Quel itinéraire pour 2 semaines au Pérou?

20

Le Pérou en 2 semaines

Le Pérou est devenu une destination phare depuis quelques années. Connu principalement pour le Machu Picchu, sa civilisation Inca, et pour son excellente gastronomie, ce pays deux fois et demi plus grand que la France ne cesse d’attirer les curieux. Mais entre les sites historiques et les fabuleux paysages, les possibilités de découvertes sont grandes et il est assez difficile de fixer un itinéraire.

Surtout qu’on fait rapidement face à un problème de taille pour un court voyage: les distances. En effet, les Andes offrent des paysages magnifiques, mais également des routes sinueuses qui sont assez longues à parcourir en bus. À vous de voir si vous préférez sacrifier du temps (bus) ou de l’argent (avion), pour établir l’itinéraire au Pérou qui vous convient le mieux.

Alors : que faire au Pérou en 2 semaines ?

Voici un exemple d’itinéraire de 15 jours au Pérou pour ne rien manquer des incontournables, lors d’un premier voyage.

1ère étape : Lima (2 jours)

Lima est la capitale du pays et le point de passage obligatoire d’un circuit au Pérou. Cette ville qui regroupe à elle seule presque 10 millions d’habitants, soit un tiers de la population totale du pays, fourmille de toute part. Si elle ne semble pas avoir une bonne réputation auprès des guides et des agences étrangères, elle offre pourtant un charme unique, entre ses quartiers traditionnels et son bord de mer, côté Pacifique.

Vous aurez donc la chance de voir d’immanquables couchers de soleil en vous baladant sur le « Malecon », le long des espaces verts bordant la falaise. À Miraflores, il ne faut pas manquer la Huaca Pucllana. Cette pyramide de 1600 ans qui a vu défiler 4 civilisations précolombiennes, a été dévoilée il y à peine 30 ans en plein cœur du quartier. Les visites  – obligatoirement guidées- se font généralement de jour, mais depuis peu, également de nuit. Illuminée, elle est magnifique.

Faites également un saut au Mercado de Surquillo, à quelques pas du Parque Kennedy. Entres fruits, légumes, noix, et herbes, on y trouve un bel échantillon de la variété des produits péruviens, de la côte à la jungle, en passant par les Andes. C’est aussi l’endroit parfait pour prendre un jus de fruit frais et partager un menu du jour généreux et à bas prix.

que faire a lima perou
Le Mercado de Surquillo, à Lima. Photo Tomas Sobek

Barranco, le quartier adjacent, est le plus charmant de la ville. Considéré comme le quartier bohême, c’est l’endroit parfait pour se perdre dans les rues, entre façades colorées, casonas typiques et street art, et profiter de la vie locale alors que de plus en plus de jolies adresses, cafés, restaurants, galeries, ouvrent leurs portes. Le soir, c’est d’ailleurs l’endroit préféré des Liméniens pour aller prendre un verre.

barranco lima
Le Street Art à Barranco. Photo Mel Patterson

À cela, ajoutez le centre historique avec sa Plaza de Armas où se trouve la grande cathédrale de Lima, et à quelques coins de rue, l’immanquable Monasterio San Francisco et ses catacombes. En après-midi, n’hésitez pas à visiter le Museo Larco, mon grand favori de la ville, qui présente une magnifique collection d’objets précolombiens. Sa terrasse verte, entourée d’un jardin fleuri, est parfaite pour prendre un pisco sour ou un chilcano en soirée.

Mais Lima doit se vivre à travers la nourriture, d’ailleurs c’est le sujet favori de tous! Ce n’est pas pour rien qu’elle a été désignée capitale gastronomique d’Amérique du Sud. Ici, il faut goûter au fameux ceviche, arroz con mariscos (riz aux fruits de mer), lomo saltado (sauté de viande de bœuf), et anticuchos (brochettes de cœur de bœuf).

Se loger à Lima

A Lima, nous vous recommandons de séjourner dans les quartiers de Barranco ou Miraflores. Voici nos hotels favoris:

  • Inti Killa Hostel: Situé dans le quartier de Miraflores, dans une rue au calme, ce petit hôtel vous propose de belles chambres à un prix très attractif. Le personnel de l’hotel est extrêmement gentil et serviable et vous conseillera pour les déplacements et les visites. Ils donnent même des cartes de “Metropolitan”, le bus rapide de Lima! À partir de 45 euros la nuit en chambre double.
  • Casita Libertad Homestay: Auberge de jeunesse située dans le quartier de Barranco. Très propre et bien située, parfait pour voyager sans se ruiner! À partir de 23 euros la nuit en chambre double
  • JW Marriott Hotel Lima: Hotel 5* situé dans le quartier de Miraflores, c’est l’hôtel le plus luxueux de Lima, très prisé par les voyageurs qui cherchent un confort supérieur. À partir de 280 euros la nuit en chambre double

2e étape : Arequipa (3-4 jours)

Surnommée la cité blanche, Arequipa est la deuxième ville du pays en terme d’habitants. Située entre les volcans Misti, Chachani et Pichu Pichu, elle s’élève à une altitude de 2 300 mètres d’altitude.

