Le Señor de Los Milagros, toute une procession!

3

La plus grande procession d’Amerique latine

Bon, je n’ai jamais été très croyante. J’ai dû aller trois fois à la messe de minuit à Noël, mais ma relation avec l’Église s’arrête là. Pourtant, croyante ou pas, voir une énorme masse de gens habillés en mauve marcher dans la même direction en portant le Christ, c’est vraiment impressionnant!

Les 18 et 19 octobre, Lima accueille la procession du Señor de Los Milagros, la plus grande d’Amérique latine selon notre ami Paco qui nous y accompagnait. Ici, c’est la ferveur depuis 1687. Le Christ crucifié est porté à travers la ville et suivi par une mer de croyants (oui, vraiment une mer).

Voyage perou - Senor de Los Milagros

La procession fait circuler une reproduction de la paroi peinte du Christ (voir la légende plus bas). Les croyants implorent le Christ de calmer la colère de la nature. L’habit mauve viendrait de l’habit que portait Antonia Lucia du Saint Esprit, celle qui veillait sur l’image. Les fidèles qui font des demandes au Christ mauve promettent en échange de s’habiller en mauve pour une semaine, un mois, une année ou pour toute une vie!

SELON LA LÉGENDE, Benito de Angola, un esclave angolais, aurait peint le Christ crucifié sur une paroi de la confrérie Pachamilla. En 1655, un séisme et un tsunami très meurtriers détruisirent de nombreux bâtiments, dont la confrérie Pachamilla, mais le mur où avait été peint le Christ resta intact.

Plusieurs l’interprétèrent comme un miracle et le site devint un lieu de culte. Les autorités politiques, scandalisées par les cantiques et les danses païennes des adorateurs voulurent détruire l’image mais tous ceux qui essayèrent de l’effacer en furent incapables.

La population réussit à empêcher sa destruction et le mur fut officiellement reconnu comme un lieu de vénération du Christ. L’image survécut même à un raz-de-marée en 1687!

Turron de doña Pepa

D’accord, on est là pour le folklore, mais c’est encore mieux quand il y a des petites douceurs! Avis aux fans de sucre : vous serez plus que ravis. Avis à moi-même : prochaine fois, apporte-toi un grand verre de lait.

Le turron de Doña Pepa aurait été inventé par Josefa Marmanillo ver la fin du 17e siècle. C’était une esclave, libérée suite à des problèmes de santé, qui aurait demandé au Señor de Los Milagros d’alléger ses souffrances. Dès la première journée de la procession, elle aurait miraculeusement guéri.  Pour remercier le Señor de Los Milagros, elle aurait créé ce nougat à l’anis et l’aurait distribué aux pauvres.

Voyage perou - Turron de Dona Pepa

Le turron de Doña Pepa est devenu la friandise par excellence de cette procession.. Plus de 3000 boulangeries de Lima en produisent chaque année en octobre et plus de 500 tonnes en sont consommées!

En 2009, il y a eu un concours du pour réaliser le plus grand Turron : le plus grand des gâteaux mesurait 300 mètres! Attention les caries!

Sucre de canne, miel, bonbons, bref, de quoi être hyperactif le reste de la journée!

Photo d’entête: Ministerio de relaciones exteriores

Le Señor de Los Milagros, toute une procession!
5 (100%) 2 votes

Discussion3 commentaires

  1. Bonjour ^^
    Je découvre votre blog grâce à un de vos tweets. C’est vraiment une belle mine d’or pour les voyageurs en direction du Pérou ! Et pour les autres, ça ne peut que donner envie. 🙂

    Bravo en tout cas pour votre travail, et je vous souhaite une excellente continuation à toutes les deux. 🙂

  2. C’est vraiment génial! Je découvre plein de choses sur le Pérou! Merci!! Merci Gabrielle pour tes merveilleux articles!

Laisser un commentaire