Roadtrip au nord de l’Argentine

2

Du vin et des montagnes

L’Argentine est un territoire immense et d’une grande diversité. Couvrant un peu plus de quatre fois la France, c’est le 2e pays le plus grand pays d’Amérique du Sud. Le bus est un bon moyen de le parcourir car le réseau y est bien développé. J’ai donc pu en profiter à fond sans avoir l’impression de perdre mon indépendance. Mais en ce qui concerne le nord-ouest du pays, dans les provinces de Salta et Jujuy, j’ai décidé de l’explorer en voiture en mode road trip. Et je le recommande fortement ! Voici pourquoi.

Je suis arrivée à Salta en bus, bien évidemment, je suis restée sur place pendant 2 jours pour visiter la ville et me renseigner sur la location de voiture.

Mais pourquoi louer une voiture au lieu de continuer en bus?

Tout simplement parce que la fréquence des bus dans le nord du pays est moins importante qu’ailleurs, et parce qu’il y a pleins d’endroits intéressants uniquement accessibles par des petites routes. Je ne voulais pas me sentir frustrée de ne pas pouvoir m’arrêter quand je voulais et de ne pas pouvoir aller partout. Et puis aussi parce que ça me manquait de conduire!

J’ai donc fait le tour de plusieurs agences, qui se trouvent plus ou moins dans le même quartier, et comparé les conditions. Faites bien attention aux limites de kilométrage, aux garanties et prises en charge. Prenez le temps de comparer et essayez de négocier. Tout dépend de la gamme de voiture que vous souhaitez louer. Pour une voiture basique, pour 5 jours, je m’en suis sortie avec un budget 5 000-6 000 pesos argentinos.

J’avais 3 étapes en tête :

Aller visiter les bodegas de vin à Cafayate et faire la Quebrada de la Conchas en vélo

Me rendre à Purmamarca pour voir sa montagne aux 7 couleurs et ses environs

Parcourir la Quebrada de Humahuaca avec ses divers paysages.

Etape 1- Cafayate: vélo, vin et canyon

Cafayate se trouve à 90 kilomètres au sud de Salta. C’est une petite ville très calme, connue pour ses caves à vin et ses paysages de roches rougeâtres. Une fois arrivée, je suis allée réserver une chambre à l’hostal Rusty-K. Mon après-midi sera réservé aux visites des bodegas (caves à vin). La région étant chaude et assez sèche, les conditions idéales pour la culture de la vigne. Chaque cave propose des dégustations avec un prix symbolique à payer (aux alentours de 40 pesos) et ça vaut le coup!

Les vins sont tous meilleurs les uns que les autres. Je me surprends même à aimer le vin doux bio, que je trouve d’habitude trop sucré. J’ai aussi droit à quelques explications sur les cépages, la viticulture, les vendanges, mais aussi comment bien déguster un vin. La vue sur les vignes et les collines est superbe depuis la terrasse de la bodega. Le lendemain étant dédié au parcours de la Quebrada en vélo, je ne veux pas trop abuser. Une fois ma bouteille de vin achetée, je pars louer mon vélo pour le lendemain. Sur la place principale de la ville de Cafayate, il y a deux magasins qui louent des vélos. Vous aurez donc le choix selon le type de vélo que vous souhaitez et votre budget.

Le 2e jour, c’est parti pour la balade à vélo. Je fais l’aller en bus, car je prévois parcourir 40km, donc l’aller-retour non merci! Prenez celui en direction de Salta et dites que vous voulez vous arrêter au début de la Quebrada de las Conchas, donc à la Garganta del diablo. Le trajet coûte 40 pesos. Un petit supplément de 10 pesos vous sera demandé pour mettre votre vélo dans la soute du car (appelée ici bodega, comme les caves à vin).

Il faut savoir que la quebrada a été formée il y a deux millions d’années par les mouvements tectoniques. Cela explique l’aspect étonnant des formations rocheuses et leur variation de couleur. Je commence donc le début du trajet par la visite de la Garganta del diablo et ensuite celle de l’Anfiteatro. Ces deux sites étaient auparavant des cascades d’eau douce. C’est donc l’érosion par l’eau qui a formé les roches de cette manière. Tout au long de la quebrada, vous pourrez observer d’autres formations rocheuses, comme le crapaud, ou encore d’autres ressemblant à un bateau. Laissez libre cours à votre imagination.

argentine quebrada de las conchas
La Quebrada de las Conchas, Cafayate, Argentine. Photo Geraldine Grego

La route est assez peu fréquentée par les voitures. Pour ma part, j’ai surtout croisé des chèvres.

voyage argentine quebrada conchas
Quebrada de las Conchas, Argentine. Photo Geraldine Grego

Les couleurs sont magnifiques et la route assez facile. Il y a quelques montées un peu plus difficiles, mais globalement il ne faut pas avoir un super bon niveau en vélo pour faire ce parcours. N’oubliez pas de prendre de l’eau avec vous et quelque chose pour couvrir votre tête car il n’y a pas d’ombre et le soleil peut taper fort. Retour à Cafayate dans l’après-midi pour un repos bien mérité et un petit verre du vin que je me suis acheté la veille.

