Cuenca: 19 choses à faire et à voir absolument!

4

Que faire à Cuenca?

Pendant notre tour du monde, nous avons passé quelques jours en Équateur. Nous avons eu un coup de cœur pour Cuenca qui est une ville hors du temps située dans le sud du pays, à plus de 2500 mètres d’altitude entre les montagnes des Andes. C’est une ville où de nombreux poètes, philosophes et écrivains sont passés et c’est entre autre pourquoi elle est riche d’histoire. Avec ses rues en pavés, ses églises, son architecture… c’est une ville unique qui nous a impressionnés par sa beauté ! Vous venez visiter Cuenca, une des plus belles villes d’Équateur avec nous ?

Visiter Cuenca: les incontournables

Vous le saviez ? Le centre-ville de Cuenca est souvent considéré comme l’un des plus beaux exemples d’architecture coloniale en Amérique du Sud. Et ce n’est pas difficile à comprendre pourquoi une fois que vous l’aurez visité!

visiter cuenca equateur
Une des jolies façades de Cuenca. Photo A Globe for Two
ville-de-cuenca-equateur
Photo A Globe for Two

Voici les principaux endroits à visiter à Cuenca et ses alentours, en plus de vous promener parmi les jolies maisons coloniales colorées qui abondent partout dans la ville :

1. Cathédrale de la Inmaculada Concepcion

C’est la “nouvelle” cathédrale, car il y a également la “vieille” cathédrale en face de la plaza principale. C’est l’édifice le plus majestueux de Cuenca avec sa façade de pierre et de marbre. La façade est impressionnante mais les deux tours de part et d’autre ne sont pas terminées ! En fait c’est une erreur de calcul de l’architecte, du coup pour être sûr qu’elles ne s’effondrent pas il a préféré ne pas les continuer.

Pour pouvoir avoir une belle photo de cette cathédrale nous vous recommandons d’aller sur la Plaza de las Flores ou de rentrer dans le joli petit cloître sur la rue à côté de la cathédrale, où vous aurez une vue magnifique !

cathedrale-de-cuenca-equateur
La façade de la cathédrale de Cuenca. Photo A Globe for Two
voyage-equateur-cuenca-cathedrale
Dans le cloître de la cathédrale. Photo A Globe for Two
cathedrale-de-cuenca
Détails de la cathédrale. Photo A Globe for Two

Combien coûte l’entrée à la cathédrale? L’entrée à la nouvelle cathédrale est gratuite mais il ne faut surtout pas manquer de monter sur le toit, pour profiter de la vue sur les environs (d’un côté de la Plaza Calderon et de l’autre sur le reste de la ville) et de voir de plus proche ses jolis dômes bleu et blanc. La montée coûte 2$ (et 155 marches) mais ils en valent la peine! Pour monter, rendez vous au petit comptoir juste à côté de la cathédrale, à la Calle Santa Clara, la rue la plus ancienne de Cuenca. Il est aussi possible de faire une visite guidée de la crypte (2$ ou combiné avec le toit 3$). Entre les deux, je vous conseille définitivement la vue du toit, la crypte n’est pas particulièrement impressionnante (et pourtant je suis fan des cryptes normalement!).

Casa de la Cultura: au coin de la plaza Calderon, juste à côté de la cathédrale, se trouve la Casa de la cultura. C’est une petite maison typique avec un joli patio frais avec des plantes (et des toilettes: pratique!) et une expo de peinture. Je vous invite vraiment à entrer car non seulement elle est accessible gratuitement, mais comme très peu de touristes savent qu’elle s’y trouve, le monsieur qui garde l’entrée est bien content de discuter et même de donner des conseils!

monter-cathedrale-cuenca
Les dômes de la nouvelle cathédrale. Photo Vanessa Huet

vue-sur-cuenca-equateur
La vue sur Cuenca depuis la cathédrale. Photo Vanessa Huet
cuenca-rue-santa-ana
L’étroite rue Santa Ana, considérée comme la plus ancienne de Cuenca. Photo Vanessa Huet

2. Plaza de las Flores

Cette petite place est le point de rendez-vous des fleuristes de la zone. Saviez-vous que Cuenca produit les plus belles roses de l’Amérique du Sud ? Comme tous les marchés, c’est aussi une occasion intéressante d’observer la vie locale.

