Entrevue Expat: l’expérience d’une Québécoise à Mexico

5

Un café coworking dans la ville de Mexico

Après des études à HEC Montréal en administration des affaires, Isabelle a décidé de quitter son confort québécois pour se lancer dans une nouvelle aventure dans la ville de Mexico.

Elle vient d’ouvrir Coffice, un café coworking, dans le quartier de La Roma.

Qu’est ce qui t’as amenée pour la 1re fois au Mexique?

La toute première fois, je suis venue au Mexique à la recherche du « nouveau ». Je revenais d’un voyage de 5 semaines en Bolivie et Argentine, et j’étais déterminée à apprendre l’espagnol.

Je voulais trouver une destination proche de Montréal, ma ville natale, pour avoir la flexibilité de rentrer à la maison à n’importe quel moment.

Je suis d’abord venue une fin de semaine visiter des gens que j’avais rencontrés en voyage et je suis tombée amoureuse de la ville. J’ai donc décidé de revenir pour quelques semaines par la suite – vu la proximité avec Montréal et la fréquence des vols!

Comment ton entourage a-t-il réagi ?

Beaucoup de gens n’ont pas compris, et ne comprennent toujours pas.

Ceux qui sont venus me visiter depuis ont changé d’idée, mais généralement il y a assez d’incompréhension et de confusion. Mes amies ont probablement été celles qui m’ont encouragée le plus.

Ma mère aussi m’a beaucoup appuyée, sans doute par peur de s’éloigner, et d’une certaine manière, ça nous a rapprochées. Mon père pour sa part, n’a jamais compris et me disait de rentrer de mes vacances durant la première année.

Mes parents sont venus me visiter il y a quelques mois et je crois que finalement mon père a compris mon amour pour le pays, et a été content de connaître mon entourage au Mexique.

Comment en es-tu arrivé à monter Coffice?

L’idée d’ouvrir un café me trottait en tête depuis plusieurs années.

Dès mon arrivée au Mexique, j’ai commencé à vendre mes desserts « porte à porte » dans différents cafés dans mon quartier.

Puis j’ai accompagné avec mon copain à San Francisco pour le travail, et il a dû trouver différents endroits pour passer des entrevues. Il est tombé par hasard sur « Workshop Café » qui était un concept de café où les gens paient par heure – un concept auquel il avait déjà pensé. Il est rentré ce soir-là en disant qu’on devrait regarder sérieusement la possibilité d’ouvrir ce type de café à Mexico dès notre retour. C’est comme ça que notre aventure a commencé!

expat mexico

Et que propose Coffice?

Coffice propose une alternative abordable à un coworking traditionnel.

Nous avons réalisé que la ville de Mexico accueille beaucoup de freelancers et de digital nomads qui cherchent des endroits où travailler mais ne sont pas prêts à payer 4,500 pesos par mois pour un coworking. D’un autre côté, les cafés présentent aussi quelques problèmes, soit un internet médiocre, un manque de prises pour charger l’ordinateur, trop de bruit, sans compter qu’on se sent mal à l’aise de ne pas consommer suffisamment!

Donc, Coffice offre le meilleur des deux mondes : un endroit propice pour travailler, avec une location par heure abordable (de 30 pesos) qui inclut café et thé à volonté.

Sur place, nous avons aussi un espace café qui offre un menu santé et simple, avec des options pour tous (végétariennes, véganes, sans gluten), le tout à des prix abordables!

coffice mexico cafe coworking mexico la roma coworking la roma mexico coworking mexico

S’installer au Mexique et monter son entreprise comporte son lot de défis. Quels sont les plus grands défis auxquels tu fais face?

La différence culturelle et la langue!

Même si je parle et communique bien en espagnol, il y a certaines subtilités ou expressions que je ne comprends pas.

Côté culturel, c’est tellement différent de chez nous! Il arrive que des gens que j’embauche ne viennent simplement pas et ne disent rien. Le tout fait ralentir les opérations et le développement de l’entreprise. Pour nous, c’est impensable que quelqu’un ne tienne pas sa parole ou ne vienne pas à un rendez-vous sans avertir.

Comment sont les relations avec les Mexicains?

C’est difficile de généraliser. Durant mes premiers mois au Mexique, la plupart des gens que je côtoyais étaient étrangers. Maintenant, ce sont surtout des Mexicains et bien sûr j’ai toute sorte d’expériences.

Mon partenaire et le propriétaire de l’édifice sont Mexicains, et c’est que du positif! Ils sont toujours en train d’aider, vouloir développer, aller de l’avant. Nos voisins du haut ont une école de yoga et ont ce même esprit de travail commun pour offrir le meilleur à notre clientèle.

Avec notre autre voisine du rez-de-chaussée, c’est une autre histoire. Elle crée des conflits avec tous les locataires de l’édifice, elle se plaint ouvertement sur whatsapp sans essayer de résoudre les problèmes face à face. C’est plus difficile à gérer.

Est-ce qu’il y a des avantages d’être Québécois au Mexique? Et des désavantages?

Je crois que le gros désavantage est celui du « petit Québécois niais». J’ai l’avantage (ou  le désavantage, question de point de vue) d’avoir été élevée dans une grande innocence.

Au Canada, je n’ai jamais eu affaires à des gens malhonnêtes, ou bien à des gens qui voulaient prendre avantage.

J’ai toujours vécu avec la mentalité que si je dois 0.25$ à quelqu’un, je dois lui remettre. Ici, j’ai vite réalisé que même si c’est un peuple très accueillant, il est assez facile de se retrouver dans des situations dans lesquelles les gens vont prendre avantage dès qu’ils peuvent (ex : des employés qui prennent des ingrédients sans autorisation, des gens qui vont prendre avantage des paiements en cash et empocher l’argent, des personnes qui doivent venir faire des travaux et qui ne viennent plus une fois qu’ils ont eu un versement d’argent, des gens qui disent qui vont couvrir une partie d’une dépense et qui ne la couvrent pas, etc.).

Par contre, un gros avantage est probablement la mentalité du travail, la mentalité de possibilités et la confiance qui peut nous être apportée puisque nous sommes étrangers et que donc avec plus de « ressources financières », même si ce n’est pas nécessairement le cas.

Qu’aimes tu le plus de la ville de Mexico?

J’aime tellement la ville que c’est difficile de ne choisir qu’une seule chose…

Je commencerais probablement ma liste avec les mangues, les avocats, les tostadas de atùn, mais j’aime la ville dans un tout.

J’aime l’ambiance, j’aime le « vibe », j’aime que ce soit en constant développement. J’aime les opportunités illimitées, et j’aime surtout la mentalité.

À Mexico, rien n’est urgent. J’aime la mentalité de vivre sa vie et de regarder là où ta journée te mène – et elle mène toujours à du nouveau!

Pour finir, quel conseil donnerais-tu à ceux qui voudraient venir tenter leur chance au Mexique?

À chaque personne qui pense à peut-être sortir de sa zone de confort, je dirais : Go for it!

Je crois que vivre à l’étranger, que ce soit au Mexique ou  ailleurs, est toujours une expérience  extrêmement enrichissante.

Bien sûr qu’il y a des hauts et des bas, mais ça en vaut toujours le coup. Sans hésite, je recommande le Mexique, mon pays adoptif, à tout le monde!

Coffice Mexico

Où dormir à Mexico?

  • Metro Hostal Boutique (Roma): c’est une auberge au design moderne et coloré situé en plein cœur de la Roma au coin de la jolie plaza Luis Cabrera. Les dortoirs et chambres privées sont propres, bon wifi partout, accès à la cuisine, terrasse sur le toit qui offre une belle vue sur les environs et petit déjeuner inclus. Idéal pour les petits budgets dans le quartier de La Roma. À partir de seulement 8€ en dortoir et 30€ pour une chambre!
  • Casa Colima (Roma): si vous avez un peu plus de budget, voici une belle maison d’hôte située dans un bâtiment de style français du début du 20e siècle, typique du quartier de La Roma. Les chambres sont spacieuses et lumineuses avec un lit douillet et une salle de bain moderne. À partir de seulement 50€ la nuit
  • Boutique Hotel Parque Mexico (Condesa): un hôtel de charme avec beaucoup de personnalité et une ambiance chaleureuse, situé face au Parc Mexico. C’est une très belle option pour les couples qui permet de soigner son budget. Les petits détails font toute la différence ici comme les chambres parfumées aux essences naturelles et le shot de mezcal en arrivant. On y trouve une belle terrasse aménagée sur le toit avec un resto-bar qui accueille des concerts plusieurs fois par semaine. À partir de seulement 67€
  • Hotel Villa Condesa (Condesa): si vous cherchez un hôtel romantique à Mexico, voici un véritable petit oasis de paix au cœur du quartier le plus branché de la ville. C’est une élégante maison où l’on profite avec plaisir des petites terrasses vertes et coins salons décorés avec goût. Les chambres sont spacieuses et moderne, le service est particulièrement attentionné et le petit déjeuner est très bon. À partir de 125€

Guides de Voyage Mexique

Vous partez au Mexique? À lire également

Les meilleurs circuits au Mexique: Notre sélection pour un voyage de rêve sans se ruiner

Tous nos articles sur le Mexique: Retrouvez tous nos guides sur le Mexique!

Entrevue Expat: l’expérience d’une Québécoise à Mexico
5 (100%) 7 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion5 commentaires

  1. Super intéressant! Je pense sérieusement à m’installer dans la ville de Mexico avec mon copain pour environ 6 mois l’année prochaine. Je note pour aller faire un tour car nous sommes tous les deux travailleurs autonomes.

    • Trop cool! Oui, venez faire un tour! D’ici là, nous devrions avoir bâti une bonne communauté de gens – ce qui pourrait être intéressant pour vous! 🙂

    • Bonjour! Avant mon premier voyage ici, j’avais peur que ce soit dangereux. Finalement, je ne me suis pas sentie en danger à aucun moment! Et à ce jour, j’ai perdu mon téléphone dans le super marché et on me l’a rapporté, j’ai échappé mon porte monnaie dans la rue et on me l’a ramené (j’ai eu beaucoup de chance je crois…). Mais d’un autre côté, je me dis que l’on met toute la population du Québec en une seule ville – c’est certain qu’on doit toujours être vigilant!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge