Visiter Campeche au Mexique: tout savoir sur cette ville encore méconnue!

1

Que faire et que voir à Campeche

« Tu verras, en une journée tu auras fait le tour de Campeche. »

C’est sur ce glorieux commentaire que j’ai quitté Mérida pour me rendre à Campeche, cette ville dont on ne parle presque jamais, qui est la capitale de l’état de Campeche, voisin du Yucatan.

Heureusement, le temps m’a appris à ne jamais porter trop d’attention à l’opinion des autres, qu’il soit positif ou négatif. Ce n’est pas par snobisme, mais le déroulement d’un voyage dépend d’une série d’éléments dont la combinaison est absolument unique. Tout n’est que perception, coïncidences et circonstances : il est donc impossible qu’une même expérience soit applicable à quelqu’un d’autre, à un autre moment.

Finalement, je suis restée deux semaines à Campeche, charmée par la tranquillité de sa vieille ville fortifiée, déclarée Patrimoine culturel de l’Humanité par l’Unesco, en me faisant un devoir de prouver qu’elle mérite plus qu’une journée de visite.

Voici donc mon guide complet de Campeche, avec les lieux d’intérêt à ne pas manquer, mes suggestions de restaurants, mes recommandations d’hôtels pour tous les budgets et bien sûr mes meilleurs conseils!

Les attraits incontournables

1. Explorer les remparts de la ville

À l’arrivée des Espagnols, l’ancienne ville maya de « Ah Kin Pech » fut détruite pour devenir le plus important port du Yucatan.

De par sa situation stratégique, elle devint la cible de nombreuses attaques de pirates. Pour la protéger, une muraille fut érigée autour de la ville.

Aujourd’hui, le meilleur endroit pour se promener sur la muraille est le Baluarte San Francisco.

On y trouve un petit musée de la piraterie avec les figures historiques importantes et différents objets, mais c’est surtout son accès aux remparts qui en fait un grand incontournable de Campeche : on peut se promener entre le Baluarte San Francisco et le Baluarte San Juan et observer la jolie ville colorée de haut. D’ailleurs, il est intéressant de voir d’un côté la ville coloniale et de l’autre celle qui s’est développée par la suite. Tout un contraste!

  • Visiter le baluarte San Francisco: entrée 15$MXN, lun-ven 8h à 21h, sam-dim 9h à 21h.
rempart campeche
L’entrée du baluarte San Francisco
baluarte san francisco campeche
Les remparts de San Francisco, à Campeche
fortification campeche
À l’intérieur de la muraille, la ville protégée de Campeche
muraille campeche
La vue sur la ville coloniale de Campeche depuis la muraille

2. Le musée de la ville

Situé dans le Baluarte de San Carlos (qui fut le premier rempart de la ville à être construit), le Museo de la Ciudad présente la ville à l’époque coloniale. N’oubliez pas de descender les escaliers pour voir l’ancienne prison et de monter sur la fortification, même si cette portion n’est pas très grande. N’hésitez pas à poser des questions!

  • Visiter le musée de la ville: entrée 20 $MXN, lun-dim 8h à 20h. Coin Calle 63 et Calle 8, Campeche.
baluarte san carlos campeche
La vue depuis le rempart de San Carlos à Campeche

3. Le musée d’architecture maya

Le musée se trouve dans le Baluarte de la Soledad. Il propose une introduction aux différents styles architecturaux mayas (Peten Norte, Río Bec, Chenes et Puuc) en présentant des pièces (stèles, colonnes, sculptures, etc.) provenant de nombreux sites d’importance comme Calakmul et Edzna.

  • Visiter le musée d’architecture maya: entrée 45 $MXN, mar-dim 8h30-17h
musee architecture maya campeche
Le musée d’architecture maya à Campeche. Photo: INAH

4. Place principale (Plaza Independencia)

Impossible de passer à côté car c’est le cœur de la ville! Ici, les Campechanos viennent se poser sur les bancs et discuter. Voici ce qu’il y a à faire et à voir sur la place :

  • La cathédrale
  • Le centre culturel El Palacio,
  • La Casa no6
  • Prendre un café au kiosque du centre
  • Profiter de la musique en live les soirs de fin de semaine
  • Voir la projection « Celebremos Campeche» le vendredi, samedi et dimanche à 20h sur la façade d’El Palacio
  • Prendre le tramway touristique (tranvia, trolley) qui propose un trajet de 45min-1h (100$MXN) à travers les principaux attraits et quartiers de Campeche.
plaza-independencia-campeche
La Place de l’Indépendance, Campeche

5. La Cathédrale

La Catedral de la Purísima Concepción de Campeche est un bâtiment de style baroque avec quelques éléments néoclassiques, qui fut construit entre 1540 et 1760. Son intérieur est finalement assez simple, mais j’ai bien aimé son patio intérieur. Ça vaut le coup d’oeil!

cathedrale-campeche
La cathédrale de Campeche
cathedrale campeche mexique
Le patio de la cathédrale

6. Centre culturel El Palacio

Je suis passée plusieurs fois sans me rendre compte que c’était un musée, alors qu’il est pourtant en pleine place principale.

C’est un musée qui présente plusieurs aspects de la ville de Campeche à travers 4 salles thématiques et quelques 200 objets, ainsi que des projections et des maquettes qui permettent de comprendre l’évolution de la ville.

Mon coup de cœur revient au simulateur de bateau : une activité inusitée, où on se retrouve dans un bateau qui traverse l’océan de Campeche jusqu’en Espagne et fait face à plusieurs dangers entre tempêtes et attaques de pirates. Ça risque d’ailleurs plaire aux enfants!

  • Visiter El Palacio: Entrée gratuite, mar-dim 10h-19h. Visite guidée (optionnelle) à 10h30, 11h30, 12h30, 13h30, 16h, 17h, 18h. Je vous recommande vraiment d’en choisir une avec accès au simulateur de bateau (10h30, 12h30, 16 et 18h).
centro cultural el palacio campeche
Centre culturel El Palacio à Campeche

7. Centre culturel Casa no6

On se trouve ici dans une maison typique d’une famille de la haute société de l’époque coloniale et on découvre l’intérieur tel qu’il devait l’être au 19e siècle avec la chambre, le salon, le bureau, ainsi que son patio intérieur aux arcs mauresques ornés de jolis vitraux colorés.

  • Visiter la Casa no6: entrée 20 $MEX, Lun-ven 8h à 21h, sam-dim 9h à 21h. Je vous recommande la visite guidée (gratuite, optionnelle) pour comprendre un peu plus les lieux, même si c’est un survol très rapide.
casa no 6 campeche
La chambre de la Casa No 6 à Campeche

8. Se promener dans les rues

Non seulement il est facile de marcher – et franchement impossible de se perdre- à travers la vieille ville de Campeche qui a conservé son tracé colonial très linéaire, mais il est très agréable de découvrir ses  façades colorées qui ont conservé les couleurs d’antan, vert, jaune, rose…

Perdez-vous au hasard des rues, et profitez-en pour voir :

  • Iglesia del dulce nombre de Jesus: la première chose que j’ai pensé en voyant l’église, c’est qu’elle est exactement comme on s’imagine une église mexicaine, avec ses petits clochers et sa façade uniforme. Au coin de la Calle 55 et la Calle 12
  • Iglesia San Jose : elle est facilement reconnaissable grâce à sa belle façade tapissée d’azulejos (carreaux de faïencedécorés). Aujourd’hui, l’église rassemble des artisans venus vendre leurs œuvres. Ouvert de 10h à 20h. Au coin de Calle 10 et Calle 63.
  • Iglesia San Roque ou San Francisquito: construite au 17e siècle, c’est une des plus belles églises de Campeche. Elle présente une façade simple, mais l’intérieur est intéressant avec 5 jolis retables de style baroque. Ouvert tous les jours de 8h à 19h. Coin Calle 12 y Calle 59
  • La Mansion Carvajal : c’est un bâtiment construit au début du 18e siècle, avec une magnifique architecture à l’influence arabe. Son accès est limité car ce sont aujourd’hui des bureaux, mais on peut entrer dans le lobby pour prendre des photos. Sur la Calle 10 entre la 51 et la 53
  • Casa San Pablo: c’est un centre culturel qui propose différentes expositions temporaires à l’année longue, présentant des artistes de Campeche. C’est petit, mais l’accès est libre, profitez en! Calle 59, entre les calles 14 et 16.
  • La Calle 59 : c’est la rue piétonne qui lie la Puerta de Tierra et la Puerta de Mar. Elle est bordée de restaurants, bars et cafés.
  • Baluarte Santiago : c’est l’endroit où se trouve le jardin botanique Xmuch-Haltun. Le terme de « jardin botanique » m’a semblé exagéré vu la taille du jardin (qui se fait en 5 min) mais si vous cherchez un lieu pour vous poser sur un banc entouré de plantes et d’arbres, pourquoi pas! Sinon, passez simplement la porte d’entrée et jetez un coup d’œil, ce sera pareil. Entrée 15 pesos, lun-ven 8h-21h, sam-dim 9h à 21h.

