Voyager à travers l’Amérique du Sud…en van !

7

Rencontres locales autour du soin

Florence et Yohan, sont deux soignants qui partagent plusieurs passions sur leur blog depuis 2011: photographie, voyages en van et pratiques soignantes. Florence est manipulatrice en électroradiologie Médicale et Yohan est étudiant infirmier en 3e année. Ils ont annoncé leur départ en Amérique du Sud, en van, ce qui a forcément piqué ma curiosité. 

Vous vous apprêtez à faire le tour de l’Amérique du Sud en van, quel est le but de votre voyage ?

Ce voyage et ce projet sont en fait le fruit de ces passions conjuguées : aller à la rencontre de la population et des professionnels de santé pour partager leurs expériences et comprendre leur conception du soin. Dans cette aventure, nous souhaitons mettre en avant le travail des soignants et promouvoir l’importance de la diversité culturelle à travers nos articles photo et vidéo.

Dans le cadre de cette aventure en Amérique du Sud :

-Nous participerons à des actions de solidarité en partenariat avec des associations rencontrées sur place ou des ONG (comme en ce moment où Florence est photographe bénévole pour Médecin du monde mission Guyane).

-Grâce à un grand laboratoire pharmaceutique, nous partons également avec un peu de matériel médical que nous espérons pouvoir distribuer aux différentes associations ou dispensaires que nous croiserons sur notre route. Nous partons avec plus de 900 kits de pansements à donner !

À la fin de ce périple en Amérique du Sud, nous réaliserons un film qui retracera ce voyage, nos rencontres et les différentes façons de concevoir le soin dans cette partie du monde.

Cette aventure nous l’avons appelé “Care Conception Through the World (la conception du soin autour du monde)”. Nous comptons, au fil des années, l’étendre sur les 5 continents afin d’avoir une vision globale de la diversité du monde qui nous entoure. Nous ne voulons pas nous laisser biaiser parce que l’on peut entendre à la TV et nous préférons allez voir par nous même et le constater de nos propres yeux. Ce Road Trip en Amérique du Sud est donc le 1er d’une longue série !

voyage van

Pourquoi avoir choisi précisément l’Amérique du Sud ?

L’Amérique du Sud nous a semblé idéale pour cette première grande étape : une grande diversité culturelle à tout niveau, des paysages préservés et à couper le souffle, cout de la vie relativement bas dans certains pays… En faisant le choix de partir maintenant pour les pays Sud-Américains, c’est faire le choix de traverser des déserts, franchir des fleuves en barques ou en pirogue, passer sur des ponts et des routes d’un autre temps ou encore découvrir la Forêt Amazonienne et sa faune hostile…

Le gros point positif aussi, c’est que sur ce continent, les formalités administratives sont simplifiées pour les Européens : seul le Passeport suffit pour traverser tous les pays du Mercosur. Même administrativement pour notre Van, c’est plus « simple ». Pour traverser l’Asie ou le Moyen-Orient par exemple, il faut demander un CPD pour votre véhicule (Carnet de Passage en Douane), ce document ne s’obtient que si vous  laissez une caution égale à la valeur de votre véhicule avant de partir. Pour l’ensemble des pays Sud Américains c’est plus simple : Vous demandez à la préfecture votre permis international et vous êtes autorisé à rouler partout (comme en France il faudra tout de même souscrire à des assurances sur place).

Et  la cerise sur le gâteau : Notre van pourra débarquer par bateau en Guyane (qui je vous le rappelle est un département Français d’outre-mer !) ce qui nous permettra de travailler quelques mois dans des hôpitaux locaux du département.

Quel sera votre itinéraire ?  

Nous allons donc commencer notre voyage par la Guyane. Notre véhicule aménagé sera envoyé par conteneur du port de St Nazaire jusqu’à Cayenne (voir nos solutions pour transporter le véhicule en Amérique du Sud).

Nous souhaitons faire tout le tour (ou presque) de l’Amérique du Sud en suivant la boucle logique. En partant de Guyane nous avons deux possibilités : partir vers le Nord et rejoindre le Suriname ou descendre vers le sud, direction le Brésil. Tout dépendra en gros de la période où nous prendrons la route. Si nous partons après le mois de décembre, nous serons en pleine saison des pluies et il nous sera difficile de rejoindre le Brésil avec notre véhicule à cause des pistes inondées sur une partie de la route. Si nous partons avant (ce que nous avons « prévu » de faire) c’est de traverser le fleuve Oyapock et le fleuve Amazone à bord d’une « balsa » avec notre van. Il est prévu de longer toute la côte Brésilienne jusqu’à Rio de Janeiro. Ensuite nous traverserons l’Argentine jusqu’à la magnifique Péninsule de Valdes, de là nous bifurquerons vers le Chili, nous remonterons vers la Bolivie, le Pérou, l’Équateur, la Colombie, le Venezuela puis retour vers les 3 Guyanes. On doit normalement suivre une boucle pour réaliser environ 30.000 Km.

