque brasserie participante de produire 1 bière spécialement pour l’occasion. Comment résister à la tentation de goûter 12 bières nouvelles brewed to impress ?

C’est le dimanche en fin de journée, une fois la tempête passée, que nous sommes allées au festival. C’était le parfait moment pour goûter aux bières, mais surtout pour discuter avec les brasseurs des nouveautés.

Des petites familles et des groupes d’amis sont posés sur le gazon en sirotant leurs bières, d’autres rient avec les brasseurs aux kiosques. Un enfant curieux se promène entre les gens, suivi de près par le regard inquiet de son chien. Je regarde au loin les logos des brasseries sans savoir par laquelle commencer.

Au moment de me diriger vers le poste le plus proche, je croise Bruno de Tio Luque. Il me rassure : « tu fais bien de venir maintenant! Vendredi et samedi c’était la folie, l’ambiance était géniale, mais il fallait se faufiler entre les gens pour avancer.  Maintenant, tu vas pouvoir goûter tranquillement aux bières »

Justement, Tio Luque sera notre premier choix. La Taperi Rubia (6,1%) est une bière rafraîchissante, préparée avec taperibá, un fruit d’Amazonie, de la pelure de citron et d’orange. On l’accompagne avec une bière qui la contraste : la Black IPA de Teach (7,4%), une bière amère, aux touches de café et de cacao, préparée avec du malt d’orge torréfié.

voyage perou biere brewfest barranco
La Black IPA de Teach et la Taperi Rubia de Tio Luque

Puis comme toujours à Lima, on finit par croiser un ami, un ami d’un ami, un ami de la cousine du voisin. Moi encore, toute fraîche après à peine un verre, je les écoute avec amusement, formuler des phrases un peu décalées sous les joyeux effets de l’alcool, un effet qu’ils essaient bien de cacher sous des propos sérieux et un regard droit.

« Il y a 3 ans nous avions si peu de choix et regarde autour de toi aujourd’hui  » dit José.

Oui, c’est fantastique, surtout qu’il permet de jouer avec des ingrédients péruviens, de les faire connaître et les valoriser. Avec la diversité du Pérou, entre herbes et fruits, les possibilités sont vastes!

voyage perou brewfest barranco

Puis arrive Carla. « Vous avez goûté à l’Amazon Cider de Zenith? » On l’accompagne. Ce n’est pas une bière, mais plutôt un cidre, ce qui n’est d’ailleurs vraiment pas commun au Pérou. Fait à base de jus de pomme avec camu camu -un fruit de la jungle– d’Iquitos et un peu de miel d’abeille de Cusco, le résultat est rafraîchissant et légèrement citrique.

voyage perou cidre
Amazon Cider de Zenith

Je m’approche de Yann, de Nuevo Mundo, qui me sert la Very Verano (4.8%), une witbier (bière de blé de style belge), citrique, tropicale, aux notes d’épices.

« -Et avec ce qui reste de ces 12 éditions limitées, il va arriver quoi?

– On va essayer d’apporter tout ça au bar de Nuevo Mundo pour que tout le monde puisse y goûter! »

Parfait, je sais où passer d’ici les prochains jours.

voyage perou brewfest nuevo mundo
Yann Lemaire de Nuevo Mundo

Le temps file à grande vitesse. J’en vois certains s’agiter et commencer à débrancher leurs installations, comme Juan de Cerveceria del Valle. Heureusement, il me donne l’occasion de goûter à la Lion’s Tears (5,2%), une Gose qui m’intriguait énormément : légèrement aigre, avec une touche de sel de Maras, des graines de coriandre et de la pastèque, qui lui donne un très bon parfum.

voyage perou brewfest juan mayorga
Juan Mayorga de Cerveceria del Valle

J’ai heureusement eu le temps de goûter à la rafraîchissante Pepino Punch (4,7%) de Barranco Beer Company, faite avec concombre, gingembre et pelure d’orange. Une combinaison, certes  plus courante avec les cocktails au gin, mais qui était aussi une réussite côté bière. La Tropical Coconut Hefeweizen (4,5%) de 7 Vidas a également marqué la fan de noix de coco que je suis : une bière de blé préparée avec pulpe de coco, avec notes tropicales, parfum de banane et clou de girofle.

Trop de choix intéressants, pas assez de temps. Au lieu d’engloutir mes verres pour tout goûter, je préfère encore n’en savourer que quelques-unes, avec toute l’attention qu’elles méritent. La prochaine fois, je me concentrerai sur Barbarian, Maddok, Magdalena, Cumbres et Sierra Andina.

La pression des 3 jours de festival est en train de tomber. Bientôt, c’est la guerre des glaçons de ceux qui ont déjà fermé leur kiosque. Ça vole par ci, par là, ça rit. Je les regarde jouer, heureux comme des gamins, et je me dis que franchement, les réunions de cerveceros doivent être pas mal.

voyage perou brewfest bieres
À la fermeture du Summer Brewfest

Photos: Monica Reyes

À lire également

Summer Brewfest 2016: 12 bières exclusives à découvrir

La microbrasserie au Pérou : Nuevo Mundo

La microbrasserie au Pérou : Cerveceria Del Valle Sagrado

La microbrasserie au Pérou : Barbarian

Bière au Pérou : Tío Luque

Pour amateurs de microbrasserie au Pérou : Barranco Beer Company

Bière au Pérou : la microbrasserie Invictus 

Summer Brewfest 2016 : retour sur l’événement
5 (100%) 1 vote

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

DiscussionUn commentaire

Laisser un commentaire