fleurs cuenca equateur
Plaza de las flores à Cuenca. Photo A Globe for Two
voyage equateur cuenca fleurs
La Plaza de las Flores, devant le Santuario Mariano de Cuenca à Cuenca. Photo Vanessa Huet

Une fois sur la plaza, à gauche de l’Église du Santuario Mariano vous trouverez peut être une porte ouverte, c’est le Monasterio Carmen de la Asuncion (Lun-sam 8h30-12h, 15-17h, dim 8h30-12h), où les sœurs cloîtrées vendent des caramels, miel, mais aussi crème, shampooing, etc. Aussi, juste à côté, on peut acheter l’agua de pitimas, à 25 ou 50 cents, préparée par les madres Carmelitas. C’est une infusion médicinale traditionnelle de la ville de Cuenca, d’une couleur rougeâtre et qui agit, paraît-il, contre les mauvaises énergies. Un Cuencano me l’avait recommandé mais lors de mon passage je n’avais pas le temps d’attendre en file.

eau-de-pitimas-cuenca
La file pour l’eau de pitimas sur la Plaza de las Flores à Cuenca. Photo Vanessa Huet

3. L’Église del Sagrario

En face de la nouvelle cathédrale, de l’autre côté du Parque Calderon, se trouve l’ancienne cathédrale : l’église Del Sagrario. Si la nouvelle cathédrale est certainement plus imposante, j’ai largement préféré son intérieur avec des couleurs au ton pastel, et une multitude de fleurs, original et délicat. Comme tout le monde se rend à la nouvelle cathédrale et semble oublier celle-ci, elle est donc très calme, j’étais seule au moment de la visite.

Combien coûte l’entrée à l’Église del Sagrario? L’entrée coûte 1$ mais les valent car elle est unique dans son genre, elle est très différente des autres églises que j’ai pu visiter!

eglise-del-sagrario-cuenca
L’intérieur de l’Église del Sagrario

4. Les églises

En se promenant dans la ville il y a une multitude d’églises aux styles différents toutes plus belles les unes que les autres comme l’Église San Francisco et l’Église Santo Domingo.

eglise-cuenca-equateur
Iglesia de La Merced. Photo A Globe for Two

5. Plaza de San Francisco

C’est l’endroit idéal pour acheter de l’artisanat, au Mercado de los Otavaleños, où se trouvent les artisans d’Otavalo (région reconnue mondialement pour la qualité de son textile) depuis presque 50 ans. Faites également un tour à la Casa de la Mujer (CEMUART) où on trouve des boutiques artisanales, cette place fera le bonheur des chasseurs de souvenirs et des habits en laine d’alpaga.

plaza san francisco cuenca
La Plaza San Francisco. Photo A Globe for Two

6. Marché local

Avec ses milliers de fruits de toutes les couleurs, l’Équateur a une large gamme de saveurs à nous offrir. Faites un petit tour au marché pour déguster quelques délicieux fruits ! Nous en avons profité pour acheter des fruits que nous ne connaissions pas comme la pitajaya ou le pulasan (appelé aussi rambutan).

equateur cuenca marche
Marché local à Cuenca. Photo A Globe for Two
marche de cuenca
Photo A Globe for Two

Il y a une multitude de marchés à Cuenca, mais si vous êtes dans le centre historique, le plus pratique est celui de 10 de Agosto (fun fact: ils ont tous un nom de date!). Il y a bien sûr plusieurs plats à prix accessible sur place, mais s’il y a un plat qu’il FAUT goûter au marché, c’est le fameux hornado de Cuenca: un porc entier, braisé, à la chair tendre et la couenne croquante. Un classique de la ville! Quand on arrive à la section des “hornados” au 2e étage, il faut goûter aux différents kiosques pour savoir quelle “sazon” on préfère. J’ai craqué pour celle de Doña Maria Lema. Aussi à cause de son grand sourire! Une assiette d’hornado coûte 3$.

