Vena Cava: un incontournable sur la route des vins du Mexique

1

Entre vignoble, food truck et haute gastronomie

On est ici dans un des plus prestigieux vignobles du Mexique qui vend ses produits à travers le pays, et les États-Unis. Ses vins se retrouvent dans les cartes des plus grandes adresses, comme le Pujol à Mexico et le Cosme à New York, tous deux classés parmi les meilleurs restaurants du monde.

Il a été fondé en 2005 par Phil et Eileen Gregory, qui sont tombés amoureux de la région et ont décidé de commencer une toute nouvelle vie en se dédiant à la vigne dans la vallée.

Vena Cava a été conçue dans un esprit de durabilité, autant dans la culture de sa vigne qui est biologique – sans pesticide ni engrais chimique – que la construction des lieux.

En effet en arrivant sur le site, la première chose qui saute aux yeux, c’est son architecture. Ici entre les vignobles se dresse une structure dont l’entrée colorée est gardée par la proue d’un bateau. Un hasard? Pas du tout!

C’est Alejandro D’Acosta – architecte chouchou de la Vallée de Guadalupe – qui a conçu les lieux. Deux éléments principaux caractérisent son travail : les bateaux et l’utilisation de matériaux locaux recyclés. C’est d’ailleurs un trait commun que j’ai pu observer dans deux autres de ses projets, Conchas de Piedra et Galera à Mexico.

vena-cava-alejandro-dacosta
Un des bateaux de la structure d’Alejandro D’Acosta à Vena Cava. Photo Karla Acosta

La dégustation de vin

Enrique nous accueille et nous emmène dans la salle de dégustation. On se croirait entrer dans les entrailles d’un bateau alors qu’une immense coque fait office de plafond. En voyant notre regard étonné, il précise qu’en tout, ce sont cinq bateaux de pêcheurs abandonnés dans le port d’Ensenada qui ont été récupérés.

Même l’étiquette du vin rappelle un ticket de bateau. Sachant que Phil et Eileen ont parcouru le monde en bateau, c’est forcément un clin d’œil à leurs deux passions.

Au total, 19 étiquettes ont été produites par Vena Cava, issues de différents projets, mais aujourd’hui on goûtera aux 7 produits principaux.

On commence par leur sauvignon blanc, un vin naturel, légèrement opaque, aux pointes de pomme verte, de poire et d’herbe coupée.

Suivra l’Ambar, un vin orange qui est un vin blanc naturel vinifié, fermenté avec le raisin entier. Très floral, aux notes de mandarine. D’ailleurs Vena Cava est le premier vignoble de Basse-Californie à produire du vin orange.

Le rosé, 50% grenache-50% syrah, présente des notes de framboises et de cerise. Il est très frais, minéral, pas sucré (à mon grand bonheur), avec même quelques notes d’acidité.

Leur clarete, le claret, est un vin rouge cabernet franc, léger, assez doux, ni froid comme un rosé, ni chaud comme un vin rouge, avec des notes de piment, d’épices, de beurre et de caramel.

Le tempranillo est sans doute mon préféré. Un vin léger, mais tannique et boisé, avec des notes de prune, chocolat, piment, de beurre.

Le cabernet sauvignon est fruité et minéral, assez doux, bien équilibré, il se boit facilement. Son arôme est intense, entre fruits rouge et tabac.

On termine en beauté avec leur extra brut rosé, élaboré selon la méthode champenoise. Élégant, brillant, avec des notes tropicales, peut-être de la goyave.

vin-rose-mexicain-vena-cava
Le vin rosé de Vena Cava. Photo Karla Acosta

Villa del Valle: une auberge entre les vignobles

En sortant de la salle, un autre Enrique prend le relais pour nous guider à travers le domaine.

Entre les vignes et les rochers trône une maison qui garde les lieux. Cette maison est la résidence de Phil et Eileen qui a été transformée en hôtel-boutique exclusif de 6 chambres.

Elle semble sortie tout droit de Toscane et la grande amoureuse de l’Italie que je suis ne peut s’empêcher de replonger dans ses souvenirs de la campagne de Florence. La lumière tiède, les cyprès, le toit de tuiles rouges, on s’y croirait. Mais les cactus rappellent qu’on est bel et bien au Mexique.