campeche au mexique facade de campeche maison coloniale campeche

eglise-campeche

casa-san-pablo-campeche
Le patio de la Casa San Pablo
jardin-botanique-campeche
Le jardin botanique de Campeche a été créé autour du rempart de Santiago

9. Édifice Cuauhtemoc

Voilà un beau secret caché de Campeche! Ou peut-être n’est-il pas si secret, mais c’est par pur hasard que je l’ai découvert et je n’ai pratiquement trouvé aucune information le concernant.

C’est un superbe édifice (mi 18e -19e siècle) situé au coin de la Place de l’Indépendance. En entrant on trouve un grand patio intérieur occupé par un café, qui offre certes un endroit sympathique pour prendre une pause au frais, mais je vous recommande vraiment de monter au 2e étage.

On trouve d’abord quelques locaux occupés par des entreprises, mais aussi –j’ai cru comprendre- un petit hôtel sans surveillance. En tout cas, personne ne s’est soucié de ma présence, ce qui m’a permis d’explorer un peu l’édifice.

edifice-cuauhtemoc-campeche
Le patio central de l’édifice Cuauhtemoc, au coin de la Place de l’Indépendance de Campeche
cuauhtemoc campeche
Vue sur un des arcs du second patio de l’édifice
edificio cuauhtemoc
On aperçoit les clochers de la cathédrale depuis le patio

10. Le Malecon

C’est une longue promenade de 3,5km face au Golfe du Mexique qui offre l’endroit idéal pour simplement marcher, faire du vélo ou du jogging avec ses différentes voies réservées.

Mais c’est aussi, et surtout, le meilleur endroit pour voir le coucher de soleil!

malecon-campeche
Le Malecon de Campeche

11. Fort San Miguel

Le Fuerte San Miguel est une fortification construite à la fin du 18e s sur la colline de Buena Vista pour contrer la possible invasion de l’Angleterre (qui n’arriva finalement jamais). On y trouve aujourd’hui le musée d’art maya qui abrite de magnifiques pièces comme le masque de jade de Calakmul.

À voir autour de Campeche

Outre son centre historique, il y a plusieurs lieux à voir dans les environs de Campeche. À savoir que certains sites sont proches et d’autres à plusieurs heures: calculez bien votre itinéraire!

12. Edzna

Fondée en 600 av JC, Edzna fut la plus importante cité maya de l’est du Yucatan, ainsi qu’une puissante capitale.

Le site est beaucoup plus petit que Chichen Itza, Calakmul ou même Uxmal, mais il a été tout de même été un de mes coups de cœur des sites archéologiques du Mexique.

En effet comme les bâtiments ne sont que partiellement restaurés et qu’il est très peu connu des touristes, j’ai trouvé qu’il était particulièrement intéressant à explorer!

De plus sa pyramide principale est fascinante avec ses paliers voûtés, très peu commun comme style architectural maya.