Par contre, si votre estomac n’est pas encore habitué aux marchés locaux…vous pouvez aussi simplement vous promener au marché pour voir l’ambiance. Attendez vous à ce qu’on prenne l’argent avec la même main utilisée pour servir la viande. 😉

hornado de cuenca equateur
Hornado de Cuenca. Photo Vanessa Huet
voyage equateur cuenca marche
L’assiette d’hornado à Cuenca, porc, pomme de terre, mote, tomate et oignon. Photo Vanessa Huet

7. Musée des cultures aborigènes

Ce musée a été un des mes arrêts favoris à Cuenca. C’est un musée privé qui présente fossiles, céramiques, objets en coquillage, récipients, de très jolis sceaux, des bijoux issus plusieurs cultures pré incas (Valdivia, Cañari, etc.) et inca. On peut d’abord penser que l’espace est fermé, mais il faut sonner pour qu’on nous ouvre la porte. Puis on arrive dans un patio avec un café, une boutique et des toilettes. . On nous fournit un guide papier –disponible en français – pour nous aider à parcourir l’exposition d’artefacts. L’espace est divisé en 14 sections et le guide offre un résumé de chaque salle avec des points sur les pièces qui se démarquent ou ce qu’il faut remarquer du travail de chaque culture. C’est parfait pour une personne comme moi qui se déconcentre rapidement! La visite peut se faire entre 45 minutes et 1h30, selon votre rythme.

Combien coûte l’entrée au musée? 8$. Cela peut sembler un peu cher par rapport au reste, mais c’est un des rares musées consacrés aux cultures indigènes et si vous êtes intéressés par l’histoire, je vous le recommande vraiment.

musee-cultures-aborigenes

8. Musée du Sombrero

Et oui, même si son nom porte à confusion, le fameux sombrero Panama est en fait tissé à la main par les Équatoriens (et plus précisément ici à Cuenca). Rendu célèbre par Winston Churchill, Humphrey Bogart ou Frank Sinatra, ce chapeau était d’abord destiné à ceux qui travaillaient à la construction du Canal de Panama pour se protéger du soleil. Dans le musée vous y trouverez un large choix de chapeau, mais aussi quelques machines d’époque et des photos.

musee-du-sombrero-cuenca
Le musée du sombrero à Cuenca. Photo A Globe for Two

9. Calle Larga

Il y a plusieurs choses intéressantes le long de cette rue. D’un côté, elle vous emmènera jusqu’au fameux musée Pumapungo ; d’un autre, tout au long de la rue vous trouverez d’abord plusieurs restaurants et bars assez fréquentés, puis quelques musées (Culturas Aborigenes, Agustin Landivar, Artes Populares, etc.) ainsi que les ruines de Todos Santos.

10. Les ruines de Todos Santos 

À visiter gratuitement en même temps que le petit musée de Agustin Landivar, les ruines de Todos Santos montrent des restes Incas et pre-Incas (notamment des moulins).

ruines-todos-los-santos-cuenca
Les ruines de Todos los Santos. Photo A Globe for Two

11. Église de Todos los Santos

Ils font du pain traditionnel dans un ancien four et vous pouvez visiter les lieux et entrer dans le couvent pour 1 ou 2 dollars.

que-faire-a-cuenca
L’église de Todos los Santos. Photo A Globe for Two

12. Musée Pumapungo 

C’est le musée le plus connu de Cuenca. Malheureusement il était en rénovation lors de notre visite, donc nous nous sommes contentés de visiter leur exposition sur l’histoire de la monnaie en Équateur (numismatique), qui était d’ailleurs assez sympa, et le parc archéologique derrière où l’on trouve des vestiges de Tomebamba, une des plus importantes cités de l’empire inca. L’exposition sur les cultures indigènes de l’Équateur a cependant l’air super intéressante si vous avez la chance de l’avoir vu (ainsi que les fameuses têtes réduites des indiens), partagez votre avis dans les commentaires !

Vous pouvez également descendre en bas, après les terrasses, il y a un joli parc avec arbres, avec 200 plantes andines natives visitées par 30 espèces d’oiseaux (dont le joli colibri que j’ai croisé), et un centre de sauvegarde où l’on peut voir plusieurs espèces sauvées du trafic illégal comme des aigles, perroquets, toucans, etc.

Et la bonne nouvelle, c’est que le musée, le site et le parc sont entièrement gratuits!

musee-pumapungo-cuenca
Le musée Pumapungo. Photo A Globe for Two
que-voir-a-cuenca
Le site archéologique du musée Pumapungo. Photo Vanessa Huet
cuenca equateur parc pumapungo
Colibri dans le parc de Pumapungo, derrière le site archéologique. Photo Vanessa Huet

13. Mirador de Turi

Le Mirador de Turi est l’endroit parfait pour profiter d’une vue panoramique sur Cuenca. Sur place, on trouve aussi quelques restaurants avec vue, bodegas, petites boutiques de souvenirs et une jolie église sur place- malheureusement fermée lors de mon passage, dont j’ai au moins pu voir l’intérieur à travers la grille.

