Recette de la patasca

14

La patasca, une recette péruvienne

 

Fin octobre. Les feuilles commencent à tomber, et le froid arrive.  Alors, à part troquer le t-shirt et les sandales pour un bon chandail et des chaussettes, on  envie de quoi ? MANGER. Et surtout manger quelque chose de chaud et réconfortant.

Deux solutions possibles: soit on se paie direct un voyage au Pérou, soit on suit cette petite recette miracle. La deuxième option est un peu mois chère 😉

La patasca (appelée aussi mondongo) est une soupe traditionnelle des Andes. Le nom patasca vient du quechua phatasqa, qui signifie « crevé » ou « cassé », car la soupe est prête lorsque les grains de maïs finissent par éclater dans l’eau bouillante.

On la retrouve au Pérou, mais aussi en Bolivie, au Chili et en Argentine. Chaque pays a bien sûr sa version (en fait, chaque ville et chaque famille a une recette différente), mais l’idée reste la même : une bonne soupe bourrative, nutritive et réconfortante pour braver le froid de l’altitude. Pourquoi nutritive? Car elle contient de la viande, du mais, des pommes de terre et plusieurs épices. On dit que traditionnellement, elle était préparée avec de l’alpaga, de la vigogne, du cochon d’inde et de la volaille, mais aujourd’hui on trouve des variantes bien plus simples.

 

voyage perou patasca

 

J’ai modifié un peu la recette, car il y a quelques ingrédients plus difficiles à trouver.

Ingrédients :

-1kg de bœuf

-1 oignon

-1 tomate pelée et coupée en dés

-1 tasse de maïs blanc (mote blanco) moulu*

-4 pommes de terre cuites et coupées en dés

-3 c. à thé d’huile végétale

-1 c. à thé d’origan

-1 c. à thé de cumin

-1 c. à thé de coriandre

-1 c. à thé d’aji moulu (piment)

-1 c. à soupe de persil

-1 feuille de laurier

-sel et poivre au goût

 

 * Il est important d’utiliser ce maïs et non pas le nôtre aux grains petits et jaunes, qui n’a rien à voir, ni en goût ni en texture. À Montréal, on peut le trouver facilement dans les épiceries latino-américaines comme Sabor Latino (436, Bélanger) sous la marque Goya. Il doit donc également être trouvable en Europe.

 

voyage perou recette

 

1. Dans une casserole avec de l’eau, placer les cubes de viande et le maïs, avec un peu de sel et une feuille de laurier.

2. Porter l’eau à ébullition et laisser bouillir jusqu’à ce que le maïs commence à s’ouvrir.

3. Retirer du feu et réserver.

4. Dans une autre casserole, faire dorer l’oignon, ajouter la tomate et les épices. Lorsque l’oignon est doré, ajouter la viande.

5. Ajouter le maïs et le bouillon et mener à ébullition durant 20 minutes.

6. Ajouter les pommes de terre.

7. Déguster en regardant un bon film !

 

 

Vanessa Huet

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion14 commentaires

  1. Vanessa Huet

    En ce moment je suis à fond sur les soupes à cause du temps et surtout parce que c’est facile à préparer. Je vais d’abord essayer de trouver le maïs et je la ferai avec plaisir car elle m’a l’air très bonne !

    • Vanessa Huet

      Oui, c’est la saison parfaite pour commencer à se concocter des petits plats chauds. Comme toi, je fais plein de soupes en ce moment. D’ailleurs je ne suis pas trop fan de viande d’habitude, mais là ça lui donne vraiment un bon goût!

  2. Vanessa Huet

    Oui le plus compliqué finalement c’est de trouver le maïs. Moi je ne connais que la marque Goya (c’est une immense compagnie), mais il doit y en avoir d’autres.

    Sur le site tu peux en commander, après c’est probablement plus cher que d’en trouver direct sur une étagère

    Il doit bien y avoir quelque part, dans une épicerie où l’on retrouve des produits un peu plus exotiques.

    • Vanessa Huet

      Ah ouais, en effet ça sera peut être pas facile d’en trouver. Mais même sans maïs et avec le reste, je suis sûre et certaine que c’est délicieux 😉

  3. Vanessa Huet

    C’est bizzare mais l’aspect de la photo 2 me fait penser aux soupes corénnes que j’avais déjà goûté… et pas forcément aimé car pas fan de la viande cuite bouillie.
    Tu penses que cube de bouillon pourrait remplacer la viande?

    • Vanessa Huet

      En fait c’est surtout le design du bol qui donne un air asiatique à la soupe 😉
      Mais oui, si tu n’aimes pas la viande bouillie, tu peux la remplacer par du bouillon. Après, tu auras moins le côté réconfortant de la texture de la soupe.

  4. Vanessa Huet
    Ladymilonguera@Un siphon fon fon...

    Je suis sûre que j’apprécierais beaucoup cette soupe, malheureusement, ce maïs blanc m’est inconnu en France…

Laisser un commentaire