Agua de Vid : un vent de nouveauté souffle sur la Vallée de Guadalupe

2

Une expérience complète à Ensenada

La Vallée de Guadalupe au Mexique est une région magnifique avec ses nombreux vignobles qui produisent de bons vins et des restaurants de chefs réputés à travers le pays.

La région a été préservée du tourisme de masse grâce entre autre à son accessibilité relativement limitée. En effet, il faut forcément avoir une voiture pour se déplacer, et comme les routes ne sont pas pavées, elles ne sont pas adaptées à tous les types de véhicules et de conducteurs. De mon point de vue, ça fait partie de l’aventure.

Bien sûr, ce n’est pas la seule raison! Ici, comme partout ailleurs, profiter de ce type d’expérience haut de gamme en Basse-Californie représente un budget conséquent, qui est loin d’être à la portée de tous les voyageurs.

Une nouvelle réalité vient remettre en question l’offre actuelle : le vin intéresse de plus en plus de jeunes qui veulent découvrir les bons produits du terroir mexicain, mais qui n’ont pas le même budget que les retraités, et ne recherchent pas la même ambiance.

Agua de Vid est arrivé au bon moment. Ce tout nouveau complexe touristique vient bousculer l’offre de la région en visant un éventail plus large de voyageurs.

J’ai eu l’occasion de discuter avec Enrique, le gérant, autour d’une bière et il m’a expliqué: « à partir de 18h-19h, il n’y a plus rien à faire dans la Vallée de Guadalupe. Tout ferme et c’est bien dommage pour ceux qui veulent continuer d’en profiter! C’est pourquoi on veut offrir un lieu pour manger, boire un verre, écouter la musique. »

J’ai rapidement compris qu’ils avaient visé juste en y mettant les pieds pour la première fois un vendredi soir : son restaurant Pancracia faisait salle comble…sur ses deux étages! La fiesta battait aussi son plein au bar lounge le toit, La Tintorera. Tout le monde dansait, riait, le DJ avait l’air de passer un bon moment. Ça faisait une éternité que je n’avais pas mis les pieds dans un bar où tout respirait la bonne humeur, peut être même de l’insouciance. Jusque là, je n’avais pas remarqué à quel point ça me manquait.

Hôtel-boutique

Côté hébergement, on trouve un hôtel-boutique de 24 chambres.

Elles ressemblent à des containers en béton, avec un intérieur moderne au design industriel-chic entre touches de métal et bois, tuyaux apparents, et un joli carrelage coloré dans la salle de bain.

Une fois la nuit tombée, les étoiles envahissent le ciel de la vallée et offrent un magnifique spectacle à celui ou celle qui prend le temps de lever les yeux.

Grâce aux grandes fenêtres de la chambre, j’ai pu continuer de les observer depuis le grand lit moelleux: difficile d’imaginer une meilleure façon de s’endormir!

La nuitée à l’hôtel Agua de Vid inclut le petit déjeuner continental (8h30 à 14h) avec pain, oeufs brouillés avec parmesan, bacon, tomate, hot cakes maison ou bol de fruits.

hotel agua de vid
Hotel Agua de Vid. Photo Karla Acosta
chambre agua de vid
Ma chambre à Agua de Vid. Photo Karla Acosta
salle de bain agua de vid
La salle de bain d’Agua de Vid. Photo Karla Acosta

Auberge de jeunesse

Un peu plus loin sur le terrain d’Agua de Vid se dresse une grande nouveauté dans la région: Zingaro, qui est la première auberge de jeunesse dans la Vallée de Guadalupe, de style glamping, avec bar et feu de camp.

Ce sont 11 chambres (4 privées et 7 à partager) à des prix accessibles à ceux qui voyagent avec un budget plus restreint, une nouvelle offre qui permettra de démocratiser l’accès à cette magnifique région, qui est traditionnellement haut de gamme.

zingaro hostal valle de guadalupe
Zingaro Hostal. Photo: Booking

Le restaurant Pancracia

Pendant mon séjour dans la Vallée de Guadalupe, j’ai eu l’occasion de passer quelques nuits à Agua de Vid et de manger à son restaurant Pancracia, observant la faune changer selon le moment de la journée: les amoureux prennent leur petit-déjeuner après une nuit à l’hôtel, les familles viennent pour profiter des options plus variées qu’ailleurs (qui plaisent aux enfants!) comme les hamburgers ou les pâtes, alors que les touristes goûtent aux plats plus raffinés entre les visites aux vignobles, et les amis viennent se détendre autour d’une coupe de vin ou d’une bière artisanale.