Un des principaux attraits de la ville est le Couvent Santa Catalina, un des plus grands couvents au monde. Avec ses 20 460m², cette véritable « petite ville dans une ville » bleue et rouge est le plus grand édifice religieux péruvien. Construit en 1579, il abritait nonnes – dont un tiers était des religieuses carmélites encloitrées. Elles ne sont plus que 40 aujourd’hui, ayant contact avec le monde extérieur depuis 1970. Des visites en soirée (mardi et jeudi jusqu’à 8 pm) sont aussi possibles et offrent une ambiance vraiment particulière. À vous de voir quel est le moment propice pour déambuler dans les petites ruelles et en apprendre plus sur son histoire. Prévoyez dans tous les cas plusieurs heures, il en vaut vraiment le coup !

La Plaza de Armas est considérée comme étant une des plus jolies du Pérou avec sa magnifique basilique-cathédrale blanche, qui est le plus important monument néoclassique du Pérou et l’Église de la Compañia, une des plus belles représentations du style baroque du pays. Pour un point de vue immanquable sur la ville, dirigez-vous au Mirador Yanahuara. Ce sera l’occasion d’aller manger dans une « picanteria » du quartier, un restaurant typique pour goûter la cuisine d’Arequipa, considérée comme la meilleure du pays.

Impossible d’aller à Arequipa sans découvrir le Canyon de Colca.  À quelques heures de la ville, c’est le 2e canyon le plus profond au monde. En plus d’une belle vue sur la vallée, vous aurez la chance d’observer des condors en plein vol. Avec leurs 3 mètres d’envergure moyenne, c’est un spectacle naturel splendide. Les excursions les plus courtes se font en une journée, mais le mieux est définitivement d’y aller pour deux jours avec une nuit dans le canyon. C’est également un endroit de prédilection pour les fans de trekking, alors que le circuit se fait assez facilement, même sans guide en 1 ou 2 jours, en descendant jusqu’à l’oasis.

deux semaines au perou
Le Canyon de Colca et ses terrasses agricoles. Photo Alexander Schimmeck

Sinon, moins touristique que le Canyon de Colca, se trouve également le Canyon de Cotahuasi, qui remporte le titre de canyon le plus profond au monde. Il est beaucoup moins fréquenté, mais est un peu plus exigeant et requiert plutôt 4 jours de marche.

voyage perou cotahuasi
Dans le Canyon de Cotahuasi. Photo Paulo Tomaz

Transport Lima à Arequipa

-En bus : 15h-17h, à partir de 35$USD, avec Tepsa, Cruz del Sur, Movil Tours et Excluciva

-En avion : 1h30, à partir de 120$USD avec Avianca, Peruvian Airlines ou Lan.

Se loger à Arequipa

Voici nos les 3 hôtels que nous recommandons pour Arequipa, en fonction de votre budget:

  • Mercaderes Backpackers: située à 20 mètres de la Plaza de armas, cette auberge de jeunesse colorée propose des chambres en dortoir très propres et lumineuses, une terrasse avec hamac et le tout à un prix plus que correcte pour les petits budgets. Chambres privées et dortoirs disponibles. À partir de seulement 6 euros!
  • Hotel Tierra Viva: pour des budgets un peu plus élevés, Tierra Viva situé à deux rues de la Plaza de Armas offre un excellent rapport qualité-prix. Les chambres sont très confortables, le wifi et petit déjeuner buffet sont inclus. À partir de seulement 62 euros la nuit
  • Hotel Los Tambos : c’est une option intéressante pour ceux qui désirent profiter d’un confort supérieur. L’hôtel est situé à seulement 50m de la Plaza de Armas, avec de belles chambres, une jolie terrasse sur le toit qui offre une vue imprenable sur le centre historique et les environs, ainsi qu’un petit déjeuner à la carte inclus avec 5 options différentes! À partir de 63 euros la nuit

3e étape : Puno et le Lac Titicaca (2-3 jours)

C’est aux abords du lac Titicaca, le plus haut lac navigable au monde, partagé avec la Bolivie, que se trouve la ville de Puno à plus de 3800m d’altitude. Puno a été nommée « capitale du folklore », grâce à ses importantes festivités comme la colorée « Virgen de la Candelaria ». Il faut cependant admettre qu’en dehors de ces fêtes, la ville n’est pas très jolie, mais elle est le point de départ des excursions sur le Lac Titicaca, qui est absolument à voir au Pérou.