Enrique nous emmène à travers la maison. L’intérieur est intime, entre les meubles en bois, les livres et les objets d’art.

La dégustation à Vena Cava est incluse pour les invités de l’hôtel, tout comme la coupe de vin et les canapés à l’heure du thé.

Je me verrais bien rester ici plusieurs jours à faire des allers-retours entre la piscine et le salon, une coupe de vin dans une main, un livre dans l’autre.

villa-del-valle-guadalupe
Villa del Valle. Photo Karla Acosta
hotel-valle-de-guadalupe
Villa del Valle. Photo Karla Acosta

Il nous entraîne ensuite vers le grand jardin de Villa del Valle et ses petits chemins, entre oliviers et lavande. Ici, ils produisent même leur propre huile d’olive et leur miel.

On finit par arriver face à des structures métalliques. Enrique nous explique qu’un nouveau programme de résidence artistique a été mis en place pour promouvoir l’art contemporain dans la Vallée de Guadalupe.

Les premières oeuvres de cette initiative sont un grand arc-en ciel de Pia Camil et des bateaux métalliques de Tania Candiani, qui forment un instrument de musique lorsqu’il y a du vent.

Bonne nouvelle, c’est le début d’un projet d’une route de l’art dans la vallée. D’autres oeuvres devraient donc faire leur apparition dans la région prochainement.

Food truck et fine cuisine

Entre la dégustation et la promenade, mon ventre commence à gargouiller.

Cette fois-ci je n’aurai pas l’occasion de goûter à Corazon de Tierra, le restaurant du groupe qui s’est hissé dans la liste des meilleurs restaurants d’Amérique latine.

Heureusement, il y a un food truck sur place. Et pas n’importe lequel! Troïka est un food truck gastronomique qui propose une cuisine avec des ingrédients frais et locaux.

C’est décidé. On s’installe sur une des longues tables en bois, entre le petit lac et les gazouillis des oiseaux.

On commence par les huitres, avec oignons, chile güero (piment mexicain), cornichons et sel de fleur d’hibiscus. Puis suivra l’aguachile avec tortilla, oignons grillés et habanero. Même la salade de betterave rôtie – dont je ne suis pas très fan normalement- est absolument délicieuse. On finit en beauté avec des tostadas de pulpo (pieuvre) et des frites à l’huile de truffe et parmesan, avec aïoli à la coriandre et ketchup au gingembre.

food-truck-troika
Le food truck de Troïka. Photo Karla Acosta
tostadas-pulpo-troika
Les tostadas de pieuvre. Photo Karla Acosta

Les samedis et dimanches de mai à octobre les lieux accueillent un DJ. Ce sera une bonne excuse pour revenir boire quelques coupes au soleil.

Je comprends maintenant pourquoi on m’avait assuré que Vena Cava était un incontournable de la Vallée de Guadalupe. Ce qui est sûr, c’est que plusieurs de ses produits se sont hissés dans ma liste personnelle des meilleurs vins mexicains. 

Vena Cava

  • Page Facebook / Site web
  • Adresse: Rancho San Marcos S/N Francisco Zarco, Vallée de Guadalupe, Basse-Californie, Mexique
  • Dégustation: différentes formules entre 3, 4 ou 5 vins. La formule premium de 5 vins (réservation requise de  6 personnes et plus) inclut l’assiette de fromage, miel à la lavande, pain et huile d’olive. Du lundi au dimanche 11h à 17h.

Guides de Voyage Mexique

Vous partez au Mexique? À lire également

Les meilleurs circuits au Mexique: Notre sélection pour un voyage de rêve sans se ruiner

Tous nos articles sur le Mexique: Retrouvez tous nos guides sur le Mexique!

Vena Cava: un incontournable sur la route des vins du Mexique
5 (100%) 5 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

DiscussionUn commentaire

  1. Eh bien figure toi que j’ai acheté un vin de Vena Cava dans une boutique spécialisée de Mexico (je ne sais plus quelle bouteille je t’avoue) pour le ramener en France et il était délicieux. Je suis bien tentée de faire un tour dans la région la prochaine fois!

Laisser un commentaire