Insolite : une maison abandonnée au Pérou fait rêver les voyageurs

14

À seulement 30 minutes du quai du village de Coishco, dans la région d’Ancash, une île fait parler d’elle depuis quelques jours après une photo publiée par Chimbote Online : la Isla Santa.

Isla Santa était un des lieux à partir desquels on exploitait le guano -les excréments d’oiseaux marins, un engrais très efficace- qui était alors la principale source économique du pays. Aujourd’hui abandonnée, elle est protégée par la loi de la Réserve nationale d’îles, îlots et puntas guaneras, une réserve naturelle de 140.883 ha qui conserve la diversité biologique des écosystèmes marins côtiers du Pérou.

Isla Santa se trouve d’ailleurs dans un secteur à très grande biodiversité qui présente 45 espèces de poissons, 23 espèces de crustacés, 46 espèces de mollusques et 14 espèces d’oiseaux et 3 espèces de mammifères marins: des otaries à crinière, loutres de mer et grands dauphins! Pour ne mentionner que ceux-là…

En arrivant sur place, on trouve également ce qu’étaient les bureaux administratifs, mais c’est surtout cette belle maison, l’ancien centre médical, qui fait rêver les voyageurs quête d’un lieu tranquille et isolé.

voyage perou isla santa
Photo Chimbote Online

Personnellement, j’irais bien passer une journée plage et pique-nique sur cette île complètement déserte! Si ça vous dit, c’est par ici 😉

Insolite : une maison abandonnée au Pérou fait rêver les voyageurs
5 (100%) 1 vote

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion14 commentaires

      • Pour ceux qui veulent une expérience de tourisme déconnecté (retraite, ou « désintox », pour reprendre un mot à la mode), il y a un potentiel !Même si ce peut être assez bruyant avec le ressac. On peut aussi y pratiquer une bataille navale avec les chutes de… guano (touché !) !

        Pour les parts de l’hôtel : 50/50, dale ? Jajajà.

  1. Hello Vanessa,

    Meilleurs voeux à toi !

    C’est vraiment étonnant cette maison sur l’île. Il faut aimer être coupé du monde. Quand je regarde la photo, j’ai l’impression qu’elle n’est pas réelle ^^. Sinon belle découverte sur le blog

Laisser un commentaire