Ce lac immense, d’une superficie d’environ 8 500 m² et abritant 41 îles, offre quelques possibilités intéressantes de nuitée chez l’habitant, un incontournable d’un voyage de 2 semaines au Perou.

Les visites classiques sur le Titicaca incluent un bref passage aux îles flottantes des Uros. Si à l’origine elles étaient occupées par les Uros, comme le peuple s’est éteint dans les années 50 – ce que les guides omettent parfois de mentionner- ce sont des Aymaras qui leur ont succédé. Il est vrai que le tourisme y est surfait, mais il est assez fascinant de voir comment sont créées ces îles entièrement faites de roseau, de même que leurs embarcations et habitations.

Amantani, la plus peuplée des îles avec ses 3500 habitants, est une des plus jolies avec ses cultures en terrasse et ses petits chemins bucoliques. Il faut monter jusqu’au Pachamama ou Pachatata pour admirer le coucher de soleil sur l’eau d’un bleu profond. Ici, plusieurs habitants ouvrent leur porte aux voyageurs pour une nuit. Il ne faut pas s’attendre au confort d’un hôtel, sans eau courante ni électricité, mais le lit est tout de même confortable, l’accueil parfois timide, mais chaleureux. Ici, on profite pour savourer la paix et le magnifique spectacle offert par les milliers d’étoiles dans le ciel limpide.

que faire au titicaca
Dame de l’île d’Amantani, sur le Lac Titicaca. Photo Millie Sanchez

Taquile, sa voisine un peu plus tranquille, est réputée pour son artisanat à base de laine. Les femmes filent, les hommes tricotent. On peut d’ailleurs facilement remarquer les hommes de Taquile avec leur chullo, leur tuque en laine, qu’ils portent différemment selon leur statut de célibataires ou d’hommes mariés. Taquile offre aussi un magnifique décor pour passer la journée à se promener et quelques habitants proposent de dormir chez eux.

taquile perou
Sur l’île de Taquile, les hommes tricottent. Photo Julia Manzerova

Et pour une option chez l’habitant beaucoup moins touristique – ce qu’on apprécie particulièrement en haute saison-, la péninsule de Capachica est une très intéressante alternative avec ses communautés de pêcheurs et agriculteurs, comme celle de Llachon. Les départs ne se font pas en bateau depuis Puno, mais en combi depuis Juliaca (3 soles, 1h de trajet jusqu’à Capachica, puis 2.5 soles pour 1h jusqu’à Llachon). Le trajet en vaut totalement la peine.

llachon perou
La communauté de Llachon dans la péninsule de Capachica. Photo Gerry Zambonini

Transport d’Arequipa à Puno :

-En bus : 6h, à partir de  25$USD, avec 4M ou Cruz del Sur. Il y a aussi un bus 4M qui qui part directement de Chivay (Canyon de Colca) (unique trajet de 13h15 à 19h30) 50$USD.

-En avion : 3h40-6h30 (via Lima ou Cusco généralement), à partir de 250$USD, avec Lan. L’avion arrive à Juliaca. Il faut ensuite se rendre à Puno (45 min) en bus local 5 soles par personne, navette 15-20 soles par personne ou taxi 80 soles.

Conseil d’ami : s’il y a bien un trajet où le bus est une meilleure option, c’est celui-ci. Il est beaucoup moins cher et arrive directement à Puno.

Vous devrez arriver la veille à Puno car les excursions sur le Titicaca partent tôt le matin. Si vous choisissez Capachica, veillez à arriver au plus tard à 15h à Juliaca, pour arriver à temps pour le dernier colectivo jusqu’à Llachon.

Se loger à Puno

Voici les hôtels que nous recommandons dans la région de Puno :

  • Posada Don Giorgio: un petit hôtel un peu rustique aux chambres confortables avec salles de bain privées , wifi et un service très aimable. À partir de 20 euros la nuit 
  • Hotel Hacienda Plaza de Armas: c’est un hôtel 3* idéalement situé en plein sur la Plaza des Armas de Puno. À partir de 45 euros la nuit
  • Uros Titicaca Lodge: un vrai coup de coeur! Construit sur l’une des iles flottantes Uros, c’est probablement l’hôtel le plus dépaysant du Pérou! Si vous avez la possibilité, je vous recommande vraiment d’y passer au moins une nuit. À partir de 115 euros la nuit.