Comment arriver au mirador de Turi? Depuis Pumapungo, un taxi m’a coûté 2.25$, mais il est aussi possible de monter à pied, via des escaliers si vous êtes motivés (mais n’oubliez pas l’altitude, évitez de monter à pied la 1re journée). Le bus touristique s’y rend aussi.

mirador-turi-cuenca
La vue depuis le mirador Turi. Photo Vanessa Huet

14. Tour à vélo responsable de la ville

C’est un tour de Cuenca, qui se fait à vélo ou à pied, soit à travers son centre historique et les abords du fleuve Tomebamba, un lieu historique de la ville (c’est à votre choix). C’est l’occasion de découvrir son architecture, la beauté naturelle qui l’entoure et d’en apprendre plus sur les différentes cultures indigènes de la région et d’Équateur en général.

Mais pourquoi “responsable”? Car il est organisé par Turismo Comunitario del Austro Pakarinan qui encourage les communautés et organisations locales à travers le tourisme. Le tour dure 6h pour seulement 21$ et c’est pour une bonne cause! Vous pouvez en apprendre plus et le réserver ici.

tour de ville cuenca
Photo Visit.Org

Autour de Cuenca

15. Parc national de Cajas

Le parc national de Cajas est à voir absolument à Cuenca. Ça a été mon grand coup de foudre, non seulement de la région, mais également d’Équateur! C’est un parc de 28 000 hectares où l’on trouve des vallées formées par des glaciers avec quelques 235 lacs, 152 espèces d’oiseaux et une flore riche composées de 145 différentes espèces. Le parc est très grand et il y a plusieurs possibilités de visites et de randonnées.

Pour ma part, j’ai pris une excursion d’une journée, composé de deux randonnées à différentes altitudes:

De Cuenca, on prend d’abord la route vers Guayaquil durant 40 minutes, puis on emprunte un chemin de campagne entre vaches, pâturage, et petites maisons. C’est ici que commence le 1er trek d’environ 1h30. Après avoir marché dans la forêt humide de la Vallée Llaviucu on arrive au lac du même nom. J’ai été surprise d’apprendre qu’ici vivent des toucans adaptés à l’altitude qui se nourrissent d’aguacatillo, un petit avocat.

parc national cajas
La première partie de la randonnée. Photo Vanessa Huet
cuenca
Photo Vanessa Huet
flore equateur
Fleurs du parc national de Cajas. Photo Vanessa Huet
excursion-cuenca
Une cascade dans le parc national de Cajas. Photo Vanessa Huet

On remonte ensuite en voiture pour se rendre au mirador naturel de Tres Cruces. À 4200 m d’altitude, le paysage a changé, mais toujours magnifique, il fait froid, et les lamas et alpagas autour de nous semblent heureux. On y reste pas très longtemps, quelques minutes pour faire des photos et profiter du spectacle de la nature avant de poursuivre vers le point de départ du 2e trek.

mirador-tres-cruces-cajas
La vue depuis le mirador Tres Cruces. Photo Vanessa Huet
tres cruces cajas
Les habitans du Parc national de Cajas. Photo Vanessa Huet

On arrive donc au point de départ de la 2e randonnée. Ici, on a le choix entre deux chemins différents, de 2h ou 3h. Comme Adrian, le guide, nous assure qu’on y voit plus ou moins la même chose, et qu’en plus le chemin le plus long est également plus boueux, notre petit groupe choisit le plus court sans trop hésiter. On croisera quelques 10 lacs, des petits cours d’eau, le tout jusqu’à 4000m d’altitude. En marchant, je n’en croyais pas mes yeux. C’est peut être, bêtement, le manque d’habitude de ce genre de paysages, mais j’avais l’impression d’être dans un décor de film. Tout simplement hallucinant!

visiter cajas equateur
Photo Vanessa Huet
cajas-cuenca
Un des lacs sur le chemin. Photo Vanessa Huet
tour-parc-cajas
Photo Vanessa Huet
cajas-equateur
Dernière portion de la randonnée. Photo vanessa Huet