Bon vous l’avez compris, nous avons uniquement quelques points clefs de ce parcours, on va se laisser surprendre et l’itinéraire est loin d’être fixe. On se laissera guider sur place en fonction de nos rencontres et des conseils que nous aurons pu recevoir.carte amerique du sud

Comment avez-vous choisi les associations/soignants que vous rencontrerez en voyage ?

À vrai dire, nous ne les avons pas choisis. Je dirai plutôt qu’elles se dessinent au fur et à mesure du voyage, par nos rencontres et nos échanges grâce à notre blog. Il y a 2 principes fondamentaux qui nous tiennent à cœur : l’échange et le partage.

Nous avons laissé la porte grande ouverte à l’imprévu dans ce projet et spontanément certaines personnes sont entrées pour témoigner et participer à cette aventure à leur manière. Aujourd’hui encore, on est super surpris après 4 ans d’existence de ce blog de l’impact que cette plateforme peut avoir ! Par exemple, Florence bosse depuis à peine 1 mois en Guyane et elle s’est déjà fait arrêter plusieurs fois dans la rue par des soignants qui suivent nos aventures ! On trouve ça juste énorme!

Pour le reste, nous sommes à l’écoute de ce qui nous entoure et des belles actions qui peuvent se passer autour de nous. S’il y a des initiatives intéressantes, on ira voir. Je pense notamment à « Expedicionarios da Saude » (Les Expéditionnaires de la santé) une ONG composée de plusieurs médecins Brésiliens qui œuvre en plein cœur de l’Amazonie pour soigner les Indiens. C’est des choses qu’on trouve incroyables  et qu’on souhaite voir !

En tant que soignants, avez-vous pris des précautions « extra » pour vous préparer à ce voyage ?

Flo (Rire) : C’est bien connu les cordonniers sont les plus mal chaussés ! En ce qui concerne les vaccinations, nous avons fait le minimum : la vaccination contre la fièvre jaune qui est obligatoire en Guyane (http://www.floetyo.com/blog/prevention-contre-la-fievre-jaune-quels-vaccins-faire-pour-lamerique-du-sud/) et le vaccin contre l’hépatite A qui, avec le recul, n’était pas fondamentale pour ce voyage (http://www.floetyo.com/blog/vaccin-et-prevention-contre-lhepatite-a-en-amerique-du-sud/). En travaillant en France à l’hôpital, nous avions déjà réalisé des vaccinations obligatoires dans le cadre de nos métiers respectifs.

Bien sûr, nous partons avec une « trousse de secours » dans le Van. Il y a quelques mois de cela, on aurait même pu l’appeler notre « valise de secours »! À  l’époque notre première trousse de secours aurait pu rendre jalouse une équipe du SAMU ! On avait mis des couvertures de survit, des antidotiques à spectre large, des antifongiques, des antalgiques de toutes les classes (bon s’en allez jusqu’à la morphine quand même), des kits de sutures, des mèches hémostatiques, de la résine pour réaliser un plâtre, de quoi perfuser… Aujourd’hui on en rigole !

Même si on part dans un véhicule avec pas mal de rangement, on s’est vite rendu compte que la place était limitée. Aujourd’hui nous avons pris ce qui semble l’essentiel pour nous : des antiseptiques, des antalgiques, des pansements, quelques antibiotiques et de quoi pallier à certains désagréments digestifs (type nausée et vomissement par exemple).

Notre plus grande précaution portera sur le Palu, car la forêt Amazonienne est une zone à risque (http://www.floetyo.com/blog/se-proteger-contre-le-paludisme-lors-dun-voyage-en-amerique-du-sud/). La moustiquaire imprégnée et les répulsifs feront partie du voyage. Certaines complications liées au Paludisme peuvent être graves et c’est pour cela que nous avons pris des précautions particulières.

Pourquoi croyez-vous que le voyage en van soit si peu répandu en Amérique du Sud en comparaison de l’Australie, par exemple ?

Nous ne connaissons pas l’Australie, mais de ce que nous avons pu lire sur certains blogs, il est assez courant d’acheter ou de louer un van aménagé là bas pour parcourir le territoire. A contrario, il est peut être moins populaire pour nous Français mais je peux vous assurer qu’il y a aussi du monde en véhicule aménagé de l’autre côté de l’atlantique ! Pendant la préparation de cette aventure, on a découvert des gens vraiment inspirants. Je pense notamment à ce couple d’américain et leurs 2 enfants à bord d’un VW T3 (www.ouropenroad.com), Les Vanajeros qui traversent les Amériques à bord d’un VW T3 Syncro (www.vanajeros.com), les Bodes Well (www.BodesWell.com), Wander with me (http://www.wanderwith.me/) et plein d’autres. Mais il est vrai que la « vanlife » est plus développée du côté de l’Australie.