4e étape : Cusco, Vallée Sacrée et Machu Picchu (5-6 jours)

Dernière étape incontournable d’un itinéraire de 2 semaines au Perou : la région de Cusco. Capitale historique du pays et ancien cœur de l’empire inca, du haut de ses 3400m d’altitude la ville impressionne encore aujourd’hui avec ses richesses architecturales et historiques. Sur la Plaza de Armas, s’entremêlent arches, murs incas et bâtiments coloniaux, avec sa cathédrale et l’Église de la Compañia. Elle accueille régulièrement de grandes célébrations culturelles et religieuses, vous aurez donc peut-être l’occasion d’y assister lors de votre passage.

Cusco se découvre à pied. San Blas, est un quartier absolument charmant et typique où se trouvent plusieurs artisans et artistes, galeries, boutiques, jolis cafés et restaurants. Les rues étroites recèlent parfois d’étonnantes surprises comme la rue Hatunrumiyok et sa pierre aux 12 angles, témoin de l’impressionnante technique de construction des Incas : aucun ciment n’était utilisé, mais aucun vidé n’était laissé entre les pierres, ce qui a permis à de nombreuses constructions de résister aux importants tremblements de terre et d’être debout encore aujourd’hui.

Le Coricancha, ou « temple du Soleil » était le lieu le plus sacré de l’empire inca. Lieu dédié au culte du dieu Inti, le dieu Soleil, il fut le plus richement orné de son époque avec les murs recouverts de feuilles d’or et d’argent. Ici se déroulaient les cérémonies des souverains, et on y conservait leurs momies sur des trônes en or. C’est sur ses fondations qu’a été construit le Couvent Santo Domingo en 1534, avec la conquête espagnole de la ville.

que faire au perou
Le Coricancha et le couvent Santo Domingo à Cusco. Photo Guy Vindigni

Mais bien sûr, comme toute ville péruvienne, Cusco se vit à travers ses marchés. Le Mercado San Pedro est un grand marché où on trouve fromages, fruits, légumes, toutes sortes de pommes de terre et de quinoa. C’est d’ailleurs l’endroit parfait pour goûter à la chicha morada, une boisson faite à base de maïs mauve, prendre un jus de fruit frais et manger à bas prix. Bon à savoir, c’est aussi un bon endroit pour trouver des souvenirs un peu moins chers qu’ailleurs et où l’on peut trouver des services bien pratiques pour les voyageurs, comme la couture.

marche san pedro cusco
Marché San Pedro à Cusco. Photo Chuck Moravec

Quatre sites en bordure de la ville valent le détour. D’abord la forteresse inca de Sacsayhuaman à 2 km de Cusco, dont on estime que la construction nécessita 20 000 hommes durant 50 ans ! De là, on peut avoir une vue imprenable sur Cusco.

2 semaines au perou
Vue sur Cusco depuis Sacsayhuaman. Photo Véronique Debord-Lazaro

On trouve ensuite Qenko qui fût un des sanctuaires les plus importants de l’empire inca. Le site présente des galeries souterraines qui semblent former un labyrinthe et sa forme semi circulaire fait penser que s’y déroulaient des cérémonies importantes, voire des sacrifices. Aussi, Tambomachay, le « bain de l’Inca » dont deux fontaines fonctionnent encore à ce jour.  Puis, Puca Pucara, la « forteresse rouge » qui faisait partie des structures de défense mises en place par les Incas. Le tout se visite bien en une demi-journée.

Si le Machu Picchu est le rêve de plusieurs, il ne faut pas se précipiter pour y arriver. Ce serait dommage car il y a énormément à voir dans toute la région de la Vallée Sacrée puisque c’était le cœur de l’empire inca.

En une journée, peuvent se visiter Chinchero, Maras et Moray. Une deuxième journée, Pisac et Ollantaytambo. Ça représente quelques allers-retours, mais le fait est que ces sites sont tous un peu éparpillés ! Justement, c’est particulièrement dans la prise en charge du transport que réside l’avantage de préparer son voyage au Pérou via une agence.

Les Salines de Maras représentent à sa façon le site le plus impressionnant de la région : 3000 bassins d’eau naturelle d’où sont extraits du sel par 800 familles locales. S’y promener est une expérience unique à vivre.

itineraire 2 semaines au perou
Les salines de Maras, dans la Vallée Sacrée. Photo Guy Vindigni

Moray, non loin, était un centre de recherche agricole inca avec des cultures en terrasses circulaires créant 20 différents microclimats. Avec un écart de 15C de température, des plants de plusieurs régions du Pérou y étaient cultivées.

moray perou
Les terrasses agricoles de Moray, dans la Vallée Sacrée. Photo Eduardo Zárate

Chinchero, est un petit village blanc au charme andin. On y va pour s’y promener dans ses petites rues pavées, entre les maisons en adobe, et découvrir le travail du textile qui a fait la réputation de ses habitants. On peut trouver de très beaux exemples de vêtements et de tapis aux motifs colorés au marché dominical, mais les ateliers sont ouverts également la semaine pour montrer tout le processus de fabrication qui se transmet de mère en fille dès le plus jeune âge.