Etape 2- Purmamarca et sa montagne aux 7 couleurs

Au 3e jour, me voici donc repartie sur les routes en direction du nord cette fois-ci. Purmamarca est à environ 2h30 de Salta. Le chemin entre les deux villes est très verdoyant et les routes sont sympas.

L’attrait principal de Purmamarca, en plus de son charmant petit village, c’est sa montagne aux 7 couleurs. Son nom en langue Aymara signifie “ville de la Terre Vierge”. Les différentes couleurs de sa montagne proviennent des mélanges de sédiments marins de l’époque de sa formation. Le résultat : une surprenante palette de couleurs.

voyage argentine purmamarca
Purmamarca, Argentine. Photo Kevin Jones

Vous pourrez aussi vous balader aux alentours. Les terres sont couleur ocre et les chemins se prêtent à la découverte, même à pieds. J’ai repris la voiture pour me rendre ensuite aux Salinas Grandes, à environ 1h30 de Purmamarca. Le chemin est un peu sinueux, mais il faut vraiment y aller, c’est de toute beauté. Ce lac de sel s’étend sur 120 km². La route passe en plein milieu. De chaque côté, vous pourrez admirer l’étendue blanche du désert et même marcher sur le sol qui craque. C’est assez sympa comme perspective.

voyage argentine salinas grandes
Salinas Grandes, Argentine. Photo Cornelius Kibelka

Au retour, vous pourrez choisir un hôtel à Purmamarca. Mais pour ma part, j’ai préféré dormir à Tilcara, à 30 minutes de là. C’est une petite ville, un peu plus grande que Purmamarca, avec toutes les commodités. J’ai dormi à Casa Los Molles, un hôtel très sympa, ambiance conviviale, jardin avec hamacs. Avant de dormir, je suis allée manger un steak d’alpaca au restaurant El Nuevo Progreso, très connu ici. Une des meilleures viandes que j’ai mangée de ma vie. Je le recommande donc les yeux fermés.

Etape 3- La Quebrada de Humahuaca

Le jour suivant, c’est parti pour la Quebrada de Humahuaca. En direction du nord vers la frontière de la Bolivie, les montagnes sont vraiment originales tout au long de la route et je me rappelle avoir fait plusieurs arrêts pour pouvoir apprécier la vue. Arrivée à Humahuaca, il faut prendre le chemin sur la droite et me voici partie pour un peu plus d’une heure de chemin caillouteux.

J’avoue que sur le moment je me suis demandée dans quoi je m’embarquais car ça ne semblait jamais s’arrêter. Puis la montée commence, et les virages se suivent. Enfin arrivée au sommet, je découvre une vue totalement hallucinante : je suis enfin à Hornocal, une montagne avec 14 couleurs! La forme indescriptible de la montagne est déjà quelque chose à voir, mais la palette de couleur rosée et ocre est vraiment incroyable. Il n’y a personne autour de moi et je me sens toute petite et admirative. Je marche un peu sur l’unique sentier pour me rapprocher de ce spectacle. Je reste un peu plus d’une heure à contempler le paysage, que jamais je n’aurais pensé admirer un jour, puis reprends le chemin.

voyage argentine hornocal
La montagne Hornocal, Argentine. Photo Klaus Balzano

Je retourne à Tilcara pour passer ma dernière nuit. Le lendemain ce sera le retour. De Tilcara à Salta il faudra compter environ 3 heures. J’arrive donc à ma destination finale pour rendre ma fidèle compagne de route. Un beau voyage et des paysages que je ne soupçonnais même pas.

Voyager en bus est bien pratique, surtout pour les longues distances. Cela évite la fatigue et si vous le prenez de nuit, c’est encore mieux pour gagner du temps. Mais pouvoir louer une voiture pour plusieurs jours, il n’y a pas à dire… c’est vraiment chouette! Aller là où on veut, comme on veut, quand on veut et ne dépendre de personne est vraiment un confort, surtout en voyage. Je ne peux donc que vous le conseiller pour cet endroit. Tout dépendra de ce que vous recherchez, de votre budget et des conditions de location. Let’s hit the road !

Roadtrip au nord de l’Argentine
5 (100%) 5 votes

Grande amoureuse de l'Amérique latine, Géraldine a découvert plusieurs pays de la région avec son sac à dos. Elle a d'ailleurs eu un coup de coeur pour le Pérou, où elle a posé ses affaires durant 2 ans.

Discussion2 commentaires

  1. Très belles régions ! Salta et Jujuy ont été pour nous un vrai coup de coeur cette année. On a aussi loué une voiture pour faire la boucle sud de Salta, mais pour le nord, vers Jujuy, on a pu tout faire en bus assez facilement. Les paysages et les couleurs de ces montagnes sont à peine croyables !
    Tim recently posted..La recette des empanadas salteñas

  2. Frédéric - itinerairesphoto

    Merci pour ton article qui me rappelle de très bons souvenirs ! J’ai moi même traversé la Quebrada de Humahuaca, et c’était fantastique ! Pour ce road trio de 900 km, j’ai également opté pour la location d’une voiture, la pauvre, elle a souffert sur les pistes, quelle aventure 🙂

Laisser un commentaire

CommentLuv badge