La Huaca Pucllana, 1600 ans au coeur de Lima

2

Un site archéologique incontournable

La Huaca Pucllana, je voulais la voir depuis longtemps. Parfaite excuse cette fois-ci, mon hôtel Pucllana Lodge était situé à deux pas du site. Construit il y a environ 1600 ans par la civilisation Lima, ce site fut révélé il n’y a que 20-30 ans. Ce n’était avant qu’une butte où les gens venaient faire du motocross ou jouer au soccer. Principalement religieux (de nombreux rituels s’y déroulaient), mais également administratif, le site était composé d’une pyramide principale et de quelques autres petites constructions autour.

La visite guidée pourrait être un peu plus poussée au niveau de chaque arrêt, mais c’est un bon survol pour commencer. On apprend ici qu’on y voue un culte à la déesse de la mer. On l’observe entre autre à travers les motifs liés à la mer (des vagues, etc.) retrouvés sur les vases. Il faut savoir qu’ici, lors d’une nouvelle construction, on cassait des petits vases. Voilà, certaines cultures enterraient des fœtus de lama, d’autres des poteries, mais c’est le même principe. Fait intéressant, on consommait du requin lors des banquets rituels pour faire honneur à la mer.

Tout ici est fait en adobe, soit de la terre, mélangée avec de l’eau qui était amenée par des canaux d’irrigation. Chaque morceau était fait à la main, et prenait de 2-3 jours à 2-3 semaines pour sécher selon la saison. Tous les adobes sont verticaux, avec un petit espace entre les morceaux pour prévenir l’effondrement en cas de tremblement de terre.

voyage perou lima pucllana

À la culture Lima succéda la culture Wari, originaire d’Ayacucho. Sur la Plaza de los Ancestros, on nous montre une tombe où étaient enterrés un homme, une femme et trois bébés sacrifiés. Selon leur croyance, après la mort arrivait un autre monde et il fallait un bon guide pour savoir commencer avancer. Les bébés étaient considérés comme purs et donc proche du divin. Donc lorsqu’un membre d’une famille riche mourrait, on choisissait un bébé d’une famille pauvre (tiens donc, surprenant) et on l’exécutait de façon assez brutale avant de l’enterrer dans la même tombe.  Je vous épargne les détails, vous en apprendrez plus sur le site.

voyage perou huaca tombe

On apprend également que des filles/femmes entre 12 et 25 ans – ayant obligatoirement été mères- étaient sacrifiées ici.  Plutôt étonnant, alors que dans la majorité des cultures c’étaient des vierges qui étaient offertes. Il faut savoir que c’était un grand honneur pour elles et leur famille.  La guide ne mentionne pas le mode d’exécution pour ne pas choquer les âmes sensibles, mais si vous lui demandez, elle vous expliquera sans problème. Disons que c’était..assez complexe.

Arriva ensuite la culture Yschma, qui sacrifiait plutôt des crapauds. Il paraît que c’est donc à cause de ça qu’il n’y a plus de crapauds à Lima. Ha!

On trouve une zone de culture qui a été recréée avec camote (patate douce), frijol (haricots), quinoa et d’autres produits, dont l’arbre du fameux lucuma, un fruit très apprécié des Péruviens.

voyage perou pucllana lima

Juste à côté, on trouve des canards, des cuy (dont un bébé!) et des lamas.

voyage perou huaca animaux

Le chien péruvien ou perro peruano sin pelo est protégé par l’État. Fait intéressant que je ne savais pas, tous les sites touristiques sont obligés d’héberger au moins un chien péruvien. Certes, il est assez particulier car il n’a aucun poil, mais il a un caractère très doux, n’a pas d’odeur de chien  et est, forcément, hypo-allergène.

voyage perou chien peruvien

De nouvelles découvertes ont été faites il y a un an et les excavations continuent . D’ailleurs la guide m’a dit ” au Pérou, il y a toujours du travail pour les archéologues, et bien au delà de la retraite”. Ça, je veux bien le croire!

Manger à la Huaca Pucllana ou pas?

Il y a un resto à la Huaca Pucllana avec vue sur la pyramide illuminée. C’est vrai, ça vaut le coup d’œil, mais tout le monde s’entend pour dire que niveau qualité/prix il y a beaucoup mieux. J’ai donc préféré suivre les conseils restos de Miguel de l’hôtel et y retourner  juste pour prendre un verre. Il faut d’ailleurs savoir qu’il faut payer 14 soles, juste pour le couvert, ce qui n’est pas le cas si on ne prend qu’un cocktail et une bouchée, par exemple. Ça monte vite 😉

Après un bon repas de poulet grillé, nous sommes revenus au resto du site. Être confortablement assise sur un des sofas blancs en regardant la Huaca m’a paru même plus sympathique que sur une table.

voyage perou huaca pucllana

Les cocktails tournent autour de 18-20 soles. Ils ont plusieurs “macerados” de pisco (pisco macéré dans des fruits, ou de la coca, etc) à 20 soles.

voyage perou huaca pucllana resto
Deux hommes assoiffés et impatients de recevoir leur verre

De mon côté, je me suis laissée tenter par un macerado à la cannelle, délicat et rafraîchissant. Pour avoir goûté au maracuya sour de mon ami, il était particulièrement réussi, avec une belle mousse épaisse. Je le recommande !

voyage perou huaca pucllana restaurant

 

Visiter la Huaca Pucllana à Lima

  • Visite guidée de jour: mercredi à lundi, de 9h à 17h. Entrée: 12 soles adulte ou enfants de moins de 12 ans et étudiants (université) 6 soles
  • Visite guidée de nuit: mercredi à dimanche 19h à 22h. Entrée 15 soles ou enfants de moins de 12 ans 7.5 soles
  • Les visites se font en anglais ou en espagnol.
  • Adresse: Calle General Borgoño, cuadra 8
  • Site web http://huacapucllanamiraflores.pe/
La Huaca Pucllana, 1600 ans au coeur de Lima
5 (100%) 1 vote

Montréalaise de naissance, je suis passionnée par les voyages, la bonne bouffe et les lamas. À la fois bloggeuse pour Voyage Pérou et journaliste pour La Métropole, un magazine en ligne et une publication mensuelle, je pars constamment à la chasse des meilleurs restaurants et des destinations à découvrir.

Discussion2 commentaires

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Toi aussi tu aimes les lamas?