Le complexe de Pisac est un des plus intéressants sites de la vallée. Côté village se tient un marché le mardi, jeudi et dimanche. On peut également se promener à travers les rues construites par les Incas pour observer la vie locale. Côté ruines, sur la colline, se trouve l’ancien village de Pisac, le site inca le plus complet après la citadelle du Machu Picchu. On y trouve des temples, des maisons, des terrasses agricoles toujours utilisées et des calisations de l’époque sont encore fonctionnelles.

pisac perou
Les ruines de Pisac. Photo Bill Damon

Croisement de plusieurs chemins et point de contrôle vers le Machu Picchu grâce à son emplacement stratégique, Ollantaytambo fut un des villages les plus importants de l’empire inca. La forteresse fut d’ailleurs un des hauts lieux de résistance contre les conquistadors, ce qui lui confère une très grande importance historique. On y trouve le temple du soleil au sommet, le bain de ñusta, où se baignait la femme de l’Inca pour se purifier, ainsi que de nombreuses constructions et cultures en terrasses. La vue sur les environs y est imprenable. Mais l’endroit renferme aussi d’autres sites intéressants et méconnus, comme le Pinkullyuna, un site gratuit d’où on peut admirer le village et la forteresse (l’entrée est située sur la première rue avant la Plaza de Armas).

ollantaytambo perou
Le site archéologique d’Ollantaytambo. Photo Kenneth Moore

Si vous ne choisissez pas de vous rendre en trek vers le Machu Picchu, mais plutôt en train, Ollantaytambo offre un dernier arrêt stratégique dans la Vallée Sacrée. En effet, sa gare se trouve sur le chemin entre Aguas Calientes et Cusco et le train s’y arrête tous les jours. Vous pouvez donc dormir au village –qui propose des hébergements pour tous les budgets- et prendre le premier train vers Aguas Calientes le lendemain ou bien décider de partir en soirée et dormir à Aguas Calientes pour être parmi les premiers sur la citadelle.

Puis arrive la visite la plus attendue : le fameux Machu Picchu. L’ancienne cité inca, cachée au creux des montagnes, fut officiellement redécouverte en 1911 par Hiram Bingham et fait désormais partie des 7 nouvelles merveilles du monde. Les théories penchent entre sanctuaire religieux et résidence royale, mais ce qui est sûr, c’est que le site est à couper le souffle.

L’Intipunku, la “porte du soleil”, tout comme le Wayna Picchu et la montagne Machu Picchu offrent des vues imprenables sur le site. Pour avoir accès à ces deux derniers, assurez-vous de bien choisir votre billet au moment de l’achat car sans le bon billet, pas d’ascension possible! La visite du Machu Picchu se fait en une demi-journée au pas rapide ou en une journée. De toute façon, le billet n’est valide que pour une seule journée.

Pour ne rien manquer, voici notre liste des attraits à voir au Machu Picchu.

visiter le machu picchu
Une vue d’ensemble sur le Machu Picchu. Photo Bill Damon

Pour bien organiser un itinéraire de 2 semaines au Pérou, il est important d’être conscient des différentes options pour se rendre au Machu Picchu, toutes différentes en temps et en budget:

-le plus rapide et le plus coûteux est le train, à prendre soit de Cusco directement ou d’Ollantaytambo.

-si on veut facilement intégrer la Vallée Sacrée dans le trajet, on peut se déplacer en colectivo jusqu’à Ollantaytambo, puis on prend le train jusqu’à Aguas Calientes.

-finalement, la solution la moins chère est de se rendre en colectivo jusqu’à Santa Teresa, puis Hydroelectrica, et de marcher jusqu’à Aguas Calientes (environ 10h).

Bien sûr, il y a également l’option de faire un trek organisé (de 2 à 5 jours généralement) pour se rendre au Machu Picchu, que ce soit avec le Chemin Inca– le trek le plus touristique qu’il faut réserve plusieurs mois d’avance-, ou des treks alternatifs comme le Salkantay, Lares, Huchuy Qosqo et le Jungle Trail. Chaque agence offre un itinéraire un peu différent, en terme d’arrêts et de longueurs. Comparez-les pour trouver celui qui vous convient le mieux.