On se trouve dans un grand espace ouvert, industriel-chic, décoré avec des matériaux récupérés suite à la construction du site.

pancracia-agua-de-vid
Le restaurant Pancracia. Photo Karla Acosta

C’est le jeune chef Diego Zavala qui est aux commandes, dont le dynamisme se reflète dans la carte: une cuisine basse-californienne contemporaine aux influences méditerranéenne et orientale.

chef-diego-zavala
Le chef de Pancracia, Diego Zavala. Photo Karla Acosta

Le pulpo tatemado y chicharron de tinta de calamar (pieuvre avec un croustillant d’encre de calmar) a été mon mon grand favori, tout comme les sopes de res avec une base de tortilla légèrement croquante et sa garniture de jaret de boeuf effiloché, coriandre, une pointe piquante. Pour une bouchée à partager je recommanderais les gyosas de puerco y res:  porc et boeuf, coriandre, une peu de gingembre et piment serrano, sauce matcha et ail fermenté avec du miel. Ou encore les portobellos rellenos avec avocat, 4 piments et huile d’avocat fumée.

sopes-de-res-restaurante-pancracia
Les sopes de res du restaurant Pancracia. Photo Karla Acosta

Impossible de passer à côté du dessert. J’ai été impressionnée par le jeu de couleurs et textures de mon choix: terre de cannelle, fraises macérées dans du thé noir, meringue de liqueur de rose, coulis de betterave, sorbet de framboise, biscuit de bleuet.

postre-pancracia-agua-de-vid
Photo Karla Acosta

Mais la carte du petit-déjeuner est aussi intéresssante. En plus de celui inclus avec la nuitée à l’hôtel qui m’a paru très bon, il y a plusieurs options sucrées et salées entre 110$MXn et 180$MXN.

Pour goûter à un classique mexicain, il faut essayer les chilaquiles avec salsa rouge ou verte, crème sûre, coriandre, ciboulette, et oeuf.

Sinon les oeufs bénédictines – dont je suis une grande fan – sont bien exécutés, avec une sauce hollandaise réussie, un peu de ciboulette et paprika, bacon, le tout présenté sur du pain maison. Plus consistant, le croque-madame est aussi très bon, avec fromage munster, jambon fumé, une sauce bechamel de fromage bleu, surmonté d’un oeuf avec huile de truffe noire.

Côté sucré mon coup de coeur revient aux hot cakes,  avec leur crème fouttée maison faite avec fromage à la crème , petits fruits et basilic, avec une bonne touche de cannelle. Le résultat est étonnamment léger!

chilaquiles-mexique
Les chilaquiles. Photo Karla Acosta
desayuno-pancracia-agua-de-vid
Le petit-déjeuner au restaurant Pancracia à Agua de Vid. Photo Karla Acosta

Ce que je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer, c’est leur brunch du dimanche (299$MXN avec mimosa), posée sur la terrasse avec le DJ. Justement, je me cherchais une bonne excuse pour y retourner.

Agua de Vid

Facebook / Instagram / Site web

  • Tél: +52 1 646 342 3364
  • Adresse: Parcela 69, Ejido el Porvenir, Ejido El Porvenir, Basse-Californie, Mexique

Guides de Voyage Mexique

Vous partez au Mexique? À lire également

Les meilleurs circuits au Mexique: Notre sélection pour un voyage de rêve sans se ruiner

Tous nos articles sur le Mexique: Retrouvez tous nos guides sur le Mexique!

Agua de Vid : un vent de nouveauté souffle sur la Vallée de Guadalupe
5 (100%) 2 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

Discussion2 commentaires

  1. Ils sont si bons les vins Mexicains ? On n’a jamais goûté, il faut qu’on ajoute ça à notre liste des choses à faire au Mexique 🙂

    • Eh bien moi même je ne savais pas que le Mexique était producteur de vin avant d’arriver dans la ville de Mexico l’année passée et découvrir de très bons produits. Cette année j’ai eu la chance de visiter les vignobles et je suis vraiment tombée amoureuse de la région, c’est là qu’on comprend aussi le coût (assez élevé) puisque le marché assez limité (et tant mieux!). Je compte bientôt faire un article sur mes vins mexicains préférés 🙂

Laisser un commentaire