C’est avec regret qu’on est arrivés à la fin d’une si belle randonnée, mais on s’est rapidement consolés avec le repas bien mérité, au chaud: potage, canelazo (une boisson chaude alcoolisée) et de la truite, un classique du coin.

truite ail
La truite à l’ail après la randonnée. Photo Vanessa Huet

Comment visiter le parc national de Cajas ? Les agences organisent des tours d’environ 4h pour 50$ avec transport, repas et guide, ce qui m’a semblé très bien pour la qualité du tour. Apportez de l’eau (1 ou 2L), des snacks et de bons souliers de randonnée. L’agence fournira des bottes de caoutchouc si nécessaire lorsque les chemins sont boueux (ou innondés). Il est aussi possible de le faire en solo, mais il faudra arriver sur place en taxi.  Si vous désirez découvrir Cajas, je vous invite à contacter Adrian, qui a été un très bon guide: [email protected]

Est-ce physiquement exigeant? Non, pas particulièrement. Les sentiers vont de 3300m à 4200m d’altitude et comme je gère plutôt mal l’altitude (à voir: mes conseils contre le soroche), j’étais plutôt inquiète avant de commencer la randonnée. Mais comme j’étais déjà en altitude depuis quelques jours, je n’ai rien senti, même pas le souffle court. Il y a des montées et des descentes bien sûr, puisque c’est en montagne, mais le chemin n’est pas particulièrement exigeant. Le panorama est si beau, que c’est du pur bonheur, du début à la fin!

16. Communauté de Kushi Waira

C’est une organisation locale qui fait la promotion d’un tourisme responsable en faisant découvrir aux voyageurs les traditions indigènes locales. Il est possible de passer une journé à la rencontre de la communauté locale, avec promenade dans les environs et découvertes de la culture (rituel, musique et danse typiques, repas traditionnel). Évitez de passer par les agences locales car leurs commissions sont énormes (35 $ directement avec Alfonso, 50$ en agence!). Pour tout savoir sur cette activité, découvrez l’article sur Kushi Waira!

17. Village de Gualaceo 

Proche de Cuenca, vous pouvez visiter Gualaceo, un petit village peu fréquenté des touristes. On y trouve un marché local (plus important le dimanche) sur la place principale. Les locaux viennent y vendre un peu de tout : tisanes, fruits et légumes, ustensiles pour la maison, etc.

gualaceo-equateur
Gualaceo. Photo A Globe for Two
voyage equateur gualaceo cuenca
La jolie plaza de Gualaceo. Photo A Globe for Two

18. Village de Chordeleg

De l’autre côté, Chordeleg spécialisé dans la fabrication de bijoux. On y fabrique encore des bijoux en filigrane d’or ou d’argent ainsi que des sculptures, des poteries et des tissus. Le principal attrait du village est la grande concentration de bijoux.

chordeleg-equateur
Chordeleg. Photo A Globe for Two
voyage-equateur-chordeleg
Chordeleg. Photo A Globe for Two

19. Ingapirca

Situé à 2h de Cuenca, c’est le plus grand complexe Inca-Cañari en Équateur, c’est aussi le complexe inca le mieux préservé du pays. C’est une ancienne forteresse qui a certainement eu un rôle militaire stratégique mais dont le rôle principal était religieux, alors qu’on y trouve un temple du Soleil. On voit aussi sur place les ruines de Pila Loma. On peut d’ailleurs y observer la fameuse technique de construction inca avec des pierres parfaitement emboîtées (comme on en trouve dans la région de Cusco), qui tiennent encore après des siècles, sans aucun ciment.

Comment se rendre à Ingapirca: on peut s’y rendre seul mais un tour depuis Cuenca est sans doute la meilleure option pour profiter des explications et comprendre vraiment son importance. Vous en trouverez facilement sur place, mais je vous recommande vraiment ce tour organisé par l’association de tourisme communautaire Cañar, qui investit directement l’argent du tour dans le développement de la communauté et la conservation des sites archéologiques!

Leur tour est plus complet et inclut également une visite de la chapelle de Sisid-Anejo, une des plus anciennes d’Équateur, avec un repas traditionnel et un tour dans la campagne.

ingapirca-cuenca
Le site d’Ingapirca. Photo Visit.Org

Où dormir à Cuenca ?