Transport de Puno à Cusco :

-En bus : 6h30, à partir de 22$USD avec Cruz del Sur ou Inka Express

-En avion : 1h, à partir de 216 $USD (à partir de Juliaca) avec Lan

-En train : l’Andean Explorer part à 8h et arrive à 18h, lundi, mercredi, samedi, 180$USD

Transport de Cusco à Lima :

En bus : 20-22h, à partir de 80 soles, avec Civa, Tepsa, Cruz del Sur, Movil Tours

En avion : 1h20, à partir de 120$USD, avec Peruvian Airlines, LCPeru, Star Peru, Avianca, Lan

Se loger à Cusco

  • L’auberge municipale: C’est la solution la moins chère: ils proposent des lits en dortoir (40 lits) à 5 euros. Situé un peu en hauteur, dans le quartier San Cristobal (à 2 min à pied du centre), la vue y est magnifique, et le budget imbattable. Adresse: Kiskapata, 240, Cusco.
  • Hostel Qorikilla: Situé à 600m de la Plaza de Armas, cet hotel offre un excellent rapport qualité/prix, avec des chambres à partir de 25 euros. De plus, la vue sur la ville depuis la terrasse de l’hôtel est sublime!
  • L’hôtel Tierra Viva Cusco San Blas: c’est un hôtel charmant avec cour intérieure, d’une gamme un peu plus élevée avec des chambres à partir de 80 euros.

Se loger à Aguas Calientes

Le Pérou en 2 semaines: le mot de la fin

Bien sûr, cet article propose uniquement une suggestion d’itinéraire, faisable en 2 semaines et englobant les attraits principaux du Pérou. Il existe de nombreuses autres options, moins touristiques, mais également plus compliquées au niveau de la faisabilité en seulement 15 jours si on prend compte de la réalité des distances.

Tout voir en 15 jours, peu importe le pays, est impossible. Et pour être sincère, même ce trajet en 2 semaines en solo, sans agence, requiert un pas assez accéléré et une assez bonne coordination au niveau des transports. Parfois, il vaut mieux sacrifier quelques arrêts et prendre son temps pour mieux en profiter. À bon entendeur.

Partir au Pérou: et si vous passiez par une agence locale?

Avant d’organiser votre voyage au Pérou, je vous recommande de  faire une demande de devis gratuit à une agence de voyage locale: Grâce à notre partenaire Evaneos, cela peut se faire en moins de 5 minutes! C’est gratuit, sans engagement et cela peut vous donner des idées!

De plus, les prix commencent à partir de 890 euros seulement! Qu’est-ce que vous attendez? 😊

Réserver votre billet d’avion au meilleur prix

Vous souhaitez partir au Pérou? Afin d’obtenir le meilleur tarif sur vos billets d’avion, vous pouvez utiliser notre comparateur, en partenariat avec Skyscanner: C’est la garantie de payer le meilleur prix pour votre votre vol international et vos vols interieurs au Pérou!

Vous partez en voyage au Pérou?

Comme vous le savez, il est extrêmement important de s’assurer avant de partir en voyage. A l’étranger, un petit problème peut très vite se transformer en une grosse galère, avec des conséquences irréversibles en terme de santé et/ou d’argent!

Il est donc très important de choisir une assurance voyage réactive, disponible 24h/24, avec de bonnes garanties et un tarif abordable.

Je vous recommande donc de lire notre comparatif d’assurances voyage pour le Pérou, vous y trouverez également des codes promos pour bénéficier des meilleurs tarifs.

Guides de voyage du Pérou

Vous partez au Pérou? A lire également

Envie de partager cet article sur Pinterest? Voici la photo à pinner!

ititinéraire de 2 semaines au perou

Photo d’entête: David Stanley

Enregistrer

Enregistrer

Quel itinéraire pour 2 semaines au Pérou?
4.89 (97.89%) 19 votes

Grande amoureuse de l'Amérique latine, Géraldine a découvert plusieurs pays de la région avec son sac à dos. Elle a d'ailleurs eu un coup de coeur pour le Pérou, où elle a posé ses affaires durant 2 ans.

Discussion20 commentaires

  1. Bonjour !
    Nous partons à 2 au Pérou cet été. Nous allons travailler 4 semaines à Cuzco puis vadrouiller pendant 2 semaines, en faisant votre itinéraire mais à l’envers… Pensez-vous qu’il est plus judicieux de réserver tous les trains/bus/avions/logements avant le départ, ou pouvons nous nous permettre de les prendre à la dernière minute pour être plus libres dans nos mouvements ?
    Votre site est une mine d’or, merci pour tous vos précieux conseils!
    Juliette

    • Geraldine G.