  • Visiter Edzna : ne manquez pas mon guide complet d’Edzna avec toutes les infos pratiques et détails sur cet incontournable de Campeche!
pyramide cinq etages
La Pyramide aux Cinq Étages à Edzna

13. Hacienda Uayamon

Hacienda construite au 17e siècle située tout proche d’Edzna, elle devint à son époque une des plus importantes de l’état de Campeche grâce à la variété de sa production (bétail, canne à sucre, maïs, « palo de tinte » un bois utilisé comme teinture, et l’henequen, un agave).

C’est aujourd’hui un hôtel de luxe véritablement magnifique, mais si vous ne voulez pas dormir à l’Hacienda Uayamon, il est aussi possible de visiter les lieux qui ont été très bien préservés et s’imaginer la vie à l’époque coloniale. Ça vaut le coup d’œil!

hacienda-uayamon
L’Hacienda Uayamon. Photo du site web.

14. Ruta Rio Bec

C’est une importante route archéologique du Mexique de 270km qui lie Escarcega et Chetumal dans le Quintana Roo, et où se trouvent de nombreux sites mayas très peu connus des touristes tels que:

  • Becan: incontournable du Rio Bec, Becan renferme des passages secrets à l’intérieur de la Structure VIII, qui étaient probablement utilisés à des fins de cérémonies religieuses. Sympa à explorer! En plus, le site est entouré d’un des plus anciens systèmes défenses de Mésoamérique. Entrée 60 $MXN, gratuit pour les moins de 13 ans
  • Xpujil : le plus important du site est son grand temple avec des tours de 15m de hauteur, le tout dans la réserve de Calakmul. D’ailleurs, dormir à Xpujil est la meilleure option pour découvrir les environs!
  • Chicanna: « Maison de la bouche de serpent » en maya. Le site est caractérisé par la richesse des détails de ses structures, ce qui en fait selon certains chercheurs, un lieu réservé à l’élite. On y trouve 7 structures, dont la Structure II qui est richement décorée avec un énorme masque d’Itzamna, le dieu créateur.
  • Balamku (ou Balan Ku) : « temple du jaguar » en maya, c’est un petit site fameux pour sa grande frise de 17m de long et 2,5m de haut, qui représente l’ordre de l’univers. Inoubliable!
  • Hormiguero: son attrait principal est la Structure II, avec un magnifique masque taillé dans la façade qui représente un jaguar à la mâchoire ouverte, entouré de deux guerriers. Il est vrai que le site est assez petit, mais impressionnant et gratuit. De plus, le gardien est heureux de pouvoir discuter du site avec les visiteurs!

 

  • Visiter la Ruta Rio Bec : en règle générale tous les sites sont ouverts de 8h à 17h. Comme il n’y  pas de bus locaux, l’idéal est de louer une voiture! Le plus pratique est sans doute de dormir à Xpujil où il y a quelques options intéressantes d’hébergement.

15. Calakmul

Calakmul a été mon grand coup de cœur du Mexique!

Le site se mérite : situé dans la réserve de la biosphère du même nom, à la frontière avec le Guatemala, il faut compter 5h l’aller depuis Campeche, mais il en vaut largement la peine!

Avec Tikal et Palenque, Calakmul fut une des plus grandes et plus importantes cités du monde maya. C’est aujourd’hui un site protégé de l’Unesco et un immense terrain de jeu pour les amateurs d’archéologie et même de plein air. Car en effet, le site est magnifiquement bien conservé, il y a très peu de touristes et les multiples structures sont enfouies à travers la forêt ce qui permet de se sentir vraiment comme un explorateur!

De plus, contrairement à d’autres sites archéologiques désormais restreints, on peut monter au sommet des pyramides de Calakmul. Parmi elles, les Structures 1 et 2 sont les grandes vedettes de Calakmul et les plus imposantes du site. Avec ses 50m de hauteur, la Structure 2 est une des plus hautes pyramides du monde maya!

calakmul
La cité maya de Calakmul

16. Santa Rosa Xtampac

Il y a plus de 30 sites « Chenes », un style architectural similaire au Rio Bec. Un des plus notables est Santa Rosa Xtampac, « vieux murs » en maya, qui fut une capitale régionale durant 850 ans.

On y trouve plusieurs éléments plutôt hors du commun pour la région, comme des autels, des stèles où sont gravés des événements importants avec leur date, et des constructions pyramidales liées par un chemin.

  • Visiter Santa Rosa Xtampac: ouvert de 8h à 17h, entrée 45 $MXN
santa-rosa-xtampac
Santa Rosa Xtampac. Photo INAH

17. Becal

C’est une communauté maya située à 2h de Campeche (sur la route vers Mérida au Yucatan) où la majorité de la population vit de l’artisanat.

La grande vedette ici, c’est le chapeau de « Jipi », tissé avec de la fibre de jipijapa, un palmier qui fut importé du Guatemala.

Ces chapeaux s’exportent à travers le Mexique et à l’international : aujourd’hui, Becal produit 68% des chapeaux panama qui se vendent dans le monde!

becal-campeche
La place principale de Becal. Photo: Comision mexicana de filmaciones

18. Isla Aguada

C’est un petit village de pêcheurs qui se trouve entre le Golfe du Mexique et le Laguna de Terminos qui est une aire protégée. On y trouve des plages vierges, idéales pour profiter du soleil et de la mer en toute tranquillité.

Mais on vient également pour observer les dauphins en bateau. La visite vous emmène aussi du côté d’El Arenal, une petite île où se trouvent plusieurs oiseaux marins comme les pélicans, hérons, etc. D’ailleurs on compte dans la réserve pas moins de 279 espèces d’oiseaux!

  • Visiter Isla Aguada: depuis Campeche, il faut compter environ 2h pour s’y rendre. Les pêcheurs qui proposent les tours en bateau de 2h  depuis le muelle (le quai), un tour en bateau coûte autour de 900$MXN (jusqu’à 8 personnes). N’oubliez pas des lunettes et de la crème solaire.
isla-aguada-campeche
Les oiseaux marins d’Isla Aguada. Photo Sofia B

19. Grottes de Xtacumbilxunaan

Traditionnellement, les grottes ont eu beaucoup d’importance pour les mayas, que ce soit comme lieu de cérémonie ou source d’eau naturelle par exemple. Parmi elles, une des plus impressionnantes à visiter à Campeche est Xtacumbilxunaan.

En réalité, c’est plutôt un complexe de grottes, qui représente un des plus importants de la péninsule du Yucatan. Il faut passer par l’entrée, d’une vingtaine de mètres de hauteur, et emprunter une échelle sur quelques 350m. À l’intérieur, on trouve un univers fascinant : temples, centres de cérémonies, étangs, stalactites, stalagmites, et vestiges mayas.

Il faut environ 1h30 pour visiter le site sur 3 étages. Pour pousser l’exploration plus loin, il est possible d’explorer d’autres recoins de la grotte avec un guide et même faire du rappel ou de l’escalade.

  • Visiter Xtacumbilxunaan : il est situé à la frontière entre Campeche et le Yucatan, à un peu moins de deux heures de la ville de Campeche. Le mieux est de louer une voiture ou de prendre un tour depuis Campeche car il n’y a pas de transport public qui s’y rend.

20. Centre écotouristique Ich Ha Lol Xaan

À seulement 23km de la ville de Campeche se trouve Ich Ha Lol Xaan, un centre éco-touristique géré par la communauté de Hampolol dans le but de promouvoir le tourisme durable et la protection de l’environnement.

On peut y faire plusieurs activités, comme observer les espèces locales (tortues, poissons, iguanes, ratons laveurs), nager dans sa petite lagune d’eau douce, faire du kayak dans sa rivière d’eau cristalline, explorer la jungle en marchant sur son pont suspendu ou vivre des émotions fortes en rappel et en tyrolienne.

ich-ha-lol-xaan
L’eau cristalline d’Ich Ha Lol Xaan. Photo: Page Facebook du centre écotouristique.

Combien de temps à Campeche ?

Il est vrai que les attraits du centre historique peuvent se visiter en une journée, mais il y a aussi plusieurs lieux à découvrir dans la région. Voici mes suggestions d’itinéraires à Campeche pour voir un maximum de choses en 1, 2 ou 3 jours:

Visiter Campeche en 1 jour

L’avantage, c’est que le centre se découvre bien à pied car il est relativement petit, mais il ne faudra pas trop traîner si vous voulez voir le maximum de choses en une journée à Campeche.

  • En matinée, dirigez vous au Baluarte San Francisco pour marcher sur les remparts de la ville
  • Continuez vers le Baluarte San Carlos pour visiter le musée de la ville
  • Visitez le musée d’architecture maya
  • Découvrez les attraits de la place principale : la cathédrale, le centre culturel El Palacio et la Casa no6
  • En après midi, après manger, découvrez le site archéologique d’Edzna

Visiter Campeche en 2 jours

En deux jours à Campeche, reprenez le même itinéraire que la première journée.

Pour la 2e journée, il y aurait plusieurs possibilités, mais je vous recommande de loin l’excursion à Calakmul : non seulement le site est d’une grande importance historique, mais il est tout simplement hallucinant!

Il faudra calculer une journée complète, le départ se fait très tôt le matin (5h-6h) et le retour le soir (20h-21h).

Visiter Campeche en 3 jours

En trois jours à Campeche, vous aurez le temps d’avoir un bon panorama de la région. Après Calakmul qui présente une journée bien remplie, vous serez certainement un peu fatigués (mais je le répète: ça vaut le coup!). À l’itinéraire précédant, ajoutez ce programme pour la 3e journée:

  • Rendez vous à Ich Ha Lool Xaan pour vous baigner, vous détendre et vous promener sur le site
  • En après midi, de retour à Campeche vous pourrez en profiter pour vous perdre dans les petites rues colorées et prendre des photos, sans oublier l’édifice Cuauhtemoc.
  • Terminez votre balade par le Malecon pour voir le coucher de soleil!

Si vous avez plus de motivation et cherchez une visite plus active, il vous pouvez également vous rendre à Isla Aguada, les grottes de Xtacumbilxunaan ou Santa Rosa Xtampak.

Où dormir à Campeche

En deux semaines, j’ai eu l’occasion d’essayer différents hébergements sur place. Voici mes 3 coups de cœur d’hôtels à Campeche pour différents budgets, qui offrent un excellent rapport qualité prix :

  • Hotel Rath : j’étais un peu sceptique au moment de ma réservation car il n’y avait encore aucun commentaire sur l’établissement, mais ce fut une belle surprise! Il se trouve face à un parc, non loin d’Uj Arte café, La Pigua et le Jardin botanique. L’hôtel est simple, mais la chambre est jolie, avec tv et air climatisé (un luxe!), et l’accueil était hyper sympathique. Vraiment l’hôtel idéal pour un petit budget! À partir de seulement 25 euros la nuit 
  • Hotel Socaire: c’est mon hôtel préféré de Campeche! En plus d’être parfaitement bien situé au centre historique, l’espace est très joli, avec patios fleuris et piscine, les chambres sont lumineuses, bien décorées, avec de superbes carrelages au sol. Parfait pour un séjour en amoureux ! À partir de seulement 45 euros la nuit
  • Hotel Boutique Casa Don Gustavo : c’est un manoir du 18e siècle qui a été magnifiquement restauré en gardant son cachet d’antan, avec de nombreuses œuvres d’art et des meubles anciens. Les chambres sont d’un confort véritablement haut de gamme avec une grande salle de bain et un petit coin salon. Sur place, piscine et espaces de repos aménagés, musique classique et accueil avec un cocktail. Plusieurs détails qui font la différence. 139 euros la nuit

Où manger à Campeche

  • Pour le petit déjeuner : avec leurs options variées, un bon wifi, des prises électriques et un très joli cadre colonial, Luan (coin Calle 14 et 59) et Sotavento (coin calle 55 et 14, le restaurant de l’hôtel Socaire) sont rapidement devenus mes deux incontournables de Campeche pour manger un bon petit déjeuner et en profiter pour me poser avec mon laptop.
luan-campeche
L’omelette du restaurant Luan à Campeche
sotavento-campeche
Le restaurant Sotavento à Campeche
  • Chocol’Ha : si vous êtes amateur de chocolat, impossible de passer à côté ! Non seulement l’adresse est vraiment jolie, avec ses petites tables et son ambiance mexicaine typique, mais on y trouve une foule d’options chocolatées, chocolat amer, au lait ou avec chili, gâteau, tamal, crêpes, etc. Mais surtout profitez en pour goûter un des nombreux chocolats mexicains de la boutique. J’y ai fait de très bonnes découvertes! Coin calle 59 et 14. Page Facebook
chocol-ha-campeche
Chocol’Ha à Campeche
  • Uj Arte Cafe méga coup de cœur pour cette adresse malheureusement découverte à la toute fin de mon séjour! Le local est le plus beau que j’ai vu à Campeche, coloré, éclectique, décoré avec goût et une pointe humour.  C’est à la fois un café (bon café, petits déj, sandwiches) et un centre culturel alors qu’il accueille des pièces de théâtre, expos, événements vin et fromage, etc. L’accueil est très sympa, n’hésitez pas à poser des questions sur les lieux, ils sont heureux de pouvoir en parler. En prime, il n’est absolument pas touristique, simplement car il est situé à 2 min de marche à l’extérieur du coeur de la zone historique. Un véritable trésor caché : foncez! Calle 10 N. 255 entre 49A et 49 B. Page Facebook
uj-arte-cafe-campeche
Uj Arte Café à Campeche
  • Pour se gâter $$$ : si vous avez un peu plus de budget à accorder à un bon repas, il y a deux adresses qui valent le détour à Campeche. La Parrilla Colonial (calle 59, entre 10 et 8) est un très beau local, décoré avec goût, avec un service excellent, parfait pour une soirée en amoureux. On y trouve plusieurs classiques mexicains, pour ma part j’y ai goûté l’arrachera Monterrey (245 $MXN), une viande de grande qualité, très tendre. Si vous êtes plutôt fruits de mer et poisson, rendez vous à La Pigua (Av. Miguel Alemán #179-A), idéalement le midi. Le décor est plus classique, sans contredit moins touristique, où l’on trouve plutôt les Campechanos aisés. J’ai craqué pour la pieuvre à l’ail (230$MXN), véritablement couverte de fines lamelles d’ail croquant. Leur margarita est aussi très bonne!
parrilla-colonial-campeche
L’arrachera de la Parrilla Colonial à Campeche
la-pigua-campeche
La pieuvre à l’ail du restaurant La Pigua à Campeche

Carte touristique de Campeche

Voici une carte pour vous aider à situer en coup d’oeil tous les attraits incontournables, restos et cafés sympas, et pouvoir organiser au mieux votre visite de Campeche.

Comment se rendre à Campeche

En bus:

  • Depuis Mérida : le trajet dure 2h30, départ chaque heure, j’ai payé 240$MXN avec ADO, mais les prix varient selon l’heure et il y en a donc des moins chers.
  • Depuis Cancun: le trajet dure 6h30, 4 départs par jour, le billet coûte autour de 300$MXN
  • Depuis Mexico: le trajet dure 17h et le prix varie entre 800 et 950$MXN

En avion : l’aéroport international “Alberto Acuña Ongay” se trouve à seulement 10 min du centre de Campeche. Il y a plusieurs vols vers et depuis Mexico (1h50) avec Aeroméxico, Interjet et Vivaaerobus.

Guides de Voyage Mexique

Vous partez au Mexique? À lire également

Tous nos articles sur le Mexique sont ici: Retrouvez tous nos guides sur le Mexique!

Vous utilisez Pinterest? Voici l’image à pinner!

visiter-campeche

Visiter Campeche au Mexique: tout savoir sur cette ville encore méconnue!
5 (100%) 4 votes

Fondatrice et éditrice du magazine Voyage Perou, je suis une grande amoureuse de l’Amérique latine que j’explore avec émerveillement, stylo et caméra à la main. Ma motivation? Réunir le maximum d’information, de bons plans et de conseils pratiques pour vous encourager à partir vous aussi à l’aventure!

DiscussionUn commentaire

Laisser un commentaire

CommentLuv badge