Semaine sainte à Ayacucho : entre bière et religion

3

Processions, art et fiesta

Ayacucho, connue également comme « Huamanga » est réputée principalement pour deux choses: sa ferveur religieuse et ses talentueux artisans. Une combinaison qui, indépendamment de nos propres croyances, confère à une ville ou une région, un magnifique paysage architectural et artistique. Elle a d’ailleurs été déclarée « Capitale de l’art populaire et de l’artisanat péruvien ». On y trouve quelques 30 sites coloniaux enfermant de nombreuses œuvres d’art entre peintures, et retables en bois sculpté recouverts de feuilles d’or.

Si vous êtes en voyage au Pérou durant la semaine sainte, Ayacucho est la destination à ne pas manquer. La Semaine Sainte d’Ayacucho est si importante qu’elle a été déclarée Patrimoine culturel de la nation.

Si de mon côté, je n’ai malheureusement pas pu m’y rendre cette année, mon ami Dennys y a passé sa fin de semaine et a bien voulu partager son expérience.

« Les festivités de la Semaine Sainte durent bien avant le dimanche de Résurrection : c’est bel et bien toute la semaine! Tout commence par Viernes Dolores (Vendredi des Douleurs), Sabado de Pasión (Samedi de la Passion), Domingo de Ramos (Dimanche des Rameaux), Lunes, Martes, Miercoles, Jueves, Viernes, Sabado Santo (Samedi Saint) et finalement Domingo de Resurreción (Dimanche de la Résurrection).

J’ai pu participer à Viernes Santo où l’on transporte le corps du Christ vers la cathédrale et au Pascua Toro, le lendemain, où les gens se réunissent sur la Plaza de Armas à partir de 10h pour fêter avec de la musique…et les taureaux! En effet, quelques taureaux sont emmenés sur 2 km à travers les rues du centre d’Ayacucho jusqu’à la Plazoleta María Parado de Bellido. Là, les gens attendent les taureaux en faisant des tours humaines et les plusieurs lancent de l’eau sur la foule. D’ailleurs en début de journée les gens crient « agua! Agua! » et plus l’heure avance, plus ils crient « chela! Chela! », « bière! Bière! ». Même si les festivités tournent autour de la religion, grand nombre de gens y vont avant tout pour faire la fête.

perou ayacucho semaine sainte

perou ayacucho

ayacucho perou

perou ayacucho fete

ayacucho festival

ayacucho perou fete

perou danza tijeras
La Danza de las tijeras

J’ai également visité Quinua (oui comme le quinoa), à 2-3h d’Ayacucho. C’est un petit village d’intérêt historique, car il est situé à côté de Las Pampas de Ayacucho, lieu de la dernière bataille de l’indépendance du Pérou. L’art y est également très présent, comme à Ayacucho.»

ayacucho quinua perou

perou ayacucho art

perou quinua

quinua perou

Quoi acheter à Ayacucho

L’artisanat d’Ayacucho est très riche, autant au niveau du textile (alpaga et vigogne), des céramiques, des peintures que de l’art sculpté.

Un des meilleurs exemples de la créativité des artisans sont les retables colorés. Ce sont des boîtes rectangulaires avec deux portes qui permettent de les fermer. À l’intérieur, se trouvent des figurines faites avec un mélange de plâtre et de pomme de terre bouillie. En en trouve de toutes les tailles, des plus petits qui rentrent dans une main, jusqu’aux plus grands qui peuvent aller jusqu’à 2m de hauteur. Ils représentent des scènes religieuses, mais aussi des scènes historiques, des activités du quotidien et des coutumes (combats de coqs, fêtes, danses traditionnelles, scènes rurales, travail agricole).

ayacucho art
Source elearning.peru.travel

Comment se rendre à Ayacucho

En bus : trajet de nuit (10h), de 30$ à 50$ l’aller selon la compagnie et le confort choisi

En avion : 1h de trajet (StarPeru, LCP, Lan), autour de 120$ l’aller.

 

Copyright photo: Dennys Velasquez

Semaine sainte à Ayacucho : entre bière et religion
5 (100%) 1 vote

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion3 commentaires

  1. ça doit être super d’assister à de telles manifestations ! Les photos sont tops, c’est toujours très coloré en Amérique Latine 🙂 Je ne connaissais pas du tout Ayacucho, ton article est très intéressant !

    • Merci ^^
      Et c’est bien vrai, partout à travers l’Amérique latine les habits et les couleurs utilisées sont très colorés. C’est un trait commun de ce territoire pourtant immense!

  2. Qui dit fête ne dit pas forcement alcool surtout si c’est religieux ! Mais les gens ne rate pas une telle occasion pour boire beaucoup plus de verre que d’habitude

Laisser un commentaire