      Bonjour Juliette!
      Si l’itinéraire est prévu au jour près (et bien calculé avec les heures réelles de trajet, pas seulement estimées) alors je dirais, allez y, réservez d’avance. Mais sinon, le Pérou réserve souvent des surprises (les routes son longues en bus, pour l’avion c’est ok!) et ça peut être une très bonne idée de réserver sur place! La seule chose qu’il vaut mieux réserver d’avance, de quelques jours, c’est le Machu Picchu si vous voulez faire en plus le Wayna Picchu ou la montagne Machu Picchu. 🙂

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article très utile et complet qui m’aide de façon incroyable à préparer mon futur voyage au Pérou.
    Je pense m’inspirer fortement de votre proposition d’itinéraire et essayer de trouver le meilleur compromis pour voir le maximum de choses en peu de temps…
    Auriez-vous une idée du temps en colectivo de Cusco à Ollantaytamo, ainsi que le prix d’un tel trajet et la fréquence des départs ?
    Merci d’avance pour votre réponse 🙂
    Au plaisir de vous lire,
    Elise
    http://www.riz-cantonais.net
    Elise recently posted..Huashan : emprunter le chemin le plus dangereux au monde

  3. Bonjour, j’aimerais savoir comment marche le système de bus au Pérou ? J’aimerais ca prendre la bus de lima jusqu’a Bogota. Est-ce que c’est recommander voyager en avion ou en bus ? Merci 🙂

    • Bonjour Dayana!
      Alors pour Lima-Bogota en bus il faut compter 3 jours et 604 soles (180$USD) pour une compagnie comme Cruz del Sur, qui y va directement et qui est sérieuse. Sinon pour moins cher, il faut prendre des bus locaux sur des plus courts trajets. Mais attention, on parle de plusieurs bus (5-6-7 peut être), pas toujours synchro niveau timing (forcément) et je ne sais pas à quel point quelques dollars de moins valent le coup si tu perds finalement 5 jours au lieu de 3 pour t’y rendre! Donc voilà pour la meilleure option de bus. Pour l’avion, je crois que c’est le mieux. Avec une compagnie normale ça peut facilement monter à 400$+ mais il y a une compagnie low-cost colombienn qui s’appelle Viva Colombia qui propose un Lima-Bogota pour 180$ USD seulement. Même prix que le bus, et seulement 3h30 d’avion 😉 https://www.vivacolombia.co

  4. Hello,

    Je compte partir cet été pour le Pérou pendant 2 semaines.

    Je veux faire le trajet que tu proposes c-à-d:

    Lima 2 jours
    Arequipa 4 jours
    Puno 3 jours
    Cuzco 6 jours

    Penses-tu que lors de ces 4 escales je peux choisir un seul hôtel par endroit? Par exemple un hôtel à Lima, un seul à Arequipa (et ensuite rayonner au canyon etc), un hôtel à Puno et un hôtel à Cuzco. Est-ce possible ou trop galère? Car je n’ai pas envie de changer chaque nuit d’endroit…

    merci!!

    • C’est toujours faisable, ça dépend de l’itinéraire! Par exemple à Arequipa, pour ne pas dormir dans le canyon (dans un hôtel à Chivay par exemple) il faut faire le canyon en 1 journée aller-retour pour dormir à Arequipa et ça représente pas mal d’heures de trajet (4h aller, 4h retour!) pour le peu de temps sur place au final. Mais c’est un choix que quelques uns font lorsqu’il y a peu de temps. Mais avec 4 jours dans la région, clairement, ça vaut la peine de dédier 1 nuit au canyon. De toute façon l’hôtel à Arequipa peut garder les valises 😉

      Puno, par contre, je dirais qu’il n’y a pas vraiment d’intérêt à aller jusqu’au Titicaca (au lieu d’aller directement à Cusco) pour ne faire qu’une balade de jour sur les îles (encore une fois ça représente plusieurs heures de bateau) et le mieux pour en profiter tranquillement est de dormir 1 nuit sur les îles.