D’ailleurs, pourquoi avoir choisi un van comme moyen de transport ?

À la base nous voulions voyager en sac à dos, puis il y a quelques années de cela, nous étions en vacances dans le Pays basque et on a découvert ce type de véhicule. Après quelques recherches sur le net, c’est vite apparu comme une évidence : être mobile tout en étant autonome, pouvoir sortir des sentiers battus, ne pas avoir de plans fixes,  s’adapter, voyager à son rythme en étant dépendant de personne, dormir avec des vues imprenables et différentes chaque soir… Essayer la vie en van, c’est vraiment l’adopter. C’est un mode de vie qui nous apprend à aller vers l’essentiel, à composer au quotidien et à faire des compromis. Aujourd’hui nous avons lâché notre appartement et nos souvenirs matériels pour n’avoir que ce véhicule. Il est devenu à la fois notre bureau, notre maison où on aime se retrouver avec une fenêtre sur le monde. Voyager en van, c’est surtout cet incroyable sentiment de liberté qui ne vous quitte plus, c’est être partout chez soi et faire du monde votre jardin.

voyage van blog

Selon vous, quels sont les plus grands défis qui vous attendent ?

Le 1er grand défi sera de rejoindre le Brésil par la route. En effet à peine partis, l’aventure commence, il nous faudra trouver un bateau pour faire traverser le Van sur le fleuve Oyapock qui sépare la Guyane du Brésil (car le beau pont construit depuis 2 ans n’a jamais été mis en service). Puis nous devrons faire plus de 120 Km de piste pour rejoindre enfin Belem. Le second défi sera mécanique, car même si on part après avoir fait un Check Up complet de notre van VW, avec presque 300 000 km à son compteur, nous avons prévu des pannes dans notre voyage. Et comme nous ne sommes pas vraiment des mécanos…

Pour quand est prévu le grand départ ?

Yohan : Florence est déjà en Guyane depuis 1 mois ! Elle découvre toute la richesse de ce département hors du commun et partage déjà son expérience sur le blog (http://www.floetyo.com/blog/cout-de-la-vie-en-guyane-mes-impressions-apres-1-mois/).

Quant à moi, une fois mon diplôme en poche, je la rejoins en avion. Le van quant à lui effectue la traversée en bateau fin juin. En attendant, on se retrouve donc sur le blog pour découvrir la Guyane et le Suriname avant de prendre la route pour de bon!

De notre côté, on suivra avec attention les aventures de Florence et Yohan à travers l’Amérique du Sud…et particulièrement au Pérou !

Voyager à travers l’Amérique du Sud…en van !
5 (100%) 1 vote

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion7 commentaires

  1. Beau projet mais c’est pas trop dangereux l’amérique du Sud en van ? surtout les pays comme Colombie ou Vénézuéla ?? En tout cas bon courage et buena suerte.

    • Merci Mat. L’Amérique du Sud est relativement sûr pour les voyageurs. Bien sûr, comme tout voyage, il y a certaines règles à respecter : ne pas rouler la nuit, se renseigner sur le quartier avant d’y bivouaquer, ne jamais dormir 2 fois au même endroit… mais l’ensemble des voyageurs qui ont fait ce continent en ressortent vivant 😉 ouf !
      Bien sur il faudra être un peu plus prudent au Venezuela et certaines parties de la Colombie sont à éviter, en dehors de ça, il semblerait qu’au contraire les gens sont très accueillants.
      On ne manquera pas de donner notre avis une fois sur le terrain lors du voyage.

  2. Voilà un très beau projet, j’ai hâte de voir où le vent -le van- vont amener nos deux aventuriers de la santé ! Ils ont l’air d’avoir bien préparé leur voyage et surtout leur façon de le faire. Leur objectif est louable, je leur souhaite bon courage !

  3. Ça me semble être une très belle aventure , surtout que vous avez choisi de partir en Van. Mais, il faudra quand même bien faire attention. Le mieux à faire est de se munir de tous les équipements nécessaires, dont je pense que vous en avez déjà. En tout cas bon courage et merci encore pour le partage.
    Nathalie recently posted..Bonjour tout le monde !

  4. Bonjour,
    Nous prévoyons également de partir pour un tour du monde et souhaitons commencer par l’Amérique du Sud et voyager en Van. Combien vous a coûté l’envoi du van par cargo?
    Merci d’avance!

    beau projet!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge