Visiter Coyoacan: Top 15 des lieux à voir absolument!

2

Coyoacan: un quartier incontournable de Mexico

Avec ses rues étroites et petites places, son ambiance bohême, ses belles maisons et espaces fleuris, Coyoacan, où se trouve la maison de Frida Kahlo et Diego Rivera, est non seulement un quartier traditionnel d’une grande importance historique, mais également un des endroits les plus charmants de la ville.

S’il est plutôt tranquille durant la semaine, il se transforme complètement la fin de semaine alors qu’il devient une destination de prédilection des familles venues profiter des rues animées entres les artistes et les vendeurs, des amoureux qui se baladent main dans la main, et des amis à la recherche d’un bar sympa pour prendre un verre en soirée.

Voici mon guide complet de Coyoacan avec mes conseils, les lieux à ne pas manquer à travers le quartier, mes bons plans restos et bar, et mes meilleures recommandations d’hôtels pour tous les budgets!

Que faire et voir à Coyoacan

1. Église San Antonio de Padua

La Capilla de San Antonio de Padua ou Templo de San Antonio Panzacola est une église du 17e siècle de style baroque située juste à côté du Puente de Altillo, un pont en pierre qui passe sur le Rio Magdalena.

Pendant longtemps la chapelle a été le point d’entrée de Coyoacan puisqu’elle est située sur la rue Francisco Sosa qui l’unit au quartier San Angel. C’est donc un excellent point de départ pour une visite de Coyoacan!

chapelle coyoacan mexico
La chapelle de San Antonio de Padua

2. La rue Francisco Sosa

Il est impossible de visiter Coyoacan et ne pas parcourir cette rue. Elle est tranquille, bordée par de superbes maisons (chères) de l’époque coloniale, des cafés avec patio intérieur, des galeries d’art et plusieurs centres culturels accessibles gratuitement.

quartier de coyoacan
Une des maisons anciennes de Coyoacan
coyoacan-mexico
Une des nombreuses petites boutiques sur Francisco Sosa
rue francisco sosa coyoacan
Café bohême sur la rue Francisco Sosa

3. Fonoteca Nacional (FONCA)

Sur Francisco Sosa se trouve un bâtiment historique où vécu le prix nobel de littérature Octavio Paz, qui abrite la phonothèque nationale.

C’est une bibliothèque destinée à préserver et présenter le patrimoine sonore du pays: discours officiels, interviews, radio-feuilletons, musique folklorique, etc. On peut même y découvrir différentes voix de personnages illustres comme Gandhi ou Einstein.

On y trouve même un “jardin sonore”, c’est une sorte de petit parc avec plusieurs arbres et un système audio qui permet de profiter de l’espace avec de la musique de concert, différentes compositions et oeuvres poétiques. La programmation change chaque mois. C’est une activité assez insolite à faire à Coyoacan pour s’immerger dans la culture mexicaine.

  • Adresse: Francisco Sosa 383, Coyoacan. Lun-ven 10h à 19h, sam 10h à 18h. Entrée gratuite. Site web
fonoteca-nacional-coyoacan-mexico
La phonothèque nationale à Coyoacan

4. Le musée national d’aquarelle

Presque en face de la phonothèque, se trouve le Museo Nacional de la Acuarela, le premier musée au monde à être dédié à l’aquarelle.

Fondé par le peintre et aquarelliste Alfredo Guati Rojo Cardenas afin de promouvoir et conserver différents types d’expressions artistiques, et particulièrement les techniques d’aquarelle, on y trouve différentes expositions entièrement gratuites. Il y a également un petit café sur place.

  • Adresse: Salvador Novo 88, Coyoacan. Lun-dim 10h à 18h. Entrée gratuite. Site web
musee-aquarelle-coyoacan-mexico
Le musée d’aquarelle de Coyoacan. Photo du site web.

5. Casa de Cultura Jesus Reyes de Heroles

Parmi les différents centres culturels, celui de Jesus Reyes de Heroles est définitivement un incontournable de Coyoacan.

C’est un beau bâtiment du 19e siècle avec une grande cour intérieure verte, où l’on trouve au fond un joli café-restaurant avec terrasse « Casa Aurelia » (les petits déjeuners sont très bons) et trois galeries d’art “Alfredo Ramos”, “Guillermo Kahlo” et “Miguel Álvarez Acosta.

Mais l’endroit préféré des visiteurs est sans doute la sculpture de Frida Kahlo et Diego Rivera, faite par Juan Carlos Peña. On peut s’assoir sur le banc et prendre une photo!

  • Adresse: Francisco Sosa 202, Coyoacan. Lun-dim 8h à 20h. Entrée gratuite. Site web
jesus reyes de heroles coyoacan
Les jardins du centre culturel Jesus Reyes de Heroles
centre culturel coyoacan
La maison coloniale qui abrite aujourd’hui le centre culturel
statue frida diego coyoacan
Frida et Diego à Coyoacan

6. Plaza Santa Catarina

Située également sur la rue Francisco Sosa, c’est un des endroits les plus charmants de Coyoacan et, selon moi, même de la ville de Mexico.

Avec sa place tranquille aux arbres bercés par le vent, ses banderoles colorées et son église toute jaune, c’est le genre d’endroit qui correspond exactement à l’image que je me fais du Mexique, et où j’adore prendre des photos.

La chapelle a été saccagée durant l’époque de la Guerre de Réforme (19e s.) et la Guerre des Cristeros (début 20e siècle). Il ne reste donc pas beaucoup d’objets de valeur mais on y trouve une peinture de la Virgen de Guadalupe du 17e s, un confessionnal en bois du 17e s, une statue de Santa Catalina de Siena du 16e s, et un tabernacle en bronze et on or.

plaza santa catarina coyoacan
La plaza Santa Catarina, un coup de coeur de Coyoacan!

7. Los Viveros de Coyoacan

Grand parc et arboretum, cet espace vert de 39 hectares est un des poumons de la ville de Mexico.

Ici poussent une vingtaine d’espèces arbres (eucalyptus, frênes, pruniers, poiriers, acacias, pins, ormes, cèdres, nopal, etc.) destinés à la forestation ou la reforestation dans différents coins de la capitale. On estime que depuis sa création, quelques 2 millions d’arbres ont été cultivés à ces fins!

Avec plus de 2km de sentiers, c’est un endroit de prédilection pour les amateurs de jogging. Pour ma part j’ai adoré m’y promener et profiter d’un endroit paisible dans la capitale. Ouvrez les yeux, on y croise de nombreux écureuils!

  • Adresse:  Progreso 1, Coyoacán. Tous les jours 6h-18h. Entrée gratuite.  Site web
viveros-coyoacan
Le parc des Viveros de Coyoacan. Photo Gobierno de la Ciudad de Mexico

8. Plaza Jardin Hidalgo

La Plaza Jardin Hidalgo est la place principale de Coyoacan. C’est d’ailleurs la 2e place la plus visitée de Mexico après le Zocalo. En plus des arbres, jolies fontaines et bancs pour se poser, on y trouve :

  • La Casa Municipal, appelée aussi Casa de Cortes qui fut le siège du 1er gouvernement
  • L’église San Juan Bautista
  • Le Jardin del Centenario avec la Fuente de los Coyotes, une place qui accueille des spectacles (clowns, etc.) les fins de semaines
  • Le Monument à Miguel Hidalgo y Costilla, un des leaders du mouvement d’indépendance du Mexique
  • Le musée national de cultures populaires, un centre culturel dont l’entrée ne coûte que quelques pesos et qui présente les traditions de divers peuples mexicains
jardin centenario coyoacan
La fontaine “de los coyotes” au coeur du Jardin Centenario
eglise-coyoacan-mexico
L’église Saint Jean Baptiste

9. Marché de Coyoacan

Il y a 3 marchés à Coyoacan, mais le marché 89 est le meilleur : on y trouve de tout (souvenirs, aliments, plats préparés, piñata, etc.) et il est mieux organisé que les autres. Je me suis perdue avec plaisir à travers ses nombreuses allées, surtout – je dois bien l’admettre -, car je n’ai pas du tout le sens de l’orientation. Ce qui est certain, c’est que c’est un incontournable de Coyoacan.

Juste en face on trouve le Jardin Allende, un parc charmant où des artistes exposent leurs toiles. Lors de mon passage, plusieurs personnes âgées étaient en train de danser, c’était absolument adorable!

mercado-coyoacan
Le marché 89 de Coyoacan
marche coyoacan
Les remèdes miracles du marché de Coyoacan
parc allende coyoacan
Le parc Allende, en face du marché

10. Musée de Frida Kahlo

S’il y a bien un musée à voir à absolument à Coyoacan, c’est bien celui ci! Le musée de Frida Kahlo, communément appelée la “Casa Azul” du à sa façade bleue, est une maison-musée historique dédiée à la vie et à l’œuvre de Frida. Elle est née dans cette maison, y a grandi et y a vécu avec son mari Diego Rivera. Elle y est décédée en 1954. Ses cendres se trouvent dans une urne avec la forme de son visage, posée sur son lit.

On y trouve une collection du travail de Frida, Diego et d’autres artistes, ainsi que toutes sortes d’objets qui appartenaient au couple (art, photos, artefacts préhispaniques, etc.) en plus de pouvoir visiter les différentes salles de la maison qui sont restées fidèles à leur état d’origine.

Il faut savoir que c’est le musée le plus visité de Coyoacan et un des plus populaires de la ville de Mexico, il y a donc toujours une file d’attente (et parfois, elle est très longue!). Pour visiter la maison de Frida Kahlo je vous suggère vivement d’acheter vos billets en ligne. C’est pour une heure et une date précise, mais ça en vaut vraiment la peine pour éviter d’attendre!

  • Adresse:  Londres 24, Coyoacan. Mar 10h-17h30, mer 11h-17h30, jeudi-dim 10h-17h30. Entrée 230$MXN en semaine ou 250$MXN la fin de semaine. Permis de prendre des photos (sans flash) 30$MXN. Site web
musee-frida-kahlo
La Casa Azul de Frida à Coyoacan

11. Musée de Leon Trotsky

Après la Casa Azul, le prochain arrêt logique est la maison musée de Trotsky, qui fut la dernière demeure de ce dernier.

Le révolutionnaire et homme politique russe en exil fut accueilli en 1937 par le président mexicain Lazaro Cardenas qui lui offrit l’asile politique. Il s’installa peu de temps après avec sa femme, Natalia Sedova, chez Frida Kahlo et Diego Rivera.

Il développa une liaison avec Frida, ce qui créa de nombreuses tensions entre les couples et il décida donc de s’installer en 1939 dans une maison proche. C’est là qu’il sera assassiné en 1940 par un agent de Staline.

Dans le musée, on découvre bien sûr sa maison –et on remarque à quel point elle était très bien protégée! – avec divers objets qui lui ont appartenu, des photos de famille, on en apprend plus sur sa vie de révolutionnaire. C’est ici que reposent ses cendres et ceux de sa femme.

L’édifice accueille également des salles d’exposition et une librairie de littérature de gauche.

  • Adresse:  Río Churubusco 410, Coyoacán. Mar-dim 10h-17h. Entrée 40$MXN. Permis de prendre des photos 15$MXN. Site web
musee-trotsky-mexico
Façade du musée Trotsky à Coyoacan. Photo Thelma Datter

12. Plaza de la Conchita

À seulement quelques coins de rue de la place principale, la Plaza de la Conchita  ou de la « Inmaculada Concepcion » est une autre jolie place de Coyoacan, qui accueille le plus vieil édifice chrétien de la Nouvelle Espagne. C’est donc un lieu d’une grande importance historique pour la capitale, mais également pour le pays.

Elle fut construite au 16e siècle sous les ordres du conquistador Hernan Cortes et c’est ici que fut célébrée une des premières messes de la région. Des fouilles effectuées en 2013 ont démontrées qu’elle a bâtie sur un site cérémoniel toltèque.

L’église est de style tequitqui, un mélange d’architecture baroque et d’éléments indigènes. Après plusieurs années de restauration (très réussie!) elle a rouvert ses portes au public et on peut assister à la messe le dimanche à 10h30. Je vous recommande vraiment Avellaneda (40-A, Hidalgo) à quelques pas de la place, un endroit charmant pour prendre un café!

Juste en face se trouve également le Parc Frida Kahlo dédié à l’artiste. On y trouve une sculpture en bronze de taille réelle représentant Frida habillée en costume traditionnel de Tehuantepec (Oaxaca).

plaza-conchita-coyoacan
L’église de la Conchita à Coyoacan. Photo Centro de Coyoacan

13. Le Musée national des Interventions

Le museo nacional de las Intervenciones est installé dans l’ancien couvent de Churubusco (16e siècle) et qui est consacré à l’histoire du couvent et aux différentes interventions étrangères depuis l’indépendance du Mexique en 1821, à travers 10 salles: Espagne (1829), France (1838-1839, 1862-1867) et États-Unis (1846-1848, 1914, 1916).

  • Adresse:  20 de Agosto s/n, Coyoacán. Mar-dim 9h-18h. Entrée 70$MXN.  Site web
musee-interventions-coyoacan
Le musée des interventions. Photo Thelma Datter

14. Museo Anahuacalli

Toujours à Coyoacan, mais situé plus loin du coeur touristique du quartier se trouve le musée Anahuacalli dans un bâtiment construit en pierre volcanique noire rappelant la forme d’un temple pyramidal mésoaméricain.

L’espace a été conçu par Diego Rivera pour abriter sa collection d’art préhispanique. C’est une des collections les plus importantes du Mexique avec de nombreux artefacts des civilisations de Teotihuacan, olmèques, toltèques, nahuas, zapotèques et du nord-ouest du Mexique.

On trouve également 2500 pièces d’art populaire de différentes régions du pays: Guanajuato, Oaxaca, Morelos, Zacatecas, Chiapas, Puebla et Veracruz

Un étage présente également 16 croquis de murales de Diego Rivera. La terrasse du musée présente une vue intéressante sur le Pedregal, une coulée de lave qui donne un caractère très particulier au paysage.

  • Adresse:  Museo 150, Coyoacán. Mar-dim 11h-17h30. Entrée 90$MXN.  Site web
musee anahuacalli coyoacan
La façade du Musée Anahuacalli. Photo du site web.

15. Estadio Azteca

C’est un attrait de Coyoacan d’un tout autre genre, mais les fans de foot seront comblés: l’Estadio Azteca est un des plus célèbres au monde!

Construit en 1966 pour accueillir jusqu’à 100 000 partisans, il est le seul stade au monde à pouvoir se targuer d’avoir accueilli 2 finales de la coupe du monde de la FIFA, celle de 1970 (Italie-Brésil avec Pelé) et celle de 1986 (Allemagne – Argentine avec Maradona)

Pour assister à un match de l’équipe de Mexico (Club America), ou l’équipe nationale mexicaine, vous pouvez  regarder le site  officiel du stade.

Sinon vous pouvez également participer à une visite guidée du stade qui vous mènera à travers le couloir des joueurs, la salle de presse, le vestiaire et autres installations.

C’est aussi une bonne activité à faire à Mexico avec des enfants car on y trouve une salle de jeux, une tyrolienne et un petit terrain de foot.

  • Adresse: Calz. de Tlalpan 3465, Coyoacán
stade-azteca-mexico
Le stade Azteca. Photo Ralf Peter Reimann

Où dormir à Coyoacan?

  • La Casita de Coyoacan : c’est une maison d’hôte charmante, située sur une rue calme proche de la Maison de Frida. Le petit déjeuner est très bon, avec un mélange de produits américains et mexicains et la terrasse sur le toit est un endroit idéal pour se détendre. C’est la meilleure adresse pour dormir pas cher à Coyoacan, un quartier qui présente normalement des prix assez élevés. À partir de seulement 38 euros la nuit!
  • Casa Moctezumasi vous avez plus de budget, je vous recommande cet hébergement élégant à prix compétitif, idéal pour un voyage en couple. C’est une casona typique de Coyoacan qui a été rénovée avec goût. On y trouve des maisonnettes et des studios, tous avec coin salon et kitchenette. Le jardin est très agréable et des vélos sont mis à disposition des invités. À partir de seulement 76 euros
  • Hache 21 c’est l’option idéale pour un séjour haut de gamme à Coyoacan. Situé au cœur du quartier, à quelques pas de la place centrale, c’est un petit hôtel exclusif qui propose des studios modernes très confortables avec une literie haut de gamme, des lits kings, avec terrasse ou balcon. À partir de 112 euros la nuit

Comment visiter Coyoacan?

Sachez que, de jour, Coyoacan est sécuritaire et vous pouvez vous promener sans problème dans les rues du centre.

Si vous ne voulez pas vous soucier de l’organisation et du transport, la meilleure option est certainement de prendre une visite guidée d’une journée de Coyoacan, qui inclut également un tour en bateau sur les canaux de Xochimilco.

Finalement, pour un survol rapide de Coyoacan, Estacion Mexico propose des Free Walking Tours d’environ 2h à travers le centre. Départ tous les jours à 15h, rendez-vous à la billetterie du métro Viveros-Derechos Humanos.

Où manger et boire à Coyoacan?

Faites un tour au Cafe El Jarocho, un café traditionnel fondé à Coyoacan dans les années 50, il compte aujourd’hui plusieurs succursales à travers la ville et fait la fierté des locaux. Ici, pas de chaises et de tables, mais il y a toujours une file d’attente pour goûter à ce bon café noir de la région de Veracruz.

Je vous recommande de faire un tour à Cantina La Guadalupana (Higuera 2, Coyoacan) qui était fréquentée par Frida et Diego. Il a ouvert ses protes en 1932 et a conservé son charme authentique et des prix convenables.

Pour manger à petit budget, direction Tostadas de Coyoacan, un kiosque tout simple au marché en face du Parque Allende, qui propose des tostadas savoureuses entre 25 et 35$MXN. J’ai particulièrement aimé celle de cochinita et celle au thon.

Avec un peu plus de budget, faites un tour à Meson Antigua Santa Catarina (Jardín Sta Catarina 6, Coyoacan) J’y suis entrée par hasard pour me réfugier de la pluie. Rendez vous directement au dernier étage qui offre une belle vue sur la place Santa Catarina. La carte propose plusieurs plats typiques mexicains à prix corrects pour Coyoacan, j’ai trouvé le service un peu lent mais agréable.

Située sur la jolie rue Francisco Sosa, vous pouvez également faire un tour à La Pause (Francisco Sosa 287, Coyoacan). C’est un restaurant plutôt chic, où l’on peut tout aussi prendre un café avec une pâtisserie qu’un repas typique, le tout dans une ambiance romantique entre sa cour et son jardin fleuris.

Pour prendre un verre à Coyoacan, je recommande sans hésiter Mezcalero (Caballo Calco 14, Coyoacan). Situé à deux pas de la place principale de Coyoacan, c’est un resto-bar avec terrasse, un service vraiment sympa, et une ambiance jeune où l’on peut discuter sans devoir crier. C’est ici que je me suis réconciliée avec le mezcal alors qu’on y trouve une bonne carte dédiée à cet alcool d’agave, seul ou en cocktail.

Comment se rendre à Coyoacan?

Il y a plusieurs façons de se rendre au centre de Coyoacan (je précise, car Coyoacan est grand). Voici mes 3 suggestions  pour arriver en métro:

  • Prendre la ligne 3 du métro (verte), descendre à la station Viveros-Derechos Humanos. Il y a un bus qui va au centre de Coyoacan (5 min) ou vous pouvez marcher 30 minutes. C’est pour moi la meilleure option : marchez d’abord sur Universidad jusqu’à la Chapelle de San Antonio de Padua, puis longez la rue Francisco Sosa jusqu’au Jardin Hidalgo.
  • Prendre la ligne 3 du métro (vert), descendre à la station Coyoacan. Prendre un bus qui va en direction du centre de Coyoacan (10 min)
  • Prendre la ligne 2 du métro (ligne bleue) et descendre à la station General Anaya. Prendre la sortie vers la rue 20 de Agosto, et il y a un bus qui va au centre de Coyoacan (5 à 10 min)

Carte de Coyoacan

Voici une carte pratique de Coyoacan avec les attraits, les restaurants et mes recommendations d’hôtels à Coyoacan pour vous aider à mieux vous situer.

Photo d’entête: Christopher Rose; Photo Pinterest: Flikr

Guides de Voyage Mexique

Vous partez au Mexique? À lire également

Tous nos articles sur le Mexique sont ici: Retrouvez tous nos guides sur le Mexique!

Vous utilisez Pinterest? Voici l’image à pinner!

coyoacan-mexico

Visiter Coyoacan: Top 15 des lieux à voir absolument!
5 (100%) 42 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion2 commentaires

  1. Très intéressant cet article, il reflète bien ce que j’ai vu à Coyoacan il y a quelques mois lors de mon voyage à Mexico, mais je me rends compte qu’il y a toute une partie qui m’a échappée.
    Beaucoup d’animation, de vie, mais sans le chaos typique de la capitale, un vrai charme. Bonne continuation,

    • Merci Johanne!
      Effectivement c’est qu’il y a beaucoup à voir. Le principal finalement, ce n’est pas de tout faire, c’est de bien profiter de l’ambiance. 🙂

Laisser un commentaire

CommentLuv badge