      Cusco est la ville où c’est le plus réaliste, en faisant des aller retours dans la vallée sacrée de jour. Une journée pisac et ollantaytambo, une autre journée maras et moray, etc. 6 jours c’est ample, et il y a moyen de bien découvrir.
      Vanessa “Leslie” recently posted..Chapka Assurance: Avis de voyageurs

  5. Hello 🙂 je compte m’inspirer de ton itinéraire pour un roadtrip de 3 semaines merci pour cet article
    On peut réserver les hôtels au jour le jour où mieux vaut s’y prendre à l’avance ?
    Merci

    • Contente que l’itinéraire puisse aider, c’est justement une base pour 2-3 semaines, même 1 mois. Il suffit d’ajouter par exemple le nord du Pérou ou l’Amazonie qui sont quasi impossibles à couvrir en seulement 2 semaines 🙂

      Pour les hôtels, je dirais que ça dépend de la saison principalement. En basse saison, pas de problème. En haute saison, surtout à Cusco/Aguas Calientes, les hôtels se remplissent vite. Après, ça dépend toujours de ce que l’on recherche comme confort/type d’hébergement. Des petits hospedajes pas trop chers (et avec le niveau de confort très basique qui vient avec), il y en aura toujours quelque part. Mais un hôtel 2-3 étoiles ou plus, ça peut être plus compliqué.
      Vanessa “Leslie” recently posted..Chapka Assurance: Avis de voyageurs

  6. Bonjour !
    Génial ton article, je vais m’en inspirer pour mes 2 semaines au Pérou 🙂
    J’ai une question purement pratique : le wifi est-il accessible facilement dans les restaurants/hotels ? Car j’ai un truc administratif important à régler et ça tombe pendant le voyage … merci pour ta réponse

    Mathilde

    • bonjour Mathilde
      Tout dépend de la ville-la région. Aussi, ça dépend de quel type d’hébergement, mais comme tu mentionnes “hôtels” j’imagine que c’est un certain confort, alors oui le wifi devrait fonctionner. Il ne faut pas s’attendre à du wifi rapide tout le temps par contre! ^^

  7. Bonjour ,

    J’aimerais savoir si ce trajet est réaliste pour un voyage deux semaines.

    Lima (3 jours) 23-24-25 août avion vers cusco
    Cusco(2-3jours) 25-26 août train vers aguas
    Aguas caliente(1 jours) 27 août
    monter mapi 28 août
    Départ pour Arequipa dans la même jrn selon horaire autobus 28 août à partir de cusco
    Arequipa 29-30-31août ( tout dependemment de l’heure d’arriver)

    Ica 1-2-3 septembre

    Retour à lima*4-5-6 septembre

    Selon les délais d’autobus ou avions je me donne un jeu de 2 jours pour des imprévues

    • Bonjour Jack,

      L’itinéraire est bien, mais ce que je changerais c’est la journée entière à Aguas Calientes. C’est à dire que vous pouvez visiter le Machu Picchu le 27 août (puisque vous planifiez prendre le train le 26 août). Ça vous donnerait 1 journée extra ailleurs, dans la Vallée Sacrée, par exemple, où il y a tellement à voir.
      Mais si vous voulez passer la journée à Aguas Calientes, je vous recommande en tout cas de découvrir ces activités: http://www.voyageperou.info/aguas-calientes/
      Car c’est un village touristique et on en fait vite le tour si on ne fait que marcher dans les rues.
      Bon voyage! 🙂

      • Salut Vanessa,

        Merci beaucoup d’avoir répondu sa me donne un peu de confiance pour le voyage !! Et pour aguas merci pour le conseil

  8. Bonjour,
    Merci pour ce super article
    Je pensais faire
    3 jours Arequipa
    3 jours les iles Titikaka
    5 jours Cusco et MP
    2 jours Lima

    Ma question en 3 jours a Arequipa est ce que nous avins le temps de faire le canyon de Colca?

    Merci
    Anne Claire

    • Bonjour Anne Claire
      Oui bien sûr, vous avez le temps de faire le Canyon de Colca e 3 jours dans la région, ce serait dommage de le rater!
      Dans votre cas, vous avez 2 options depuis Arequipa:
      -prendre une excursion d’un jour (ce que je ne recommande pas, car il y a beaucoup transport)
      -prendre une excursion de deux jours avec une nuit dans la région du colca (recommandé!)

  9. Bonjour !
    Merci pour votre initiative ! Vous m’ aidez beaucoup.
    Nous devons partir deux / trois semaines en mai. Pensez vous que nous puissions ajouter a ce périple, les lignes de Nazca ?
    Travaillez vous dans une agence de voyage?
    Merci
    Cordialement.
    Alix

    • Bonjour Alix!
      Alors faire ce circuit + Nazca, je trouve qu’en 2 semaines, ça fait trop court. Mais en 3 semaines oui. C’est faisable simplement en trocant Lima-Arequipa pour Lima-Nazca puis Nazca-Arequipa. Par contre, il n’y a alors plus de possibilité de le faire en avion, il faudra faire le tout en bus: Lima-Nazca 7h15 + Nazca-Arequipa 9-10h. C’est important à prendre en compte au moment de faire l’itinéraire!
      Et non, je ne travaille pas pour une agence 🙂
      Bon voyage!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Toi aussi tu aimes les lamas?