J’ai dormi à l’hôtel Posada del Angel, un hôtel en plein centre historique de Cuenca.

Lorsque le taxi me dépose devant l’hôtel je reste un moment à regarder la jolie façade jaune et bleue avec ses petits balcons fleuris. Le détail, tout est dans le détail, voilà pourquoi je fuis les grandes chaînes d’hôtels qui se ressemblent toutes!

hotel-cuenca
La Posada del Angel. Photo Vanessa Huet

Lorsque je rentre, je me retrouve dans le patio intérieur d’une jolie maison coloniale rénovée. En me dirigeant à ma chambre, je tombe sous le charme des petits escaliers en bois qui craquent sous mes pas. La chambre n’est pas très grande, mais elle est chaleureuse et propre, avec ses poutres apparentes, ses petites fleurs peintes au plafond et sa vue sur les toits de Cuenca. J’ai envie de rester blottie dans mon lit douillet mais je n’ai que quelques jours ici!

hotel a cuenca equateur
La chambre de l’hôtel Posada del Angel. Photo Vanessa Huet

Je suis fascinée par l’endroit. Il m’intrigue. Je ne peux m’empêcher de poser mille questions sur le bâtiment à la réception. On me propose gentiment un tour des lieux. J’apprends donc que c’est une maison l’époque républicaine qui a 120 ans. Elle appartenait au curé de la paroisse qui l’a léguée à la personne qui s’en occupait, puis elle est devenue une maison familiale traditionnelle, avec un patio principal – qui est aujourd’hui le hall de l’hôtel- et un patio secondaire qui était un jardin avec des arbres et des plantes, dont plusieurs médicinales, qui est devenu l’espace du petit déjeuner.

L’hôtel tel qu’il est aujourd’hui a ouvert ses portes en 2001 après avoir été acquis par une famille. Il compte 21 chambres avec salle de bain privée, des simples, doubles, triples et familiales. Les travaux ont duré plusieurs années et comme c’est une maison patrimoniale, plusieurs standards ont dû être respectés : garder la façade et la structure, les piliers, les poutres, les hauts plafonds et utiliser uniquement du bois,  de la brique et de l’adobe. Tout un travail, mais qui a donné un charmant résultat!

dormir-a-cuenca-equateur
Le 2e étage de Posada del Angel. Photo Vanessa Huet
posada del angel cuenca
Le patio intérieur de La Posada del Angel. Photo Vanessa Huet

Un peu partout, on trouve de l’art équatorien. On me précise « le Cuencano est très religieux, ça fait partie de son identité. C’est la raison pour laquelle on a appelé l’hôtel Posada del Angel (l’auberge de l’ange) et qu’on retrouve de l’iconographie religieuse de Cuenca et des environs dans le décor. D’ailleurs, ici, il y a plusieurs grandes célébrations car c’est une ville très culturelle. La plus importante est le Pase del niño viajero (la procession de l’enfant voyageur) qui a lieu le 24 décembre. C’est une procession de l’enfant Jesus qui rassemble quelques 25 000 participants et durant laquelle les parents déguisent leurs enfants pour défiler. C’est un vrai spectacle coloré avec danses, vêtements typiques et musique traditionnelle. Je te recommande vraiment de revenir à cette date, tu seras impressionnée.»

Ce qui est sûr, c’est que de voir quelqu’un parler si fièrement de sa ville est inspirant et très motivant! Personnellement, je ne manquerai pas de revenir à la Posada del Angel pour mon prochain voyage à Cuenca. En prime, il y a un très bon resto sur place, le Mangiare Benne.

La Posada del Angel

Chambres : à partir de $47 , petit déjeuner inclus. Bon wifi partout, eau chaude

AdresseBolivar 14-11, coin Estevez de Toral, Cuenca, Équateur

Téléphone: (06) 292-0739

Email[email protected]

Site web / Page Facebook

Où manger à Cuenca ?

C’est peut-être à cause du tourisme que Cuenca a une plus grande offre de restaurants internationaux que, par exemple, Guayaquil, Loja. Voici quelques adresses à découvrir, avec cuisine locale et internationale:

  • Cuisine locale: El Tiesto est un restaurant réputé  de la ville qui propose une fine cuisine équatorienne (avec budget conséquent!) mais assurez vous de réserver. Moins cher, Molinos del Batan offre aussi de bons plats locaux, à prix un peu plus accessible. Si vous voulez quelque chose de vraiment local et typique -et que vous avez l’estomac solide- dirigez vous vers le marché 10 de Agosto pour goûter au mote pillo ou l’horneado.
  • Boire un café: Cappuccino café et restaurant est un café du centre où nous avons pris un bon petit déj complet. L’endroit est sympa, les produits sont bons mais le personnel pas très sympa. Café de Ñucallacta est un café sympa avec wifi qui rassemble plusieurs voyageurs et expats à la recherche d’un endroit tranquille pour travailler ou discuter.
  • Mangiare benne restaurant : C’est le resto italien de l’hôtel La Posada del Angel où j’ai dormi. Pâtes pizza, viandes, j’ai finalement craqué pour une salade césar au poulet avec un verre de vin, étonnamment savoureux! En plus, l’endroit est sympa (cour intérieure d’une ancienne maison) et le service très sympathique.
  • A Pedir de Boca: notre restaurant préféré à Cuenca, nous y sommes allés plusieurs fois. Les produits sont frais, les saveurs délicieuses et les prix tous petits ! La pizza végétarienne est à tomber et la spécialité thaï superbe ! Ils servent aussi des bonnes bières locales que nous avons adorées. Nous vous conseillons d’arriver vers 19h 19h30 car l’endroit est petit et se remplit assez vite. Prix autour de $6.
  • El Salon: petit restaurant où nous nous sommes arrêtés manger un midi pour un menu à 2,50 dollars. L’endroit est charmant, situé dans une petite cour intérieure et très coloré. Nous avons eu un jus de fruit frais, une soupe délicieuse et un plat au choix (omelette légumes ou viande). C’était très bon mais forcément vu le prix pas très copieux. Le propriétaire est gentil !

Carte pratique de Cuenca

Comment se déplacer à Cuenca ?

  • Les taxis ne sont pas très chers. Un trajet de l’aéroport ou la station de bus jusqu’au centre: 2$
  • Le bus touristique: il existe un bus “hop on hop off” à deux étages qui fait le tour des lieux à voir à Cuenca pour 8$ la journée. Il y a deux trajets possibles, le nord de Cuenca (arrive au mirador de Loma de Cullca) et le sud de la ville (arrive au mirador de Turi). Le tour complet sans descendre dure 1h45.

Comment se rendre à Cuenca ?

  • Bus : depuis Guayaquil il est possible de prendre un bus (ex:  Turismo Oriental) qui dure 4h30 pour 8$. Nous avons payé 8 dollars chacun, le bus n’est pas super comparé à celui de Cruz del Sur au Pérou, mais ça va ! Depuis Quito, il faut plutôt compter 10h de route.
  • Avion : c’est la façon la plus rapide de s’y rendre, avec un vol de 45 minutes (2 vols par jour). J’ai payé 100$ avec Lan en dernière minute, plus on s’y prend d’avance, plus le prix est bas. La compagnie TAME effectue également le vol (1 vol par jour) pour sensiblement le même prix, mais des retards fréquents ont été signalés.

Ceci est un article collaboratif avec d’Anaïs et Alberto d’A Globe for Two!

Pour suivre leurs aventure: A Globe for Two / Facebook / Instagram Twitter

Guides de voyage d’Équateur

Vous partez en Équateur? À lire également

Vous utilisez Pinterest? Voici l’image à pinner!

incontournables cuenca equateur

Cuenca: 19 choses à faire et à voir absolument!
5 (100%) 13 votes

Discussion4 commentaires

  1. Cuenca, on a adoré, au point de s’y rendre à plusieurs reprises. La ville est sure, propre, le climat y est génial, l’altitude n’est pas un souci (2.500 m) et c’est superbe. On avait logé 2 fois dans le même hôtel très proche du centre, le Marcos hotel ( prénom du proprio) pour 61 dollars la nuit pour une chambre quadruple (tarif fin 2014 pour le dernier séjour). On a aimé les restos, les villages environnants, les panamas. On y retournera encore c’est certain. Philippe.

  2. Madeleine Huet

    Quel bel article! Agréable, à lire, bien ilustré et utile pour les voyageurs qui voulons visiter l’Équateur.
    Merci pour tous les conseils et les détailles.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Toi aussi tu aimes les lamas?